Guide

Située au sud-est de la France, la Côte d'Azur englobe tout le littoral méditerranéen de la frontière italienne à l'est, dont Monaco, jusqu'à Cassis à l'ouest. Elle comprend donc la côte des Alpes-Maritimes, du Var mais aussi partiellement celle des Bouches-du-Rhône. Elle est avant tout célèbre pour son climat méditerranéen, ensoleillé toute l'année, où les températures sont douces même au coeur de l'hiver. La Côte d'Azur est une destination estivale très prisée en raison de sa multitude de plages aux eaux turquoise et limpides, de la baie des Anges à Nice en passant par les plages sublimes comme celles de Bandol ou de Saint-Tropez. Mais la Côte d'Azur c'est aussi une région à la nature préservée qui compte de nombreux sites d'exception comme le Parc national du Mercantour ou encore les impressionnantes Gorges du Verdon dont les randonnées sont détaillées tous les guides touristiques sur la Côte d'Azur. Ces espaces naturels variés sont particulièrement prisés par les amateurs de randonnées pédestres, de balades à VTT ou à cheval. La Côte d'Azur c'est également la Provence et son riche patrimoine culturel qui va des villages de l'arrière-pays varois en passant par ceux de l'arrière-pays niçois. La Côte d'Azur c'est enfin une gastronomie unique, grâce à ses nombreux vignobles où est notamment produit le célèbre rosé de Provence. La cuisine de la Côte d'Azur c'est aussi des plats parfumés du terroir qui font la part belle aux légumes du soleil comme la tomate et à des épices provençales populaires comme le thym ou le romarin.

Les lieux incontournables de la Côte d'Azur - Monaco

Quand partir sur la Côte d'Azur - Monaco ?

La meilleure période pour partir sur la Côte d'azur c'est le printemps ou l'automne, soit pendant la basse saison. Les tarifs des hôtels et des restaurants sont beaucoup plus bas qu'en été à cette période et les plages quasi désertes. Quant au climat il est idéal, chaud mais pas trop, et on peut souvent se baigner dès le printemps et parfois jusqu'à fin novembre en automne. L'hiver c'est la très basse saison touristique mais le climat reste doux avec la possibilité de faire de nombreuses randonnées sous le soleil. La haute-saison touristique c'est bien sûr l'été, en juillet  et en août, les routes sont bondées et les tarifs passent facilement du simple au triple. Il faut alors vraiment réserver tôt son séjour sur la Côte d'Azur si on veut avoir une place et ne pas y laisser toutes ses économies. C'est en effet une des régions les plus touristiques de France et elle n'est pas seulement prisée par les Français mais aussi pas un très grand nombre de touristes étrangers. Si vous allez sur la Côte d'Azur en été, c'est la bonne période pour les festivals en plein air et vous trouverez facilement une liste exhaustive de ces festivals dans tous les offices de tourisme.

Comment partir sur la Côte d'Azur - Monaco ? Nos conseils & astuces

Photos de la Côte d'Azur - Monaco

Découvrir la Côte d'Azur - Monaco

Les immanquables

La Côte d'Azur réserve de belles surprises : des grandes villes incontournables du littoral à la centaine de villages perchés disséminés sur l'ensemble du territoire côté montagne, chaque site a son charme particulier à découvrir au détour d'une ruelle. Voici un petit aperçu de ces communes à ne surtout pas manquer !

Voyagez au cœur de la Communauté d'agglomération de la Riviera française

Du littoral à l'arrière-pays mentonnais, proche de la frontière italienne et de la principauté de Monaco, découvrez un patrimoine époustouflant de beauté niché au coeur des vallées de la Roya et de la Bévéra.

Monaco
Vue sur le Port Hercule et la Condamine
Vue sur le Port Hercule et la Condamine

De visites en découvertes, la Principauté de Monaco offre un panel d'activités à ne manquer sous aucun prétexte : flânez dans ses rues et découvrez les monuments et les quartiers qui ont bâti sa réputation à travers le monde et qui continuent de participer au rayonnement culturel et international de ce Pays enchanteur au territoire réduit.

Les immanquables : le Musée Océanographique, le Palais Princier, le Jardin exotique, le Nouveau Musée National (Villa Paloma et Villa Sauber), le quartier de Monte-Carlo avec le casino historique.

Côte d'Azur côté littoral
Cannes
Vue sur la baie de Cannes
Vue sur la baie de Cannes

À l'origine, Cannes était un modeste village de pêcheurs et de moines lié aux légendes de l'homme au masque de fer emprisonné sur les îles de Lérins. Devenue station climatique de la Côte d'Azur, la ville de Cannes est désormais mondialement connue pour son célèbre Festival du film et La Croisette. Apparue au Moyen Âge, cette bourgade se développe modestement durant l'Ancien Régime tout en étant témoin des luttes franco-anglaises et franco-espagnoles qui s'exercent essentiellement sur les îles de Lérins. Au XIXe siècle, la ville prend son essor grâce à la venue de lord Henry Brougham and Vaux, grand chancelier d'Angleterre, qui attire l'aristocratie anglaise et européenne. Cette clientèle bourgeoise " haut de gamme " française et étrangère est toujours présente de nos jours : fort de cette intense activité touristique, les secteurs de l'hôtellerie, de la restauration et des commerces de luxe offrent un aperçu du luxe français. La commune se compose aujourd'hui de divers quartiers : au pied du Suquet se sont développés le centre-ville et le fameux quartier de la Croisette avec son alignement de palaces, ses ports de plaisance et l'incontournable palais des Festivals, à l'est le vaste ensemble chic la Californie et le réputé Palm Beach, à l'ouest, le quartier de la Bocca et au nord les quartiers résidentiels du Super-Cannes. Les îles de Lérins, au large, constituent l'un des rares quartiers insulaires de France.

À voir : le palais des Festival, le centre d'art la Malmaison, le musée de la Castre, les îles de Lérins Sainte-Marguerite et Saint-Honorat, le quartier pittoresque du Suquet, le Festival international du film, la plaine de la Siagne, la Croisette et la rue d'Antibes.

Eze
Le village d'Èze
Le village d'Èze

Territoire escarpé sur le littoral, cité médiévale perchée et nid d'aigle accroché à la montagne, son dénivelé de 700 m s'étire sur trois corniches ce qui lui confère un panorama exceptionnel de Villefranche-sur-Mer à Menton : du bord de mer préservé au village historique et jusqu'aux hauteurs astronomiques de la Grande Corniche, Èze décline trois sites d'exception. Sur sa partie littorale, le bord de mer est une anse de quiétude protégée par les reliefs. Ensuite, il y a le village : d'abord forteresse celte puis oppidum romain, Èze n'a jamais cessé d'être au fil des siècles une place forte. L'entrée s'effectue par une porte fortifiée du XIVe siècle parfaitement conservée avec ses mâchicoulis et son chemin de ronde. Les rues sinueuses, étroites et raides, sont occupées par de nombreuses galeries d'artistes et de ravissantes boutiques. Une fois arrivés au sommet, notre regard plonge dans la Méditerranée où par temps clair et par-dessus les toits, on peut apercevoir la Corse. Le vieux cimetière est situé sur une terrasse entre ciel et terre : le comédien et humoriste Francis Blanche y repose. Sur sa tombe, une épitaphe qui fait sourire : " Laissez-moi dormir, j'étais fait pour ça. " Aujourd'hui, de nombreuses personnalités viennent à Èze y passer leurs vacances dans leur maison de villégiature à l'image de Bono, du groupe U2. D'autres y ont habité leur vie entière comme la princesse Antoinette de Monaco ou Maurice Blanchot. Enfin, Èze - depuis la Grande Corniche - conduit au parc départemental.

À voir  : la chapelle des Pénitents blancs, l'église Notre-Dame-de-l'Assomption reconstruite au XVIIIe siècle qui abrite une nef unique de style baroque, la magnifique statue L'Assomption du XVIIIe siècle attribuée à Muerto, le village et ses ruelles, le bord de mer avec ses eaux cristallines, l'Astrorama et le Jardin exotique.

Menton
Fête du citron.
Fête du citron.

Cité médiévale et ville d'art et d'histoire, Menton a été surnommée par Élisée Reclus au XIXe siècle " la perle de la France ". Située à la frontière franco-italienne, la commune incarne le symbole d'une cité des arts et possède de nombreux jardins enchanteurs ainsi qu'une architecture splendide et pittoresque. Historiquement, la ville fut fondée sur le domaine des comtes de Vintimille avant d'être détruite par les guerres opposant Gênes aux comtes de Provence. En 1346, elle devint la propriété des Grimaldi de Monaco jusqu'en 1861, lorsque la population vote son rattachement à la France. L'emblème de la ville est le citron : érigé en symbole, la légende raconte qu'Ève, chassée du Paradis terrestre avec Adam, emporta un fruit couleur or. Adam, redoutant la colère de Dieu, voulut qu'Ève jetât ce fruit en un lieu choisi : après un long périple, ils aperçurent la baie de Garavan qui leur rappela l'Éden où Ève enterra le fruit. On parle alors du célèbre citron de Menton fêté depuis trois quarts de siècle par la ville entière au mois de février.

À voir : les portes Saint-Julien et Saint-Antoine qui donnent accès à la rue Longue dans la vieille ville, le musée Cocteau-collection Séverin Wunderman, le bastion, la fête du Citron, la villa Maria Serena, le jardin des Colombières, le jardin du Val Rahmeh, le clos du Peyronnet, la serre de la Madone, le palais Carnolès, la salle des mariages décorée par Cocteau (visites sur rendez-vous). Pour les fans de rugby : Webb Ellis, considéré comme le " créateur " de ce sport, est enterré au cimetière de la ville depuis 1872. Sa tombe côtoie celles de la tante du président Roosevelt, de quelques princes russes et de l'architecte Tersling qui a notamment construit le palais de l'Europe à Menton, la villa Masséna à Nice et l'hôtel Métropole à Monaco.

Nice
Bataille des fleurs sur la Promenade des Anglais.
Bataille des fleurs sur la Promenade des Anglais.

Située entre mer et montagnes, abritée du vent par un amphithéâtre de collines dans une étroite cuvette montagneuse appuyée sur le massif du Mercantour, limitée à l'ouest par la vallée du Var et à l'est par le mont Boron, Nice est une ville qui bouge où il fait bon vivre toute l'année. Historique par son patrimoine architectural d'une richesse incroyable où les styles baroque et haussmannien côtoient des bâtiments plus modernes, culturelle par ses nombreux musées et galeries d'art et dynamique avec ses grands projets urbains, cinquième ville de France, Nice fut la capitale historique du comté de Nice : ville frontière, la commune a ainsi fréquemment changé de souveraineté, passant successivement aux mains des Provençaux, des Savoyards et des Piémontais, enfin des Français depuis 1860. Le premier site habité fut la colline du Château : militarisé, ce dernier fut détruit par Louis XIV. En contrebas, la vieille ville aux ruelles étroites et sinueuses. Nice connaît un essor considérable au début du XXe siècle : la douceur du climat, la proximité de la mer et l'arrivée des chemins de fer dans les années 1920 sont propices à l'arrivée de la bourgeoisie française et des riches Européens qui, séduits par tant de beautés et de contrastes, s'y installent, construisant la renommée internationale que connaît la ville aujourd'hui.

À voir : la baie des Anges, le vieux Nice, la colline du Château, le quartier historique et culturel de Cimiez, l'église russe, le musée d'Art moderne et d'Art contemporain, le palais Lascaris, le musée d'Art naïf, le musée Chéret, le musée des Arts asiatiques, le parc Phoenix, la bibliothèque Louis-Nucéra, le quartier du port avec ses antiquaires, la place Masséna, la Promenade du Paillon et son splendide miroir d'eau.

Beausoleil

Longtemps surnommé " Monte-Carlo supérieur " à cause de sa proximité territoriale avec la principauté de Monaco, l'emplacement exceptionnel de Beausoleil lui offre un atout de taille : sa vue panoramique qui s'étend du cap Ferrat jusqu'à l'Italie. Cette situation géographique très favorable lui permet d'entretenir une très forte attractivité tout en développant son dynamisme et ses propres atouts. Ayant fêté le centenaire de sa création en 2004, Beausoleil est l'une des villes les plus récentes de la Côte d'Azur. Les origines de son territoire remontent à l'époque de l'Antiquité comme en témoignent les vestiges de l'oppidum du mont des Mules, classé aux Monuments historiques. Plus tard, c'est avec la naissance de Monte-Carlo que Beausoleil va prospérer et connaître son essor économique, démographique et touristique. Depuis 1995, Beausoleil met en place une politique d'échanges avec le Piémont et profite ainsi de ce jumelage pour faire connaître les joyaux de la gastronomie d'Alba dont la fameuse truffe blanche lors des journées européennes du patrimoine qui se déroulent chaque année en septembre : si les amateurs viennent de tous les horizons pour déguster les saveurs de ce champignon délicat, l'art culinaire piémontais possède également d'autres attraits. La commune partage son cosmopolitisme avec la principauté monégasque : elle regroupe plus de 12 communautés d'origine différentes du monde entier (portugaise, comorienne, sri lankaise, thaïlandaise, philippine) qui apportent à la ville une grande richesse culturelle. Ce côté international se manifeste notamment lors des grandes célébrations comme la fête philippine de Santa Cruzan ou le rassemblement départemental de folklore portugais au Devens.

Villefranche-sur-Mer
Rade de Villefranche-sur-Mer.
Rade de Villefranche-sur-Mer.

Villefranche-sur-Mer est une superbe cité d'origine médiévale qui tire sa renommée de son incroyable rade qualifiée de " plus belle du monde ". Sous la protection bienveillante de sa citadelle devenue un espace culturel, la ville déroule son port pittoresque aux façades colorées et ses ruelles anciennes offrant aux visiteurs le choix d'un voyage historique ou maritime. Dès l'Antiquité, la rade de Villefranche était occupée par les marins grecs et romains mais, victimes d'attaques barbares répétées, ils délaissent le bord de mer et se réfugient vers les hauteurs. Charles II d'Anjou, comte de Provence, encourage alors en 1295 la population à revenir s'y installer et octroie une franchise de taxe : la rade est alors baptisée Villa Franca ou Villefranche. Bénéficiant de l'un des ports naturels les plus profonds de la Méditerranée occidentale, la rade accueille aujourd'hui les plus beaux bateaux de croisière et sert régulièrement de plateau de tournage pour les réalisateurs de cinéma ou de télévision.

À découvrir : la citadelle du XVIe siècle et ses musées, la chapelle Saint-Pierre entièrement décorée par Jean Cocteau et dédiée au patron des Pêcheurs, le port royal de la Darse (une anse naturelle fortifiée en 1550), la tour Paganini, la plage et ses eaux turquoise, la rue Obscure, le plateau Saint-Michel et l'église du même nom datant du XVIIIe siècle avec ses orgues classés.

Côte d'Azur côté montagne
Biot

Successivement fief des Templiers puis des Chevaliers de Malte, le village de Biot (prononcez " Biotte ") a su préserver son authenticité et son identité, entre histoire et artisanat. Les relations privilégiées entretenues entre la commune et les nombreux artistes et artisans du pays ont fait de ce territoire un village dédié à l'art dès le XVIIIe siècle. De plus, la présence d'un sol riche en argile, en sable, en manganèse et en cinérite (pierre à four) a favorisé l'ouverture d'ateliers de poterie dont les créations participèrent au rayonnement culturel et économique de la commune. Depuis une cinquantaine d'années, c'est désormais le verre avec la technique du " soufflé bullé " qui apporte au village une renommée internationale : en 1997, Biot a d'ailleurs été labellisée " ville et métiers d'art ", une distinction symbole de son savoir-faire et du respect de sa tradition.

Ne pas manquer : le musée d'Histoire et de Céramique biotoises, l'église Sainte-Madeleine reconstruite au XVe siècle abritant le retable du Rosaire attribué à Louis Bréa, le musée national Fernand-Léger créé par Nadia Léger et Georges Bauquier, sans oublier la célèbre verrerie Éloi Monod.

Coaraze

C'est l'un des plus beaux villages médiévaux de France ! Perché à 650 m d'altitude tel un nid d'aigle surplombant la vallée du Paillon, ses ruelles témoignent aujourd'hui encore de son riche passé historique : Ligures, Celtes puis Romains s'y sont succédé. Situé à une demi-heure de la mer, la commune est surnommée " le village du soleil " en raison des nombreux cadrans solaires qui rivalisent d'inventivité dans les motifs et les formes. Réalisés par Cocteau, Valentin, Goetz, Christie, Doukine et Moya, ils rehaussent les façades des maisons enduites de bleu, de jaune ou de rose. Ne manquez pas les ruelles sinueuses et étroites, les linteaux, les ouvertures en plein cintre ou en arc brisé... Partout, une exubérante végétation anime la beauté des murs et différents endroits du village. La vue sur les environs est splendide : des oliviers et des mimosas envahissent les collines. Empruntez les passages couverts et voûtés, jetez un oeil aux grilles anciennes des jardins dont la vue sur la vallée du Paillon est spectaculaire. Partez à la recherche de la multitude de cadrans solaires ainsi que des nombreux ateliers ou galeries d'artistes et d'artisans venus s'installer dans ce village du soleil pour s'adonner au travail du cuir, de l'étain ou de la gravure. N'oubliez pas de faire un tour par la chapelle Saint-Sébastien ornée de fresques du XVIe siècle, de visiter l'église du XIIIe siècle redécorée trois siècles plus tard sous l'influence du baroque italien de 118 angelots dans un décor polychrome, ainsi que la chapelle Bleue dont les fresques réalisées par le peintre Ponce de Léon sont de pures merveilles. Le village constitue aussi le point de départ réputé pour plusieurs randonnées dont la montée de Rocca Sparviera qui rejoint à plus de 1 000 m d'altitude le village abandonné de la reine Jeanne.

Gourdon

Niché à 760 m sur un pic vertigineux, Gourdon est un pittoresque village perché à l'extrémité d'un éperon rocheux surplombant la vallée du Loup. Depuis le haut du village, la vue est exceptionnelle : à 25 kilomètres seulement du littoral, le panorama s'étale sur plus de 80 kilomètres, offrant une vue de toute beauté de Théoule-sur-Mer jusqu'à Nice ! Classé parmi les 150 plus beaux villages de France, découvrez la richesse de son patrimoine historique et architectural, notamment les vestiges d'un camp romain avec double enceinte et oppidum, témoins du passé militaire de ce haut lieu stratégique ainsi que sa petite église romane datant du XIIe siècle. Prenez le temps de flâner dans les nombreuses petites boutiques d'artisanat. Les plus audacieux pourront oser le parapente, les plus sportifs tenter l'expérience canyoning dans la vallée du Loup.

Ne pas manquer  : le château de style provençal, les jardins à la française dessinés par Le Nôtre, paysagiste des jardins du château de Versailles, la cascade du Saut du Loup, la chapelle Saint-Pons et l'église Saint-Vincent.

Mougins village
Vue générale de Mougins
Vue générale de Mougins

Pablo Picasso, Jean Cocteau, Roger Vergé, Fernand Léger, Francis Picabia, Patrick Vieira, Mel Gibson, Sylvester Stallone, Paul Éluard, Man Ray, Winston Churchill, Christian Dior, Catherine Deneuve, Édith Piaf, Jacques Brel... tous sont tombés sous le charme de ce petit bourg fortifié construit en colimaçon situé sur les hauteurs de Cannes. Posé sur un piton rocheux et lové sur lui-même autour de son église Saint-Jacques-le-Majeur, le village est typiquement provençal. Depuis une cinquantaine d'années, il cultive le beau et le bon avec plusieurs galeries d'art (certaines jouissant d'une renommée internationale) et une quarantaine de restaurants dont des tables prestigieuses et gastronomiques.

Ne pas manquer : le musée de la Photographie, la porte Sarrasine dotée de ses mâchicoulis, le musée municipal Gottlob installé dans l'ancienne chapelle des Pénitents blancs, l'église Saint-Jacques-le-Majeur qui renferme des toiles du XVIIIe siècle, un baptistère du XVe et un reliquaire du XVIe, sans oublier le musée d'Art classique et l'étang de Fontmerle, abri naturel pour les quelque 70 espèces d'oiseaux qui y vivent et qui réunit sur 5 hectares le plus grand nombre de lotus d'Asie en Europe.

Saint-Paul-de-Vence
Saint-Paul-de-Vence.
Saint-Paul-de-Vence.

Le petit bourg médiéval de Saint-Paul-de-Vence est probablement le village de l'arrière-pays le plus visité de la Côte d'Azur ! Il faut dire qu'une pléiade de peintres des plus renommés (Matisse, Soutine, Chagall, Renoir, Signac, Modigliani, Dufy) l'a immortalisé à maintes reprises sur la toile tandis que de grands écrivains ou poètes (Gide, Giono, Cocteau, Prévert...) l'ont plusieurs fois célébré. La commune a aussi inspiré de nombreux cinéastes (Henri-Georges Clouzot, André Cayatte, Michel Audiard) ainsi que de célèbres acteurs (Yves Montand, Lino Ventura, Simone Signoret, Romy Schneider, Roger Moore et Tony Curtis) : tous y avaient trouvé un paisible refuge. Ici, l'histoire commence par la porte de Vence car passé ce seuil, on fait un saut dans le temps : se dresse tout d'abord la tour à mâchicoulis, vestige des fortifications du XIVe siècle. Puis les remparts, sorte de muraille classée aujourd'hui aux Monuments historiques. À l'intérieur de l'enceinte, on découvre un lacis de ruelles étroites, de placettes ornées de fontaines, d'arcades, de passages voûtés, de maisons à loggias... En quelques années, des artistes, des gens de lettres, du monde du cinéma ou des vedettes du show-business ont fait de ce village une sorte de " Mecque des arts et des lettres " !

Les immanquables : les remparts, le musée d'Histoire locale, la chapelle des Pénitents blancs décorée par Folon, le musée de Saint-Paul, l'église gothique des XIIe et XIIIe siècles, sans oublier la Fondation Aimé et Marguerite Maeght qui accueille chaque année de grandes expositions artistiques.

Saorge

Incroyable  ! Au-dessus des gorges de la Roya s'accroche le surprenant village de Saorge. Construit au coeur d'un paysage sauvage, le bourg impressionne par l'agencement de ses maisons. Sommes-nous toujours en France ou au Tibet  ? On se le demande en regardant la superposition de ces habitations disposées selon un système défensif médiéval de toute ingéniosité et de toute beauté : le village étage ses maisons agrippées aux pentes abruptes qui dominent la Roya. Point important de la " route du baroque et des orgues historiques de la vallée de la Roya ", le site se parcourt aisément à pied. Ruelles étroites pavées de galets en escaliers et placettes en pontis couverts, vous découvrirez un ravissant village où tout n'est qu'enchantement  : portes, porches, linteaux et vieilles pierres des façades. Certaines maisons datent encore du XVe siècle ! Ancienne place forte réputée imprenable, le village est classé et répertorié comme l'un des 40 plus beaux de France. Notez que les toitures sont faites d'ardoise violine. Saorge fait également partie de l'aire de production de l'olive de Nice, une appellation d'origine contrôlée.

À voir : le monastère de Saorge, un ancien couvent des Franciscains datant du XVIIe siècle, l'église Saint-Sauveur (XVIe siècle), joyau du baroque, l'église romane de la Madona-del-Poggio située à 11 kilomètres à l'est du village qui servit d'église paroissiale jusqu'au XVe siècle, les orgues de l'église Saint-Claude-Martyr de Saorge, réalisation des frères Lingiardi en 1847.

Saint-Martin-Vésubie
Le village de Saint-Martin-Vésubie.
Le village de Saint-Martin-Vésubie.

Le pittoresque village de Saint-Martin-Vésubie perché à plus de 1 000 mètres d'altitude invite à découvrir le charme du haut pays niçois à travers ses sites naturels exceptionnels et son patrimoine culturel et architectural. Au Moyen Âge, le village était possession de seigneurs féodaux avant de se placer sous l'autorité du comte de Provence qui y trouva une base pour ses nombreuses expéditions contre le Piémont par le col de Fenestre. Le site fait ensuite dédition à la Savoie au XIVe siècle et devient un important entrepôt sur la route du sel reliant Nice au Piémont, assurant sa prospérité jusqu'au XVIIIe siècle. Annexé à la France en 1860, Saint-Martin devient le lieu de villégiature des aristocraties italiennes, anglaises et de la noblesse niçoise faisant de ce petit coin d'arrière-pays la " Suisse niçoise ".

Situé au coeur d'une forêt de 3 600 ha aux essences variées (sapins, mélèzes, pins) et baigné d'une multitude de rivières et de torrents, le site offre de nombreux vestiges historiques : l'église de la Madone de l'Assomption, le site du château, les maisons médiévales à colombages, les vestiges des remparts datant des XIVe et XVIe siècles entourant la façade ouest du village et dont l'accès est rendu possible par la monumentale porte Sainte-Anne. Une autres série de sites remarquables s'y découvre comme la " maison du Coiffeur ", exemple de maison médiévale alpine, la place de la Frairie où se déroulaient les grandes assemblées des habitants et qui accueille aujourd'hui de nombreuses manifestations, le palais Gubernatis, sorte de maison forte aristocratique de la Renaissance qui contrôlait le commerce du sel entre le Piémont et Nice, l'église paroissiale, édifice baroque de la fin du XVIIe siècle. Avant de repartir, une visite au parc Alpha s'impose, l'occasion d'un face-à-face avec les loups. Pour ceux qui disposent de plus de temps, ne ratez pas le sanctuaire de la Madone de Fenestre juché à 1 904 m d'altitude.

Nos bons plans séjours

  • Heraklion : Hôtel Lassion Golden Bay 3*

    La Crète est la plus vaste des îles grecques et la plus au sud de la mer Egée. Des kilomètres de plage, des montagnes abruptes, de fertiles plaines......
    • Durée : 8 jours, 7 nuits
    • Pension : Demi Pension
    Dès 529 TTC/pers.
  • Marrakech : Circuit Villes Impériales

    Vous apprécierez la diversité et la richesse du Maroc avec ses villes impériales : Marrakech la perle du sud, Rabat la capital du royaume, les rempart...
    • Durée : 8 jours, 7 nuits
    • Pension : Pension Complète
    Dès 689 TTC/pers.
  • Cancun : Hôtel Tukan 3* sup

    Située sur la côte Est du Yucatán et au sud de Cancún, la Riviera Maya est la destination touristique côtière la plus importante au Mexique. Ici, le b...
    • Durée : 9 jours, 7 nuits
    • Pension : All Inclusive
    Dès 1509 TTC/pers.

Reportages & actualités de la Côte d'Azur - Monaco

Ailleurs sur le web
Avis