Le guide : CHEMINS COMPOSTELLE - CAMINO FRANCES : Étape 10 : Laredo - Güemes (27 km)

Guide
+LE CAMINO FRANCES
Étape 1 - Saint-Jean-Pied-de-Port / Roncevaux (26 km)Étape 2 - Roncevaux / Larrasoaña (27 km)Étape 3 - Larrasoaña / Pampelune (16,5 km)Étape 4 - Pampelune / Puente de la Reina (24 km)Étape 5 - Puente la Reina / Estella (22 km)Étape 6 - Estella / Los Arcos (22 km)Étape 7 – Los Arcos / Logroño (28 km)Étape 8 - Logroño – Nájera (31 km)Étape 9 - Nájera / Santo Domingo de la Calzada (21 km)Étape 10 - Santo Domingo de la Calzada / Belorado (23 km)Étape 11 - Belorado / San Juan de Ortega (24 km)Étape 12 - San Juan de Ortega / Burgos (27 km)Étape 13 - Burgos / Hontanas (31 km)Étape 14 - Hontanas / Boadilla del Camino (28 km)Étape 15 - Boadilla del Camino / Carrión de los Condes (25 km)Étape 16 - Carrión de los Condes / Terradillos de los Templarios (27 km)Étape 17 - Terradillos de los Templarios / El Burgo Ranero (30 km)Étape 18 - El Burgo Ranero / León (37 km)Étape 19 - León / Villadangos del Paramo (22 km)Étape 20 - Villadangos del Paramo / Astorga (28 km)Étape 21 - Astorga / Rabanal del Camino (20 km)Étape 22 - Rabanal del Camino / Ponferrada (32 km)Étape 23 - Ponferrada / Villafranca del Bierzo (23 km)Étape 24 - Villafranca del Bierzo / O Cebreiro (28 km)Étape 25 – O Cebreiro – Triacastela (21 km)Étape 26 – Triacastela – Sarria (21 km)Étape 27 – Sarria / Portomarin (22,5 km)Étape 28 – Portomarin / Palas de Rei (25 km)Étape 29 – Palais de Rei / Arzua (26 km)Étape 30 – Arzúa / O Pedrouzo (19 km)Étape 31 – O Pedrouzo / Saint-Jacques de Compostelle (20 KM)

Étape 10 : Laredo - Güemes (27 km)

Laredo - Güemes
Laredo - Güemes
LE JOURNAL DE L’ÉTAPEHaut de page

0 km : En partant depuis la plaza de la Constitución, on va vers la promenade du Mirarmar, puis on suit l'avenida López Seña qui donne sur la plage et le monument aux pêcheurs. On reprend la route en longeant la plage de La Salvé. Tout au bout, on peut continuer soit par la plage, soit par l'avenida Emilio Caprile jusqu'au club nautique et rejoindre la plage par une passerelle en bois. On embarque sur un bateau qui assure la traversée jusqu'à Santoña. La traversée est d'environ 5 km.

4,5 km : De retour sur la terre ferme, on se dirige vers le monument à Juan de la Cosa puis on traverse Santoña en passant par la calle Santander et la calle Cervantès. On suit la calle Marqués de Manzanedo, on tombe sur un rond-point et on continue jusqu'au deuxième rond-point. Là, se trouve sur notre droite un chemin pour les piétons et les vélos. On continue jusqu'à Berria. On longe la plage de Berria. Tout au bout commence l'ascension de El Brusco, une colline derrière laquelle se trouve Noja. On longe la plage de Noja et on atteint le village et son église de San Pedro. Pour sortir, on se dirige d'abord vers la CA-147 puis vers la CA-141 que l'on traverse à la hauteur d'un hôtel. On se dirige vers la paroisse de San Pedro et on continue jusqu'à la CA-452, que l'on suit pendant quelques centaines de mètres jusqu'à San Miguel de Meruelo. En sortant, on reprend la CA-452 jusqu'à Bareyo en passant par le pont de Solorga.

21 km : On traverse Bareyo en passant devant l'église romane de Santa María. On suit la CA-447 sur son bas-côté en passant devant le camping Los Molinos. Ensuite, on descend parmi les eucalyptus et on continue direction Güemes.

27 km : Arrivée à Güemes.

Carnet de route

Cette étape débute par une promenade en bateau qui nous permet de franchir la ría jusqu'à Santoña. La journée se poursuit essentiellement le long de petites routes goudronnées et bordées d'eucalyptus. La seule difficulté vous attend à la fin de l'étape, avec une montée courte mais raide juste après la plage de Berria.

Jour 10 - 27 km.

Cumulé : 251 km.

Profil de l'étape : facile.

Durée : 7 heures de marche.

La pensée du jour

On doit façonner sa vie de telle sorte que l'on éprouve le même désir devant chacune de ses parties. Voilà la pensée capitale.

Nietzsche (philosophe allemand)

SUR LE CHEMINHaut de page
SANTOÑAHaut de page

Outre ses marécages d'une importance écologique non négligeable, ses plages magnifiques et ses forts historiques, Santoña (11 500 habitants) est réputée pour ses anchois. Les conserveries sont le moteur économique de la ville et dès que l'on y pénètre, cela se sent !

Port de Santoña.
Port de Santoña.
office du tourismeHaut de page
Le couvertHaut de page

Tout autour de la tranquille place San Antonio, vous trouverez de nombreuses terrasses de restaurant et café. De l'autre côté de la ville, le long de la Playa San Martin, quelques restaurants s'étendent devant la mer. Les conserveries d'anchois et de bonites proposent quelques délicieuses spécialités.

Commune de 170 habitants qui conserve une église romane dédiée à Santa María, datant de la moitié du XIIe siècle. Son abside est l'un des exemples les plus singuliers de l'art roman en Cantabrie. On ne manquera d'observer son splendide bénitier, dont l'origine remonte probablement au XIIe siècle.

Güemes est un petit hameau de 300 habitants dont l'église San Vicente a été construite et rénovée entre les XVIe et XVIIe siècles. Le village abrite une auberge de pèlerins où l'on pourra passer la nuit.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis