Le guide : Stations de Ski : Préparer son séjour

Préparer son séjour

Un séjour à la neige, cela se prépare ! Les offices de tourisme des stations de votre choix vous indiqueront toutes les offres existantes en matière d'hébergement. En général, vous trouverez un large choix  : résidence, hôtel, gîte, chambre d'hôtes, location de meublé et même camping caravaneige. Notez que des établissements, ainsi que des tour opérateurs vous proposent des formules comprenant l'hébergement et les forfaits ski. Elles sont à étudier de près  ! Les sites Internet dont les adresses suivent vous permettront de commencer votre enquête...

TransportHaut de page

Si quelques stations sont un peu isolées, la plupart sont très accessibles. Les réseaux autoroutiers et ferroviaires vous conduisent souvent au plus près des pistes ! Évidemment, il reste toujours des kilomètres de route à faire lorsque ces dernières se situent en haute montagne. Des lignes de bus ou des taxis assurent cependant généralement la connexion avec les grandes villes les plus proches. Dans de nombreuses stations, dont certaines sont uniquement piétonnes, des système de navettes gratuites vous permettent de circuler agréablement entre les différents sites de leur domaine.

Agences de voyagesHaut de page
Les tours opérateursHaut de page
Formules à la carteHaut de page

Formule tout compris, plein ski, ou juste hébergement : la plupart des agences de voyage proposent des vacances à moduler selon ses besoins et ses envies. À vous donc de faire le choix entre un séjour tout inclus, gage de sérénité, ou de vous octroyer un maximum de liberté une fois sur place.

AssurancesHaut de page

Vitesse, fréquentation des pistes, manque d'expérience : la pratique des sports d'hiver n'est pas sans risques. Avant de partir à la neige, vérifiez vos contrats d'assurance et éventuellement pensez à souscrire une nouvelle garantie, à moins que vous ne soyez déjà couvert... Il est possible que la garantie de responsabilité civile incluse dans votre contrat d'assurance habitation vous couvre déjà contre les dommages corporels que vous causez ou dont vous êtes la victime. Relisez les conditions générales pour savoir si la vôtre vous couvre en cas d'accident pendant la pratique du ski alpin, du ski de fond, du snowboard ou de toute autre activité que vous comptez effectuer pendant votre séjour à la neige. Si ce n'est pas le cas, des solutions adaptées s'offrent à vous. Sachez que chaque carte bancaire est associée à des assurances qui peuvent suffire à assurer la pratique d'activités à la montagne. C'est vrai notamment pour les cartes haut de gamme comme la Gold Mastercard ou la Visa Premier qui disposent de garanties spécifiques (renseignez-vous auprès de votre banque). Attention toutefois à avoir payé le forfait avec votre carte bancaire pour que la garantie fonctionne...

Si vous souhaitez souscrire à une assurance indépendante, prévoyez une cotisation comprise entre 10 € et 20 € pour une semaine, vous couvrant pour les dommages accidentels, pour le remboursement des frais médicaux et pour les prestations d'assistance telles que le remboursement des frais de secours sur piste, le matériel brisé, le rapatriement, etc. Vous trouverez ci-dessous quelques adresses d'assurances auxquelles vous pouvez faire appel.

Enfin, si vous avez omis de penser à l'étape "assurance" avant votre départ, sachez que des solutions sont possibles directement sur les pistes. À chaque stand de remontées mécaniques, vous pouvez souscrire l'assurance "Carré neige" pour une modique somme journalière. Elle vous offre une couverture minimale incluant le remboursement des frais de recherche, de secours, de transport, de soins, de rapatriement, des cours de ski non utilisés ou des forfaits non utilisés en cas de perte, de vol, de maladie grave ou d'intempéries. Si vous êtes un skieur régulier, optez plutôt pour la Carte Neige, une adhésion annuelle offrant une bonne couverture.

Attention ! Vérifiez bien quels types de pratiques couvre votre assurance : si le ski alpin, nordique ou le snowboard sont habituellement listés dans les contrats, certaines compagnies d'assurance ne couvrent pas le hors-piste, par exemple. Relisez bien ce que l'on vous propose ou ce dont vous disposez déjà... Enfin, ne pensez pas qu'une pratique douce telle que des randonnées en raquettes ou du patinage vous épargne d'éventuels risques...

MAE
Préparation physiqueHaut de page

Avant tout départ à la montagne et afin que la pratique sportive choisie ne vous réserve pas de mauvaises surprises, il convient vous entraîner physiquement, un ou deux mois à l'avance. Les sports de neige doivent se pratiquer dans un bon état général et vous allez devoir mettre l'accent sur votre capacité d'endurance. Il vous faut la cultiver avant votre départ en pratiquant un sport à même de la mettre à l'épreuve et d'effectuer un travail musculaire : course à pied, vélo, sports d'équipe, natation... Un entraînement spécifique est aussi souhaitable afin de vous préparer au terrain pentu de la montagne : des séances d'assouplissement et de gymnastique quotidiennes ainsi que des courses en pentes dès l'automne seront une très bonne préparation pour fortifier vos membres et votre équilibre. Focalisez-vous sur les épaules, les genoux, les cuisses, les abdos, et les bras... Souplesse, tonicité et force seront vos atouts. Pour les sports intenses, prévoyez deux à trois séances hebdomadaires, même de courtes durées, afin que ce travail soit efficace. Augmentez le rythme au fur et à mesure de votre entraînement. Des séances de marche quotidienne seront aussi la bienvenue. Et, comme la préparation physique ne va pas sans une bonne alimentation, il convient également de se soucier de son assiette ! Dépense énergétique accrue, froid, stress : votre corps va devoir affronter des éléments auxquels il n'est pas habitué. L'organisme va avoir besoin de carburant. Pensez alors aux glucides ! Glucides lents au repas (pain, riz, pâtes, céréales), glucides rapides pendant l'effort (des barres de céréales par exemple), sans oublier légumes et fruits. Buvez beaucoup d'eau et, une fois à la montagne, pensez à privilégier un petit déjeuner à l'anglaise (jambon, oeufs, fromage...). Une pratique physique intense nécessitera de s'alimenter et de s'hydrater toutes les deux heures environ. Pensez-y ! Enfin, votre corps va être constamment soumis au froid... Ne surchauffez donc pas vos lieux d'habitation avant de partir : baisser de quelques degré le thermostat peut être une bonne solution afin de vous acclimater. Votre environnement n'en sera que plus assaini et votre santé vous remerciera !

Lac gelé près de La Mongie
Lac gelé près de La Mongie
La montagne avec les enfantsHaut de page

Première recommandation lorsque vous partez en vacances à la montagne avec vos enfants : choisissez une station labellisée Famille Plus Montagne. Orientez ainsi votre choix vers une station privilégiant les structures d'accueil dédiées aux enfants et proposant une palette variée d'activités et d'infrastructures adaptées. Autre option judicieuse : opter pour une station entièrement piétonne. Vos enfants seront ravis de pouvoir évoluer dans un total espace de liberté et le problème de sécurité sera pour vous un souci de moins à régler...

Si vous partez avec un enfant en très bas âge, veillez à choisir une station à l'altitude modérée afin qu'il s'acclimate progressivement au changement d'altitude. Pensez également à humidifier les pièces de votre logement une fois sur place afin d'améliorer sa respiration. Surtout, protégez les petits du froid aux extrémités et des rayons du soleil... De plus, investissez dans l'achat d'un casque dès que votre enfant est en âge de dévaler les pistes bleues.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis