Le guide : CHEMINS COMPOSTELLE - CAMINO FRANCES : Étape 14 : Comillas - Serdio (20,5 km)

Guide
+LE CAMINO FRANCES
Étape 1 - Saint-Jean-Pied-de-Port / Roncevaux (26 km)Étape 2 - Roncevaux / Larrasoaña (27 km)Étape 3 - Larrasoaña / Pampelune (16,5 km)Étape 4 - Pampelune / Puente de la Reina (24 km)Étape 5 - Puente la Reina / Estella (22 km)Étape 6 - Estella / Los Arcos (22 km)Étape 7 – Los Arcos / Logroño (28 km)Étape 8 - Logroño – Nájera (31 km)Étape 9 - Nájera / Santo Domingo de la Calzada (21 km)Étape 10 - Santo Domingo de la Calzada / Belorado (23 km)Étape 11 - Belorado / San Juan de Ortega (24 km)Étape 12 - San Juan de Ortega / Burgos (27 km)Étape 13 - Burgos / Hontanas (31 km)Étape 14 - Hontanas / Boadilla del Camino (28 km)Étape 15 - Boadilla del Camino / Carrión de los Condes (25 km)Étape 16 - Carrión de los Condes / Terradillos de los Templarios (27 km)Étape 17 - Terradillos de los Templarios / El Burgo Ranero (30 km)Étape 18 - El Burgo Ranero / León (37 km)Étape 19 - León / Villadangos del Paramo (22 km)Étape 20 - Villadangos del Paramo / Astorga (28 km)Étape 21 - Astorga / Rabanal del Camino (20 km)Étape 22 - Rabanal del Camino / Ponferrada (32 km)Étape 23 - Ponferrada / Villafranca del Bierzo (23 km)Étape 24 - Villafranca del Bierzo / O Cebreiro (28 km)Étape 25 – O Cebreiro – Triacastela (21 km)Étape 26 – Triacastela – Sarria (21 km)Étape 27 – Sarria / Portomarin (22,5 km)Étape 28 – Portomarin / Palas de Rei (25 km)Étape 29 – Palais de Rei / Arzua (26 km)Étape 30 – Arzúa / O Pedrouzo (19 km)Étape 31 – O Pedrouzo / Saint-Jacques de Compostelle (20 KM)

Étape 14 : Comillas - Serdio (20,5 km)

Comillas - Serdio
Comillas - Serdio
LE JOURNAL DE L’ÉTAPEHaut de page

0 km : On quitte Comillas en suivant le Paseo de Solatorre, direction San Vicente de la Barquera. On emprunte alors la CA-131 pendant environ 3 km jusqu'à franchir le pont qui traverse la ría de la Rabia. On traverse le hameau de La Rabia en suivant la route qui débouche sur la CA-363. On parcourt la CA-363 jusqu'à Santana. A quelques mètres se trouve El Tejo, que nous quittons en suivant une piste de terre qui longe le golf de Santa Marina. On enjambe le ruisseau Capitán et on passe devant la chapelle de Santa Marina. On quitte le terrain de golf pour continuer sur une piste goudronnée qui monte jusqu'à l'église de San Pedro. Puis, nous passons au dessus de la CA-131, et nous traversons La Revilla. On suit le chemin, et on tourne deux fois sur la gauche pour tomber sur la route qui mène au pont de La Maza.

12 km : Arrivée à San Vicente de la Barquera. On traverse la commune en suivant l'avenida de Miramar jusqu'à la Plaza Mayor. On se dirige ensuite vers l'église Santa María. On quitte San Vicente de la Barquera en direction de La Acebosa et en suivant une route goudronnée. Avant d'arriver à La Acebosa, on passe par un tunnel sous l'A-8, et tout de suite après, on traverse une voie ferrée. On tombe alors sur la CA-843, qu'il nous faut longer. Après avoir dépassé le río Gandarilla, on passe devant Hortigal et Estrada avant de bifurquer sur la droite, où une légère descente nous mène aux portes de Serdio.

20,5 km : Arrivée à Serdio.

Carnet de route

Etape courte et facile au cours de laquelle on traversera deux rías : La Rabia et San Vicente. La mer n'est jamais loin et joue à cache-cache avec le pèlerin pendant toute la journée. Durant les derniers kilomètres, après avoir traversé San Vicente de la Barquera, le chemin nous promène à travers campagnes et prairies.

Jour 14 - 20,5 km.

Cumulé : 340 km.

Profil de l'étape : facile.

Durée : 5 heures de marche.

La pensée du jour

Le bonheur ne consiste pas dans la possession de troupeaux et de l'or. C'est dans l'âme qu'est le siège de la béatitude.

Démocrite (philosophe grec)

SUR LE CHEMINHaut de page
SAN VICENTE DE LA BARQUERAHaut de page
San Vicente de la Barquera.
San Vicente de la Barquera.

San Vicente de la Barquera (4 500 habiants) est bâtie au fond d'un estuaire que l'on franchit en empruntant le long pont de la Maza du XVIe siècle. La ville fut fondée au XIIIe siècle par le roi Alphonse VIII et conserve quelques beaux vestiges du Moyen Âge perchés sur un piton rocheux ceinturé de murailles. Une ancienne forteresse du XIIIe siècle s'y dresse, doublée de la robuste paroisse Santa María de los Ángeles. Depuis le parvis, la rue se perd entre la vallée verdoyante et le port aux typiques barques bleues et rouges qui ont donné son nom au bourg. Celui-ci tourne d'ailleurs ostensiblement le dos à ses vieilles ruelles escarpées et dissimule son port de pêche dans un recoin de l'estuaire. Place à la classique promenade maritime et aux terrasses touristiques ! La ville est réputée pour sa gastronomie, dont le sorropotún, une cassolette de thon aux tomates et aux pommes de terre.

Puente de la Maza.
Puente de la Maza.
office du tourismeHaut de page

Village de 180 habitants où vous pourrez passer la nuit dans l'auberge de pèlerins municipale.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis