Climat en Belgique

Mer du Nord © Nikitje - iStockphoto.jpg
Bruges en hiver © ozgurdonmaz - iStockphoto.com.jpg

La Belgique n’est pas réputée pour sa météo exceptionnelle. On la connaît plutôt pour sa lande plate qui s’étire à l’infini sous un ciel gris et pluvieux en hiver, ensoleillé et frais en été. L’influence de la mer du Nord emmène une humidité élevée. Mais, par l’attractivité de ses villes, la Belgique se visite toute l’année, spécialement à l’époque de Noël quand les marchés égayent les places de villes illuminées, et que les carnavals, ducasses et kermesses folkloriques rythment le calendrier. Au printemps et en automne, le pays est agréable à visiter car la foule n’envahit pas les rues pavées des centre historiques de Bruxelles, Anvers, Gand et surtout Bruges, le joyaux touristique du pays. En été, les canaux sont d’agréables prétextes de balades à Bruges, Malines et La Louvière, la côte océane est animée, les châteaux, citadelles et parcs naturels ouvrent grand leurs portes tous les jours, des fêtes et festivals battent leur plein.

Un climat océanique tempéré

Aux latitudes moyennes européennes, les masses d’air froid d’origine polaire rencontrent les masses d’air chaud d’origine subtropicale, formant un « front polaire ». Sa position précise va moduler nos saisons : ainsi sa remontée vers le nord va permettre à l’été de s’installer plusieurs mois grâce à l’arrivée des masses d’air chaud du Sud, tandis que la descente du front polaire au sud de nos régions emmènera l’hiver. Le climat tempéré océanique de la Belgique, influencé par les eaux tièdes du Gulf Stream ainsi que par des vents dominants de secteur sud-ouest, est caractérisé par des températures modérées.

Un climat ensoleillé en été, froid en hiver

Généralement, il fait 1 à 2 °C de moins à Bruxelles qu’à Paris, mais le temps d’ensoleillement est à peu près similaire. La température moyenne annuelle est de 9,7 °C, mais varie de 17 °C en été et 3,1 °C en hiver. Les maximales varient, elles, de 21,6 °C l’été et 6,2 °C l’hiver, les minimales de 12,8 °C en été et 1,1 °C en hiver. Mais même à l’intérieur d’un si petit pays, les variations de climat sont perceptibles : entre la côte, forcément très tempérée, et les hauteurs ardennaises, la différence de température atteint régulièrement cinq degrés. Le climat est doux en été (environ 18 °C) en Basse Belgique. Dans le sud-est du pays, la Gaume, autour de Virton, est souvent qualifiée de Provence belge, car les températures estivales y étant plus élevées et l’ensoleillement plus important (environ 200 heures de plus que la moyenne nationale). En revanche en hiver, le climat y est frais puisqu’en Basse Belgique et sur la côte, les températures moyennes oscillent entre 2 et 4 °C, et aux alentours de 0 °C en Haute Belgique. L’Ardenne, elle, est marquée par une neige plus abondante, résultant de températures plus froides. Le Signal de Botrange, point culminant de la Belgique sur les plateaux des Ardennes à 694 mètres d’altitude a longtemps été une station météorologique en raison de son climat rude.

C’est en 2019 qu’un record de chaleur historique a été enregistré en Belgique, tout comme en France. Ainsi la ville de Begijnendijk a enregistré un record de chaleur absolu de 41,8 °C le 25 juillet ! À l’inverse le record absolu de température négative a été enregistré il y a fort longtemps, le 20 janvier 1940 à Rochefort, pour descendre à -30,1 °C.

Des pluies abondantes toute l’année

Avec plus de 80 % d’humidité relative moyenne, le pays est humide toute l’année et il y pleut souvent, même si le ciel peut être nuageux avec des moments de soleil. La moyenne nationale tourne autour de 200 jours de pluie par an. Soit un taux de précipitations moyennes de 805 mm par an. Avec une variation régionale tout de même : on compte 170 jours de précipitations par an en moyenne sur la région côtière et à l’inverse 230 jours sur le Massif ardennais, le plus humide.

L’hiver peut vous gratifier d’un froid sec et ensoleillé, qui alternera toujours avec des périodes pluvieuses et brumeuses. L’été est aussi ensoleillé que le Nord de la France, la Belgique comptant environ 65 jours d’ensoleillement par an (soit à peu près 1 500 heures), il est donc moyen par rapport aux pays d’Europe de l’Ouest. L’air y est plus frais et supportable pendant la très haute saison en juillet août que dans le sud de l’Europe.

La belle saison dure comme en France d’avril à septembre, mais avec seulement 40 % d’ensoleillement moyen par jour), octobre et mars sont les mois de transition (30 % d’ensoleillement), les mois d’hiver (novembre, décembre, janvier et février) totalisent environ 25 % d’ensoleillement en moyenne.

Une saisonnalité classique

Comme en France, la Belgique connaît des variations de fréquentations en fonction des saisons : logiquement l’été est la très haute saison touristique, particulièrement à Bruges où il fait bon vivre dans la fraîcheur des canaux, tandis que le printemps et l’automne sont aussi de belles saisons pour passer de courtes vacances ou un week-end. L’hiver, plutôt froid et pluvieux, attire moins de monde, sauf au moment de Noël, la Belgique étant réputée pour ses marchés de Noël et ses chocolats.

Des innondations meurtrières

De terribles inondations ont frappé le nord de l'Europe en juillet 2021, particulièrement la Belgique. Au total, 39 personnes ont perdu la vie et 140 000 tonnes de déchets ont été charriés par les eaux. C'est la catastrophe naturelle la plus meurtrière de l'histoire du pays. Les provinces de Liège, Namur, Brabant Wallon ont été les plus touchées, et les villes de Verviers et Chaudfontaine les plus endeuillées. La reconstruction sera longue pour beaucoup de ces villes.