Le guide : CHEMINS COMPOSTELLE - CAMINO FRANCES : Jeux, loisirs et sports

Guide
+LE CAMINO FRANCES
Étape 1 - Saint-Jean-Pied-de-Port / Roncevaux (26 km)Étape 2 - Roncevaux / Larrasoaña (27 km)Étape 3 - Larrasoaña / Pampelune (16,5 km)Étape 4 - Pampelune / Puente de la Reina (24 km)Étape 5 - Puente la Reina / Estella (22 km)Étape 6 - Estella / Los Arcos (22 km)Étape 7 – Los Arcos / Logroño (28 km)Étape 8 - Logroño – Nájera (31 km)Étape 9 - Nájera / Santo Domingo de la Calzada (21 km)Étape 10 - Santo Domingo de la Calzada / Belorado (23 km)Étape 11 - Belorado / San Juan de Ortega (24 km)Étape 12 - San Juan de Ortega / Burgos (27 km)Étape 13 - Burgos / Hontanas (31 km)Étape 14 - Hontanas / Boadilla del Camino (28 km)Étape 15 - Boadilla del Camino / Carrión de los Condes (25 km)Étape 16 - Carrión de los Condes / Terradillos de los Templarios (27 km)Étape 17 - Terradillos de los Templarios / El Burgo Ranero (30 km)Étape 18 - El Burgo Ranero / León (37 km)Étape 19 - León / Villadangos del Paramo (22 km)Étape 20 - Villadangos del Paramo / Astorga (28 km)Étape 21 - Astorga / Rabanal del Camino (20 km)Étape 22 - Rabanal del Camino / Ponferrada (32 km)Étape 23 - Ponferrada / Villafranca del Bierzo (23 km)Étape 24 - Villafranca del Bierzo / O Cebreiro (28 km)Étape 25 – O Cebreiro – Triacastela (21 km)Étape 26 – Triacastela – Sarria (21 km)Étape 27 – Sarria / Portomarin (22,5 km)Étape 28 – Portomarin / Palas de Rei (25 km)Étape 29 – Palais de Rei / Arzua (26 km)Étape 30 – Arzúa / O Pedrouzo (19 km)Étape 31 – O Pedrouzo / Saint-Jacques de Compostelle (20 KM)

Jeux, loisirs et sports

Disciplines nationalesHaut de page

Football. C'est le sport roi en Espagne. Sur le plan national, la Roja, après de longues années de disette, est aujourd'hui considérée comme la meilleure équipe du monde. Toujours en pratiquant son célèbre tiqui-taca, jeu flamboyant fait de passes courtes, la Roja s'est imposée lors du Mondial sud-africain en 2010. Le 11 juillet, c'est donc grâce à un but d'Andrés Iniesta au bout d'une prolongation étouffante face aux Pays-Bas que la sélection a fait chavirer de bonheur un pays entier.

Cyclisme. Très suivi en Espagne, le cyclisme, qui a longtemps été considéré comme un loisir, s'est popularisé dans les années 1980 avec la diffusion à la télévision du Tour de France et du tour italien, Il Giro. En Espagne, la Vuelta (le tour d'Espagne) remonte à 1935 et se déroule habituellement en septembre. Les cyclistes espagnols sont généralement parmi les premiers du classement mondial. Miguel Indurain, originaire de Navarre, est considéré comme une légende du cyclisme espagnol. Ses performances historiques - il a gagné cinq fois consécutives le Tour de France dans les années 1990 - ont participé à cet engouement général pour le cyclisme.

Pelote basque. Ce sport traditionnel que l'on pratique au Pays basque, en Navarre, dans La Rioja mais aussi dans le Sud-Ouest de la France demeure l'une des spécificités de la culture locale. Il existe diverses spécialités de pelote basque, en fonction de l'équipement et du terrain. On peut y jouer dans un fronton, un Jaï Alaï (fronton couvert réservé à la cesta punta) ou un trinquet (salle fermée à quatre murs). Véritable institution dans la région, ce sport utilise un vocabulaire qui mérite quelques éclaircissements : la chistera est une sorte de gant en osier utilisé pour jouer à la cesta punta ; la pala est le nom donné à la raquette en bois rigide utilisée pour jouer à la paleta ou à la pala ; enfin, le jeu " à main nue " est toujours d'actualité, surtout pour les vétérans qui continuent de penser qu'il reste la forme la plus pure de ce sport.

Jeux de force. Les jeux de force (Herri kirolak en basque) animent les fêtes de village en opposant plusieurs équipes au cours d'une série d'épreuves. Constitués d'un total de 16 disciplines, ces jeux traditionnels sont souvent hérités des anciens travaux agricoles, comme le lasto altxari, qui consiste à hisser une botte de paille de 45 kg au bout d'une corde et à répéter ce mouvement le plus grand nombre de fois possible ; le aizkolariak, où le participant doit couper le plus vite possible d'épais troncs à la hache ; ou encore le lokotxa, un concours de ramassage d'épis de maïs. Parmi les différentes épreuves, le Harri altxatzea (lever de pierre) est sans doute la plus spectaculaire, puisque chaque participant doit hisser sur son épaule une pierre pesant entre 250 et 300 kg. Autre jeu très populaire : le Soka tira, une épreuve de tir à la corde qui oppose deux équipes de huit hommes.

Régates de traînières. Très populaire au Pays basque, ce sport traditionnel trouve son origine dans le passé maritime de la région, lorsque ces bateaux étaient utilisés pour la pêche et la chasse à la baleine. Un équipage de traînière est composé de 13 rameurs et d'un barreur, c'est-à-dire celui qui tient la barre. Les équipes s'affrontent lors de grandes compétitions dont la plus célèbre est celle de la Bandera de La Concha, qui a lieu tous les ans à Saint-Sébastien.

Activités à faire sur placeHaut de page

Les plages de la côte basque sont prisées des surfeurs car elles offrent d'excellentes conditions pour la pratique de ce sport. Parmi les meilleurs spots, on retiendra la plage de la Zurriola à Saint-Sébastien et les vagues réputées de Sopelana, Zarautz et Mundaka.

Sports d'hiverHaut de page

Les Pyrénées navarraises offrent d'excellentes conditions pour la pratique de sports d'hiver. Les stations de Larra-Belagua (vallée de Roncal) et d'Abodi (vallée de Salazar) sont des références pour la pratique du ski de fond.

Sports d'aventureHaut de page

Les amateurs d'alpinisme et d'escalade auront une multitude d'options dans les Pyrénées navarraises. Pour la pratique du canyoning, on peut s'orienter selon son niveau vers la vallée de Roncal, le parc naturel de Urbasa-Andía ou la vallée de Belagua.

La côte nord espagnole possède de très nombreux terrains de golf, tous situés dans des endroits magnifiques et verdoyants. Renseignements sur le site de la Fédération espagnole de golf : www.rfegolf.es

RandonnéeHaut de page

Les " voies vertes " de Navarre, aménagées sur le tracé d'anciennes lignes de chemin de fer, permettent aussi de découvrir à pied ou à vélo de somptueux paysages, comme les gorges de Lumbier, les rives du Bidassoa ou les vallées de Queiles et Leitzaran. Dans La Rioja, des sentiers de grande randonnée traversent les sierras, tandis que le GR 38, appelé " route du vin et du poisson ", suit les anciens chemins empruntés par les muletiers entre la région de la Rioja Alavesa et la côte biscayenne. Au Pays basque, on ne manquera pas la route du Flysch qui suit les imposantes falaises de Mutriku, Deba et Zumaia, témoins de 60 millions d'années d'histoire inscrite dans la roche.

PlongéeHaut de page

La côte cantabrique est un endroit idéal pour pratiquer la plongée sous-marine. Jusqu'à 15 m et avec une bonne exposition, vous pourrez admirer de nombreuses espèces de la faune et de la flore, comme les oursins, les anémones, les mulets, les mérous, les éponges. Pour pratiquer cette activité, vous devez être en possession d'un permis délivré par les autorités maritimes espagnoles ou d'un permis étranger équivalent, que vous ferez certifier auprès d'un club membre de la Fédération espagnole de plongée. A cela, il faut ajouter la demande d'une autorisation spéciale et temporaire délivrée par l'autorité locale de la Marine. Pour la liste des clubs et des plages, rendez-vous sur le site de la Fédération espagnole des activités aquatiques : www.fedas.es

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis