Le guide : LIEUX DE MÉMOIRE EN FRANCE : Bas-Rhin

Bas-Rhin

La ligne Maginot

En 1929, André Maginot (héros de la guerre 1914-1918) accède au ministère de la Guerre. En 1926, les autorités françaises décident de la construction d'une ligne de défense afin d'éviter une attaque semblable à celle de 1914 : elle portera le nom de ce ministre. Très moderne pour l'époque, cet ensemble d'ouvrages militaires longe le Rhin puis la frontière française nord-est jusqu'à la Belgique. On trouve également des forts dans les Alpes. Plusieurs milliers d'édifices de béton et d'acier s'insèrent ainsi dans le paysage : les imposants forts alternent avec des casemates et des observatoires d'artillerie. Long de 700 kilomètres, ce gigantesque chapelet était destiné à briser une attaque surprise et protéger la mobilisation française. En Alsace, région située au coeur du système, la ligne Maginot compte près de 2 000 ouvrages, forts, casemates et abris constituant un ensemble fortifié de 200 kilomètres de long. Leur grande diversité illustre l'ingéniosité du dispositif. Les principaux sites que l'on peut aujourd'hui visiter en Alsace sont ceux de Schoenenbourg, Hatten, Leutenheim, Lembach, Dambach-Neunhoffen et Marckolsheim plus au sud.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis