L'ancienne île de Giens faisait jadis partie de l'archipel des îles d'Or. Deux cordons de sable, des tombolos, formés par les courants marins et par les petits fleuves le Gapeau et le Roubaud, ont progressivement rattaché le rocher de Giens à la côte. Ainsi est née la presqu'île. Le cordon ouest n'est large que de 50 m et bordé tout le long par la plage de l'Almanarre, où se retrouvent les meilleurs spécialistes du monde de planche à voile et de kitesurf (possibilité de visionner la plage sur le site internet de l'office de tourisme). Celui de l'est, plus large (200 m dans sa partie la plus étroite), est bordé par la plage de la Capte, plage rêvée pour les enfants et pour la tranquillité des parents, puisque l'on a pied jusqu'à 60 m du rivage  ! Entre ces deux tombolos se trouve l'étang des Pesquiers, une zone de salins où, jusqu'à une époque très récente (1994), on ramassait encore le sel. Propriété du Conservatoire du littoral, c'est une zone de nidification où se plaisent quelques espèces remarquables, il n'est d'ailleurs pas rare de pouvoir observer des dizaines de flamants roses venus ici après un très long voyage, mais aussi foulques, canards et autres aigrettes. Plus de 250 espèces d'oiseaux se rencontrent ici chaque année. La douceur du climat favorise également la croissance de plantes adaptées au sel et à la chaleur, des orchidées sauvages, la salicorne, le réséda blanc, le panicaut maritime, plante rarissime. Autour de Giens, ne manquez pas de visiter les petits ports traditionnels qui font le charme de la presqu'île hyéroise : petit port du Niel et le port de La Madrague. Découvrez aussi le port de la Tour-Fondue - déformation de " fendue ", pour souligner son état de ruine -, site d'embarquement privilégié pour la traversée en direction des îles d'Hyères. A l'extrême pointe sud-est de la presqu'île, des pointes sauvages (notamment la pointe de la Badine à l'est), ont su garder le caractère typique d'une langue de terre qui hésite encore à se laisser tenter comme ses soeurs par l'appel du large. Au milieu du square Bachagha-Boualem, une table d'orientation permet d'admirer le paysage dans un panorama à 360°, idéal pour comprendre la géographie particulière du double tombolo unique au monde et les îles de Porquerolles, du Levant, et le parc national de Port-Cros. Le poète-diplomate Saint John Perse, prix Nobel de littérature en 1960, est inhumé dans le petit cimetière du village de Giens. Le tour de la presqu'île à pied permet de découvrir les petites plages qui jalonnent ses côtes, le Pontillon, la Baume, la calanque du Four à Chaux, la pointe des Chevaliers et les Darboussières.

Les lieux incontournables de Giens

Comment partir à Giens ? Nos conseils & astuces

Organiser son voyage à Giens

Photos de Giens

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

9.95 €
2018-04-25
480 pages
Ailleurs sur le web
Avis