Paradis perdu dans l'immensité de l'océan Atlantique, le Cap-Vert est encore une destination préservée du tourisme de masse. Avec ses dix îles sauvages et mystérieuses, toutes différentes les unes des autres, c'est un pays magique. En suivant les indications de votre guide touristique sur le Cap-Vert, vous pourrez organiser un séjour idéal et authentique dans ce petit pays insulaire d'Afrique. Les randonneurs s'évaderont ainsi dans les montagnes verdoyantes et à la végétation luxuriante de Santo Antão ou de São Nicolau. Les férus de sports nautiques pourront profiter des magnifiques plages de sable fin des îles de Sal ou de Boa Vista. Ceux en quête d'aventure graviront le volcan Fogo et garderont en mémoire ses paysages lunaires et paradisiaques, et les Robinson Crusoé apprécieront une partie de pêche au gros. Le Cap-Vert, c'est aussi un pays attachant où se mêlent cultures créole, africaine, brésilienne et les traditions portugaises, et une population réputée pour sa gentillesse.

Les lieux incontournables du Cap-Vert

Quand partir au Cap-Vert ?

Quand partir au Cap-Vert ? La haute saison touristique au Cap-Vert s'étend de la mi-juin à la mi-septembre et de mi-novembre à début janvier, lorsque les émigrants, la diaspora capverdienne, rentrent au pays. La fin de l'année est la meilleure saison pour partir au Cap-Vert si l'on est amateur de randonnée. A noter qu'il est impératif de réserver logements et liaisons aériennes avec un peu d'avance pour avoir une place en haute saison. Sinon, le Cap-Vert se visite toute l'année, avec une température moyenne de l'air de l'ordre de 25 °C, et celle de la mer de 24 °C.

Organiser son voyage au Cap-Vert

Les circuits touristiques au Cap-Vert

Photos du Cap-Vert

Découvrir le Cap-Vert

Les plus du Cap-Vert

<p>Pêcheur de Santa Maria.</p>

Pêcheur de Santa Maria.

Un pays minéral

D'une manière générale, l'archipel, sec et aride, présente un paysage de roches ou de sable, à la teinte ocre et brûlée. Certaines îles disposent d'un relief où l'écosystème est plus complexe, mais toujours marqué par le manque d'eau et l'aridité, sauf dans certaines vallées. La présence de nombreux volcans, actifs ou non, façonne la physionomie de ces îles de taille limitée, mais assez proches les unes des autres pour créer des ensembles communs. Les plages, de sable blanc ou noir, sont souvent superbes et vierges du fait d'une fréquentation touristique encore limitée. L'état de développement assez faible de l'économie, et du tourisme en particulier, rend le pays idéal pour l'écotourisme.

Des attraits culturels

Le Cap-Vert insiste en effet de plus en plus sur ses atouts culturels pour attirer vers lui les voyageurs. L'architecture issue de la période coloniale portugaise constitue un premier attrait dans des villes telles Mindelo à São Vicente ou São Filipe à Fogo.

Praia, dont l'urbanisation est plus déliée, présente néanmoins quelques musées témoins de l'histoire du pays. Portée par le succès de Cesária Évora, la musique cap-verdienne se développe internationalement. Elle occupe une grande place dans la vie quotidienne des habitants et est un véritable patrimoine national. Plusieurs styles caractérisent le pays, que l'industrie de la musique naissante tente de promouvoir. A Praia, le village d'artistes de Porto Madeira dévoile une tout autre facette : le Cap-Vert contemporain de la peinture et de la sculpture sous l'égide de Misa.

Enfin, le carnaval a lieu entre fin février et début mars : il prend une telle dimension à Mindelo qu'on le compare volontiers à son frère brésilien. Bien que plus petit, celui de São Nicolau, le deuxième du Cap-Vert, reste le plus typique.

De nombreuses activités sportives

Le Cap-Vert, en raison de la multiplicité et des particularités des îles qui le composent, présente de nombreux attraits. Les alizés incitent à la pratique de tous les sports de voile (surf, kitesurf et planche à voile). Ceux de mer sont aussi développés : plongée, pêche au gros... Les meilleurs endroits pour ces activités sont les îles de Sal, Boa Vista et São Vicente.

Pour la randonnée, l'île la plus recommandée est sans conteste Santo Antão qui dispose de nombreuses pistes, plus ou moins balisées, et dont il existe un guide édité par le Bureau de la Coopération luxembourgeoise. Les randonnées de São Nicolau sont moins courues, mais satisferont amplement les amateurs et les aventuriers. Fogo offre aussi la possibilité de belles balades au sommet du volcan ou sur ses flancs. Enfin, Santiago et Maio développent l'écotourisme, même si les balades y sont plus méconnues qu'ailleurs.

La douceur de vivre capverdienne

Le Cap-Vert sans ses habitants perdrait beaucoup de son charme. La population est extrêmement accueillante et chaleureuse, sans pour autant être débordante. Il est facile de nouer des contacts sur place : vous pourrez discuter de longues heures de leur " petit pays " et découvrir leur vie, leurs joies et leurs peines. Ouverts et curieux, tout en étant d'un naturel joyeux, les Cap-Verdiens offrent un voyage merveilleux à tous ceux qui prennent le temps d'établir de vrais rapports amicaux, sans peur ni méfiance. Le Cap-Vert est un paradis au milieu de l'océan, où la douceur de vivre et la nonchalance ramènent tout un chacun au calme et au bien-être. C'est une destination sûre pour les femmes seules et les familles.

Un climat clément

Le Cap-Vert s'apparente par son climat sec au pays qui lui fait face sur la côte africaine, le Sénégal. Mais, selon l'île, l'exposition au vent varie et, selon l'altitude, il y fait plus ou moins chaud. Il existe deux saisons. L'une, sèche, va de fin octobre à début juillet, moins chaude mais avec des vents très forts entre décembre et février. L'autre humide, dite " saisons des pluies ", s'étend de la mi-juillet à octobre avec les mois d'août et septembre assez chauds. Le Cap-Vert connaît une forte sécheresse depuis plusieurs années et manque donc d'eau. C'est pourquoi, certains hôtels vous demanderont d'en consommer un minimum.

Reportages & actualités du Cap-Vert

Avis