Le guide : HANDITOURISME : S'informer

S'informer

Être handivoyageur, une philosophie

Voyager hors circuit des opérateurs n'est pas si difficile à condition de bien vouloir s'adapter aux conditions de vie sur place plutôt que de chercher un endroit systématiquement adapté : il sera en effet rarement possible de reproduire toutes les facilités que vous avez chez vous. C'est aussi dans les régions pauvres que vous trouverez toujours un génie du bricolage, des bras qui vous porteront et surtout un sourire qui effacera tous vos tracas...

Bien choisir son prestataireHaut de page
Réglementation et labelsHaut de page
Labels françaisHaut de page
Label Tourisme & HandicapHaut de page

Décerné par l'association éponyme, ce label national s'inscrit dans le cadre de la politique de développement du droit aux vacances pour tous menée par le secrétariat d'État au tourisme. Décerné à des sites d'hébergement, des établissements culturels et historiques, des restaurants, des bases de loisirs ainsi qu'à tous les autres sites d'accueil touristique ayant mis leurs infrastructures aux normes pour recevoir les publics dits handicapés, l'objectif de la labellisation serait à terme de fournir une information fiable et lisible aux usagers handicapés désirant faire du tourisme en France. Les professionnels désireux d'obtenir ce label doivent effectuer leur demande auprès des délégués régionaux au tourisme : ils reçoivent alors un questionnaire d'auto-évaluation qui permettra d'apprécier l'état d'accessibilité de l'équipement pour les quatre types de handicap (moteur, visuel, auditif et mental). Si les réponses apportées au questionnaire semblent positives, un binôme d'évaluateurs formés va sur le terrain afin d'établir un diagnostic précis de l'établissement recensé. Pour mener à bien leur mission, ils se basent sur un cahier des charges et une grille définissant un ensemble de références en matière d'accessibilité, d'accueil et de prestations. Le respect de certains critères est obligatoire tandis que d'autres sont conseillés ou recommandés dans le cadre d'une démarche qualité : dans tous les cas, ceux retenus doivent permettre au touriste handicapé d'utiliser les prestations proposées de la manière la plus autonome possible. En cas d'évaluation défavorable du site, le professionnel peut s'engager dans une démarche d'adaptation de son équipement. La commission régionale lui propose alors un suivi et une aide avec éventuellement le soutien de services compétents ou d'associations spécialisées lui permettant d'améliorer son offre en vue d'une labellisation future. Le dossier d'évaluation est ensuite examiné par la commission régionale de labellisation qui émet un avis fondé sur une approche humaine et de bon sens en tenant compte des situations spécifiques dans un environnement donné et d'éventuels services ou accompagnements substitutifs qui garantissent une certaine autonomie pour l'utilisateur. La commission nationale de labellisation chargée d'assurer l'uniformité de l'application des dispositions du label statue ensuite sur proposition de la commission régionale : le label est alors accordé pour un, deux, trois ou quatre handicaps. Après signature de la charte d'engagement du labellisé, celui-ci se voit remettre par l'association Tourisme et Handicap une plaque signalétique à apposer dans ses locaux. La durée d'attribution du label est valable pour une période maximale de cinq ans, renouvelable par avenant après contrôle du maintien des critères d'accueil et d'accessibilité. En cas de non-respect des obligations définies dans la charte d'engagement du labellisé, le label peut être retiré.

Renseignements sur www.tourisme-handicaps.org

Dans ce guide, nous nous efforçons de recenser les sites labellisés à la date de bouclage de l'édition.

Label HandiplageHaut de page

Ce label indique le degré d'accessibilité des plages en tenant compte de tous les types de handicaps. Les plages sont labellisées sur quatre niveaux symbolisés par des roues marines. La labellisation d'un site handiplage est payante. Elle contrôle les équipements du site handiplage, la présence d'un panneau de signalisation du site avec niveau du label, les frais de déplacement du contrôleur accessibilité et les frais de déplacement de l'association relais.

Retrouvez-les sur le site www.handiplage.fr

Conseil National des Loisirs et du Tourisme Adaptés - CNLTAHaut de page

Le CNLTA regroupe autour de sa Charte de Qualité des structures accompagnant les personnes handicapées au quotidien ainsi que des organismes de vacances. La Charte offre un socle commun de références pour les vacances adaptées. Le CNLTA a également pour objectif de faire progresser le secteur du tourisme adapté, de permettre à tous les adultes handicapés l'accès aux loisirs et aux vacances de qualité, et de préserver leur droit aux vraies vacances. Renseignements :

Plus d'informations sur le site www.cnlta.asso.fr

Marque Qualité TourismeTMHaut de page

Le plan Qualité TourismeTM a été initié lors du Comité Interministériel du 9 septembre 2003 pour améliorer l'image de la France, développer les emplois et créer de la richesse. La qualité est donc devenue la priorité de l'ensemble des acteurs du tourisme fédérés par l'État : hôtels, restaurants, campings, cafés, brasseries, agences de locations saisonnières et offices de tourisme font partie de ce réseau. Les établissements figurent sur le site, classés par région. On accède ensuite à des listes téléchargeables où le critère handicap ne figure malheureusement pas parmi les priorités...

Plus d'infos sur www.entreprises.gouv.fr/marques-nationales-tourisme

Destination pour tousHaut de page

Cette marque se donne pour mission de valoriser des territoires en proposant une offre touristique cohérente et globale pour les personnes handicapées. DPT intègre ainsi l'accessibilité des sites et des activités touristiques mais également l'accessibilité des autres aspects de la vie quotidienne. La marque est attribuée pour une durée de 3 ans. Elle concerne les territoires ayant développé une offre touristique pour au moins 2 des 4 familles de handicap (auditif, mental, moteur et visuel).

Plus d'infos sur www.entreprises.gouv.fr/marques-nationales-tourisme

Labels étrangersHaut de page

L'Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) ou World Tourism Organization (UNWTO) est l'institution des Nations Unies destinée à promouvoir et développer le tourisme. Son siège se situe à Madrid en Espagne. L'OMT joue un rôle dans la promotion du développement du tourisme responsable, durable et accessible à tous en veillant particulièrement aux intérêts des pays en développement.‎ L'Organisation encourage également l'application du Code mondial d'éthique du tourisme pour s'assurer que les pays membres, les destinations touristiques et les entreprises du secteur maximisent les effets économiques, sociaux et culturels positifs de cette activité et en recueillent tous les fruits tout en réduisant au minimum les répercussions négatives sur la société et sur l'environnement. Nous avons signalé dans l'introduction de chaque continent la liste des pays membres.

En FranceHaut de page

Le législateur n'a pas à ce jour statué sur les séjours à l'étranger. La délivrance de l'agrément Vacances adaptées organisées prévu par la loi n°2005-102 du 11 février 2005 (art.48) et le décret n°2005-1759 du 29 décembre 2005 ne porte en effet que sur les séjours de vacances organisés sur le territoire français pour une durée supérieure à cinq jours. Cependant, la mise en place de cet agrément permet de repérer les éléments fondamentaux qui garantissent une prestation adaptée quel que soit votre handicap. Sachez aussi que les contraintes réglementaires ne sont pas les mêmes qu'il s'agisse d'une association ou d'un voyagiste qui devront cependant disposer l'un et l'autre de la licence Tourisme. Enfin, les séjours pour mineurs relèvent des dispositifs Jeunesse et sports. Une règle d'or avant de choisir votre voyage et si vous souhaitez passer par un prestataire : parlez de vos besoins. Car c'est à eux que doivent répondre les organisateurs de séjours dans la mesure où ils sont spécifiques. Et n'oubliez pas, comme tout voyageur qui se respecte, de vous renseigner sur les conditions générales de vente du voyage.

European Network for Accessible TourismHaut de page

L'ENAT a été fondé en janvier 2006 par neuf organisations qui souhaitaient créer un réseau pour tous ceux qui supportent ou qui veulent en savoir plus sur le tourisme accessible en Europe. Il s'agit donc d'un label européen. Ce réseau veut dépasser les nombreuses barrières que les touristes rencontrent tels le manque d'informations, les difficultés liées au transport, les barrières architecturales et certains services inadaptés. Un code de bonne conduite a été élaboré qui doit être signé par les prestataires adhérents. Nous vous les signalerons au fur et à mesure du guide. Plus d'infos sur www.accessibletourism.org

Handicap moteurHaut de page

Voici une série de questions sur lesquelles vous devez obtenir des réponses très concrètes sachant que les troubles de la motricité sont très divers : déplacements en fauteuil roulant, électrique ou manuel, avec cannes, béquilles, déplacements sans orthèses ou prothèses mais nécessitant une adaptation de l'environnement.

RepèresHaut de page

L'opérateur me pose-t-il les bonnes questions concernant mon handicap (degré de mobilité, appareillage, besoins en transfert, soins, toilette...) ?

Si vous êtes en fauteuil (manuel ou électrique) vous a-t-on demandé son poids, sa longueur, sa largeur (pour évaluation des passages de porte), si batteries sèches (seules autorisées en avion) ? Si vous pouvez le manoeuvrer seul, faire quelques pas, monter et descendre seul quelques marches, conduire une voiture de location avec/sans équipement spécifique ?

L'opérateur s'est-il soucié des transferts fauteuil/lit, fauteuil/WC, des éléments d'accessibilité sur lesquels vous ne pouvez pas faire de concessions ?

L'opérateur vous propose-t-il un transport adapté domicile-départ du séjour-domicile ?

Ce dernier est-il en mesure de vous fournir des informations précises sur votre lieu de séjour (accessibilité chambre, restaurant, piscine, plage, jardin) et/ou sur les modes de transport pendant votre séjour (voitures, bus adaptés) ?

Enfin, se soucie t-il de savoir si vous avez l'habitude de voyager, de vos attentes particulières ou de la régularité des soins médicaux dont vous avez besoin ? N'éludez aucune question au prétexte qu'elle serait trop intime comme les sondages urinaires par exemple. Chaque handicap ayant ses particularités, n'hésitez pas à les faire connaître. C'est le gage d'un service adéquat.

Handicap mentalHaut de page

Outre l'agrément " vacances adaptées organisées ", deux instances ont défini des chartes de qualité : le Conseil National des Loisirs et du Tourisme Adapté (CNLTA) et le Collectif des Organismes du Tourisme adapté (COTA). La plupart des associations ou les voyagistes spécialisés sont adhérents soit de l'un soit de l'autre.

RepèresHaut de page

Le séjour est-il organisé en niveaux d'autonomie ?

Quel est le nombre d'encadrants prévu ?

Quelle formation ont reçu les encadrants ?

Comment le suivi médical est-il prévu ?

Un questionnaire médical est-il fourni ?

Les régimes alimentaires spécifiques (si besoin) sont-ils prévus ?

Existe-t-il un système d'accompagnement à l'argent personnel des vacanciers ?

Existe-t-il un protocole en cas d'évacuation et de rapatriement nécessaires ?

Quelles sont les animations et les activités prévues pendant le séjour ?

Un bilan est-il prévu à la fin du séjour ?

Sourds et malentendants, il existe aujourd'hui peu de prestataires dans le domaine adaptés à vos besoins ! Gageons que la situation évoluera dans les années qui viennent.

RepèresHaut de page

Le voyage est-il accompagné par des interprètes en LSF ?

Vos interlocuteurs sont-ils compétents en LPC ?

Une documentation écrite vous est-elle remise sur le voyage et au cours du voyage ?

Les lieux d'accueil sont-ils équipés en boucle magnétique, informations et alarmes visuelles ?

Au cours de votre séjour, le personnel des lieux d'accueil ou de visite sera-t-il spécialisé ?

Le groupe sera-t-il composé de façon homogène (sourds profonds, devenus sourds, malentendants appareillés) ou hétérogène (tous types de déficience auditive confondus) ?

MalvoyantHaut de page

Même remarque que précédemment : très peu de prestataires. Encore un effort !

RepèresHaut de page

Les accompagnants sont-ils spécialisés dans votre handicap ?

Serez-vous accompagné depuis votre domicile ?

Les lieux de séjour vous sont-ils présentés en détail (topographie, obstacles, repères) ?

Recevrez-vous une documentation en braille, si nécessaire ? Ou en caractères adaptés ?

Les visites sont-elles guidées par une personne ? Prévues avec des audioguides ?

Au cours de votre séjour, le personnel des lieux d'accueil ou de visite sera-t-il spécialisé ?

Quelles sont les conditions prévues pour votre chien-guide ?

Le transporteur sera-t-il prévenu de sa présence (en avion, vous voyagez avec lui en cabine) ?

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis