Le guide : EUROPE À MOTO : La vallée du Rhin

Guide

La vallée du Rhin

Parcours : 575 kmHaut de page

De Cologne à Baden-Baden en passant par Stuttgart et en traversant la Forêt Noire, la vallée du Rhin fera mentir plus d'un préjugé sur le " patrimoine industriel " de la région. Le patrimoine historique et culturel n'est pas moins important : en témoigne le grand nombre de châteaux sur les bords du Rhin, frontière naturelle entre la France et l'Allemagne, les vignobles, et surtout les massifs forestiers.

ETAPESROUTESKM PARTIELKM CUMUL
Cologne0
WiesbadenL284, L288, B507, B478, A560, B8 puis B417164164
MayenceBierbricher Allee10174
EberbachB43, L3482, B426, L3098, L3099, B47, B38, B460, B45 puis B37112286
HeidelbergB3733319
SpireL543, B36, L722 et B3925344
KarlsruheB3648392
StuttgartB1080472
LeonbergL118016488
CalwB29527515
CalmbachB463 et B29618533
Baden-BadenB294, L340, L564 puis Staufenberger St.42575
La vallée du Rhin
La vallée du Rhin

La cathédrale de Cologne, seule rescapée des bombardements alliés, est devenue le symbole de la ville, à la fois de son passé et de son renouveau. Grande métropole riche et dynamique, célèbre dans le monde pour son eau, elle demeure attachée à ses traditions comme lors de son carnaval, qui attire des millions de visiteurs et dont les diverses manifestations s'étendent sur près de cinq mois, du 11 novembre à 11h11 au Mercredi des Cendres. Bien évidemment, les motards n'oublieront pas que se tient ici, tous les ans en octobre, le très célèbre salon du deux-roues Intermot.

<p>Marché aux poissons et l'église St Martin.</p>

Marché aux poissons et l'église St Martin.

À voir / À faireHaut de page

En complément de ces visites, on trouve parmi les musées les plus visités de Cologne, le Musée Ludwig (art contemporain) et le Musée romain-germanique (antiquités), à côté de la cathédrale... ainsi que, pour les gourmands, le Musée privé du chocolat, qui se situe dans le quartier sud de Rheinauhafen, l'ancien quartier du port réhabilité et devenu très agréable.

WIESBADENHaut de page

Jouissant de son prestige de ville d'eaux, Wiesbaden a attiré de tout temps une riche population venue se soigner ou se détendre. L'écrivain russe Fiodor Dostoïevski (1821-1881) perdit pour sa part des sommes faramineuses sur les tables de jeu des casinos de la ville. Les sources d'eau chaude, qui jaillissent en plein centre-ville, sont à voir, comme les maisons cossues et les superbes bâtiments que sont l'hôtel de ville et l'église du marché qui lui fait face.

EBERBACHHaut de page

Une petite ville sympathique sur les rives du Neckar. Une promenade dans ses ruelles, le long de son mur de fortification peut s'avérer bien agréable. C'est également un bon point de départ pour des balades dans les monts alentour.

HEIDELBERGHaut de page

Cette ville internationalement réputée pour son université, la plus ancienne d'Allemagne, est littéralement envahie de touristes chaque année. Heidelberg vaut vraiment le détour : ses vieilles rues vous raconteront l'histoire mouvementée de ce site exceptionnel plusieurs fois assiégé et entièrement détruit par les troupes de Louis XIV en 1693.

Avec sa large rue principale pavée, dont la vieille porte à une extrémité fait face à la somptueuse cathédrale de l'autre, Spire s'avère une halte bien agréable. Dévastée également par les troupes de Louis XIV, elle fut reconstruite aux XVIIe et XVIIIe siècles en style baroque.

KARLSRUHEHaut de page

Alors que la ville de Durlach, aujourd'hui simple quartier de Karlsruhe, était habitée depuis plusieurs siècles, Karlsruhe " naquit " en quelque sorte dès la pose de la première pierre de la nouvelle résidence du margrave, le 17 juin 1715. Son château devait s'inspirer du palais de Versailles. La ville s'est ensuite développée autour du château, sous la forme d'un éventail, dont la résidence était bien sûr le centre : on parle de Karlsruhe comme de la " ville en éventail ". Très endommagée pendant la guerre, la ville, telle qu'elle fut reconstruite, contraste fort avec des hauts lieux du romantisme comme Heidelberg.

<p>Les magnifiques fresques sur les façades à Constance.</p>

Les magnifiques fresques sur les façades à Constance.

STUTTGARTHaut de page

La capitale du Bade-Wurtemberg doit une large partie de son aspect actuel à la reconstruction de l'après-guerre. Elles a ses louangeurs et ses détracteurs : certains la disent laides, d'autres estiment que la place du château est la plus belle du pays. Les musées Porsche et Mercedes ne laisseront pas insensibles les amateurs de belles voitures.

LA FORET NOIRE (SCHWARZWALD)Haut de page

La Forêt Noire est un lieu de vacances privilégié des Allemands. Cette superbe région recouverte à 60 % de forêts doit son nom à la couleur des sapins. Ses paysages sont d'une grande variété : au nord, les épicéas bordent des routes escarpées, au centre, les vignes des coteaux cèdent la place aux pâturages, enfin, au sud, les grands lacs alternent avec plusieurs sommets, dont le Feldberg (1493 m).

BADEN-BADENHaut de page

Baden-Baden a longtemps été le lieu de rencontre de la noblesse européenne. Tous les grands de ce monde y ont séjourné au cours du XIXe siècle. Ville chérie par Napoléon III, elle a également accueilli Bismarck, la reine Victoria, le tsar Alexandre de Russie et Guillaume de Prusse qui y échappa de justesse à un attentat. De nombreux artistes comme Dostoïevski, Wagner ou Brahms y sont aussi venu savourer les bienfaits des bains et d'un climat exceptionnellement doux. Aujourd'hui, Baden-Baden vit encore sur sa réputation de ville thermale et l'attrait de son casino.

<p>La ville de Baden-Baden</p>

La ville de Baden-Baden

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis