Le Banquet d'automne de Lagrasse pose les questions de la création et du vivant à travers un thème, des écrivains et leurs oeuvres : peinture et poésie, cuisine et paysages, littérature et photographie, le monde sort des livres et s'inscrit en eux... Qu'est-ce qu'on écrit lorsqu'on écrit ? Soi ou le monde ? L'ambition de la littérature a toujours hésité entre l'exploration de l'intime et le fracas de la grande histoire des hommes. On fera bien sûr remarquer que le monde n'est qu'une addition de singularités, de minuscules histoires individuelles. Mais on sait qu'il n'existerait pas, sans un projet qui transcende chaque un. La littérature ne cesse de gratter cette riche ambiguïté. Sans histoires du moi, pas d'histoires du monde. Mais avec le désir d'un projet commun, d'un récit de tous...

Plus d'infos