Guide
Découverte du SAINT-PÉTERSBOURG (САНКТ-ПЕТЕРБУРГ)

Principal port russe sur la mer Baltique, Saint-Pétersbourg a été fondée sur l'eau, en 1703, par la volonté de l'empereur Pierre le Grand, statufié en Cavalier de bronze. Capitale impériale pendant 2 siècles, la ville demeure le centre culturel du pays avec des fleurons comme le théâtre Mariinsky, temple de l'opéra et de la danse, le musée Russe (icônes orthodoxes, oeuvres de Kandinsky...) et l'immense musée de l'Ermitage. Comme une Venise du nord, longé par la Neva et le canal Obvodny, baigné par la Fontanka et la Moika, le centre de Saint-Pétersbourg s'articule autour de la Nevsky Prospekt, large avenue marchande et chic, bordée de monuments historiques. Également beaucoup de charme et de monuments remarquables sur l'Île Vassilievsky. Noyau initial de la ville, Petrograd abrite l'incontournable Forteresse Pierre et Paul. On admire aussi l'église à bulbes et riche décor de Saint Sauveur-sur-le-sang-versé et celle de Saint-Nicolas-des-Marins. Bien moins fastueuse, la banlieue nord d'époque soviétique où se trouve la Gare de Finlande. Enfin, il faut voir le quartier situé au sud de Saint-Pétersbourg à l'architecture industrielle et stalinienne. Grandiose ! L'Arc de Triomphe de Narva, l'église Chesme et l'observatoire de Poulkovo y sont implantés. Les autorités soviétiques avaient prévu de déplacer le centre-ville vers le sud. Cela ne se fit pas. Saint-Pétersbourg somptueuse sous la neige lorsque gèle la Fontanka, attire de nombreux visiteurs, en été, lors de ses Nuits blanches. Le soleil ne se couche pas et les fêtes succèdent aux spectacles.

Les lieux incontournables du SAINT-PÉTERSBOURG (САНКТ-ПЕТЕРБУРГ)

Quand partir au SAINT-PÉTERSBOURG (САНКТ-ПЕТЕРБУРГ) ?

La haute saison touristique se situe de mi-mai à fin août avec un pic entre mi-juin et mi-juillet, lors des Nuits blanches. Les hôtels sont pleins et les prix grimpent. Le reste de l'année peut être considéré comme la basse saison, à l'exception des 10 premiers jours de janvier quand les Russes vont fêter Noël et le Nouvel an en famille. Les températures hivernales sont loin des frimas sibériens, mais le climat de Saint-Pétersbourg reste marqué par l'humidité de la Baltique. Les trottoirs sont alors transformés en patinoire ou en... pataugeoire. Des vêtements près du corps, un bon coupe-vent, des chaussures étanches... et vous voilà prêt à arpenter la ville sous la neige. Ici comme ailleurs il n'y a plus de climat. La neige se fait parfois attendre et le soleil peut bouder l'été. Un petit coup d'oeil à la météo locale peut éviter des déconvenues. Les Pétersbourgeois ont une blague qui reflète le climat très changeant de la région : " Si vous n'aimez pas la météo d'aujourd'hui, attendez 15 minutes. "

Comment partir au SAINT-PÉTERSBOURG (САНКТ-ПЕТЕРБУРГ) ? Nos conseils & astuces

La formule du voyage organisé est une bonne option pour découvrir Saint-Pétersbourg. Généralement, les séjours proposés se déroulent sur une semaine. Bon timing pour voir le plus important et vous familiariser avec la ville. Avec cette formule, vous n'avez pas à vous occuper de votre visa et vous êtes certain de voir un maximum de choses en un minimum de temps sans perdre du temps à chercher votre station de métro !

Découvrez notre sélections d'agences de voyages pour cette destination

Vous pouvez organiser votre séjour seul. N'oubliez pas de faire votre visa à temps. Des compagnies low cost proposent des vols directs pour Saint-Pétersbourg. Vous pouvez réserver votre hôtel depuis chez vous, mais sur place le choix est large. Partir seul est la bonne option pour profiter des Nuits blanches à votre rythme, au gré des rencontres. On peut aussi atterrir à Moscou, visiter deux jours la ville et prendre le train à grande vitesse qui relie Saint-Pétersbourg en 5 heures.

À Saint-Pétersbourg le métro est incontournable. Il fonctionne de 6 h à 1 h. Les stations du centre valent la visite pour leur décoration stalinienne, particulièrement celle d'Avtovo. Certaines sont très profondes à cause de l'eau présente en sous-sol. Vous ne voyez pas la fin de l'escalator ! Elles sont très espacées et vous affinerez vos déplacements grâce au bus, au tramway ou au trolleybus. S'ajoutent les vedettes sur la Néva et les canaux. On peut aussi faire appel à un taxi (abordable).




Organiser son voyage au SAINT-PÉTERSBOURG (САНКТ-ПЕТЕРБУРГ)

Les circuits touristiques au SAINT-PÉTERSBOURG (САНКТ-ПЕТЕРБУРГ)

Escapade culturelle à la découverte des deux capitales

La Russie est un très grand pays. Pour une courte mais bonne introduction aux principales facettes de son identité actuelle, nous vous suggérons de vous concentrer sur ses deux grandes villes : Moscou...

Un avant-goût du Transsibérien ou le dernier voyage du tsar

La partie européenne de la Russie est aussi le point de départ de la plus longue ligne ferroviaire au monde : le Transsibérien. Ce train mythique qui rappelle tout autant l'exotisme du voyage que l'ho...

Photos du SAINT-PÉTERSBOURG (САНКТ-ПЕТЕРБУРГ)

Découvrir le SAINT-PÉTERSBOURG (САНКТ-ПЕТЕРБУРГ)

Les plus de Saint-Pétersbourg

Des richesses culturelles et historiques

Théâtre de l'histoire politique du pays, tableau croisé des siècles écoulés, Saint-Pétersbourg témoigne d'une grandeur passée... Toujours d'actualité. Cette ville bâtie sur un sol instable (d'anciens marécages) a néanmoins connu ce qu'il y a de plus difficile : les conquêtes, les intempéries, et un implacable blocus de 900 jours pendant la Seconde Guerre mondiale. Il reste de ce passé une mosaïque culturelle et architecturale qui doit son évolution au bon vouloir des dirigeants de l'ancien Empire, dont le père de la ville, le tsar Pierre le Grand. Saint-Pétersbourg l'impériale ne cesse de se démaquiller pour mieux se remaquiller, de se déconstruire pour mieux se reconstruire. Avant-dernier ravalement en date : la veille de son tricentenaire, " Saint-Pet " s'offre un lifting complet, mais un lifting de façade : seuls les grands axes font l'objet d'une rénovation cosmétique : un peu d'enduit, quelques coups de pinceaux, l'honneur est sauf. A la décharge des autorités locales, on peut reconnaître que le patrimoine architectural de cette ville est d'une telle richesse, que lui redonner toute sa splendeur en un claquement de doigt est impossible. Aujourd'hui Saint-Pétersbourg reçoit un traitement de choc. On construit (centres d'affaires, galeries marchandes, appartements luxueux...) derrière les façades. Les perspectives deviennent palimpsestes. Mais il est encore possible, et certainement pour un bout de temps, de quitter les belles avenues pour aller à la rencontre du Saint-Pétersbourg des cours, des marchés et des petites rues hors d'âge.

Un haut lieu du tourisme
L'Ermitage.
L'Ermitage.

Saint-Pétersbourg est depuis quelques années une destination très prisée. Belle architecture, histoire riche, musées à foison, concerts à répétition... Les changements qui ont eu lieu dans le pays ont permis d'ouvrir aux visiteurs des palais précédemment fermés : celui de Bielosselskih-Bielozerskih, Nikolaïevski, Sheremetievski, le bâtiment du foyer des officiers. Ces palais sont devenus des centres culturels où sont organisées des conférences, des expositions ainsi que des réceptions. Les amateurs de tourisme culturel n'ont que l'embarras du choix ! Certes, les tarifs pratiqués par les musées, sont parfois proches de ceux que l'on connaît en France, mais les collections présentées à Saint-Pétersbourg sont parmi les plus riches d'Europe. C'est par exemple à l'Ermitage que vous verrez le plus grand nombre de tableaux de Matisse (surveillés par une gardienne souvent bourrue mais parfois très sociable).

Mais ne voir dans cette ville qu'un long catalogue d'expositions serait injuste. " Piter ", c'est aussi la ville de nombreux groupes de musique, des espaces artistiques, des clubs du jazz, d'expériences littéraires et cinématographiques hors normes, la capitale de la gastronomie et du " savoir-boire " à la russe ! Les grands DJ occidentaux se produisent à Moscou ? " Saint-Pet " a les siens propres, nourris de minimalisme berlinois et de techno américaine. On prend, on assimile et on fait quelque chose qui n'a rien à voir avec l'original ! La culture, sous toutes les formes, a le droit de cité à " Piter "...

Les fêtards ne sont pas en reste. Les clubs de la ville, nombreux et rivalisant d'originalité, vous feront danser jusqu'au bout de la nuit, définitivement blanche. Et si vous êtes fatigués de la vie de nuit à Saint-Pétersbourg et préférez prendre une pause, la ville vous ouvrira d'autres portes. Vous pourrez facilement vous retrouver dans un appartement typique pétersbourgeois, à écouter de la poésie russe classique lue à haute voix avec une bouteille de vin.

Des ponts et canaux

Loin de Moscou la frénétique, la Venise du Nord est parcourue par de nombreux canaux qui, en parallèle du fleuve (la Neva), irriguent lentement les strates de l'ancienne capitale de Russie. En témoignent ses nombreux quais de granit rose, qui contiennent tant bien que mal les eaux fraîches de la Fontanka, de la Moïka ou encore du canal Griboyedov, et qui vous permettent d'arpenter les abords des joyaux architecturaux que compte la ville pour y contempler leurs reflets. Les " Nuits blanches " de juin vous donneront également l'occasion de découvrir la magie du mariage entre le rose du ciel et le bleu des cours d'eau. Les ponts sont magnifiques, certes, mais n'oubliez pas leurs horaires de levée. L'un des grands classiques du séjour à " Saint-Pet " est de rester bloqué sur une île (la ville en compte 42) toute la nuit. Ce qui peut donner l'occasion de magnifiques balades nocturnes pendant les " Nuits blanches "...

Une population généreuse et accueillante

Les Pétersbourgeois sont des gens du Nord. Plus calmes, plus posés que les turbulents Moscovites, ils n'en sont pas moins tout aussi fidèles à la tradition d'hospitalité slave, dont les Russes sont si fiers. Alors que Moscou, temple de l'argent et du pouvoir efface en apparence les liens humains, Saint-Pétersbourg regorge de mamies prêtes à vous indiquer votre chemin ou à vous réprimander avec douceur, parce que vous attendez le bus sans écharpe en plein hiver. Les Russes vous apparaîtront probablement froids en public. Mais sachez qu'on ne sait jamais qui est qui en Russie. Un rustaud mal aimable peut s'avérer être en privé d'une charmante compagnie et le chauffeur de taxi peut être médecin. Par ailleurs, " Saint-Pet " s'est forgé en Russie une solide réputation de tolérance dont les habitants sont très fiers. Ne pas être dans le moule n'est pas un problème à " Piter ", qui a suffisamment souffert dans son histoire récente pour ne pas s'arrêter sur des différences mal vues dans le reste du pays. En témoignent le dynamisme et la relative visibilité de la communauté gay.

Une ville dynamique

En accord avec sa jeunesse et son renouvellement urbain, Saint-Pétersbourg est une ville en perpétuelle évolution qui saura vous surprendre. Forte de 5 millions d'habitants, la ville mêle allègrement et sans complexe héritage du passé et regard vers l'avenir. Un exemple : la perspective Nevski, véritable colonne vertébrale du centre-ville, et passage incontournable pour tout résident ou étranger qui séjourne dans la ville. Les habitants déambulent entre des petits magasins ou de grands centres commerciaux, mais aussi des musées, théâtres, hôtels, cafés et églises, l'ensemble constituant, sur plus de quatre kilomètres, le véritable portrait hétérogène d'une ville qui refuse de s'enfermer dans un passé figé.

Une ville de marcheurs

Il faut arpenter ces avenues tracées arbitrairement, déambuler dans ces cours et ruelles, lever le regard sur cette architecture intacte et perdre son regard dans l'azur pour saisir tout le charme de cette Venise du Nord. C'est une ville abstraite. Décidée par un seul homme contre tout sens commun et contre toute humanité : bâtie sur des marécages balayés par les vents marins, elle a vu des milliers de prisonniers périr lors de son édification. Régie par les plans d'architectes en pleine crise d'idéalisme et la plupart du temps italiens, Saint-Pétersbourg se parcourt en marchant. Et, possède beaucoup de lieux où faire une pause agréable, lorsque le froid humide de la Baltique vous coupe les jambes...

A l'inverse de Moscou qui a tout de la ruche, Saint-Pétersbourg étale ses splendeurs le long de ses avenues et canaux, prenant par surprise le marcheur qui s'attendait à traverser une ville uniforme. En effet, " Piter " n'est pas qu'un musée en plein air, c'est aussi une ville offrant de multiples facettes. Tour à tour festive, populaire, impériale ou romantique, une longue balade est toujours le meilleur moyen de découvrir cette cité différente des autres.

Reportages & actualités du SAINT-PÉTERSBOURG (САНКТ-ПЕТЕРБУРГ)

Ailleurs sur le web
Avis