Le guide : GUIDE DE L'ŒNOTOURISME : Berry-Centre

Berry-Centre

Vignoble de Sancerre
Vignoble de Sancerre
Berry - Centre
Berry - Centre
Sancerre.
Sancerre.
Berry-CentreHaut de page

Sur les chemins du coeur de la France viennent à notre rencontre Sancerre, Menetou-Salon, Quincy, Reuilly, Coteaux du Giennois, Châteaumeillant et Valençay. Les vignobles du Centre-Loire, situés en plein coeur de la France (à 200 km au sud de Paris), s'étendent sur 4 départements. 3 800 ha de vignes sont en effet cultivés depuis des siècles dans les départements du Cher, de l'Indre, de la Nièvre et du Loiret. Trois appellations d'origine contrôlée (menetou-salon, reuilly et sancerre) et deux appellations d'origine vins délimités de qualité supérieure (coteaux-du-giennois et châteaumeillant) produisent près de 200 000 hl par an. L'histoire des vignobles de la région remonte aux premiers siècles de notre ère.

Fêtes – Salons – ÉvénementsHaut de page
SancerreHaut de page

Si l'on en croit les nombreuses légendes, il semblerait que la vigne a toujours été présente à Sancerre, depuis la plus lointaine Antiquité. Au VIe siècle, Grégoire de Tours mentionne également le vignoble dans ses textes. Mais il faudra véritablement attendre le XIIe siècle pour constater l'essor considérable du vignoble, grâce aux moines augustins de l'abbaye de Saint-Satur et aux comtes de Sancerre. On parlait, déjà à l'époque, d'un vin rouge issu du cépage pinot noir, souvent mentionné dans les écrits royaux. Au siècle dernier, le ravage du phylloxera n'épargnera pas les vignobles du Centre Loire. Par la suite, c'est le sauvignon qui se développe. Classé en AOC, depuis 1936, le vignoble sancerrois s'étend sur la rive gauche de la Loire, sur 14 communes et près de 2 800 ha de collines. Les différents types de sols expliquent la multitude d'expression que l'on trouve dans les vins. La production majeure est le vin blanc, frais, fin et fruité, issu du cépage sauvignon. Le pinot noir permet l'élaboration des vins rouges, parfumés et ronds, ainsi que des rosés, tendres et subtils.

Sury-en-VauxHaut de page
SancerreHaut de page
Vignoble de Sancerre
Vignoble de Sancerre
Les vignes du Sancerrois.
Les vignes du Sancerrois.
De vignes en vignesHaut de page
Saint-SaturHaut de page
Le Viaduc de Saint-Satur.
Le Viaduc de Saint-Satur.
De vignes en vignesHaut de page
Ménétréol-sous-SancerreHaut de page
De vignes en vignesHaut de page
Pouilly-sur-LoireHaut de page

Juste au-dessous de la région de Sancerre, se situe celle de Pouilly, au sol calcaire, à la pointe est de la région des vins de la Loire, dans la Nièvre. Les vins de Pouilly, réputés blancs secs, ont deux AOC distinctes, pouilly-sur-loire, issue du chasselas et pouilly-fumé, née exclusivement du sauvignon. Ce dernier, de plus en plus prisé et primé, couvre 1 100 ha et ne tardera pas à supplanter le chasselas (qui ne représente plus que de 35 ha à 40 ha), pourtant non dénué de charme et historiquement lié à Pouilly. Le terme "  fumé  " s'explique par cette pruine grise (couleur fumée) qui recouvre le raisin. Ces appellations réunissent, aujourd'hui, environ 130 vignerons.

De Menetou-Salon à Reuilly en passant par QuincyHaut de page

Le vin du vignoble de Menetou-Salon a fêté en 2017 ses 58 ans d'AOC. Il fut, comme le relatent de vieux écrits, un des plus beaux ornements de la table seigneuriale du grand argentier Jacques Coeur qui acquit la seigneurie de Menetou en 1450. Quatre siècles auparavant, le seigneur de Menetou faisait don à différents ordres religieux de la région, de vignes situées au Clos de Davet. Aujourd'hui, le vignoble s'étend sur 465 ha, couvrant 10 communes, au nord-est de Bourges. Les vignes produisent, en majorité, des vins blancs, frais, fruités, épicés et musqués, issus du seul cépage sauvignon et des vins rouges, nés du pinot noir, révélant leur robe couleur rubis, leur souplesse et leur parfum ainsi que très peu de rosé. Situé sur les bords du Cher, rive gauche, en Champagne berrichonne, le vignoble de Quincy s'étend sur les plateaux recouverts de sable et de graviers. Cité dans la bulle de Callixte II en 1120, Quincy est sans doute l'un des plus vieux vignobles de la région et le premier à accéder à l'AOC, dès le premier décret en août 1936. Le cépage sauvignon y fut apporté de l'abbaye des femmes de Beauvoir par les moines de l'ordre de Cîteaux. L'aire d'appellation couvre près de 180 ha, sur deux communes, Quincy et Brinay et le lieu-dit Viladin. Seul le cépage sauvignon règne sur ce vignoble. Du coeur du Berry, le vignoble de Reuilly s'étend des rives de l'Arnon, aux bords du Cher sur près de 160 ha. Son histoire remonte au début du VIIe siècle. Il abreuva, jadis, Bourges et fournissait Vierzon. Ses vins étaient aussi acheminés vers l'Angleterre et les Flandres. Les vignes sont plantées sur des coteaux de marne calcaire à pente moyenne et sur de hautes terrasses de sables et de graves. L'aire d'appellation (datant de 1937) s'étend sur sept communes  : Reuilly, Diou, Lazenay, Chery, Lury, Cerbois et Preuilly.

MoroguesHaut de page
De vignes en vignesHaut de page
Menetou-SalonHaut de page
L'église de Menetou-Salon.
L'église de Menetou-Salon.
IssoudunHaut de page
La Porte de l'Horloge à Issoudun.
La Porte de l'Horloge à Issoudun.
La cathédrale Saint-Etienne de Bourges.
La cathédrale Saint-Etienne de Bourges.
Jardin des Prés-Fichaux, Bourges.
Jardin des Prés-Fichaux, Bourges.
Les vins de ChâteaumeillantHaut de page

Le mariage entre Châteaumeillant et la vigne est une vieille histoire  ! 1951  : première foire aux vins de Châteaumeillant, le début d'une belle aventure... 1965  : obtention de l'appellation AQVDQS. 1967  : obtention de médailles au concours agricole de Paris. Fin du XXe siècle, restructuration du vignoble castelmeillantais. Ce vignoble de 90 ha, planté sur des terres siliceuses à dominante sableuse (d'origine éruptive), s'étend sur les communes de Châteaumeillant, Saint-Maur, Reigny, Vesdun, dans le Cher  ; Champillet, Urciers et Feusines, dans le département de l'Indre. Châteaumeillant, passé en AOC en juin 2010, produit des vins rouges et rosés issus des cépages gamay, pinot noir et pinot gris qui accompagnent merveilleusement les rôtis, les volailles, les gibiers et tous les fromages. Il personnalise les apéritifs et s'associe avec bonheur aux sirops de mûres et de cassis. Pour sa part, le vin gris VDQS a fait la gloire du terroir castelmeillantais. Il tient encore une place de choix dans la production locale, tandis que le vin blanc, en vin de pays, acquiert une réputation méritée.

Dun-sur-AuronHaut de page
De vignes en vignesHaut de page
Les vins de ValençayHaut de page

Les premiers écrits relatant de la culture de la vigne sur Valençay remonteraient au VIe siècle. Vin de berger, puis vin des moines, on retrouve de nombreuses traces d'activité viticole sur d'anciens lieux d'abbaye. Plus tard, Charles Maurice de Talleyrand Périgord, ministre des Affaires étrangères de Napoléon, fit planter des vignes au pied du château de Valençay. Le vin était servi aux hôtes prestigieux de ce dernier. Les vins de Valençay étaient la boisson des princes d'Espagne dans leur prison dorée du nord Indre. Après de nombreuses années d'efforts de qualité, le vignoble fut reconnu AOC le 20 mars 2004  : ce qui fait de Valençay la seule appellation de France avec deux AOC de même nom  : vin et fromage. Ce couronnement est dû en grande partie à Hubert Sainson, qui aura été de toutes les batailles pour obtenir l'AOC, avec une équipe d'hommes soudés et déterminés. La relève à la tête des vignerons est à présent assurée par Francis Jourdain. L'aire d'appellation s'étend sur 14 communes dont 13 dans l'Indre  : Chabris, Faverolles, Fontguenand, Lucay-Le-Màle, Lye, Ménetou-sur-Nahon, Parpecay, Poulaines, Valençay, Varennes-sur-Fouzon, La Vernelle, Veuil et Villentrois. (Dans le Cher, Selles-sur-Cher). 90 % des vignes en production sont situées sur Lye, La Vernelle, Fontguenand et Villentrois, plantées sur des argiles à silex, des argiles à cosses et des sols de calcaire à tuffeau. Les vins de Valençay sont des vins d'assemblage. Les rouges (les deux tiers de la production) sont principalement composés de gamay noir à jus blanc et de pinot noir, complémentés en côt avec éventuellement moins de 20 % de cabernet franc et de sauvignon. Les blancs sont d'encépagement sauvignon, accessoirement complémenté de chardonnay à raison de 30 % maximum. Le rosé assemble gamay, pinot noir et éventuellement pineau d'aunis, pour moins de 30 %. Ces vins de soif sont à boire jeunes, notamment les rosés et la plupart des blancs. Les deux magnifiques produits du terroir berrichon que sont la pyramide de chèvre et le vin, sont naturellement destinés à être appréciés ensemble, le blanc sur un fromage encore jeune (ainsi que sur poissons en sauce et feuilletés d'escargots). Si le fromage est très affiné, le rouge sera parfait (également sur grillades, charcuteries, voire gibier pour certaines cuvées de garde).

ValençayHaut de page
Le château de Valençay
Le château de Valençay
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis