Le Jura, c'est un massif, un département, des vins, des fromages et une ribambelle de sites insolites. Vous allez faire le grand écart ! Un pas dans les traces de dinosaures de Loulle, un autre dans le musée des Beaux-Arts de Dole, qui vous mène de la préhistoire à l'art contemporain, une virée dans la région des lacs, un saut à la reculée de Baume-les-Messieurs pour admirer son abbaye, sa cascade et sa grotte, une escale à la découverte de l'émouvant musée du Jouet (Moirans-en-Montagne) qui séduit toute la famille. Et ce n'est pas tout ! Il y a la réjouissante maison de La Vache qui rit, à Lons-le-Saunier, la Grande Saline de Salins-les-Bains (Unesco), ou encore le musée de la Lunette, à Morez, berceau mondial de la lunetterie... Vous ne manquerez pas Arbois, capitale des vins du Jura, ni bien entendu Château-Chalon, joyau perché, sentinelle au bord du Revermont et sur le vignoble. Fief du célèbrissime vin jaune, c'est l'un des plus beaux villages de France. Et nous n'en avons pas fini avec les musées. Il faudrait encore citer celui de la Boissellerie, situé à 1 000 mètres d'altitude, dans une ancienne scierie, et dédié à la boîte à fromage en bois, le nouveau centre polaire Paul-Émile Victor, la dynamique maison du Peuple de Saint-Claude, les maisons Pasteur d'Arbois et de Dole, la maison des Cascades du Hérisson... Le Jura sait mettre en valeur son patrimoine et partager ses richesses !

Les lieux incontournables du Jura

Quand partir dans le Jura ?

Quand partir ? Toute l'année et particulièrement en automne, qui prend des allures ici d'été indien, une période douce et ensoleillée, qui met en valeur les grands espaces arborés aux couleurs éclatantes. Magnifique aussi à cette saison, la région des grands lacs, le haut Jura et le vignoble, bien sûr. Le pays de Dole est alors en effervescence avec les vendanges, de grandes manifestations (week-end gourmand du Chat perché à Dole, le Biou d'Arbois, Jazz en Revermont) et autres animations gourmandes. Venez pendant les vacances scolaires avec les enfants pour, selon la saison, vous baigner, canoter sur le lac, visiter le musée du Jouet et tous les autres qui ne restent ouverts dans leur majorité. C'est tout au long de l'année que les amateurs de vin se feront plaisir sur la route des vins du Jura (près de 80 kilomètres) à la rencontre de vignerons passionnés, heureux de faire découvrir et déguster les AOP vins du Jura : crémant, macvin, côtes-du-jura, château-chalon, l'étoile, arbois et marc du Jura.

Organiser son voyage dans le Jura

Photos du Jura

Découvrir le Jura

Les immanquables

Quelques beaux musées

Grâce au Passeport Juramusées, vous pouvez découvrir plus d'une cinquantaine de musées et de sites à tarif préférentiel. Juramusées vous permet par ailleurs de bénéficier d'une information complète sur les différents musées, les animations et les expositions qui y sont organisées. Et le réseau est désormais accessible sur l'application du Petit Futé : tous les sites y sont géolocalisés sur une carte Google, avec l'avis des experts du Petit Futé et des visiteurs. Chacun peut même faire suivre par e-mail un bon plan, l'ajouter à ses favoris ou bien encore rédiger un avis et le faire partager à la communauté Petit Futé.

Jura
La Maison de La Vache qui rit®
La collégiale Notre-Dame de Dole
<p>Collégiale Notre-Dame de Dôle.</p>

Collégiale Notre-Dame de Dôle.

Baume-les-Messieurs

Cité de caractère, Baume-les-Messieurs est labellisée par l'association " Les Plus beaux villages de France ". La commune vaut d'abord le détour pour ses paysages. Dominée par de vertigineuses falaises, elle se niche au milieu de trois reculées typiques du paysage jurassien. Le cirque de Baume est classé Natura 2000. L'endroit a déjà servi de décor à plusieurs scènes de films. Il ne faut pas manquer non plus d'aller voir les spectaculaires grottes, parmi les plus belles d'Europe. Les galeries aménagées sur un kilomètre ne sont accessibles qu'en visites guidées d'avril à septembre. Les cascades valent aussi le détour. L'histoire de la commune mérite qu'on s'y intéresse et plus particulièrement celle de sa magnifique abbaye impériale. Elle a acquis une grande renommée au IXe siècle et a connu son apogée aux XVIe et XVIIe siècles. Des visites commentées sont organisées du 1er avril au 15 septembre. Parmi les quelques artistes liés à la commune, Josette Coras (1926-2008), peintre, graveuse et sculpteure, a habité le logis abbatial durant des dizaines d'années.

Lacs et cascades
<p>La cascade de Baume-les-Messieurs</p>

La cascade de Baume-les-Messieurs

Les cascades du Hérisson sont les plus réputées. Un parcours pédestre aménagé permet de visiter ce site naturel classé et d'observer la rivière du Hérisson qui dévale plus de 800 m en une série de 31 sauts et 7 cascades avant de rejoindre les lacs avoisinants. Les plus impressionnantes chutes d'eau sont le Saut de l'Éventail (65 m) et le Grand Saut (60 m). Attention, prudence ! Les chaussures de marche sont obligatoires, quelle que soit la saison. Pour accéder à ce parcours de 7,5 km, il faut passer par la cascade de l'Éventail et la Maison des Cascades (une visite à ne pas manquer), le Saut de la Forge ou le Saut Girard. Site Naturel Classé, " la vallée du Hérisson - Plateau des 7 Lacs " est depuis 2017 un Grand Site de France en projet et fait partie des sites remarquables de la région Bourgogne-Franche-Comté. Rendez-vous à la Maison des Cascades, un endroit idéal pour mieux découvrir les cascades et le massif jurassien. A noter : le parking de l'Eventail est payant. www.regiondeslacs.fr

Les promeneurs apprécient également la cascade de la Quinquenouille à Dramelay, celle de Baume-les-Messieurs, celle des Tufs aux Planches-près-d'Arbois ou la résurgence de la grotte des Planches, la cascade de Vulvoz, la cascade du Moulin du Saut et la source de l'Ain à Nozeroy, la cascade du Moulin aux Bouchoux, les gorges du Flumen à Villard-Saint-Sauveur, les gorges de l'Abîme dans le Haut-Jura, la Queue de cheval à Saint-Claude, les pertes de l'Ain à Champagnole... Nous vous conseillons tout particulièrement de partir à la découverte de la cascade de la Billaude à Champagnole et les cascades et gorges de la Langouette aux Planches-en-Montagne.

Le Saut de la Saisse est un autre endroit où les Jurassiens aiment aller se balader, surtout l'hiver. En plein centre du village de Pont-de-Poitte, les " marmites de géants " rencontrent elles aussi un franc succès !

Quelques lacs

Les cascades du Hérisson sont les plus réputées. Un parcours pédestre aménagé permet de visiter ce site naturel classé et d'observer la rivière du Hérisson qui dévale plus de 800 m en une série de 31 sauts et 7 cascades avant de rejoindre les lacs avoisinants. Les plus impressionnantes chutes d'eau sont le Saut de l'Éventail (65 m) et le Grand Saut (60 m). Attention, prudence ! Les chaussures de marche sont obligatoires, quelle que soit la saison. Pour accéder à ce parcours de 7,5 km, il faut passer par la cascade de l'Éventail et la Maison des Cascades (une visite à ne pas manquer), le Saut de la Forge ou le Saut Girard. A noter : le parking de l'Éventail est payant.

Les promeneurs apprécient également la cascade de la Quinquenouille à Dramelay, celle de Baume-les-Messieurs, celle des Tufs aux Planches-près-d'Arbois ou la résurgence de la grotte des Planches, la cascade de Vulvoz, la cascade du Moulin du Saut et la source de l'Ain à Nozeroy, la cascade du Moulin aux Bouchoux, les gorges du Flumen à Villard-Saint-Sauveur, les gorges de l'Abîme dans le Haut-Jura, la Queue de cheval à Saint-Claude, les pertes de l'Ain à Champagnole... Nous vous conseillons tout particulièrement de partir à la découverte de la cascade de la Billaude à Champagnole et les cascades et gorges de la Langouette aux Planches-en-Montagne.

Le Saut de la Saisse est un autre endroit où les Jurassiens aiment aller se balader, surtout l'hiver. En plein centre du village de Pont-de-Poitte, les "marmites de géants" rencontrent elles aussi un franc succès !

Les Salines de Salins-les-Bains

En 2009, la Grande Saline de Salins-les-Bains obtenait la plus prestigieuse des reconnaissances en étant inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco, rejoignant ainsi la Saline royale d'Arc-et-Senans. Située en plein coeur de la cité thermale, la Grande Saline, avec ses imposants bâtiments et ses grandes cheminées, est le témoignage d'un riche patrimoine industriel. Le sel au fil des siècles eut une importance majeure sur les hommes et leur vie en façonnant l'histoire de toute une région. L'extraction, et la vente, de cette matière naturelle fut une économie non négligeable. Du VIIIe siècle à la cessation de l'activité (1962), les intervenants qui ont veillé aux destinées du site comptèrent les comtes de Bourgogne, les rois de France et, avec l'évolution du temps, les compagnies spécialisées. Tous se sont impliqués pour assurer le développement et la modernisation de cet outil devenu un patrimoine industriel particulièrement intéressant. Ce dixième anniversaire sera marqué par de nombreuses manifestations organisées par la Ville de Salins et les acteurs actuels de la Grande Saline. Une visite s'impose afin de découvrir, au travers de ce patrimoine remarquable, un grand pan de l'histoire qui va bien au-delà de celle de la Franche-Comté. Et n'oubliez pas, l'entrée est gratuite en 2019 le jour de votre anniversaire !

www.salinesdesalins.com

Les savoir-faire du Haut-Jura

L'économie dans le Haut-Jura est aujourd'hui centrée sur l'industrie. Plasturgie, lunetterie, micromécanique, création de boutons, de stylos, de couteaux... sont réputées et beaucoup d'industries se sont orientées vers le haut de gamme pour des clients du monde entier. Le Haut-Jura est le second bassin industriel et le troisième bassin économique de la région Franche-Comté.

Au départ, ses habitants avaient fondé leur économie sur l'artisanat. Jura, terre de pélerinage... Un certain nombre vivait alors de la vente d'articles religieux en bois, en os, corne ou en ivoire. Des objets qui sont encore vendus aux touristes de passage, même si le milieu souffre de la crise économique.

La tournerie traditionnelle a connu un grand essor à partir de 1855 grâce à la pipe de bruyère. Saint-Claude reste la capitale mondiale de la pipe. Dès le XVIIIe siècle, l'industrie lapidaire et diamantaire s'est, elle aussi, considérablement développée. Quelques professionnels continuent de la faire vivre de nos jours.

A la rencontre des métiers

La communauté de communes du Plateau de Lizon a créé un Atelier des Savoir-Faire dans l'ancienne usine de tournerie "Bourbon" (créateur des premiers stylos et porte-clefs), à Ravilloles, afin d'encourager les métiers traditionnels du territoire. Expositions, ateliers et autres animations y sont organisés, mais aussi une cinquantaine de stages créatifs dans des domaines variés : travail du bois, de la terre, du métal, ameublement, décoration...

Il existe également plusieurs musées qui valorisent un métier en particulier : le musée de la Pipe et du Diamant à Saint-Claude, la maison du Lapidaire à Lamoura, le musée de la Lunette à Morez, la maison de la Boissellerie à Bois d'Amont. Le musée du Jouet à Moirans-en-Montagne, plaît aux petits et aux grands avec ses milliers de beaux jeux et jouets.

Les grottes de Baume et des Moidons

Le Jura est particulièrement riche en grottes et autres gouffres, explorés par les spéléologues dès le XIXe siècle. Certaines formations particulièrement spectaculaires sont aménagées pour les visites.

Reportages & actualités du Jura

Découvrez les circuits à vélo dans le Jura

Avis