La découverte de la capitale du Japon est un grand choc. Cette ville est passionnante, bouillonnante, incroyable et sans équivalent dans le monde ! Au sein de la gigantesque Tokyo voisinent des quartiers ultra-modernes avec des gratte-ciels rivalisant d'audace et d'élégance et des quartiers résidentiels aux maisons traditionnelles et temples shintoïstes, avec de petites statues saintes à un croisement de rue et une piste cyclable qui longe un canal... Ici le modernisme côtoie les traditions. On quitte un magasin de cinq étages dédié aux seuls appareils photo pour manger dans un petit restaurant de udon maison. Si la haute-technologie est une religion ici, la citoyenneté aussi qui police les gestes et tous les débordements. Pas un poil ne dépasse ! Personne ne vous bouscule dans le métro. Personne ne rate son train ! Tokyo c'est aussi le bonheur de manger des délices japonais à chaque coin de rue et faire votre bento à votre goût, de tomber sur une petite boutique de kimonos d'occasions, de découvrir un artisan qui prépare, dans la tradition, du tofu frais tous les jours. Bien sûr, vous visiterez le sanctuaire shinto Meiji à l'imposant portail et les bois qui l'entourent et les jardins publics dominés par le palais impérial (Kōkyo), sans oublier de garder du temps pour découvrir les collections des musées de la ville. Pour un grand moment, offrez-vous un ryokan (auberge traditionnelle) ou un bain dans les sources chaudes des environs. Et mieux vaut le prévoir : vous reviendrez avec de la vaisselle japonaise !

Les lieux incontournables de TŌKYŌ

Quand partir à TŌKYŌ ?

Comme dans toutes les grandes capitales, les séjours à Tokyo peuvent être envisagés tout au long de l'année. Le printemps et l'automne sont toutefois les hautes saisons touristiques durant lesquelles les tarifs des hôtels sont les plus élevés. Dans la mesure où l'hébergement est la dépense budgétaire la plus importante au Japon, il peut être intéressant de partir hors saison. Pour éviter les plus fortes affluences et payer moins cher, la meilleure période est fin novembre-début décembre, fin février-début mars, ou fin mai et juin, basse saison touristique au Japon. A noter que si vous partez au Japon au printemps, vous aurez le bonheur d'assister au Hanami, la fête qui célèbre les cerisiers en fleurs. Le spectacle de cette floraison vous enchantera !

Comment partir à TŌKYŌ ? Nos conseils & astuces

  • Voyages organisés à TŌKYŌ
  • Partir seul(e) à TŌKYŌ
  • Se déplacer à TŌKYŌ

À destination du Japon en général et de Tokyo en particulier, l'offre est très large. On vous proposera la découverte du triptyque Tokyo, Kyoto, Nara en une semaine. Contrairement aux idées reçues, les plus petits budgets pourront trouver une formule d'un mois à Tokyo en liberté à prix correct (avec hébergement en cité universitaire).

Découvrez notre sélections d'agences de voyages pour cette destination

Sur place, voyager seul ne pose aucun problème, le Japon étant l'un des pays les plus sûrs du monde et les Japonais étant toujours prêts à aider les touristes. Le seul hic c'est la langue car les Japonais ne parlent presque jamais anglais encore moins français ! Pensez à vous munir d'un petit dictionnaire ou à utiliser Google traduction !

La meilleure solution pour vous déplacer dans l'immense Tokyo est sans conteste le métro. Simple et efficace. Les stations sont écrites en anglais et annoncées de même à l'intérieur de votre rame. Prenez une carte d'abonnement sans laquelle (et même avec d'ailleurs !) vous allez vous ruiner en déplacement. Prendre un bus peut s'avérer pratique. Le vélo dans les quartiers est une bonne solution. Pour aller découvrir Kyoto ou une autre ville desservie prenez le train à grande vitesse (Shinkasen).

Préparer son voyage à TŌKYŌ

Photos de TŌKYŌ

Découvrir TŌKYŌ

Les plus de Tōkyō et de Kyōto

L'attrait de Tōkyō peut bien sûr se résumer à sa furia urbaine hors du commun et celui de Kyōto a son atmosphère si particulière. Il n'en est rien car autant la capitale nippone n'est pas seulement toute tournée vers le futur et le monde des affaires et l'ancienne capitale pas juste une ville de temples. Toutes deux sont avant tout des villes où la culture et la tradition sont des institutions et se mêlent à merveille avec la modernité. Ainsi, certains seront touchés par la variété des paysages, alors que d'autres s'émerveilleront devant la recherche esthétique dans l'arrangement floral ikebana, l'architecture traditionnelle, les rencontres de sumos, l'urbanisation chaotique de certains quartiers, les cerisiers en fleur du mois d'avril dans les jardins ou les parcs, le théâtre kabuki ou le nombre record d'inventions déposées chaque année au Patent Office. En bref, il y a en vraiment pour tous les goûts et toutes les sensibilités.

Tōkyō : une capitale à la taille d'un pays

Tōkyō et sa région comptent plus d'habitants que la plupart des pays de la planète. Dans les très nombreux et très différents quartiers de la ville, où la tradition se mêle à la modernité, il est possible de trouver de tout, ou presque, d'un point de vue matériel. Les voyageurs s'étonneront sûrement du nombre incalculable de boutiques ouvertes aux quatre coins de cette ville où il est impossible de s'ennuyer, grâce aux cinémas, salles de jeu, spectacles, parcs, centres de shopping, restaurants, boîtes de nuit, karaokés, centres sportifs...

Tōkyō : la capitale mondiale du lien

Le Japon, et tout particulièrement Tōkyō, sont des espaces de trait d'union, de toutes les formes de liens et de relations. En voici quelques exemples. La maison japonaise n'est pas seulement un abri ou une coupure par rapport au monde extérieur. C'est l'expression même du lien entre l'intérieur et l'extérieur, mais contrairement à l'espérance de vie des Japonais, la maison japonaise est celle qui a la vie la plus courte des pays industrialisés (30 ans). Egalement, dans les transports en commun, de nombreux conseils sont donnés pour que les relations entre les voyageurs soient agréables. Les moindres paquets sont enveloppés avec une grande attention et on les ouvre toujours avec soin. Les grands moments des Japonais sont le plaisir au travail, le saké avec les collègues, les cerisiers en fleur (hanami), les quelque 500 cartes de voeux manuscrites envoyées à la fin de l'année, la vie avec les copains ou les copines à l'école et dans les activités postscolaires, les journées de golf le week-end ou le premier lever de soleil de l'année. La cuisine kaiseki exprime le lien avec la nature dans la présentation des plats. En un mot, tout ce qui peut lier est bienvenu. L'une des phrases les plus appréciées des Japonais est " Ichi-go ichi-e " : " à chaque moment sa rencontre ". Tōkyō et Kyōto sont d'excellents espaces d'expression du lien.

Partir à la découverte de nouvelles cultures urbaines à Tōkyō

Une visite à Tōkyō est l'occasion de se frotter à de nouvelles cultures urbaines, peu répandues en Occident. Les karaokés et autres salles de jeux ne sont en rien comparables à ce que l'on trouve en Europe. Un séjour dans la capitale nippone doit permettre de s'imprégner de la nouvelle culture pop japonaise, marquée, par exemple, depuis le début des années 2000, par l'éclosion des " maid cafés ". Tōkyō, c'est aussi l'extravagance de certains quartiers insolites, comme Harajuku à Shibuya, Akihabara à Chiyoda ou Kabuki-chō à Shinjuku. Bienvenue dans la culture cosplay, sub-culture japonaise basée sur l'apparence, dont les adeptes se métamorphosent en personnages souvent inspirés des mangas...

Kyōto : le paradis du palais

Un séjour à Kyōto, c'est la garantie de bien manger, sans forcément avoir à trop dépenser. Bien sûr, les gros budgets iront plus loin dans leur découverte culinaire, mais même la gastronomie japonaise populaire est un délice. Pour ceux qui souhaiteraient s'y initier, des agences proposent des cours de cuisine. Les soba, yakitori, sushi, sashimi, soupes, kaiseki, etc., n'auront plus de secret pour vous.

Tōkyō : la capitale du shopping

Pas sûr qu'une autre ville de par le monde compte autant de petites boutiques au mètre carré. A Tōkyō, elles sont partout. Au rez-de-chaussée, à l'étage et au sous-sol. Certaines marques occidentales de vêtements sont mieux représentées au Japon que chez leurs voisins européens. Shibuya, Shinjuku, Ikebukuro, Ginza... La liste des quartiers pour faire ses emplettes est bien longue. Un bon conseil : prévoyez de la place dans vos valises pour pouvoir y loger tous vos achats.

Kyōto : ville de tous les possibles

Lors d'un séjour dans l'ancienne capitale de l'empire, vous aurez tout le loisir de plonger dans le temps ou de regarder ébahi le futur s'écrire devant vous. C'est tout ce que propose la ville où les temples sont au moins aussi nombreux que les clubs à la mode, sans compter les adresses chics.

Reportages & actualités de TŌKYŌ

Ailleurs sur le web
Avis