Le guide : CHEMINS COMPOSTELLE - CAMINO FRANCES : Étape 2 - Roncevaux / Larrasoaña (27 km)

Guide
+LE CAMINO FRANCES
Étape 1 - Saint-Jean-Pied-de-Port / Roncevaux (26 km)Étape 2 - Roncevaux / Larrasoaña (27 km)Étape 3 - Larrasoaña / Pampelune (16,5 km)Étape 4 - Pampelune / Puente de la Reina (24 km)Étape 5 - Puente la Reina / Estella (22 km)Étape 6 - Estella / Los Arcos (22 km)Étape 7 – Los Arcos / Logroño (28 km)Étape 8 - Logroño – Nájera (31 km)Étape 9 - Nájera / Santo Domingo de la Calzada (21 km)Étape 10 - Santo Domingo de la Calzada / Belorado (23 km)Étape 11 - Belorado / San Juan de Ortega (24 km)Étape 12 - San Juan de Ortega / Burgos (27 km)Étape 13 - Burgos / Hontanas (31 km)Étape 14 - Hontanas / Boadilla del Camino (28 km)Étape 15 - Boadilla del Camino / Carrión de los Condes (25 km)Étape 16 - Carrión de los Condes / Terradillos de los Templarios (27 km)Étape 17 - Terradillos de los Templarios / El Burgo Ranero (30 km)Étape 18 - El Burgo Ranero / León (37 km)Étape 19 - León / Villadangos del Paramo (22 km)Étape 20 - Villadangos del Paramo / Astorga (28 km)Étape 21 - Astorga / Rabanal del Camino (20 km)Étape 22 - Rabanal del Camino / Ponferrada (32 km)Étape 23 - Ponferrada / Villafranca del Bierzo (23 km)Étape 24 - Villafranca del Bierzo / O Cebreiro (28 km)Étape 25 – O Cebreiro – Triacastela (21 km)Étape 26 – Triacastela – Sarria (21 km)Étape 27 – Sarria / Portomarin (22,5 km)Étape 28 – Portomarin / Palas de Rei (25 km)Étape 29 – Palais de Rei / Arzua (26 km)Étape 30 – Arzúa / O Pedrouzo (19 km)Étape 31 – O Pedrouzo / Saint-Jacques de Compostelle (20 KM)

Étape 2 - Roncevaux / Larrasoaña (27 km)

Roncevaux / Larrasoaña
Roncevaux / Larrasoaña
LE JOURNAL DE L’ÉTAPEHaut de page

0 km : A la sortie de Roncevaux, on emprunte à droite un sentier à travers une forêt de sapins et de hêtres. Au bout d'une centaine de mètres, on peut voir de l'autre côté de la route la croix des Pèlerins, une croix gothique placée à cet endroit en 1880. On retrouve un peu plus loin la N-135 qui nous conduit jusqu'à Auritz/Burguete.

2,4 km : On traverse le village d'Auritz/Burguete en suivant la calle San Nicolás. Arrivé à l'église San Nicolás, un chemin sur la droite permet d'enjamber la rivière Urrobi par un pont en bois. On continue sur 500 mètres avant de prendre la déviation à gauche. Après avoir traversé une zone caillouteuse où coulent de petits ruisseaux, il nous faut traverser un pré avant de descendre par une route jusqu'à Aurizberri/Espinal.

6 km : On traverse la rue principale jusqu'à l'église de San Bartolomé, où l'on tourne à droite en longeant les façades blanches des maisons. Après le passage piétons, on prend sur la gauche en direction du col de Mezkiritz (922 m d'altitude).

8 km : Au sommet du col de Mezkiritz, on peut voir au bord de la route une stèle gravée à l'image de Notre-Dame de Roncevaux. A partir de là, on amorce une descente d'environ 500 mètres à travers une forêt de hêtres, avant de rejoindre le chemin en pierres qui mène à Bizkarreta-Gerendiain.

11 km : On traverse Bizkarreta et on poursuit tranquillement sur 2 km jusqu'à Lintzoain.

13 km : Juste après le fronton de Lintzoain, on emprunte à droite un chemin cimenté très raide qui monte vers la forêt avant de continuer sur un sentier de graviers. On amorce ensuite la descente vers Zubiri, assez raide au début, mais le chemin s'élargit par la suite. Après avoir traversé la N-135, la descente continue jusqu'au pont de la Rabia qui permet d'accéder à Zubiri.

21,5 km : Si vous ne souhaitez pas faire étape à Zubiri, continuez votre chemin après avoir traversé le pont médiéval. Passé les installations industrielles de Magna, on tombe sur une route goudronnée qui nous permet de rejoindre Larrasoaña en passant par les villages d'Ilarratz et Ezkirotz.

27 km : Arrivée à Larrasoaña.

Carnet de route

Après une première journée assez rude, la deuxième journée est moins éprouvante, malgré une descente un peu pénible vers Zubiri. Au cours de cette étape, on alterne les paysages de forêts de hêtres et de pins avec de charmants petits villages à l'architecture typiquement navarraise.

Jour 2 - 27 km.

Cumulé : 53 km.

Profil de l'étape : difficulté modérée.

Durée : 7 heures de marche.

La pensée du jour

En marchant toujours dos à la lumière, on ne voit jamais que l'ombre de soi-même.

Laurence Jalbert (chanteuse québécoise contemporaine).

SUR LE CHEMINHaut de page
AURITZ-BURGUETEHaut de page

Cette halte est des plus agréables, avec ses maisons traditionnelles aux toits pentus, réparties des deux côtés de la rue. Le village fut fondé comme bourg de Roncesvalles. La rue unique vous mènera ensuite vers Mezkiritz, où vous pourrez admirer une pierre avec l'image de la Vierge de Roncesvalles. Le village est mentionné dans le roman Le soleil se lève aussi d'Hemingway, qui y séjournait pour se consacrer à l'une de ses grandes passions : la pêche.

Burguete.
Burguete.
AURIZBERRI – ESPINALHaut de page

Ce petit village de 230 habitants fut fondé en 1269 par Thibaud II de Navarre sur la voie de Compostelle afin d'assister les pèlerins qui arrivaient d'Europe en traversant les Pyrénées. Tout comme le village voisin de Auritz/Burguete, Espinal fut incendié par les Français en 1794, avant d'être reconstruit le long de la rue principale, où l'on peut voir des portes armoriées.

BIZKARRETA-GERENDIAINHaut de page

Ce village était une étape importante du chemin, non pour ses monuments, bien qu'il en possède, mais parce qu'ici s'élevait un hôpital pour les pèlerins, dont il ne reste aujourd'hui que le souvenir. Si vous vous y arrêtez, prenez le temps de visiter l'église San Pedro, dont la construction romane annonce déjà la transition vers une architecture gothique.

LINTZOAIN- LINZOAINHaut de page

Seules quelques maisons constituent le village de Lintzoain, peuplé d'une cinquantaine d'habitants, centre administratif et géographique de la vallée d'Erro. Attention, vous ne trouverez ici aucun bar, restaurant ou supérette pour vous ravitailler.

Après avoir traversé la rivière Arga, nous arrivons à Zubiri. D'origine basque, son nom signifie " village avec pont ", référence au pont médiéval que les pèlerins empruntent pour entrer dans les lieux. La Navarre étant une terre de légendes, on raconte que sous un des arcs du pont sont enterrées les reliques de sainte Quitterie. Si vous avez le temps, vous pouvez monter jusqu'au lac artificiel d'Eugui, entouré de prairies vertes, où vous pourrez vous reposer. L'église San Martín, de construction récente, remplace l'ancienne église du village, détruite en 1836 lors des guerres carlistes.

La plupart des pèlerins terminent généralement cette étape à Zubiri. Les plus motivés pourront poursuivre leur route jusqu'à Larrasoaña, afin d'avoir du temps pour profiter de Pampelune le lendemain.

LARRASOAÑAHaut de page

Larrasoaña s'est autrefois étendue autour du monastère San Agustín, aujourd'hui disparu. Cité dans le Codex Calixtinus, le village abritait autrefois deux hospices. C'est ainsi devenu une halte habituelle avant d'arriver à Pampelune. On peut encore y admirer son église du XIIIe siècle dédiée à saint Nicolas.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis