Le guide : TOUR DU MONDE : HÉBERGEMENT

HÉBERGEMENT

Location d'un appartement ou d'une maison

Pour ceux qui voudraient louer un appartement ou une résidence pour plusieurs jours, consultez ces cinq sites Internet qui offrent un large choix de d'hébergements.

Alomo Square, Pacific Heights.
Alomo Square, Pacific Heights.

Vous allez renconter une multitude d'hébergements au cours de votre voyage. Votre choix s'orientera vers des options classiques ou plus alternatives, plus ou moins chères en fonction de votre budget, plus ou moins confortables aussi. Et puis, certains pays privilégient un type d'hébergement plus qu'un autre. On logera plutôt chez l'habitant en Angleterre ou en Croatie, tandis que le partage d'appartement ou le couchsurfing sera tout indiqué à New York. Dans les régions rurales, des options d'agritourisme ou de woofing seront accessibles. Nous détaillons ici les options les plus courantes.

Ecohabs, Cañaveral Beach, Tayrona Park
Ecohabs, Cañaveral Beach, Tayrona Park
Les classiquesHaut de page

Voici un rapide topo sur les quatre modes d'hébergement les plus classiques que vous allez rencontrer dans la majorité des pays. Le camping, l'auberge de jeunesse, l'hôtel et, pour les plus argentés, le palace. Tour d'horizon des avantages et inconvénients de chaque option.

Le camping est un moyen d'hébergement pas cher, en théorie proche de la nature, dont le confort varie en fonction de votre équipement et du site où vous campez. Concernant l'équipement, rendez-vous à la rubrique " Faire son sac / Choisir ses équipements ". Pour le site, tout dépend du pays choisi. Dans certains endroits, le camping est libre, on peut s'installer sur une plage, dans la forêt, sans réglementation aucune (à part celle du civisme qui consiste à ne rien laisser derrière soi et à ne pas faire de feu en cas de sécheresse). Dans d'autres lieux, il vous faudra passer par des infrastructures déjà présentes, des campings, où vous aurez accès à des sanitaires, à une cuisine, et parfois à d'autres services comme une laverie, une piscine, une supérette ou encore Internet. Les campings possèdent des types de confort différents et certains s'approchent plus du motel que de la tente toute simple. Par exemple, sur le pourtour méditerranéen occidental (Espagne, Italie, Croatie), le camping est particulièrement institutionnalisé et vous aurez souvent droit à de belles prestations. Au contraire, dans de nombreux pays asiatiques, il est très réglementé voire tout simplement interdit !

Camping sur l'Île de Ré.
Camping sur l'Île de Ré.
Auberge de jeunesseHaut de page

C'est en 1907, à Altena en Allemagne, qu'est née la première auberge de jeunesse, à l'initiative de Richard Schirrmann. Elle est d'ailleurs toujours en activité. Ce principe, dédié aux échanges interculturels entre les jeunes gens, s'est ensuite développé en Europe puis dans le monde. Ces hébergements temporaires (officiellement pas plus d'une quinzaine de jours, même si cette durée peut se négocier) proposent des chambres collectives, de 2 à 20 lits (parfois plus), ainsi que des chambres doubles ou individuelles, équipées de sanitaires collectifs, de salles de réunion communes, parfois de bibliothèques/DVDthèques pour les plus confortables, d'une cuisine, d'une laverie, en un mot de services communs à une vie de voyageur. Certaines auberges proposent, en plus, de vous aider dans l'organisation de votre visite, ou bien organisent elles-mêmes des sorties culturelles, des activités sportives ou des soirées à thèmes. L'auberge de jeunesse est souvent un hébergement idéal pour les voyageurs en solo, qui rencontreront ainsi de nombreux congénères. Autrefois une limite d'âge était imposée, aujourd'hui elle a tendance à s'assouplir. A l'étranger, et notamment dans les pays anglo-saxons, les auberges de jeunesse sont appelées hostels. Elles peuvent être indépendantes ou réunies sous une même bannière (YHA ou Hostelling International) et dans ce cas fonctionner grâce à des cartes de membre qui accordent des réductions. Certains pays possèdent leur propre réseau d'auberges avec le même système de réductions sur la présentation de sa carte de membre. On pourra aussi faire le ménage ou l'accueil dans une auberge en échange du logement gratuit. Cette pratique est très courante, n'hésitez pas à demander.

Auberge de jeunesse Floating Lounge
Auberge de jeunesse Floating Lounge

A la base, un hôtel est un établissement destiné à recevoir des hôtes. On distingue donc les hôtels de tourisme des hôtels de ville par exemple. L'Agence mondiale de notation hôtelière (World Hotel Rating Agency - WHR) régule ces établissements, imposant par exemple que tout hôtel possède une réception. Bien sûr, chaque hôtel peut fournir d'autres services que celui de l'hébergement à ses clients. Le parking, l'accès Internet ou encore le petit-déjeuner sont parmi les plus courants. Dans les hôtels haut de gamme, on pourra également bénéficier d'une piscine, d'une salle de réunion ou encore d'un restaurant. Les hôtels cotés et de luxe proposent des services de concierge, des gardes d'enfant, voire même des centres de remise en forme. La différence avec un motel réside dans le fait que l'accès à la chambre se fait par l'intérieur du bâtiment dans un hôtel, et par l'extérieur dans un motel.

L'AMNH opère une distinction entre 9 catégories d'hôtels :

Grand hôtel (notamment pour hommes d'affaires, conférences, etc.) ; on y retrouve de nombreux services axés sur les besoins des hôtes, tels qu'une bonne connexion wifi, un centre de détente tel qu'un spa, une piscine, un restaurant haut de gamme, des salles de conférences, des chambres vastes et confortables.

Hôtel de tourisme ; les voyageurs logent généralement dans ce type d'établissement, dont le confort varie selon les services offerts, le type de bâtiment ou encore la localisation. Ils sont classés par catégories (étoiles, lettres ou classes) quisont nationales et donc différentes dans chaque pays. D'une manière générale, on y bénéficie d'une chambre avec sanitaires privés et d'un petit-déjeuner.

Hôtel de vacances (par exemple hôtel-club) ; dans ces établissements, on retrouvera les services des hôtels de tourisme, ainsi que des services plus spécifiques, tels que des activités sportives organisées au sein de l'hôtel ou encore des animations diurnes et nocturnes.

Grand hôtel de tourisme (combinant les caractéristiques d'un grand hôtel et d'un hôtel de tourisme ou de vacances) ;

Hôtel boutique (hôtel urbain de 100 chambres maximum) ; dernier-né dans la catégorie hébergement de semi-luxe, ces petits hôtels possèdent un certain cachet ; l'attention est portée sur la décoration et l'accueil.

Hôtel de charme (hôtel rural de 50 chambres maximum) ; proche de l'hôtel boutique, ce type d'hôtel accorde une attention particulière à la réception et à l'atmosphère des chambres. On y ressentira généralement une atmosphère chaleureuse, moins professionnelle et plus humaine.

Appart-hôtel ; les services d'un hôtel (nettoyage quotidien, petit-déjeuner) ajoutés à l'indépendance d'un appartement tout équipé (cuisine, salle de bain, salon, chambre).

Hôtel d'étape (motel, hôtel d'aéroport, hôtel-métro) ; la fonctionnalité prime sur le charme et l'accueil dans ce type d'hôtels, prisés pour leur emplacement près d'une gare ou d'un aéroport.

Les classements de confort (de type étoiles) sont nationaux et varient grandement d'un pays à l'autre. Les hôtels fonctionnent soit individuellement, soit par chaînes (exemple : Accor, Novotel, Mercure etc.). L'hôtel est un mode d'hébergement classique, dédié aux bourses moyennes et confortables, qui offre une grande liberté et un logement généralement urbain.

Un palace est un lieu d'exception, dont les attributs vont au-delà de l'hôtel 5-étoiles. A Paris, par exemple, une nuit dans un palace coûtera en moyenne 800 €, contre 300 € pour un hôtel 4-étoiles. L'appellation palace nécessite que l'établissement ait gravi les 5 échelons précédents (5 étoiles). Plusieurs critères sont étudiés pour décerner la distinction " palace " à un établissement. Parmi la liste extensive, on retient notamment le fait qu'il faut assigner 2,2 salariés par chambre tout au long de l'année dans les grandes villes, 1,5 dans les villes moyennes. Au-delà des critères objectifs, c'est l'affect et l'histoire qui font le palace.

Voici quelques exemples de palaces dans le monde :

Oberoi Udaivilas, au Rajahstan (www.oberoihotels.com), aux chambres de 600 m², où les plus grandes possèdent piscine et jardin privés.

Royal Mansour, au Maroc (www.royalmansour.com), d'une beauté à couper le souffle, avec ses portes sculptées, ses mosaïques et ses grandes tentures mordorées.

Ritz-Carlton, à Hong Kong (www.ritzcarlton.com), le palace le plus haut du monde, au 118e étage, à 490 mètres du sol.

Desert Palm, à Dubai (desertpalm.peraquum.com), en plein milieu du désert, il possède des suites de 400 m2.

Hôtel Cipriani, à Venise (www.hotelcipriani.com), pour un séjour ultra romantique, au coeur de la ville.

Les solutions alternativesHaut de page

Voici plusieurs solutions qui offrent une alternative aux hébergements dits classiques et impliquent souvent d'être au plus près de la population locale. Des options que nous vous conseillons si vous souhaitez vraiment aller à la rencontre d'un pays et de sa population. Dans cette rubrique, vous trouverez également quelques conseils pour loger gratuitement ou pour presque rien. De quoi intéresser les plus fauchés d'entre vous. En un mot, ces solutions d'hébergement alternatifs, non codés et standardisés, sont, selon nous, l'essence même du voyage, la " débrouille ", la rencontre et la surprise.

Notez l'impact durable de l'hébergement écologique et solidaire. Ce principe a connu un grand boom des 15 dernières années et le soufflé ne semble pas prêt de retomber. Le principe : s'inscrire dans une démarche de découverte respectueuse du pays visité, préserver les ressources locales, réduire au maximum son empreinte carbone. En un mot, un tourisme éthique et responsable qui se traduit par des hébergements souvent simples où l'on rencontre d'autres voyageurs ayant les mêmes préoccupations.

Campement berbère sur les dunes de M'hamid,.
Campement berbère sur les dunes de M'hamid,.
Chez l’habitantHaut de page

Certainement un des meilleurs moyens pour être au contact des locaux. Dormir chez l'habitant ou en chambre d'hôte, en B&B, en gîte touristique signifie une seule et même chose : vous dormez dans la maison de quelqu'un, qui loue une ou plusieurs de ses chambres. La plupart du temps, le petit déjeuner est compris, mais ce n'est pas une obligation. On pourra aussi parler de tourisme rural ou d'agritourisme, lorsque vous logez sur une propriété agricole, ce qui vous donne l'occasion de profiter des produits de la ferme, voire parfois de participer à l'activité.

Il y a autant de chambres d'hôtes qu'il y a de propriétaires et de maisons différentes. L'accueil n'est pas standardisé et c'est ce qui fait le charme de cette formule. Il existe de nombreux labels à l'étranger qui recensent les chambres d'hôtes car ce mode d'hébergement se développe rapidement. Cela dit, certains hôtes choisissent de rester indépendants.

Cette option est généralement moins chère que les hôtels, à l'exception de certaines chambres d'hôtes qui fournissent un service de très grande qualité, notamment sur le plan du service, du confort et/ou du petit déjeuner.

Dans les transportsHaut de page

Dormir dans les transports est une option à envisager si on veut économiser une nuit en auberge ou hôtel, et/ou gagner du temps de voyage. Ainsi, on dormira dans le bus qui roule 8 heures entre Montréal et New York ; ou bien on finira une soirée en prenant le dernier métro pour se rendre directement à l'aéroport, sommeiller dans la salle d'attente avant d'embarquer pour une autre destination. C'est aussi une excellente manière de faire passer les longs transports, surtout si vous y êtes mal à l'aise. Une option à utiliser à plusieurs reprises, pour tous ces avantages. Evidemment, il est plus compliqué de le faire de manière quotidienne, c'est avant tout un moyen à utiliser de manière sporadique, sous peine de voir son organisme s'affaiblir rapidement.

Pour plus de confort, on peut aussi choisir de prendre un train-couchette, où le trajet est calculé pour laisser dormir les voyageurs toute une nuit. Pour les femmes qui voyagent seules, prenez toujours l'option cabine femmes (non mixte) pour plus de sécurité. Notez qu'à l'exception de l'avion, il vous faudra faire attention à vos affaires pendant le voyage, notamment en les attachant ou en les utilisant comme oreiller, surtout si vous comptez dormir toute la nuit. Pour plus d'informations, rendez-vous à la rubrique " Faire son sac ".

À savoir cependant : s'il est généralement possible de piquer un roupillon plus ou moins long dans les gares, aéroports, etc., certains pays ne l'acceptent pas. Pour éviter de se faire accuser de vagabondage, pour ne pas risquer de se faire mettre dehors à une heure indue car la gare ferme, renseignez-vous toujours auprès des locaux sur ce point.

Sa maison sur le dosHaut de page

Pour partir en toute autonomie, on pourra opter pour différentes possibilités. Dans tous les cas, on n'oubliera pas d'être responsable et de ne rien laisser comme traces ou déchets et de respecter son environnement.

La tente tout d'abord, qui permet de se protéger et d'avoir son chez-soi en permanence sur le dos, mais qui peut s'avérer encombrante et lourde. C'est un bon moyen de rencontrer des gens ou, à l'inverse, de se retrouver seul au bout du monde dans un endroit désert. Attention cependant à éviter le camping sauvage dans les sites protégés ou dans les pays où c'est interdit. On pensera ainsi à toujours demander au propriétaire l'autorisation de planter sa tente sur ses terres.

Egalement le caravaning, qui consiste à voyager dans une caravane ou un camping-car, tout équipé (cuisine, sanitaires). Cette solution offre un plus grand confort que la simple tente, mais aussi moins de liberté. Le camping-car est souvent interdit dans de nombreux sites naturels, à l'inverse des tentes, mais offre une grande indépendance au niveau du transport.

Le van. En Océanie et en Amérique latine, les caravanes sont souvent remplacées par des vans, de type Volkswagen, équipés simplement d'un lit, parfois d'une kitchenette, et dont on apprécie la plus grande discrétion.

Loger gratuitementHaut de page

Si vous êtes débrouillard et sociable, vous parviendrez, dans de nombreux endroits, à loger gratuitement. Il y a bien sûr l'option ci-dessus, qui consiste à promener sa maison avec soi et à l'installer un peu partout, à la belle étoile, loin des campings institutionnalisés. Mais, vous pourrez également avoir de la chance, ou la provoquer. Il n'est pas rare en voyage de rencontrer de sympathiques locaux qui vous hébergent le temps d'une ou deux nuits, ou bien vous donnent l'autorisation de planter votre tente dans leur jardin ou leur champ.

Seconde option pour loger gratuitement : le woofing, contraction de work (travail) et de roof (toit). Généralement, on ne travaille qu'une partie de la journée, en échange du logis et de la nourriture, et on garde le reste de son temps pour découvrir la région. C'est un bon moyen de voyager pas cher et cela se pratique beaucoup dans les zones rurales. Les entreprises qui recrutent des woofers sont souvent, mais pas toujours, bio. Les pays qui pratiquent le woofing (Canada, Australie, etc.) possèdent leurs propres sites Internet, qui présentent un réseau d'hôtes potentiels. Pour plus d'informations, rendez-vous sur leurs sites Internet.

Enfin, autre moyen, et non des moindres, pour loger gratuitement, le couchsurfing, littéralement "le surf sur canapé", en d'autres termes le fait de dormir sur le canapé des uns et des autres, gratuitement. Le couchsurfing n'implique aucune relation d'argent. Si c'est un bon moyen de loger gratuitement, il faut savoir qu'il engendre quelques règles. Du respect et de l'honnêteté bien évidemment, comme dans toute relation basée sur la confiance, mais aussi une attitude ouverte et non intéressée. Ainsi, il n'est pas question ici de prendre le couchsurfer hôte pour un hôtelier. Si vous logez chez lui, vous allez également à sa rencontre. Certains couchsurfers hôtes vous proposeront peut-être de les accompagner en soirée ou de dîner avec vous, d'autres vous laisseront simplement leurs clés. Tout dépend et il n'y a bien sûr pas de procédure. D'une manière générale, cette option fonctionne très bien, d'autant que chaque couchsurfer reçoit ensuite un avis sur le site Internet, ce qui pousse les gens à respecter les règles. Outre le logement, sachez que le couchsurfing peut tout simplement offrir l'occasion de rencontrer un local pour boire un café et découvrir quelques bons plans. La communauté de couchsurfers est de plus en plus étendue et des soirées sont régulièrement organisées pour réunir ceux qui sont sur place et ceux qui sont de passage. Bref, pendant un tour du monde, c'est une aventure que nous vous recommandons de tenter !

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis