Des grands espaces arides du sud aux forêts tropicales du nord, Madagasikara comme on l'appelle ici, offre une palette infinie de couleurs et d'aventures. Dix-huit peuples culturellement très différents peuplent cette île grande comme la France et la Belgique réunies, révélant son histoire et ses influences à la fois asiatiques, européennes et africaines. Tous partagent cependant leurs sourires communicatifs, leur appréciation d'une vie au rythme mora mora, tout doucement, et l'importance de l'instant présent. Et quel instant ! A l'arrière d'un taxi-be, sur une charrette à zébus ou glissant sur l'eau dans le creux d'une pirogue, l'île rouge n'aura de cesse de vous émerveiller. Antananarivo ou " Tana " la capitale, est le coeur du pays et le début du voyage. A l'est, les forêts tropicales d'Andasibe abritent une multitude de caméléons et de lémuriens, dont l'Indri indri, le plus imposant de tous. A l'ouest, les baobabs centenaires et les Tsingy sont les symboles intemporels de ce que la nature a à nous offrir de plus beau. Au sud, de Tuléar à Fort Dauphin la végétation se fait rare et la vie devient plus rude, seuls les pêcheurs nomades et les villages Antandroy ont su s'adapter aux conditions extrêmes, tandis qu'au nord, Diego l'indolente profite d'une chaleur intense pour revêtir des couleurs orange et rouge qui rivalisent avec le bleu de l'océan. De part et d'autre de la Grande Île, les îles paradisiaques comme Sainte-Marie et Nosy Be sont des escapades hors du temps où l'on croisera de nombreuses baleines et requins baleines qui s'y prélassent plusieurs mois par an.

Les lieux incontournables de Madagascar

Quand partir à Madagascar ?

Bénéficiant de températures agréables tout au long de l'année, Madagascar peut se visiter 365 jours par an.

Juillet et août constituent la période touristique par excellence. Les lignes aériennes sont alors très chargées, et les tarifs plus élevés. Si vous voyagez en cette période de l'année, il convient de réserver au plus tôt votre vol aller-retour ainsi que vos trajets aériens intérieurs. Pour le logement, même s'il n'y a malheureusement pas foule ces temps-ci, une réservation par e-mail ou téléphone est préférable si vous voulez partir en toute sérénité. Le mois d'octobre, la première quinzaine de novembre (autre clientèle), les vacances de fin d'année et les vacances de Pâques constituent l'autre pôle de la saison touristique.

Les périodes creuses quant à elles, se résument à février, et de fin mai à début juillet. En janvier, février et mars, beaucoup d'agences de voyages en profitent pour réviser leur matériel et certains hôteliers ferment.

L'intersaison. Les mois d'avril, de mai, de septembre, d'octobre et de novembre sont recherchés, car c'est la période sèche, et les tarifs aériens correspondent à la basse saison.

Comment partir à Madagascar ? Nos conseils & astuces

De nombreux voyageurs proposent des excursions à Madagascar, soit thématiques (randonnée, descentes de rivières, animaux, culture) soit par zones géographiques (Tana et ses environs, Diego et la pointe nord, de Tana à Tuléar par la RN7). Impossible de tout voir en une fois, à moins d'y rester 6 mois, et encore.

Découvrez notre sélections d'agences de voyages pour cette destination

L'aventurier pourra voyager seul en taxi-brousse sur la plupart de l'île. Les trajets sont cependant très longs, cabossés et dans une promiscuité des plus totales. Ils sont cependant la parfaite occasion pour faire de belles rencontres et observer le quotidien des Malgaches. Il est cependant conseillé pour certaines zones d'avoir recours à une voiture avec chauffeur pour des raisons de sécurité ou de praticabilité de la route. Toujours signaler ses déplacements.

Globalement, tous les trajets sont possibles à Madagascar, il suffira d'être patient. Les routes malgaches étant peu entretenues, dangereuses et la signalisation inexistante, très peu d'agences accepteront de vous louer une voiture sans chauffeur. Souvent votre chauffeur sera aussi votre guide et permettra un réel échange avec les habitants. C'est la façon la plus populaire de voyager dans le pays. Des taxis-brousse " de luxe " parcourent le territoire et sont un bon compromis temps/coût.

Les circuits touristiques à Madagascar

Le pays Sakalava : entre Tsingy et baobabs

Le grand classique des circuits ouest de la Grande île de Madagascar. Deux semaines d'aventures diverses et variées parmi lesquelles la descente en pirogue de la Tsiribihina, un pèlerinage dans l'imme...

Envie d'un voyage sur mesure ?

Nous vous mettons en relation
avec l'agence locale
spécialiste de votre destination !

Road trip sur la RN7

Un périple d'asphalte et de terre rouge de 950 km entre Tananarive et Tuléar le long de la RN7, la plus longue du pays, lointaine cousine de notre RN20 qui relie Paris à la frontière espagnole. Un voy...

Photos de Madagascar

Découvrir Madagascar

Les plus de Madagascar

Une nature qui a du génie

On dit souvent que la Grande Île est un véritable " sanctuaire de la nature ". L'expression semble tirée d'une brochure commerciale, mais il y en a peu d'aussi justes : c'est même une véritable féerie. On ne compte plus les richesses minérales et végétales de cette terre d'abondance, ni le nombre d'essences endémiques. Le lémurien côtoie des orchidées luminescentes, en compagnie des caméléons, des reptiles, de milliers d'oiseaux, de baobabs fantastiques et... amoureux ! Avec, en arrière-plan, les formidables échancrures des Tsingy, massifs calcaires façonnés par des milliers d'années d'érosion.

L’aventure pour tous

L'aventure est possible pour tous à Madagascar : pour l'intrigant du bout du monde qui découvrira des espaces presque vierges ; ou pour le voyageur plus placide qui recherche un minimum de confort. La Grande Île donne l'impression permanente de s'offrir sans jamais se donner. On peut facilement descendre comme un Indiana Jones en pirogue au milieu d'une forêt vierge, randonner comme un John Wayne dans un massif qui évoque les montagnes de l'Ouest américain, ou se perdre comme un Robinson sur des centaines de kilomètres de plages merveilleuses. Ceux qui fuient la modernité n'ont besoin que de temps, l'espace leur est donné. Ceux qui recherchent un paradis naturel trouveront toujours des endroits de rêve au beau milieu de nulle part.

Un festival de couleurs

Rouge, comme la latérite des Hautes Terres. Bleu, comme la mer infinie, partout autour. Blanc, comme l'écume de cet océan déchaîné. Vert, comme les forêts mystérieuses des côtes. Ambre, comme le soleil qui écrase les plages de l'Ouest... Les couleurs sont partout, bondissantes comme de jeunes vagues folles, se nichant au creux du moindre canyon, dans la prunelle du moindre regard qui passe, avant de s'échapper, coquettes et malicieuses, vers d'autres pastels plus subtils encore... Vous serez enivrés par cette abondance de nuances profondes et mystérieuses.

Une mosaïque de cultures

Dix-huit peuples cohabitent sur la Grande Île. Cette mosaïque de visages, de couleurs, de musiques et de parfums compose un ensemble fascinant, comme une symphonie humaine. L'île s'enorgueillit d'une culture séculaire où les lémuriens tiennent compagnie aux ancêtres, et où ces derniers, qui reviennent sur terre dans le corps des crocodiles, dansent avec les vivants lors des fêtes où l'on boit du rhum. Voyager à Madagascar, c'est faire le grand plongeon dans un monde différent, vers l'ailleurs lumineux, où les choses et les esprits séjournent avec les hommes.

Une population chaleureuse

Souriante, accueillante, curieuse et pourtant si malheureuse dans son existence quotidienne, la population malgache pourrait donner des leçons de vie à bien des moralistes et autres bigots de toute obédience. La joie des enfants qui vous saluent d'un " bonjour vazaha " (" bonjour, étranger ") n'est pas seulement l'occasion d'une belle photographie : elle réchauffe le coeur, comme si, quelque part (où ? quand ?), nous avions perdu cette faculté d'être heureux quelles que soient les circonstances.

Reportages & actualités de Madagascar

Ailleurs sur le web
Avis