L'exotisme des Caraïbes adouci par le confort de la langue et par les infrastructures d'un Département d'outre-mer (DOM), c'est ce que propose la Martinique. L'Ile aux fleurs, c'est d'abord des plages paradisiaques à l'infini dégradé de sable blanc ou noir dont on peut profiter toute l'année grâce à un soleil généreux : Anse noire, Céron, Trabeau, Cap Macré ou les Salines. C'est aussi un formidable terrain propice au tourisme vert à découvrir avec son guide touristique de la Martinique. Randonnée sur le volcan de la Montagne Pelée, découverte de la faune aquatique dans les Anses d'Arlet avec masque et tuba, balade en kayak dans la mangrove des Trois-Ilets, canoyning dans le massif du Piton du Carbet... C'est enfin et surtout un riche patrimoine culturel que les musées, distilleries, jardins, et autres habitations créoles vous racontent entre un cours de zouk, une assiette de boudins antillais et un ti-punch.

Les lieux incontournables de Martinique

Quand partir en Martinique ?

La meilleure période pour partir en Martinique hors des zones d'affluence est en mai et juin : le climat est agréable et les tarifs au plus bas. Les prix sont aussi à la baisse à partir de septembre jusqu'à mi-décembre : profitez-en ! En juillet et surtout en août, le temps est très chaud et plus humide : il pleut plus souvent ce qui ne gêne en rien. N'oubliez pas que les grandes vacances permettent aux Antillais de métropole de revenir au pays. Il est souvent difficile de trouver une voiture de location et les billets d'avion sont très onéreux (surtout si vous vous y prenez à la dernière minute). Evitez, en revanche, de planifier une croisière en voilier en septembre, la saison cyclonique n'est pas terminée.

Comment partir en Martinique ? Nos conseils & astuces

Circuits, randonnées, séjours farniente, plongée, combinés en catamaran ou en monocoque, croisières, lunes de miel et anniversaires de mariage... L'offre pour la Martinique couvre un large panel d'activités et de possibilités. Les spécialistes sont nombreux et proposent des voyages à la carte.

Découvrez notre sélections d'agences de voyages pour cette destination

Le prix du billet d'avion dépend de la compagnie empruntée mais surtout du délai de réservation. Pour obtenir des tarifs intéressants, profitez des promotions fréquentes tout au long de l'année. On peut parfaitement se débrouiller seul et donc organiser son séjour soi-même. Vous trouverez sur place de nombreux excursionnistes et prestataires, des liaisons inter-îles ainsi que des supermarchés et des épiceries.

Le transport en commun sur l'île reste limité, même si un réseau existe sur l'agglomération de Fort-de-France et que des lignes communales irriguent les quartiers excentrés des bourgs. Il est donc largement préférable de posséder un véhicule et une carte routière pour vous déplacer. L'avion permet de se déplacer entre les îles. Air Antilles et Air Caraïbes proposent de nombreux vols.

Les circuits touristiques en Martinique

Escapades martiniquaises

Île des petites Antilles aussi nommée l'île aux fleurs, la Martinique est une terre on ne peut plus idéale pour passer des vacances réussies. La profusion de plages paradisiaques et d'espaces naturels...

Deux semaines sous le soleil de Martinique

En raison du décalage horaire et du temps d'adaptation au climat tropical, deux semaines en Martinique semblent une très bonne formule. Une telle durée vous permettra d'allier découvertes de la cultur...

Photos de Martinique

Découvrir la Martinique

Les plus de la Martinique

Petit-Piton est entouré d'une flore très diversifiée.
Petit-Piton est entouré d'une flore très diversifiée.
Une destination paradisiaque

A la Martinique, la plage et la mer son toujours à portée de main. On ne compte pas moins de 200 variétés de sable sur cette île c'est donc peu dire. Avec l'Anse noire, Céron, Trabeau, Cap Macré, les Salines les chasseurs d'images et les amoureux de la glisse ne seront pas en reste. Et si d'aventure, la mer et ses nombreux atouts vous lassaient, la végétation luxuriante de la Martinique vous réserverait de superbes balades pour le plaisir des sens.

Un climat agréable toute l'année

Ici, le climat est tropical, chaud et humide. Si l'on distingue deux saisons : le carême (chaud et sec qui s'étend de décembre à mai) et l'hivernage (plus humide qui dure de juin à novembre), le beau temps prédomine avec des températures à 27 °C en moyenne. La pluie ne s'installe jamais bien longtemps, et la chaleur n'y est pas excessive. Il n'existe donc pas de période dite " idéale " pour partir, si ce n'est qu'en septembre et octobre, vous aurez l'île pour vous seul. Attention : de fin août à fin octobre, les tempêtes tropicales, les dépressions ou les cyclones occupent souvent les devants de la scène.

Une île pratique

La Martinique est un département d'outre-mer français. Cela présente au quotidien bien des avantages : même monnaie, même langue, même niveau de santé (frais médicaux remboursés par la Sécu...). Notons que, dans le cadre de la décentralisation, le projet de réforme constitutionnelle visant à modifier les articles de 72 à 74 (titre XII) afin d'assurer à l'île une plus large autonomie a été rejeté par référendum.

Un voyage facile à organiser

On peut parfaitement se débrouiller seul, et donc organiser son séjour soi-même. Il suffit de trouver un vol et un hébergement correspondant à ses attentes (en direct, par Internet ou par une agence). Il n'existe pas de transport en commun organisé (sauf pour la ville de Fort-de-France). Vous devez donc posséder un véhicule et une carte routière pour vous déplacer. Vous trouverez sur place de nombreux excursionnistes et prestataires, des liaisons inter-îles, ainsi que des supermarchés et des épiceries.

Une île aux multiples facettes

Avec ses 1 128 km2, la Martinique présente de multiples facettes. Au sud, on trouve de nombreuses anses aux belles plages de sable blanc et l'attrait balnéaire l'emporte sur le reste. Au nord, la montagne Pelée se dresse fièrement. La route qui mène de Schoelcher au Prêcheur surplombe des falaises escarpées. La côte laisse apparaître les plages de sable noir, vestige de l'éruption de la montagne Pelée. A l'est, le paysage fortement accidenté est propice au tourisme vert. Face à l'immensité de l'océan Atlantique, la côte Nord-Est, dite la " côte au vent ", est la plus houleuse (sauf certaines plages dans le Sud).

Un écotourisme en plein essor

Le tourisme vert est en plein essor à la Martinique. Découverte de la faune aquatique avec masque, palmes et tuba ; de la mangrove en kayak, visite du domaine de l'Emeraude ou de la maison du volcan, jardins botaniques, randonnées, canyoning, équitation, voiliers... l'écotourisme a de beaux jours devant lui sur ces terres splendides. Avec ses côtes éclectiques, ses fonds marins riches et variés sa forêt tropicale, ses sentiers escarpés, ses rivières et cascades : la nature s'affiche généreuse.

Une situation touristique privilégiée

La Martinique est située au coeur de l'arc antillais. Cette position intéressante vous permet de découvrir les îles anglophones limitrophes (cultures et ambiances différentes) : Sainte-Lucie, au sud, à un quart d'heure d'avion ou à 1 heure 30 en bateau ; les Grenadines, plus au sud, avec leurs plages paradisiaques ; la Dominique, au nord, avec ses rivières et ses rastas ; et, à l'est de l'arc antillais, la Barbade, offrant toutes les infrastructures d'une île pour les déplacements touristiques.

Un riche patrimoine historique et culturel

L'île ne manque pas de ressources à ce niveau. De nombreux musées, distilleries, jardins, habitations créoles vous racontent son histoire est riche et complexe. On peut aussi quitter aisément les sentiers trop fréquentés pour s'arrêter, boire un verre et discuter dans des communes toujours accueillantes. Sur le bord des routes, si l'on croit parfois s'être égaré, il y a aussitôt quelqu'un pour vous souhaiter le bonjour, un autre pour vous renseigner. La musique est partout présente. Le " ragga " et le " zouk love " vous entraînent dans la ronde. Pendant le carnaval, une liesse générale s'empare, durant cinq jours, de toutes les communes de l'île. Osez parcourir les " vidés ", ces splendides cortèges, chars carnavalesques que la population suit avec ardeur en se déhanchant au son de rythmes endiablés. Autre image d' " Epinal-en-Caraïbe ", l'usage du ti-punch est un véritable rite de la vie antillaise, auquel on sacrifie de bonne grâce, de préférence dans un verre frappé à l'effigie des grandes distilleries qui portent le nom des vieilles familles créoles.

Reportages & actualités de Martinique

Ailleurs sur le web
Avis