Le guide : CHEMINS COMPOSTELLE - CAMINO FRANCES : Étape 5 - Puente la Reina / Estella (22 km)

Guide
+LE CAMINO FRANCES
Étape 1 - Saint-Jean-Pied-de-Port / Roncevaux (26 km)Étape 2 - Roncevaux / Larrasoaña (27 km)Étape 3 - Larrasoaña / Pampelune (16,5 km)Étape 4 - Pampelune / Puente de la Reina (24 km)Étape 5 - Puente la Reina / Estella (22 km)Étape 6 - Estella / Los Arcos (22 km)Étape 7 – Los Arcos / Logroño (28 km)Étape 8 - Logroño – Nájera (31 km)Étape 9 - Nájera / Santo Domingo de la Calzada (21 km)Étape 10 - Santo Domingo de la Calzada / Belorado (23 km)Étape 11 - Belorado / San Juan de Ortega (24 km)Étape 12 - San Juan de Ortega / Burgos (27 km)Étape 13 - Burgos / Hontanas (31 km)Étape 14 - Hontanas / Boadilla del Camino (28 km)Étape 15 - Boadilla del Camino / Carrión de los Condes (25 km)Étape 16 - Carrión de los Condes / Terradillos de los Templarios (27 km)Étape 17 - Terradillos de los Templarios / El Burgo Ranero (30 km)Étape 18 - El Burgo Ranero / León (37 km)Étape 19 - León / Villadangos del Paramo (22 km)Étape 20 - Villadangos del Paramo / Astorga (28 km)Étape 21 - Astorga / Rabanal del Camino (20 km)Étape 22 - Rabanal del Camino / Ponferrada (32 km)Étape 23 - Ponferrada / Villafranca del Bierzo (23 km)Étape 24 - Villafranca del Bierzo / O Cebreiro (28 km)Étape 25 – O Cebreiro – Triacastela (21 km)Étape 26 – Triacastela – Sarria (21 km)Étape 27 – Sarria / Portomarin (22,5 km)Étape 28 – Portomarin / Palas de Rei (25 km)Étape 29 – Palais de Rei / Arzua (26 km)Étape 30 – Arzúa / O Pedrouzo (19 km)Étape 31 – O Pedrouzo / Saint-Jacques de Compostelle (20 KM)

Étape 5 - Puente la Reina / Estella (22 km)

Puente la Reina / Estella
Puente la Reina / Estella
LE JOURNAL DE L’ÉTAPEHaut de page

0 km : La traversée du village culmine en passant le célèbre pont roman. On laisse derrière nous Puente de la Reina en passant devant le couvent des Comendoras Sancti Spiritus et son église. Nous suivons d'abord le cours de la rivière Arga pour ensuite continuer le chemin et gravir une montée entre la pinède qui nous conduit à la croix de Mañeru.

5 km : Nous traversons le village vinicole de Mañeru en passant par la calle de la Esperanza puis la plaza de los Fueros. On quitte le village en empruntant la calle Forzosa qui nous conduit à un sentier qui démarre à côté du cimetière. Le sentier passe à travers les vignobles. Au loin, on aperçoit sur une colline le village de Cirauqui.

7,6 km : Pour parvenir au centre-ville de Cirauqui, il nous faut gravir une montée éprouvante. On accède à la mairie (ayuntamiento) par une de ses anciennes portes avant de descendre vers la sortie du village et atteindre une voie romaine et un pont romain en ruines. Un autre pont nous permet de franchir sans danger l'autoroute A-12 et la nationale N-111. On suit alors un chemin qui se confond parfois avec des vestiges de la voie romaine. Plus loin, on tombe sur une route départementale qu'il nous faut emprunter afin de passer par le viaduc qui passe au-dessus du canal de Alloz. Ensuite, un sentier de pierres nous dirige vers la rive du río Salado que nous franchissons pour aboutir à un tunnel qui nous mène de l'autre côté de la A-12 et de la N-111. Nous arrivons à Lorca.

13 km : L'église San Salvador se trouve à l'entrée de la bourgade. Suivre la Calle Mayor qui traverse Lorca et qui débouche sur un sentier sur la gauche. Le sentier parcourt des parcelles agricoles et aboutit sur un passage souterrain (sous la A-12) qui débouche sur des lotissements qui annoncent le village de Villatuerta. Nous passons à nouveau par un passage souterrain.

18 km : Nous suivons la Rúa Nueva et nous arrivons près de l'église gothique de la Anunciación. Nous continuons alors par la calle Camino de Estella jusqu'à atteindre l'ermitage de San Miguel que l'on laisse sur notre gauche. On descend vers une aire de repos puis on se dirige vers un pont qui traverse la rivière Ega.

22 km : Arrivée à Estella.

Carnet de route

Cette belle étape nous fait traverser des paysages de vignes et de champs de céréales, ponctués de petits villages où vous pourrez facilement vous restaurer et vous rafraîchir, ce qui vous permettra d'éviter la surcharge d'eau et de provisions. Ponts médiévaux, chaussée romaine et rivière d'eau douce vous accompagneront le long du chemin.

Jour 5 - 22 km.

Cumulé : 115,5 km.

Profil de l'étape : Facile.

Durée : 5 heures 30 de marche.

La pensée du jour

Combien de fois abandonnons-nous notre chemin, attirés par l'éclat trompeur du chemin d'à côté ? Paulo Coelho, écrivain (et pèlerin sur le chemin de Compostelle).

SUR LE CHEMINHaut de page

Petit village d'environ 430 habitants dont les rues portent des noms évocateurs : Fe (foi), Esperanza (espérance), Caridad (charité), etc. Il conserve de belles demeures des XVIIe et XVIIIe siècles, dont la Casa El Palaciano, près de la Plaza Mayor, qui a servi de décor au film Tasio (1984) du cinéaste navarrais Montxo Armendáriz. On ne manquera pas non plus l'église de San Pedro, de style néoclassique.

Patrimoine religieuxHaut de page
CIRAUQUIHaut de page

Dans le centre historique de Cirauqui, le visiteur découvre une localité bâtie en cercles concentriques, dominés par l'église San Roman. Repérez ses portes polylobées, son autel romain et ses décorations sculptées. En laissant Cirauqui derrière vous, vous tomberez sur une ancienne chaussée romaine qui vous fera traverser un pont à dos d'âne romain très bien conservé.

On arrive au village de Lorca (120 habitants) en passant par un pont médiéval qui traverse le río Salado. Dans le centre du village, on peut admirer de belles demeures blasonnées des XVIIe et XVIIIe siècles, ainsi que l'église San Salvador d'origine romane, construite au XIIe siècle, maintes fois remodelée au cours de son histoire. Sur la place de l'église, vous trouverez une boulangerie pour faire des provisions.

VILLATUERTA – BILATORTAHaut de page

Cette commune d'environ 1 150 habitants est divisée en deux quartiers par le cours du río Iranzu, avec d'un côté la vieille ville, sa mairie, son fronton et son église, et de l'autre une zone résidentielle avec des constructions modernes. On ne manquera pas d'admirer le pont d'origine romane (XIIIe siècle) soutenu par deux arcs en plein cintre ainsi que l'église de la Anunciación de Nuestra Señora. À la sortie de la ville, l'ermitage San Miguel témoigne de l'existence d'un ancien monastère au XIe siècle.

ESTELLA-LIZARRAHaut de page

C'était autrefois une toute petite bourgade peuplée de Vascons. Son sort changea complètement lorsque, en 1090, le roi Sancho Ramírez décida d'y fonder une ville qu'on appela Estella (Lizarra en basque). Sa situation stratégique entre Pampelune et La Rioja, sur le chemin de Saint-Jacques, acheva de lui donner un nom et, dès lors, on ne parla plus que de " Estella la Belle ".

Les rois de Navarre, qui l'affectionnaient particulièrement, lui accordèrent de nombreux privilèges et la ville devint un centre commercial et économique important. Ses quartiers se multiplièrent, dont l'un des plus importants fut la Juderia, détruite au XVe siècle par les Castillans qui expulsèrent tous les Juifs d'Espagne.

Au XIXsiècle, durant la guerre civile, les carlistes firent d'Estella leur quartier général. Depuis, chaque année en mai, une procession monte jusqu'au sommet d'une montagne proche pour y commémorer les morts. En 2010, le musée du Carlisme a d'ailleurs été inauguré.

Église San Pedro la Rua
Église San Pedro la Rua
office du tourismeHaut de page
Patrimoine religieuxHaut de page

Le patrimoine religieux d'Estella est particulièrement riche. On peut y voir l'église San Pedro de la Rua, dont la façade présente une influence arabe. Plus loin, on atteint l'église abandonnée de Santo Sepulcro, possédant une magnifique porte d'entrée gothique en bois sculpté. Enfin, on verra l'église San Miguel, dont le portail nord constitue un des joyaux du chemin de Compostelle.

A voir / A visiterHaut de page
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis