Le guide : PECHE : NORMANDIE – La Seine aux environs des Andelys (27)

NORMANDIE – La Seine aux environs des Andelys (27)

En voiture, compter environ 1h30 depuis Paris. Le bourg des Andelys est situé à 92 km (autoroutes A1, A83, A15, puis D14, D6014, D12). Les Andelys sont à 125 km d'Honfleur et de la mer (1h30 environ).

En train : la ligne Paris/Rouen assure des liaisons quotidiennes qui desservent les gares les plus proches des Andelys : Vernon (à 26 km), Gaillon (à 12 km), Aubevoye (à 12 km), un réseau de bus sillonne le département.

LES DIFFÉRENTS SPOTSHaut de page

Séparant la Seine-Maritime au nord de l'Eure au sud, la Seine, avant de rejoindre la Manche, décrit les méandres le long des falaises blanches. Cette basse Seine est redevenue très poissonneuse. La Seine est un fleuve mythique, du moins pour les Français. Celle-ci naît sur le plateau de Langres, traverse Paris, Rouen et rejoint la Manche. De sa source à son estuaire, elle coure sur 776 kilomètres. La basse Seine commence en Normandie, lorsqu'elle quitte les tours du château de la-Roche-Guyon, bâti sur les falaises du Vexin. Le premier méandre normand est celui des Andelys que surveillent les imposantes ruines du château Gaillard. Dans le méandre suivant, elle reçoit l'Andelle, rivière à truites réputée, autrefois fréquentée par les grands migrateurs. Rouen, la belle normande occupe la boucle suivante. La ville, son port et ses industries nous rappellent que le fleuve est une voie de communication et que depuis toujours les hommes ont regroupé leurs activités le long des voies d'eau.
Puis, les difficultés rencontrées pour rejoindre la mer sont énormes, surtout lors des grandes marées qui repoussent l'eau du fleuve vers les terres. Le mascaret se forme à la rencontre des eaux douces et des eaux marines remontant le courant à grande vitesse. Le phénomène coûta la vie à de nombreux marins. C'est également ici que se noya, en 1843, Léopoldine Hugo, la fille de Victor Hugo, lui arrachant des pages bouleversantes. Les travaux sur les berges ont pratiquement réduit ce courant infernal et c'est aujourd'hui un fleuve calme qui s'écoule sous les ponts de Brotonne, de Tancarville ou de Normandie (le dernier né). Les derniers kilomètres du fleuve sont bordés de marais dont le rôle écologique est primordial, tant pour les oiseaux que pour les poissons et les espèces littorales.

La basse Seine majestueuse et poissonneuse a longtemps été un fleuve commercial, en mauvais état. Ce n'est plus le cas. Les eaux ont été épurées par plusieurs mesures et équipements qui préservent désormais son écologie. Les méandres de la basse Seine arborent désormais des eaux propres ou presque. Et les Andelys, qui ont toujours été un grand site de pêche à la ligne, ne connaît plus comme par le passé des périodes de pollution qui voient passer les poissons le ventre en l'air ! Le brochet est revenu, les carpes sont abondantes et belles. La Seine ici mérite le détour. Sur une berge ou l'autre, Elbeuf, Rouen, Les Andelys, Poses, Vernon, Port-Mort sont des sites réputés. Les sorties des ballastières en relation avec le fleuve sont toujours fréquentées comme les confluences des petites rivières : Cailly, Austreberthe, Sainte-Gertrude, Andelle, Epte, etc.

Le cours de la Seine est jalonné de bras secondaires et d'îles entre lesquels les péniches ne circulent pas et qui offrent de nombreux postes de pêche recommandés pour le sandre, par exemple. Certains endroits sont de petits paradis pour le pêcheur à l'affût de calme, de verdure et de sérénité. Enfin il existe de nombreux plans d'eau issus des carrières de sable ou de ballast. Ceux-ci sont surtout présents en vallée de Seine, notamment à Poses ou Venables et dans la vallée de la Risle avec les étangs de Pont-Audemer dont la superficie atteint 75 hectares.

Les berges ne sont pas toujours très accessibles et les pêcheurs au coup auront parfois du mal à lancer leur canne des zones boisées très touffues. Mais le plus important reste toutefois que la Seine est poissonneuse : les gardons et les brèmes abondent, les carpes, parfois plus difficiles à localiser, sont également très nombreuses. On trouve aussi des chevesnes, des tanches et quelques autres espèces moins représentées. Quoi au roi des carnassiers c'est ici, incontestablement, le sandre. On fait régulièrement de belles pêches, surtout lorsque l'eau se trouble. Le brochet et la perche sont bien entendu présents mais le brochet semble souffrir de difficultés pour se reproduire, les berges inondables se faisant aujourd'hui plus rares. Certains pêcheurs affirment toutefois que les brochets sont toujours nombreux. Comme ailleurs, le silure prospère avec des sujets de 1,5 mètre sont déjà capturés par les quelques spécialistes qui se passionnent pour ce poisson.

La Seine aux environs des AndelysHaut de page

Le méandre des Andelys fait partie des secteurs les plus réputés. Le premier site de pêche intéressant est facile à trouver : il s'agit des quais de Seine dans le quartier du Petit-Andely. Pas de problème pour garer son véhicule à proximité immédiate du lieu de pêche, l'endroit est calme et quelques longueurs de quai sont même bétonnées, ce qui permet de s'installer aisément pour pêcher au coup. Si vous pêchez à plusieurs cannes, n'oubliez pas d'acquérir une carte de pêche de l'AAPPMA locale, le détaillant qui les distribue se trouve à deux pas. Prévoir des longues cannes ou mieux, pêcher à la bolognaise, car ici les poissons peuvent se trouver à quelque distance.

Un peu plus en amont, toujours sur la rive droite, se trouve le petit village de Port-Mort. A partir de la D313 qui le traverse, prendre une des petites routes qui descend en cul-ce-sac jusqu'à la Seine. Vous rencontrerez un chemin creux bordant le fleuve, autrefois utilisé pour le halage, aujourd'hui balisé en chemin de randonnée (GR2) en direction de Courcelles. Ce chemin permet d'accéder à de multiples postes de pêche et de pratiquer notamment une pêche itinérante aux carnassiers. Vous rencontrerez même quelques pontons.

Encore plus en amont, mais cette fois sur la rive gauche du fleuve, le bras du Goulet mesure de 40 à 50 mètres de largeur. Le Goulet est un village situé sur la N15 entre Gaillon et Vernon. Suivre la direction de l'auberge Les Canisses afin de rejoindre le chemin qui longe le fleuve en direction de Saint-Pierre-la-Garenne, pour accéder à de nombreux postes de pêche très paisibles. Le courant est lent, propice à la pêche au coup, mais prévoyez là aussi de longues cannes.

Toujours sur la rive gauche, mais en remontant vers les Andelys, le bras de Tosny, en contrebas du village de même nom est attractif car sa largeur varie de 30 à 35 mètres. On y accède en empruntant la route qui descend vers la Seine juste au pied de l'église, à partir de la D176. Long de 2,5 kilomètres, il présente une multitude de postes de pêche pour le carnassier, un peu moins pour le coup. S'équiper d'une paire de bottes et d'un cuissard pour marcher le long des berges.

En suivant le chemin du Lac vers les Andelys, on rencontre l'étang Jean-Paradis, joli plan d'eau clos pour lequel il est nécessaire d'acquérir une carte auprès de l'AAPPMA La Seine et ses poissons, puis le lac du Drakkar qui communique avec la Seine et possède donc le même statut. Ce plan d'eau est excellent pour le sandre, notamment aux abords du bras de communication avec la Seine.

Enfin, entre Venables et Heudebouville, l'étroite "route de l'Ormais" rejoint puis longe la Seine sur 1,5 km. Avant de bifurquer vers Heudebouville et de passer sous la voie ferrée, un chemin en impasse qui donne sur de petits jardins et des cabanons permet de suivre les berges sur à peu près la même distance. Assez dégagé, ce parcours offre beaucoup de postes sur un bras calme sans circulation de péniches. Des nénuphars dansent sur l'eau, de grands arbres apportent de l'ombre, le paysage est verdoyant et naturel : pas de doute, l'endroit est agréable.

Poses-AmfrevilleHaut de page

La commune de Poses se situe à l'intérieur d'une boucle de la Seine, rive gauche, au niveau du confluent avec l'Andelle, petite rivière de la rive droite. Le site est surplombé, de l'autre côté de la Seine par la côte des Deux-Amants qui s'élève sur plus d'une centaine de mètres jusqu'au plateau du Vexin. La commune d'Amfreville-sous-les-Monts, sur l'autre rive de la Seine, est reliée à Poses par une passerelle piétonne qui emprunte l'important barrage sur la Seine et son jeu d'écluses. Le site est de toute beauté. Si la carpe a forcément la préférence des carpistes, de nombreux autres poissons sont présents dans la Seine à Poses et dans le lac des Deux Amants (400 ha) géré par l'AAPPMA de la carpe posienne : ablette, barbeau, poisson-chat, anguille, tanche, brochet, perche, rotengle, sandre, truite de mer, gardon, goujon, grande alose, silure, saumon... On pêche des berges et en bateau (descentes à bateau). Se renseigner auprès de l'AAPPMA sur les zones de réservé et sur les horaires d'ouverture auprès de la base de loisirs de Lery-Poses. Le linéaire de l'association sur la Seine, d'environ 6 km, va du pointis aval des îles Livard et de Tournedos à la tête aval du viaduc du manoir (pont SNCF).

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis