Guide de DUBAÏ CITY : Rester

Si l'on souhaite s'installer aux Émirats arabes unis, il est vivement conseillé de se procurer le guide des Émirats par Madame Magazine, petit guide gratuit, détaillé et très pratique. Il est téléchargeable sur le site Internet www.madame-magazine.com. L'association francophone French Social Club, anciennement appelée Dubaï Accueil, procure à ses adhérents des informations pratiques sur la vie aux EAU ainsi que sur l'actualité culturelle et associative - francophone et internationale - de la ville. Elle permet également de ne pas rester isolé au début de son installation : possibilité de s'inscrire à de nombreuses activités, surtout pour les conjoint(e) s qui ne travaillent pas.

Effectuer les formalités administratives. Le plus urgent, lorsqu'on arrive aux Émirats, c'est d'obtenir son visa de résident. Sans visa de résident, impossible d'ouvrir un compte, de conduire son véhicule personnel ou de louer un appartement.

Tout résident doit être sponsorisé par son entreprise ou par le sponsor de l'entreprise, et les épouses sans emploi par leurs maris. Attention, en cas de concubinage, la concubine ne peut être sponsorisée que par son employeur et non par son concubin ! Si vous partez à deux et que la concubine n'a pas d'emploi, il n'y a pas d'autre choix que le mariage !
Pour faire sa demande de visa de résident, contactez au plus vite le " Public Relations Officer " (PRO) de la société pour laquelle vous travaillez. Ce dernier, censé bien connaître la procédure d'obtention du visa, vous guidera entre les différentes instances à consulter. Il vous recommandera, en particulier, de faire rapidement une prise de sang pour le dépistage HIV (et peut-être de passer une radio des poumons) dans un hôpital public. Connaissant bien la ville et, en principe, parlant arabe, le PRO vous fera donc gagner un temps précieux. C'est lui également qui est tenu d'organiser la visite à l'hôpital du conjoint, soumis aux mêmes examens.
Avant de partir, il peut être utile dans certains cas (pour travailler à l'école française par exemple) de faire certifier conformes ses diplômes français au ministère des Affaires étrangères (bureau législation) et à l'ambassade des EAU à Paris, ainsi que leurs copies traduites en arabe. On peut également faire traduire son livret de famille en arabe et le faire légaliser. Cela peut s'avérer utile pour le conjoint et pour l'inscription des enfants dans certaines écoles.

Conduire. Une fois qu'on a obtenu son visa de résident, on peut convertir son permis européen en permis émirien, sans avoir à le repasser. Prévoir le formulaire de demande rempli en arabe et signé par le sponsor, votre permis ainsi qu'une copie de celui-ci, votre passeport avec visa ainsi qu'une copie, des photos d'identité, un test de vision fait chez n'importe quel opticien et un peu d'argent liquide (140 AED environ).

Sans visa de résident (c'est-à-dire sans permis émirien), il est soit possible de conduire un véhicule de location avec son permis européen, soit un véhicule personnel avec un permis international.
Attention, si vous souhaitez vous rendre en Oman en voiture depuis les EAU, il faut absolument vous assurer que votre véhicule est couvert par une assurance spéciale pour ce pays.

Se loger. A l'heure où nous clôturons cette édition, le marché de la location est à la baisse, mais pour combien de temps ? Compte tenu de la hausse vertigineuse des prix des loyers aux EAU ces derniers mois, il est conseillé de négocier une forte indemnité de logement avec son employeur (120 000 à 200 000 AED par an, si vous venez avec une famille de 2 ou 3 enfants). Le loyer est en général payé en un seul chèque, parfois en deux et généralement versé par votre employeur directement au propriétaire.

Pour trouver un logement, consultez le site web : www.dubai.dubizzle.com, www.propertyfinder.ae, www.justproperty.com et contactez les agences de relocation (www.propertyhunter.com) ou sillonnez le quartier qui vous conviendrait le mieux, à l'affût des annonces placardées sur les logements. N'hésitez pas à discuter avec les concierges (watchman), qui sont souvent au courant des va-et-vient des locataires. Enfin, pour choisir votre lieu d'habitation, n'oubliez pas de tenir compte du lieu de travail et de la localisation de l'école des enfants, voir notre encadré à ce propos dans la rubrique " Travailler-trouver un stage " dans les pages qui suivent.

Scolariser ses enfants. Un lycée français est implanté aux Emirats. Il se subdivise en trois branches, situées dans des endroits différents (Dubaï, Sharjah et Ruwayyah). Toutefois, de plus en plus de familles françaises optent pour le système éducatif anglais, car les écoles anglo-saxonnes sont plus nombreuses et proposent des installations nettement supérieures en termes d'équipements, tout en offrant la possibilité aux enfants d'acquérir rapidement un bon niveau d'anglais, mais attention ce n'est pas le même prix, les établissements de langue française restent les plus compétitifs. On trouve aussi des nurseries francophones et anglophones.

Se soigner. Voir la rubrique " Santé " dans ce même chapitre. Mais rien de spécial à signaler en la matière. De nombreux spécialistes originaires de tous les pays sont installés aux Émirats. Il est très facile d'y trouver des médecins français ou francophones et les équipements médicaux y sont de qualité. Il faut seulement avoir une bonne mutuelle, car les frais sont parfois élevés.

Se brancher sur les réseaux sociaux et les app essentielles

Les réseaux sociaux. Ces groupes Facebook sont des points de rencontres essentiels pour les anciens et les nouveaux francophones de Dubaï. Vous y trouverez toutes les info utiles : des bonnes adresses culinaires, des coordonnées de médecins, des annonces d'évènements, des propositions d'activités. Véritables journaux et brocantes online, ces groupes Facebook vous permettent de faire de bonnes affaires en arrivant.

Francodubai ; French Ladies Dubaï (groupe réservé aux femmes) ; Francophones aux Émirats Arabes Unis ; Les Frenchy de Dubaï ; Les Frenchies pour l'emploi ; Les Nouveaux Aventuriers (LNA) ; Women in Dubaï (groupe de femmes très actives) ; ZeFrench, etc.

Les app. Utiles au quotidien pour organiser des déplacements, obtenir des informations et des réductions, apprendre sur Dubaï, ces app sont très utilisées par les résidents et les touristes, elles montrent comment les Émirats sont volontaires pour être à la pointe de l'informatique. Elles sont aussi surtout une passerelle, un moyen de communiquer et de transmettre des informations entre toutes les nationalités de différents langages :

DubaiNow : unifie sous une même application tous les services du gouvernement. Il est possible de payer ses factures (eau, électricité, Internet, péages, amende), visualiser le trafic, reporter une infraction, trouver un médecin...

DubaiPolice : pour, entre autres, payer une amende et rapporter un accident...

Wojhati : pour planifier votre déplacement en transport en commun et connaître l'état du trafic en direct.

RTADubai : aide dans tout ce qui est lié au transport : payer l'emplacement de parking à distance, recharger le passe-péage, commander un taxi, etc.

Visitdubai : organiser son voyage et décider à la dernière minute d'un restaurant, d'une activité ou d'une attraction près de chez vous.

Dubai360 : l'appli une visite virtuelle Dubaï à 360° et vue du ciel.

Dubai Calendar : l'appli officielle du ministère du Tourisme qui liste les événements (conférences, concerts, expo, festivals, promotions, etc.) liés à la culture, la mode, la santé, le sport, etc. qui se déroulent toute l'année.

Entertainer : permet d'aller au restaurant, se détendre dans un spa ou voyager pour pas cher. L'application est payante mais très vite rentabilisée quand la note de restaurant ou du spa est divisée par deux.

Où habiter à Dubaï ?

Difficile de se retrouver à Dubaï tant la ville est étendue. Voici un descriptif de plusieurs quartiers pour vous aider.

La Marina est un quartier animé et touristique très prisé par les célibataires et jeunes couples. Composée de tours résidentielles, le tram aide à se déplacer rapidement et à éviter les embouteillages. La proximité des commerces, des restaurants et de la plage fait que l'on se promène à pied plus facilement. Nous vous recommandons cependant de bien choisir votre tour et de faire le trajet en voiture le soir pour évaluer l'intensité des embouteillages dans le secteur choisi.

Downtown et Business Bay est un quartier composé d'un ensemble de tours résidentielles et de quelques hôtels de luxes. Ce quartier a été construit par le groupe Emaar, un gage de qualité et de durabilité. Plutôt affectionné par les familles, les jeunes couples ou les célibataires aisés. Ce quartier, moderne et chic, est proche du Burj Park et du canal Dubai Creek.

Umm Suqeim/Jumeirah sont deux grands secteurs en bord de mer, majoritairement appréciés par les familles car plus calmes, proches du centre et des crèches/écoles. Ces quartiers proposent des villas individuelles avec jardin ou des petits compounds aux installations communes.

Arabian Ranches est situé à l'extérieur de la ville dans ce que nous appellerions, la banlieue. C'est un compound très étendu, prisé par les familles avec ses piscines communes, ses terrains de jeux et sa verdure. Il est proche du Lycée Français Georges Pompidou et de nouvelles routes rendent le compound plus accessible et proche du centre. Dans le même esprit, mais un peu excentré se trouvent les compounds de Victoria Heights et Jumeirah Golf Estates. Un quartier à recommander à ceux qui préfèrent la verdure au béton mais sans voiture il est très difficile de se déplacer.

Mira & Town Square : situés non loin d'Arabian Ranches, du côté de Motor city, ce sont de nouveaux quartiers abordables et prisés par les jeunes familles. Maisons aux dimensions à la française, dotées de petit jardin avec piscines communes, aires de jeux, skate park ou terrain de tennis.

Le quartier d'Al Barsha 1 proche de la Sheikh Zayed Road et du Mall Of the Emirates est principalement composé d'hôtels appartements, de petits buildings et de restaurants populaires. Plutôt apprécié par les touristes, les célibataires et les familles avec petit budget. Al Barsha 2, 3 et Al Barsha South sont des quartiers calmes. Ils se composent de grandes villas indépendantes de style émirati plutôt prisés par les grandes familles qui ne souhaitent pas être en compound. Barsha Heights est le nouveau nom de Tecom et est dans le même style qu'Al Barsha 1.

Enfin, Les Lakes est un compound dont les maisons ont une bonne dizaines d'années et situées dans un écrin de verdure, les maisons sont assez chères et attention, certaines ne sont pas très bien entretenues (problèmes d'humidité, d'isolation...).

Les Associations françaises reconnues par les autorités

Le French Community Club est une association française reconnue par le Community Development Authority de Dubaï. Elle a été créée en janvier 2017 pour répondre aux demandes des autorités locales. Elle fédère plusieurs associations françaises de Dubaï notamment l'UFE Dubai, l'Amicale des Savoyards aux Émirats qui sont les deux associations fondatrices, et les Alsaciens aux Émirats.

Le French Community Club organise des activités ludiques, sportives et culturelles pour les Français et francophones résidents de Dubaï. Ses événements-clés sont la tartiflette dans le désert, la soirée du 14 Juillet, la rentrée des associations, la semaine Alp'Fest et la soirée du Beaujolais nouveau.
Ses membres participent à de nombreuses activités caritatives organisées par le CDA.

French Community Club

Aspin Tower, Sheikh Zayed Road

1er étage, office 103D

www.frenchcommunityclub.com

[email protected]

French Social Club

Historiquement connu sous le nom " Dubaï Accueil ", le French Social Club accueille les francophones à Dubaï. Cette association de bénévoles est certifiée par le Community Development Authority de Dubaï et elle est affiliée à la FIAFE comme beaucoup d'accueils de Français dans le monde.
Le French Social Club vous fait découvrir les traditions et la culture de Dubaï en organisant des visites avec des guides francophones, propose toute l'année des activités variées et des cafés de rencontre.

French Social Club

Vous pouvez nous rencontrer tous les dimanches matin à l'Alliance Française (hors vacances scolaires).
www.frenchsocialclub.org
[email protected]

Droit Successoral aux EAU

Droit successoral aux EAU

Le droit successoral local est régi par la loi fédérale n° 2005-28 promulguant le Code des statuts personnels émirien (Le Code des Statuts Personnels), qui reprend les principes fondamentaux de la Shari'a.

Le régime distingue deux cas de figures, selon la confession du défunt.

Lorsque le défunt est non musulman, sa succession peut être liquidée selon les lois de sa communauté ou de son pays au moment de son décès. Il faut pour cela qu'il ait préalablement établit un testament prévoyant expressément la loi applicable à sa succession.

Les actifs immobiliers sis sur territoire émirien constituent une exception. Si ces derniers sont détenus directement par le défunt, ils sont gouvernés par la loi émirienne - succession et testaments inclus - selon le principe du droit du sol.

La loi d'un défunt non musulman ne s'applique pas à ces actifs immobiliers. Ainsi pour un non-musulman, différents régimes de succession - y compris les réserves héréditaires - peuvent être appliqués aux EAU.

Dans le cas où le défunt est musulman, le Code des Statuts Personnels s'applique obligatoirement.

 

Il est ainsi primordial pour les expatriés non musulmans de se prémunir contre une éventuelle application de la Shari'a à la succession du défunt. Malgré les règles d'apparence simple, il existe des controverses concernant les questions de successions pour les étrangers aux EAU. In fine, les tribunaux locaux pourront appliquer la loi du pays du défunt, et ce de manière discrétionnaire. L'enregistrement d'un testament constitue dès lors un instrument indispensable permettant d'éviter l'application des règles de propriété ou de garde des enfants mineurs issues de la Shari'a aux EAU.

Enregistrement d'un testament

Le Dubai International Financial Centre Wills and Probate Registry (DIFC Will) a été créé le 30 avril 2015.

Il vise notamment à fournir une ligne de conduite claire concernant :

1. la protection des actifs situés à Dubaï et Ras Al Khaimah ;

2. la préparation des successions et la garde des enfants mineurs pour les non-musulman.

Cela afin d'éviter l'incertitude des décisions discrétionnaires des tribunaux locaux quant à l'application de la loi étrangère ou de la Shari'a.

Il est également possible, pour les non-musulmans et musulmans, d'enregistrer un testament notarié. Pour ces derniers, celui-ci permte de structurer jusqu'à un tiers de son patrimoine.

Deux aspects sont à considérer :

· Transmission des biens

Pour des biens sis hors Dubai / Ras Al Khaimah, il est préférable d'enregistrer un testament en France, ou alternativement d'enregistrer un testament notarié (voir supra).

Pour des biens sis à Dubai / RAK, le DIFC Will peut les couvrir.

· Garde des enfants (temporaires/permanents)

Le Code des Statuts Personnels prévoit des règles sur la tutelle des enfants mineurs basées sur les principes de la Shari'a. La tutelle revient au père tandis que la garde est donnée à la mère jusqu'à ce que le fils atteigne l'âge de 11 ans et que la fille atteigne l'âge de 13 ans. Pour les non-musulmans, un testament enregistré auprès du DIFC WPR peut couvrir ce point.

Il est possible de restreindre ledit testament aux questions de tutelle (excluant toute dévolution des biens) ; ceci limite les coûts d'immatriculation du testament. En règle générale, les testateurs désignent le conjoint survivant comme tuteur définitif et, dans le cas où les deux parents décèdent, un tuteur provisoire (par exemple, un ami proche vivant aux EAU) et un tuteur définitif (par exemple, un membre de la famille qui viendra aux EAU et s'occupera des enfants).

Pour plus d'informations : www.m-hq.com/wp-content/uploads/2018/01/DIFC-WPR.pdf

Être solidaire
Étudier

Pour étudier ou poursuivre vos études supérieures, il vous faut prendre contact avec le service des relations internationales de votre université. Préparez-vous alors à des démarches longues. Mais le résultat d'un semestre ou d'une année à l'étranger vous fera oublier ces désagréments tant c'est une expérience personnelle et universitaire enrichissante. C'est aussi un atout précieux à mentionner sur votre CV.

Pourquoi ne pas considérer Abu Dhabi pour vos études supérieures : certaines universités proposent des formations dans le pays à l'image des licences proposées par la Sorbonne Abu Dhabi, un Bachelor à New York University, un master à Masdar Institute ou encore un MBA à l'INSEAD. Les diplômes ont la même valeur et les cours sont dispensés par des professeurs venant de l'université mère. Ces études permettent de rencontrer des étudiants venus du monde entier, de profiter d'échanges culturels inestimables et d'un climat ensoleillé toute l'année.

Investir

Beaucoup de francophones se demandent comment investir aux Emirats, comment s'y prendre et à quoi faire attention. Telle activité et tel marché cible - Émirats ou hors Émirats - déterminera la juridiction à choisir : zone franche vs juridiction domestique.

Zones franches. Les zones franches présentent les avantages suivants :

- détention à 100 % par des étrangers ;

- solutions logistiques attractives, c'est-à-dire des bureaux équipés ;

- centralisent l'enregistrement de la société et les divers services administratifs au sein d'un même guichet.

Cependant, les entités immatriculées dans des zones franches sont contraintes de conduire leurs activités sur un territoire limité, au sein de la zone franche et à l'étranger.

Juridiction domestique. Les entités enregistrées domestiquement ne font l'objet d'aucune restriction territoriale ; elles peuvent ainsi déployer leurs activités sur l'ensemble du territoire des EAU ainsi qu'à l'étranger. En revanche, la nomination d'un partenaire local est obligatoire pour les Sarl de droit local ; au moins 51 % du capital doit être détenu par un citoyen des EAU (le " Partenaire local "). Voir www.m-hq.com/wp-content/uploads/2018/06/UAE-Structuring-Series-V-Special-Purpose-Vehicles.pdf.

Acquisition immobilière aux EAU. Conformément à la loi sur l'enregistrement des biens immobiliers à Dubaï et au règlement spécifiant les zones où les non-résidents peuvent posséder des biens à Dubaï, les étrangers peuvent jouir du droit de propriété en pleine propriété sans restriction de temps, et du droit d'usufruit ou du droit de bail pour une période n'excédant pas 99 ans.

Pour les sociétés offshore, le Jebel Ali Free Zone Authority (JAFZA) est le type de société offshore habilitée à détenir directement des biens immobiliers à Dubaï.

Il est également possible d'immatriculer une fondation au sein du DIFC, adressant tant la détention que les aspects successoraux. Pour plus d'informations sur la société offshore JAFZA, vous pouvez accéder au lien suivant : www.m-hq.com/wp-content/uploads/2018/06/Structuring_RealnsURL1LRUsn

En mai 2017, le DLD et le Centre financier international de Dubaï (DIFC) ont conclu un protocole d'accord (MoU) permettant à certaines sociétés du DIFC et à d'autres établissements de posséder des biens immobiliers en dehors du DIFC dans l'émirat de Dubaï. Ainsi, les investisseurs peuvent désormais, lorsqu'ils investissent dans l'immobilier à Dubaï, utiliser le cadre réglementaire du DIFC et ses structures sophistiquées : les fonds, mais aussi les fondations polyvalentes et (beaucoup) plus légères. Pour plus d'informations sur la fondation, www.m-hq.com/wp-content/uploads/2018/06/UAE-Private-Wealth-Series-IV-Structuring-Dubai-Real-Estate.pdf

A noter que des frais de transfert de 4 % de la valeur marchande de la propriété sont perçus au niveau local sur toute inscription ou transfert, sauf lorsque le transfert a lieu d'une ou plusieurs personnes à une structure corporative détenue par cette même personne avec le même pourcentage de part, ou vice-versa, que, dans ce cas, une taxe spéciale de 0,125 % peut être applicable à la discrétion de la DLD.

Une commission de 4 % sera également perçue en cas de transfert d'actions de la société JAFZA ou de la société offshore étrangère. Dans ce cas, la commission de 4 % sera calculée sur le pourcentage d'actions transféré dans la société concernée.

Localement, la prise de résidence peut être faite via l'acquisition d'un bien immobilier (de plus d'un million de dirhams) ou la création d'une société de droit local. Pour plus d'informations, www.m-hq.com/wp-content/uploads/2018/01/HNWIs-Residency-Comparison-Chart-2017-2018.pdf

Petites astuces financières pour ceux qui restent à Dubaï

Bonne nouvelle ! Vous êtes sur le point de déménager à Dubaï. Voici quelques conseils futés pour ne pas tout dépenser car la ville est chère, très chère.

Que comprend mon salaire ?

Une des raisons qui attirent les expatriés à Dubaï sont les conditions salariales avantageuses. Quand vous signez votre nouveau contrat de travail, assurez-vous de le comprendre et aussi de tenir compte des avantages annexes au salaire, tels que le prix d'un aller-retour en avion dans votre pays d'origine pour vous et votre famille, l'assurance maladie, le paiement du logement, de la scolarité des enfants et des transports scolaires ainsi que les prestations de fins de service par exemple.

Comment économiser ?

Il est facile à Dubaï d'être distrait par toutes les opportunités de sorties et de dépenser tout votre salaire. Prendre rendez-vous avec un conseiller financier qui vous aidera à fixer vos objectifs financiers peut s'assurer une vraie bonne idée pour planifier le futur comme la perte d'un emploi, l'achat d'un appartement.

Voici quelques critères financiers important qu'un expatrié se doit de considérer.

Protection : il est important de contrôler que vos assurances privées vous couvrent en cas de décès, maladies graves ou invalidité de longue durée. En France, existe la Sécurité sociale qui protège contre la maladie, la vieillesse, la maternité. Dans les Émirats, il vous appartiendra de vous organiser à titre individuel et de vous assurer que vous avez contracté les assurances nécessaires pour vous et votre famille. Il n'y a pratiquement pas de criminalité a Dubaï, mais les risques d'incendies ou d'inondations existent ; par conséquent, il est important de prendre une police d'assurance habitation qui couvrira vos biens meubles.

Retraite : il n y a pas de système de fonds de pension professionnelle ou étatique obligatoire dans les Émirats. Il est donc important que vous estimiez quel montant mensuel vous devez mettre de côté afin de financer votre retraite individuelle.

Éducation : si vos enfants sont scolarisés dans des écoles internationales, ils seront tentés de rejoindre des universités hors de France. Or, les universités aux États-Unis ou en Angleterre sont beaucoup plus onéreuses qu'en France. Il est par conséquent conseillé de mettre en place un plan d'épargne pour l'éducation de chacun de vos enfants.

Patrimoine : en tant qu'employé aux EAU vous ne bénéficiez pas d'une assurance chômage, par conséquent garder l'équivalent de 3 à 6 mois de salaire en compte courant auprès de votre banque en cas de licenciement ou autre imprévu est à tenir en compte.

Dépenser : pour profiter au maximum de vos années à Dubaï et de votre nouvelle vie d'expatrié, voici une liste d'astuces pour réduire vos dépenses... tout en en profitant de nombreuses opportunités de sorties de Dubaï.

L'application " The Entertainer " contient une multitude de bons d'achat, ou des applications qui vous permettent d'obtenir des rabais sur les restaurants, cinémas ou autres.

Prendre les différentes cartes de fidélités qui offrent de vrais avantages et des réductions bienvenues.

Transport : certains profitent d'acheter une voiture durant la période de Ramadan car c'est là que sont appliqués d'excellents rabais, d'autres préfèrent les voitures d'occasion et se branchent sur le site dubizzle. Le leasing est une autre option. Beaucoup aussi se déplacent en taxi ou en utilisant Uber et son équivalent aux Émirats baptisé Careem.

 

Marhaba (bienvenue) à Dubaï !

Travailler – Trouver un stage

Rester aux Émirats arabes unis offre une chance unique de vivre dans un pays réellement cosmopolite, où des populations issues de plus de 200 pays différents cohabitent pacifiquement. Ville ensoleillée bordée de plages, Dubaï a un air de vacances pendant les mois où la température est clémente. Pourtant, le rythme de travail est soutenu, l'adaptation aux coutumes prend du temps : c'est donc très humblement qu'il faut atterrir aux Émirats. Si l'on veut bien faire l'effort de s'intéresser à l'histoire de ce peuple et accepter d'en être pour un temps l'invité, cela implique de replacer son mode de vie occidental dans un contexte plus large avec volonté d'en comprendre d'autres. Alors l'expérience enrichira, deviendra inoubliable et marquera à jamais ceux qui auront séjourné quelques années dans ce pays.

Partir sans contrat à la recherche d'un travail

Dubaï est une ville pleine d'opportunités mais trouver un emploi n'est pas aussi facile qu'on veut bien le croire. La première des choses consiste à bien se renseigner avant de partir et grâce aux médias, un très grand travail peut être accompli avant le départ. Voici quelques conseils à suivre dans les mois ou les semaines qui précèdent.

Télécharger sur Internet la présentation sur " UAE vision 2021 ". Elle vous permettra de bien comprendre le plan stratégique du pays, ses priorités, sa vision. Vous pouvez la télécharger grâce au lien suivant : www.vision2021.ae

Se brancher sur les réseaux sociaux pour bien comprendre les tendances et déjà se faire un petit réseau tout en restant chez soi. Voici les # de twitter sur la Dubaï : #dubai et #mydubai, #Dubailife et #visitdubai. Sur Facebook, suivre visitdubai et surtout le FBC Dubaï (French Business Council). Se constituer un réseau est primordial.

Faire traduire son CV en anglais et le faire corriger par un professionnel et par un traducteur. Ne pas envoyer de candidatures spontanées car ça ne marche pas aux Émirats. Tout fonctionne par relation ou presque.

Contacter le FBC. C'est lui qui a mis en place un service de recrutement très efficace, mais cela peut prendre du temps : www.fbcdubai.com. Attention, ce n'est pas Pôle emploi mais il y a un onglet dédié à la recherche d'emplois : RH & recrutement-Espace candidats.

 

Explorer. Une fois cette démarche terminée, un petit voyage d'exploration de quelques semaines peut donner un coup d'accélérateur.

Contacter de nouveau le FBC, car il donne des sessions de formations de 2h plusieurs fois par semestre : des explications sur le marché de l'emploi à Dubaï un peu d'histoire du pays, des conseils sur votre CV et beaucoup de très bons conseils. Le FBC, s'il vous met en relation avec une entreprise et vous obtient un entretien qui se termine par une embauche, pourra aider à la relecture du contrat.

Sortir et participer à un maximum d'activités pour rencontrer du monde NYU, et même s'inscrire au groupe social Internations qui organise parmi la communauté d'expatriés des rencontres mensuelles autour d'un verre : www.internations.org

Si vous restez définitivement

Attention aux diplômes à légaliser et bien suivre les directives énoncées par le site Web de l'ambassade de France en consultant la page suivante : http://www.ambafrance-eau.org/Legalisation-des-diplomes-francais-2098.

Tout commence par le visa de travail. Pas de visa, pas de carte d'identité émirienne, donc pas d'achat de véhicule, ni de compte en banque, ni de location d'appartement, ni d'école.

Penser à la couverture médicale non assurée par votre employeur, à la prévoyance et à la retraite.

Ne pas oublier que la scolarité est payante et chère. Bien se renseigner au moment de la signature du contrat.

S'inscrire au consulat de France le plus rapidement possible une fois le visa de travail obtenu.

Partir avec un contrat en poche

Les Émirats font rêver et nombre de francophones ont décidé de partir s'installer à Dubaï. Pourtant depuis plusieurs années, il est difficile de mettre de l'argent de côté en venant aux Émirats car le coût de la vie n'a cessé d'augmenter et les entreprises offrent chaque fois moins d'avantages. Vérifier l'indemnité logement, le paiement de la scolarité, l'assurance médicale, certes obligatoire, et surtout ce qu'elle couvre ou pas, les indemnités en cas de licenciement, les billets d'avion payés pour rentrer au pays chaque année. Demandez bien dans quelle monnaie vous serez payés : en effet, le cours de l'euro ayant baissé, des expatriés européens ont vu leurs revenus baisser de près de 20 %.

En revanche, une vraie solidarité existe entre expatriés et les liens d'amitié sont en général très forts. Les étapes suivantes aideront à l'installation.

Avant d'arriver

Inscrire les enfants à l'école de votre choix.

Se renseigner d'après votre couverture d'assurance médicale auprès de la Caisse des Français de l'étranger (CFE) pour une éventuelle cotisation.

Demander à votre employeur où et pendant combien de temps le logement temporaire est payé avant de trouver une maison. Si le déménagement de vos affaires est payé par la compagnie, prévoir des retards au moment de la livraison.

En arrivant

S'inscrire au consulat français une fois obtenu le visa de travail.

Contacter pour les conjoints Accueil Abu Dhabi pour se faire un réseau d'amis.

S'inscrire à l'Alliance française et regarder dans la rubrique culturelle du Petit Futé toutes les adresses.

Sur Facebook on peut aussi aller sur les pages recommandées dans notre encadré dans l'introduction de "Rester".

Ne pas oublier : en l'absence de sécurité sociale, penser à cotiser pour un fonds de prévoyance, pour la retraite et pour les dépenses médicales non couvertes. De nombreux organismes comme Crystal Finances ou wealthbyamrita spécialisés auprès des expatriés peuvent vous y aider.

 

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
  • Traversée Maritime
  • Parkings Aéroport/Gare
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Votre logement AirBnB
  • Location de vacances
Séjours
  • Voyagez sur mesure
  • Réserver une croisière
Sur place
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité

Organiser son voyage à DUBAÏ CITY

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Traversée Maritime
  • Parkings Aéroport/Gare
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location Airbnb
  • Location de vacances
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Réserver une croisière
Services / Sur place
  • Réserver une table
  • Activités & visites

Adresses Futées de DUBAÏ CITY

Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour exceptionnel pour 2 personnes en Champagne !

Un séjour exceptionnel pour 2 personnes en Champagne avec l'Office de Tourisme du Grand Reims .