Le guide thématique Petit Futé France à cheval : Corse

Corse

Composée de deux départements (Haute-Corse et Corse-du-Sud), la Corse est en quelque sorte, " une montagne posée sur la mer ", avec le Monte Cinto pour point culminant (2 710 m) et plus de 1 000 km de côtes escarpées.

La nature est là, partout offerte, entre les forêts de pins Lariccio, de sapins ou de chênes, les torrents impétueux et sources rafraîchissantes, la mer Méditerranée et ses criques aux plages de sable blanc, les hautes falaises de la côte sud autour de Bonifacio. Le parc naturel régional de Corse recouvre 40 % du territoire de l'île et abrite la Scandola, première réserve naturelle de France. En Corse, 1 900 km sont réservés à la randonnée équestre, des chemins de transhumance, de plages ou de maquis qui permettront aux cavaliers de découvrir une île authentique.

Plus que n'importe quelle autre région, la Corse offre aux cavaliers des randonnées entre mer et montagne  : après avoir galopé sur de superbes plages de sable blanc et s'être immergé dans des forêts grandioses, les randonneurs emprunteront des sentiers muletiers de pleine montagne. De quoi être grisé par un tel condensé de paysages. Les chevaux insulaires ont le pied sûr, ils étonnent toujours les cavaliers par leur confort et leur assurance. Les chemins de montagne ne leur font pas peur, normal ils y sont nés ! Même quand le chemin semble impraticable, ils s'élancent, imperturbables, il faudra leur faire confiance et les laisser faire, en gardant les rênes longues... Quant au calendrier, il ne faudra pas trop le regarder pour décider d'une randonnée en Corse, toutes les saisons s'y prêtent, attention seulement à l'affluence estivale.Les grandes régions corses se découpent ainsi :

Région de Bastia et Cap Corse. Avançant dans le Golfe de Gênes, le Cap-Corse est une chaîne de montagne entre 1000 m et 1300 m d'altitude. Pour l'explorer à cheval, il n'y a pas meilleur chemin que le chemin des douaniers. Ce dernier promène les visiteurs de Macinaggio à Centuri sur un itinéraire balisé permettant de découvrir le littoral et des espaces naturels de la pointe du Cap Corse dont la réserve des îles Finocchiarola. La visite de la chapelle de Santa Maria bâtie au XIIe siècle sur les vestiges d'un édifice paléochrétien est aussi une merveille à ne pas manquer. Il faudra ensuite redescendre en suivant la côte ouest du Cap Corse via Nonza (Nonza et sa tour carrée sont des emblèmes du Cap, qui permettent de jouir d'une des plus belles vues) et Farinole jusqu'à Saint-Florent. Depuis ce petit port s'étire la côte des Agriates, protégée sur 43 km, et longeant le désert du même nom, idéal but de randonnée. Cette région du Nord de la Corse est composée de collines de pierre recouvertes de maquis et de torrents. Une randonnée dans le désert des Agriates est une porte ouverte sur la Balagne, pour ceux qui souhaitent prolonger l'aventure.

La Balagne. Le Jardin de la Corse ! Ce surnom, la Balagne la doit à ses collines fertiles. Connue de tous grâce à sa capitale Calvi, sa baie et l'île Rousse, la Balagne est une terre agro-pastorale où les petits villages en balcon témoignent d'une culture millénaire. Au coeur de la Balagne, au pied du Montegrosso, Calenzana est le point de départ du GR©20. En Balagne, il faudra goûter l'huile d'olive locale " niellaghja " et les oliosi, gâteaux secs à l'huile d'olive de Lama.

Le centre de la Corse. Terre de montagnes, des plus hauts sommets de l'île, Centru di Corsica délimite naturellement le nord et le sud de la Corse. Corte, ville étudiante, règne depuis son piton escarpé sur la région  ; c'est le point de départ de bien des randonnées, comme dans le Parc Naturel Régional Corse. Il est l'un des atouts majeurs de la région et c'est principalement l'intérieur des terres de l'île qui a été classé, tant pour la préservation de la faune et la flore que pour celle du patrimoine culturel. Les différentes régions du parc sont entre autres la Falasorma au sud de Calvi, les deux Sévi tournées vers le littoral, la Caccia englobant les vallées d'Asco et le Monte Cinto. Le GR© 20 traverse du nord au sud le parc. (www.parc-naturel-corse.fr)

L'Ouest corse. Le Golfe de Porto est classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco : son littoral est baigné par des eaux bleues et bordé par des falaises rouges. Au nord, la presqu'île de Girolata, presqu'île du bout du monde : il y a peu, il n'y avait ni électricité ni téléphone, et le facteur Guy Ceccaldi était l'unique lien avec le pays. Aujourd'hui encore, aucune route n'arrive jusqu'à ce village de pêcheurs. Les randonneurs partent du Col de la Croix en passant par la jolie plage de Tuara. L'ancien sentier muletier relie Ota à Piana et les calanches, il était la voie de passage obligé de ceux qui, à dos de mulets, se rendaient de Piana vers Porto et Ota au début du XIXe siècle. Au sud de l'ouest corse, la ville grecque de Cargèse ouvre ses portes. D'Ota, il est également possible de s'aventurer dans l'arrière-pays de Porto en direction d'Evisa, toujours par l'ancienne voie de muletier, et découvrir de magnifiques paysages, dans les gorges de la Spelunca ! À partir d'Evisa, dès la jonction avec la route descendant du col de Sevi, il faudra alors grimper dans la forêt d'Aïtone, une très belle forêt de 2 400 ha dominée par les pins Lariccio, avec, à travers les arbres, quelques vues vertigineuses sur la vallée de l'Aïtone. Cette forêt sauvage et grandiose, où l'on trouve également des sapins, se prolonge jusqu'au col Vergio et possède une faune particulièrement riche, notamment en oiseaux tels que pics, sittelles, pinsons, rouges-gorges et mésanges.

La côte orientale. Du sud de Bastia jusqu'à Solenzara, prospère une très verte et très boisée région frangée par une plage infinie (Costa verde, Costa Serena...). Appelée, Castagniccia, du nom des arbres quelle renferme, les châtaigniers, cette terre est réputée depuis l'Antiquité pour ses eaux thermales. Elle offre un cadre préservé de verdure et de fraîcheur pour les balades au milieu des châtaigniers centenaires et des torrents et sources. On peut y visiter des petites chapelles romanes et des églises baroques généreuses en forme et en couleur.

La Région d'Ajaccio. Lovée dans le plus beau golfe de Corse, Ajaccio, la ville la plus peuplée renferme les deux tiers de la population. Il n'empêche que cette région reste très nature. Le littoral d'abord fait de grandes plages de sable clair et de côtes déchiquetées plantées de tours génoises, l'arrière-pays, ensuite, où des villages de moyenne montagne charment les cavaliers. Au nord, la route du littoral mène à la pointe de Parata gardée par une tour génoise et sentinelle sur la mer et les îles Sanguinaires.

Grand Valinco. Petit territoire ouvert sur la côte occidentale, le Grand Valinco renferme l'âme corse avec ses sites mégalithiques de Palaggio et ses châteaux construits aux temps des seigneurs. Cette région abrite de somptueuses forêts et le plateau du Coscione où des animaux sauvages vivent en toute tranquillité : des vaches, des cochons et des chevaux. De Propriano, installée dans le golfe de Valinco, il faut rejoindre Sartène. On dit d'elle qu'elle la plus corse des villes corses, parole de Prosper Mérimée, car elle renferme toute l'histoire de l'île et se visite comme un musée à ciel ouvert. Environnée de campagne faite de vignobles et de maquis sauvage, Sartène est le point de départ des plus belles courses et le lieu de conservation des plus belles pièces préhistoriques comme les mégalithes de Cauria. Les vins AOC de Sartène sont à découvrir le long de la Route des Vins et les huiles d'olive dans les nombreux moulins de la région.

Corse du Sud. Porto-Vecchio, troisième ville de l'île déploie ses paysages paradisiaques de plages, criques et îlots. L'Alta Rocca et Cagna, décors d'aiguilles et pics dentelés, de forêts de châtaigniers et de résineux, de plateaux et prairies... emmènent le cavalier dans des coins perdus et authentiques. L'extrême sud ouvre ses portes, jusqu'à son ultime poste Bonifacio. Sentinelle de la Corse, la pointe la plus méridionale de la France est la forteresse naturelle du site marin des Bouches, illuminant de ses falaises blanches le détroit qui unit les deux parties de la Méditerranée occidentale. Elle s'étend sur 70 km de côtes et possède de nombreuses plages à l'eau cristalline comme la Rondinara ou le Canetto.

Haute-CorseHaut de page
À faireHaut de page
Randonnée sur le GR©20

Cette randonnée de 200 km dans les reliefs très contrastés de Corse nécessite un bon niveau à cheval. On peut débuter le circuit à Calenzana au nord jusqu'à Conca. La partie nord de Calenzana à Vizzavona est plus difficile que la partie sud de Vizzavona à Conca, en raison des chemins raides et rocheux. 16 étapes émaillent le tracé. La Maison du GR©20 à Calenzana est une étape obligée avant de gravir le GR©20, pour connaître les conditions météo, se fournir en topo, cartes. Le départ nord du GR©20 et d'un sentier Mare e Monti qui rejoint Cargèse, est dominé par la silhouette massive de l'impressionnant Monte Grosso, à près de 2 000 m, d'où coulent de nombreuses rivières.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté