Le guide touristique BELGIQUE du Petit Futé : Survol de la Belgique

Survol de la Belgique

La Belgique est, malgré sa faible population (11,2 millions d'habitants), le troisième Etat européen en termes de densité avec 363 hab./km². Elle fait partie de la zone dynamique du continent : la banane bleue qui s'étend du nord de l'Angleterre au nord de l'Italie. Sa situation géographique est très avantageuse puisqu'elle se trouve à équidistance de Londres, Paris, Amsterdam et du bassin industriel de Francfort et de Cologne. Il n'est donc pas étonnant que Bruxelles soit le siège de la Commission et du Conseil de l'Union européenne.

GéographieHaut de page

La lecture géographique du royaume de Belgique s'effectue selon un axe nord-sud, et l'on peut distinguer trois régions géographiques.

La basse Belgique (relief de moins de 100 m), la partie septentrionale, est constituée d'un ruban de dunes, long de 65 km, et d'anciens polders s'étendant de la frontière française près de Dunkerque à la frontière hollandaise à l'est de Bruges. L'arrière-pays est constitué de la Flandre-Occidentale s'étendant des plaines de l'Escaut et de la Lys à l'ouest, à la plaine de Campine à l'est.

Cette région, relativement monotone et très plate, est essentiellement composée de cultures céréalières, de champs de pommes de terre et d'élevages de vaches laitières. Elle comprend également quelques grandes villes : Gand, Courtrai, Anvers, Bruxelles, Louvain.

Le centre du pays, ou moyenne Belgique (relief entre 100 et 200 m), est un bas plateau où se trouvent les terres les plus fertiles du pays. Il est délimité, au sud, par les vallées de la Sambre et de la Meuse.

C'est une zone fortement urbanisée et vouée à l'exploitation agricole et à l'élevage bovin, surtout dans les pays du Hainaut et de la Hesbaye. Seule reste, comme vestige naturel, la forêt de Soignes.

La partie sud, la haute Belgique (au-delà de 200 m), est celle qui a conservé le plus l'aspect géographique originel. La densité y est la plus faible du royaume à cause des trois massifs recouverts de forêts qui la composent : la Fagne, la Haute-Fagne avec le point culminant de la Belgique (le Signal de Botrange, 694 m), et le plateau de l'Ardenne. Nombreuses grottes, vallées encaissées et peu de cultures.

Enfin, à l'extrême sud, la Lorraine belge, ou Gaume, bénéficie d'un meilleur climat et pratique même la culture vinicole.

Fleuves et canauxHaut de page

La Belgique est traversée par deux fleuves majeurs : la Meuse et l'Escaut. Tous deux prennent naissance en France et se jettent dans la mer du Nord aux Pays-Bas. L'Escaut relie Tournai, Gand et Anvers ; et la Meuse traverse les Ardennes, Namur et Liège. Leurs bassins hydrographiques composés de nombreuses rivières (comme la Senne qui arrose Bruxelles) assurent une disponibilité en eau favorisant la prolifération des cultures agricoles. L'Yser, petit fleuve côtier de 78 km de long, coule aussi au nord du pays.

De nombreux canaux traversent, en outre, le royaume, de Zeebrugge (au nord de Brugge) à Maastricht, aux Pays-Bas. Ils ont été développés pour faciliter le transport de marchandises.

UrbanisationHaut de page

La majeure partie de la population habite le long des deux fleuves principaux, ainsi que dans la zone englobant Courtrai, Gand, Anvers et Bruxelles.

La partie méridionale est relativement peu peuplée comparativement au nord du pays, plus dynamique.

Cabanes de plage à Ostende.
Cabanes de plage à Ostende.

Le climat n'est pas vraiment l'atout majeur de la Belgique. Généralement, il fait juste un à deux degrés de moins à Bruxelles qu'à Paris. Le climat océanique de la Belgique, influencé par les eaux tièdes du Gulf Stream ainsi que par des vents dominants de secteur sud-ouest, est caractérisé par des températures modérées. La moyenne tourne autour de 200 jours de pluie par an. Avec un peu de chance, l'hiver peut vous gratifier d'un froid sec et ensoleillé, qui alternera toujours avec des périodes pluvieuses et brumeuses. L'été ne garantit en rien le soleil car la Belgique ne compte qu'environ 65 jours d'ensoleillement par an, mais il peut aussi être torride. Même à l'intérieur d'un si petit pays, les variations de climat sont perceptibles : entre la côte, forcément très tempérée, et les hauteurs ardennaises, la différence de température atteint régulièrement cinq degrés. Dans le sud-est du pays, la Gaume, autour de Virton, est souvent qualifiée de Provence belge, les températures estivales y étant légèrement plus élevées.

Environnement – écologieHaut de page

La Belgique connaît une forte densité de population et fait partie des pays les plus urbanisés du monde. Elle constitue, en outre, un important noeud de communications. Par conséquent, le territoire et l'environnement y sont soumis à une pression particulièrement forte et les espaces naturels qui pourraient encore être protégés ne sont pas légion. La pollution des fleuves et des rivières est un problème environnemental majeur, et les quelques rares réserves naturelles du pays sont le dernier refuge pour une faune et une flore menacées.

Par conséquent, de larges zones à l'intérieur de celles-ci sont fermées au public. Sur ce point, la Belgique est d'ailleurs largement à la traîne de ses voisins européens : on ne dénombre que 0,8 are de réserve naturelle par habitant, contre 11,7 en Allemagne ou 12,6 en France. Point positif quand même, la Belgique pratique depuis plusieurs années le tri et le recyclage des déchets. D'après les chiffres de la Commission européenne, elle affiche même le taux de recyclage le plus élevé de tous les Etats membres : plus de 90 % des Belges trient leurs déchets ménagers.

Faune et floreHaut de page

Au sud et à l'est, le massif ardennais domine la Belgique. Il est constitué en majorité de marécages et de forêts. Ces dernières se composent de conifères (épicéas surtout, mais aussi pins et sapins) et de feuillus (érables, bouleaux, chênes et hêtres). Le parc naturel des Hautes Fagnes est l'un des plus beaux du pays. On y trouve de nombreux animaux, tels que chouettes, divers lézards et des oiseaux. On peut aussi rencontrer, dans le sud du pays, des chevreuils, des sangliers et même (si vous avez beaucoup de chance) le tétras-lyre, un oiseau en voie de disparition.

A l'ouest, le littoral donne un sol argileux beaucoup plus riche qu'au nord et crée ces paysages de polders, de plages de sable... Les réserves de Westhoek et du Zwin surtout sont de véritables repaires d'oiseaux : échassiers, canards, cygnes, oies, etc. Une dizaine d'autres réserves, dispersées un peu partout en Belgique, s'attachent à préserver les espèces animales et végétales (www.idearts.com/loisir/nature).

Au centre du pays, ce sont les grandes plaines qui prédominent, permettant l'agriculture intensive. Il ne reste que la forêt de Soignes, composée essentiellement de hêtres, de chênes et de bruyère.

Ailleurs sur le web

Liens utiles Belgique

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté