Guide de MONTRÉAL : Jeux, loisirs et sports

Disciplines nationales
Course automobile

Gilles Villeneuve et son fils, Jacques, ont été tous deux pilotes de Formule 1. Jacques a remporté le titre de champion du monde en 1997 avec l'écurie Williams-Renault. Son père, coureur pour Ferrari à la fin des années 1970 et début des années 1980, n'a jamais remporté de titres et est décédé lors des qualifications du Grand Prix de Belgique en 1982. Notez que même si Jacques a arrêté la Formule 1 en 2006, il a participé à d'autres types de courses depuis : 24h du Mans, Nascar, 500 miles d'Indianapolis, etc. Le circuit de Formule 1 à Montréal a été nommé en hommage à Gilles Villeneuve (www.gpcanada.ca/fr). Le circuit prévoit la livraison d'un nouveau complexe garage/paddock pour le Grand Prix du Canada dès avril 2019. Depuis 2017, le Québécois Lance Stroll a rejoint les rangs de l'écurie de Formule 1 Williams F1 Team. Il est à ce jour le second plus jeune pilote à prendre le départ d'un Grand Prix de F1 après Max Verstappen et il a obtenu son premier podium lors du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2017 (3e place). À savoir qu'il est le fils du multimilliardaire Lawrence Stroll, propriétaire du fameux circuit de course Mont-Tremblant.

Football canadien

Ce sport est très proche du football américain, à quelques règles près, et partage plusieurs affinités avec le rugby. Membre de la Ligue canadienne de football (LCF), l'équipe des Alouettes de Montréal fut fondée en 1946. Après avoir changé de nom en 1983 (Concordes) et avoir cessé ses activités en 1987, l'équipe revient à Montréal en 1996. Son domicile, le Stade Percival-Molson, est toujours plein à craquer et une ambiance du tonnerre y règne à chaque match. La saison régulière s'étend de début juillet à début novembre, suivie des demi-finales et finales pour le championnat. Les Alouettes ont d'ailleurs remporté sept Coupes Grey, les plus récentes en 2009 et 2010. www.montrealalouettes.com

Une équipe de football universitaire représente également la métropole : les Carabins de l'Université de Montréal. Ils ont d'ailleurs remporté le premier championnat de leur histoire en battant les Marauders de l'Université McMaster (Ontario) 20 à 19 lors de la Coupe Vanier en novembre 2014. www.carabins.umontreal.ca

Hockey sur glace

Véritable phénomène de société, le hockey sur glace est demeuré longtemps le seul sport pratiqué par les francophones du Québec. Aujourd'hui les choses ont bien changé, mais le hockey reste la grande passion des Québécois qui deviennent virulents lorsqu'il s'agit de défendre leur équipe préférée. Le hockey a, bien sûr, ses stars auxquelles s'identifient les enfants qui chaussent des patins à glace dès l'âge de 3 ans. Ces héros s'appelaient Maurice Richard, Jean Béliveau, Guy Lafleur... D'autres aujourd'hui ont pris la relève. La Ligue National de Hockey (LNH), fondée à Montréal, est la plus compétitive au monde. Le club montréalais, les Canadiens (www.nhl.com/fr/canadiens/), est le plus prestigieux avec 24 Coupes Stanley (championnats) remportées. Et pour prouver une nouvelle fois au monde entier que le hockey sur glace est bel et bien un sport historiquement canadien, et que seul le pays sait le pratiquer avec autant de panache, les équipes masculine et féminine ont cumulé pas moins de 22 médailles olympiques depuis les Jeux olympiques de 1920, soit 13 d'or, 6 d'argent et 3 de bronze, ce qui classe le Canada en tête de liste. Les équipes canadiennes se démarquent également lors des championnats mondiaux et junior.

Patin à glace (vitesse/artistique)

Dès leur plus jeune âge, les Québécois patinent. On dit même qu'ils apprennent le patin à glace avant de savoir marcher ! Au fil des décennies, quelques patineurs se sont démarqués, notamment Gaétan Boucher qui remporta trois médailles en patinage de vitesse aux Olympiques de Sarajevo en 1984. Plus récemment, lors des Olympiques de Vancouver en 2010, les Québécois remportèrent un grand nombre de médailles en patin sur courte et longue pistes, ainsi qu'en patin artistique, une première depuis 1988. Les Jeux d'hiver de Sotchi n'ont pas autant souri aux athlètes québécois et canadiens, mais le pays a tout de même remporté cinq médailles en patinage de vitesse et trois en patinage artistique, alors qu'en 2018 à PyeongChang, ce fut sept médailles en patinage de vitesse, dont trois remportées par Kim Boutin en courte piste - une athlète à surveiller aux cours des prochaines années -, et quatre en patinage artistique.

Soccer

L'équipe locale de soccer professionnel (football), l'Impact de Montréal, la seule au Québec, a remporté le titre de champion de la ligue USL-1 en octobre 2009. Cet exploit avait également été accompli en 1994 et en 2004. En 2012, l'équipe a accédé à la Ligue Majeure de Soccer (MLS), le niveau le plus élevé en Amérique du Nord. Si vous désirez assister à un match, rendez-vous au Stade Saputo situé au Parc olympique dans l'est de la ville : www.montrealimpact.com. Notez que lors des Jeux olympiques de Londres en 2012, l'équipe canadienne féminine de soccer a remporté le bronze en battant l'équipe de France, exploit renouvelé en 2016 à Rio contre l'équipe du Brésil.

Sports de glisse

Les Québécois font bonne figure dans les sports de glisse. On n'a qu'à penser à Jean-Luc Brassard, grand champion de ski acrobatique, qui a remporté de nombreux titres dont la médaille d'or aux Jeux olympiques de Lillehammer en 1994. Plus récemment, aux Jeux olympiques de Vancouver en 2010, Alexandre Bilodeau remporta l'or en ski acrobatique, la première médaille d'or du Canada lors de jeux tenus en son sol. À l'hiver 2014 à Sotchi, Alexandre Bilodeau a conservé son titre olympique et les athlètes québécois et canadiens ont raflé plusieurs médailles en sports de glisse (9 en ski acrobatique, 1 en ski alpin et 2 en surf des neiges). En 2018 à PyeongChang, c'est Mikaël Kingsbury qui a raflé la médaille d'or (il avait obtenu la médaille d'argent à Sotchi). Il est le champion incontesté dans cette discipline avec un nombre incalculable de podiums et de records, ce qui en fait le meilleur skieur de bosses de tous les temps. Les soeurs Dufour-Lapointe sont également à suivre dans cette discipline. Plusieurs planchistes sont aussi à surveiller dans différentes compétitions dont Laurie Blouin, Maxence Parrot, Sébastien Toutant (alias "Seb Toots") et Mark McMorris, tous médaillés lors des jeux de PyeongChang.
Le Québec compte dans ses rangs un excellent fondeur, Alex Harvey, fils du cycliste et fondeur Pierre Harvey. Il a obtenu cinq médailles mondiales, dont deux titres : le sprint par équipes aux Championnats du monde de ski nordique à Oslo en 2011 et le 50 kilomètres des mondiaux 2017 de Lahti. Il compte également à son actif deux autres médailles en sprint, l'argent en 2015 à Falun et le bronze en 2013 à Val di Fiemme, ainsi qu'une médaille de bronze lors du skiathlon en 2015. Il a participé à ses derniers Jeux olympiques en 2018, mais n'a malheureusement pas été en mesure d'obtenir une médaille, une très grande déception pour l'athlète.

Les équipes professionnelles de Montréal

Les Canadiens (hockey sur glace)

Membre de la Ligue nationale de hockey (NHL). Matchs à domicile au Centre Bell.

Les Alouettes (football canadien)

Membre de la Ligue canadienne de football (CFL). Matchs à domicile au Stade Percival-Molson.

L'Impact (football européen - soccer)

Membre de la Ligue majeure de soccer (MLS). Matchs à domicile au Stade Saputo.

Activités à faire sur place

Bien évidemment, à chaque saison son type d'activité. En été, les nombreux parcs de la ville comme les environs immédiats sont prétextes à de nombreux sports de plein air. En hiver, les Montréalais sortent skis, patins et raquettes, toujours pour profiter de la nature, mais sous un autre angle. Cependant, les nombreuses infrastructures permettent de pratiquer des sports d'hiver en été, et même parfois inversement.

Activités estivales

Montréal est la ville du vélo. Un réseau impressionnant de pistes cyclables est à la disposition des amateurs, en pleine ville, dans les parcs ou le long du fleuve. Ces pistes sont accessibles aux rollers et randonneurs également. De nombreux établissements proposent des locations de vélo ou de rollers. Les Montréalais sont également de grands amateurs de jogging, et vous croiserez des coureurs à toute heure de la journée dans les parcs. La baignade est également au rendez-vous, Montréal compte la plage du Parc Jean-Drapeau, celle de la place de l'Horloge, au Vieux-Port, et dès l'été 2019, la plage de Verdun (ainsi que plusieurs plages aux alentours de la ville), sans oublier les piscines extérieures situées aux quatre coins de la ville. Les plus téméraires iront faire du rafting dans les rapides de Lachine, ou encore surfer la vague statique du fleuve Saint-Laurent, appelée " Habitat 67 ", qui s'est formée suite à la construction de l'île Notre-Dame pour Expo 67. Sachez également que les parcs de la ville comptent plusieurs installations sportives où vous pourrez pratiquer le tennis, le soccer, le baseball, etc. Enfin, à noter que le Biodôme d'Espace pour la vie rouvre pour l'année 2019 avec de nouvelles expériences immersives et interactives.

Activités hivernales

Les patinoires ne manquent pas à Montréal, que ce soit en intérieur ou en extérieur. Pour ces dernières, l'entrée est en général gratuite, mais vous devez payer la location de patins (moins de 10 CAN $). Les Montréalais possèdent tous (ou presque) leur propre paire de patins, bien entendu ! Les sports de glisse sont pratiqués par tous. Les stations des Cantons-de-l'Est ou des Laurentides ne se comparent pas à celles des Alpes, mais elles sont tout de même de bons terrains de jeu pour une sortie d'une journée ou d'un week-end. Le parc du Mont-Royal est, quant à lui, couvert de pistes de ski de fond et de raquettes, sans oublier ses glissades sur neige, en plein coeur de la ville.

Pour de plus amples informations sur les sports et loisirs à Montréal, consultez les rubriques " À voir, à faire " et " Sports, détente, loisirs " plus loin dans ce guide, ou encore, visitez le site web de la ville : www.ville.montreal.qc.ca (rubrique " Activités et loisirs ").

Adresses Futées de MONTRÉAL

Où ?
Quoi ?
Avis