Le guide : GUIDE DE L'EXPATRIATION : Prendre sa retraite

Prendre sa retraite

Si l'expatriation tente de plus en plus de retraités, le chemin inverse est également emprunté par ceux qui, tout au long de leur vie professionnelle, ont vécu à l'étranger. A l'heure de la retraite, environ 10 % des Français expatriés décident de rentrer en France, souvent pour se rapprocher de leurs familles. Voici ce qu'il faut savoir si vous êtes dans ce cas.

Droits en FranceHaut de page

Si vous avez travaillé dans un Etat membre de l'Union européenne. Lorsque vous vous êtes installé dans le pays d'accueil, vous vous êtes rattaché au régime local de retraite. En tant qu'expatrié, vous êtes obligé d'y adhérer et de payer les cotisations. Lorsque vous prenez votre retraite, les droits sont calculés en tenant compte de l'ensemble des périodes de cotisation en France et dans les différents Etats de l'UE où vous avez travaillé. Une exception : pour la retraite complémentaire, seule la période de cotisation aux régimes français est prise en compte.

Si vous avez travaillé dans un Etat lié avec la France par une convention de Sécurité sociale. Les conventions de Sécurité sociale prévoient que les périodes d'assurance accomplies dans chacun des Etats signataires soient prises en compte pour la liquidation des droits à la retraite. Le travail à l'étranger ne sera donc pas perdu. Cependant, même s'il existe des points communs entre ces conventions, il n'y a pas de procédure type, et il est impossible de dire ce que sera sa retraite. Elle dépendra du ou des pays dans le(s) quel(s) vous avez travaillé. Pour en savoir plus, vous devez vous référer au texte de la convention que la France a signée avec votre pays d'accueil.

Si vous avez travaillé dans un Etat non-membre de l'UE et qui n'est pas lié avec la France par une convention de Sécurité sociale. Dans ce cas, la période de travail à l'étranger ne sera pas prise en compte pour la retraite française, même si l'expatrié a cotisé à un régime local. Elle sera perdue, sauf si les conditions prévues par le droit du ou des pays où des cotisations ont été versées sont remplies pour qu'il bénéficie d'une pension locale. Aussi, pour éviter cette perte de droits, le salarié doit faire appel aux services proposés par la CFE.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis