Au-delà de ses banques et de la fameuse neutralité helvétique, la Suisse évoque la douceur de vivre, une certaine léthargie même. Elle évoque surtout un tas de petits plaisirs : une session de ski dans les montagnes, une randonnée autour d'un lac, la dégustation d'un chocolat ou d'un gruyère, la visite d'une exposition, un moment convivial autour d'une " vraie " fondue. Oui, le pays évoque tout cela, comme le dira tout guide touristique sur la Suisse. Car de Genève au lac de Constance, en passant par Lausanne, Zurich, Bâle ou Berne, la capitale, la Suisse offre une quantité de possibilités, malgré un relief escarpé. Les Alpes, présentes sur la totalité du territoire, proposent ski et sports de glisse l'hiver, randonnée et VTT l'été. Ses lacs et rivières se prêtent volontiers aux sports nautiques et aux petites croisières. Destination de nature, les villes suisses, avant-gardistes en matière d'écologie, ne sont pas en reste. Riches en musées et en monuments, chacune a un charme unique. Selon que l'on se trouve en Suisse alémanique, en Suisse romande et en Suisse italienne, on y parlera français, allemand ou italien, ce qui peut paraître déroutant. Mais ne vous arrêtez pas à la barrière linguistique, les Suisses sont courtois, rigoureux et possèdent une philosophie de vie bien à eux. Et surtout, n'oubliez pas les souvenirs typiques : coucous, couteaux et dentelles, montres et petites vaches sculptées dans le bois, vins du pays et viande des Grisons.

Les lieux incontournables de Suisse

Quand partir en Suisse ?

La Suisse connaît deux hautes saisons touristiques : en juillet-août, et de décembre à mars pour les sports d'hiver. La meilleure période pour partir en Suisse variera selon vos envies. De juin à septembre, pendant la saison estivale, des températures agréables favorisent une grande variété d'activités de plein air. Si vous visitez la Suisse au printemps ou en automne, vous éviterez bien sûr les foules de touristes et pourrez bénéficier de tarifs plus avantageux dans les hôtels. En revanche, pensez à prendre un parapluie ! Si vous souhaitez profiter des sports d'hiver, la saison débute en général à la fin du mois de novembre et s'achève avec la fonte des neiges, au début du printemps.

Organiser son voyage en Suisse

Les circuits touristiques en Suisse

Photos de Suisse

Découvrir la Suisse

Les plus de la Suisse

Une nature généreuse

Véritable château d'eau de l'Europe, les Alpes suisses dominent le réseau hydrographique d'Europe centrale. De nombreux cours d'eau y prennent leur source, parmi lesquels évidemment le Rhin, le Rhône mais aussi l'Aar, le Tessin ou l'Inn. La plupart d'entre eux traversent sur le territoire un ou plusieurs lacs qui régularisent leurs cours et décantent leurs eaux, les débarrassant des nombreuses impuretés arrachées à la montagne. Les Alpes, le Plateau, vaste plaine vallonnée et, au nord-ouest, le Jura, largement boisé, divisent le territoire suisse et offrent une multitude de paysages. Des facteurs climatiques, influencés par le relief mais aussi par l'homme qui a progressivement modelé le paysage au fil des générations et des divers modes d'exploitation, ont favorisé des identités marquées, entre le bassin méditerranéen et l'Europe centrale. Deux régions se distinguent par leur diversité biologique particulière : la vallée du Rhône, au coeur des Alpes, dont le climat aride et chaud a créé des milieux riches en biodiversité, et le Tessin, au sud des Alpes, qui abrite un cortège d'espèces typiques des régions influencées par le climat subméditerranéen (insubrien).

Une cuisine sous influence

La Suisse est située à un véritable carrefour gastronomique. Frontalière avec la France, l'Italie, l'Allemagne et l'Autriche, elle bénéficie des meilleures traditions culinaires pour alimenter sa gastronomie. Dans le Tessin comme dans tout le reste du pays, on déguste une vraie cuisine italienne, parfumée et délicate ; partout on pourra s'attabler devant un plat montagnard roboratif comme le rösti ou la fondue au fromage ; influencé par la cuisine autrichienne, le fameux schnitzel (escalope viennoise) se déguste en Suisse alémanique. Enfin, il faut noter que ce pays attire de nombreux chefs étoilés, souvent français.

Une histoire riche et mouvementée

Avec 26 cantons, quatre langues nationales et de nombreux dialectes, la Confédération suisse possède une histoire riche et souvent turbulente, tiraillée entre ses puissants voisins et des aspirations contradictoires. En évoquant Genève, capitale de la Réforme et siège de nombreuses organisations internationales, un grand passé ressurgit. Toutefois, cet héritage passe par les conflits parfois violents du temps de la Réforme qui ont entraîné une paralysie politique durant trois siècles, expliquant la neutralité consacrée en 1647 par le Defensional de Wil. Après être devenue " République helvétique une et indivisible ", conçue sur ordre de la France révolutionnaire, avoir servi de champ de bataille entre les armées françaises et la coalition austro-russe, la Suisse fait reconnaître son indépendance, sa neutralité et l'inviolabilité de son territoire en 1815 au traité de Vienne. Mais mener une politique intérieure s'avère de nouveau impossible et après une brève guerre civile, les cantons adoptent, le 12 septembre 1848, la Loi fondamentale de la Confédération suisse, qui les engage sur le chemin d'un vrai fédéralisme, donnant naissance à l'actuelle structure politique de la Suisse. A la création du Comité international de la Croix-Rouge en 1863 et la signature de la Convention de Genève en 1864, s'ajoute un formidable développement économique. La construction d'un réseau ferroviaire particulièrement dense et la mise en valeur du potentiel hydroélectrique permettent le développement de l'industrie et des échanges commerciaux, autour de pôles comme l'horlogerie, les machines-outils et la chimie. Histoires de la diplomatie, des techniques ou encore des religions, toutes se retrouvent dans ce carrefour de l'Europe.

Un patrimoine culturel étonnant

En Suisse, les noms et les références culturelles les plus diverses foisonnent. On ne compte plus les oeuvres, fondations et autres musées locaux de qualité. La Suisse fut et demeure une terre d'accueil ; la qualité de vie qu'elle offre semble favoriser les belles pensées et les entreprises artistiques ou politiques marquantes.

Sans suivre l'ordre chronologique, voici un florilège de personnalités attestant de la diversité culturelle, historique et artistique en Suisse : Charlie Chaplin près de Vevey, Erasme à Bâle, Jean Calvin faisant de Genève le centre de la Réforme, Hermann Hesse s'établissant à Montagnola près du lac de Lugano dans le Tessin, Paul Klee à Berne. Mais aussi Georges Simenon, Elias Canetti, Madame de Staël, Blaise Cendrars, Jean-Jacques Rousseau, Albert Cohen, James Joyce, Thomas Mann, Vladimir Nabokov, Hortense de Beauharnais et le futur Napoléon III, Albert Einstein qui résida à Berne de 1902 à 1909 lors de la rédaction de ses fameuses équations sur la relativité ou encore Vladimir Ilitch Oulianov (Lénine)... la Suisse possède un substrat culturel surprenant !

Les 11 sites classés au patrimoine mondial de l'Unesco

La France compte 43 biens inscrits dont 39 culturels, 3 naturels et 1 mixte, la Suisse 11 sites classés.

Les sites doivent représenter une valeur universelle. Il s'agit d'une performance unique pour un territoire aussi petit. Ces sites culturels et naturels protégés sont des joyaux à voir absolument.

Sites culturels

Saint-Gall (1983). Le domaine conventuel avec son admirable cathédrale baroque forme un ensemble historique inscrit depuis 1983 au patrimoine de l'Unesco. La bibliothèque de renommée mondiale est sans doute la plus belle salle baroque profane de Suisse. La vieille ville possède des maisons bourgeoises datant du XVIe au XVIIIe siècle avec de magnifiques encorbellements souvent richement sculptés et peints.

Le couvent bénédictin Saint-Jean à Müstair (1983). La pièce maîtresse est l'église du couvent, construite il y a environ huit cents ans. Elle abrite le cycle le plus étendu de fresques carolingiennes encore intactes.

La vieille ville de Berne (1983). Fondée en 1191, la capitale de la Suisse est reconnue aujourd'hui comme étant l'une des villes médiévales les mieux conservées d'Europe.

Trois châteaux, murailles et remparts médiévaux du bourg de Bellinzone (2000).

L'oeuvre architecturale de Le Corbusier (2016), une contribution exceptionnelle au mouvement moderne.

Lavaux (2007), vignoble en terrasse s'étendant sur environ 30 km le long du lac Léman, depuis les faubourgs de Lausanne jusqu'au château de Chillon, au sud de Montreux.

Le chemin de fer rhétique (2008), dans le paysage de l'Albula et de la Bernina, rassemble deux lignes ferroviaires historiques qui traversent les Alpes suisses par deux cols.

La Chaux-de-Fonds et Le Locle (2009), dont l'urbanisme est ordonné par l'activité horlogère.

Sites naturels

Ensemble des sites palafittiques préhistoriques autour des Alpes (2011), site transfrontalier commun avec l'Allemagne, l'Autriche, la France, l'Italie et la Slovénie. Le dernier site à être classé.

Sardona (2008), haut lieu tectonique suisse.

Situé dans les environs de Lugano, au Tessin, le Monte San Giorgio (2003, 2010) est aussi inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco pour la valeur exceptionnelle et universelle de ses couches fossilifères, vieilles de 230 à 245 millions d'années.

La région Jungfrau-Aletsch-Bietschhorn (2001, 2007). Étendu sur 23 km, le glacier d'Aletsch est le plus long fleuve de glace des Alpes, son caractère est unique.

Reportages & actualités de Suisse

Avis