L'histoire d'Antibes-Juan-les-Pins est celle d'un site exceptionnel qui a vraisemblablement servi d'habitat voilà déjà 2 000 ans. Fondée au Ve siècle avant J.-C. sous le nom d'Antipolis - qui signifie la ville d'en face probablement... de Nice -, la ville a été souvent attaquée et ravagée par les Ligures. L'occupation romaine lui a apporté, avec la sécurité, une relative prospérité. Au IIe siècle après J.-C., la ville devient évêché et prend le nom d'Antiboul. Sa proximité avec l'Italie fait d'elle une place forte. Au Moyen Âge, elle devra subir les incessantes attaques des Barbares. Au XIIe siècle, Antibes devient une pièce maîtresse des fortifications du comté de Provence. Elle est la seule ville de la côte à avoir été entourée de remparts. Mais en 1244, le siège épiscopal est transféré à Grasse, toujours pour des raisons de sécurité, puisque la place fortifiée de Grasse est moins exposée que la côte aux coups de main des Barbaresques sur nos rivages. Au XIVe siècle, la reine Marie d'Anjou confisque la seigneurie d'Antibes à l'évêque de Grasse et la confie au pape d'Avignon. En 1482, enfin unie à la Provence, Antibes va connaître une nouvelle période de prospérité. Le Fort Carré est construit cent ans plus tard en 1588. Il était si bien conçu et si bien armé qu'il ne fut jamais entièrement conquis. En 1746, la ville est assiégée par l'armée autrichienne. Louis XIV confie le développement de la cité à Vauban qui parachève les fortifications de la ville. Elles seront démolies à la fin du XIXe siècle sous la pression de l'accroissement de la ville hors ses murs. Vestige de ces remarquables fortifications : le Fort Carré, orgueil d'Antibes. Napoléon Ier a séjourné en ces lieux. En effet, après la chute de Robespierre, il sera détenu quelque temps au Fort Carré. Enfin, en mars 1815, après son débarquement à Golfe-Juan - les Cent Jours - la ville d'Antibes, de même que celle de Cannes, refuse de l'accueillir et il bifurque directement en direction de Grasse, point de départ de la fameuse route Napoléon. La station balnéaire de Juan-les-Pins est créée en 1882. Antibes ne cesse de prospérer après la Première Guerre mondiale. De nombreux artistes ont succombé à son charme : Prévert, Audiberti, Greene, Picasso ou Monet. Entre patrimoine (musée archéologique), manifestations culturelles (jazz) et tourisme de luxe (palaces, cap d'Antibes) la ville préserve son environnement et par là même son identité. Antibes a été l'une des premières villes du département à signer avec l'État la charte de l'environnement.

Les lieux incontournables d'Antibes

Organiser son voyage à Antibes

Photos d'Antibes

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

PRÉALPES D’AZUR

Guide PRÉALPES D’AZUR

PRÉALPES D’AZUR 2019/2020

9.95 €
2019-08-21
192 pages

Reportages & actualités d'Antibes

Avis