Guide d'Albanie : L’Albanie en 10 mots-clés

Bektashisme

Fondée au XVe siècle en Anatolie (Turquie) et dans les Balkans, cette confrérie issue de la mouvance soufi de l'islam est reconnue comme une religion à part entière en Albanie. Le siège international des derviches bektashis se trouve à Tirana. L'aura de cette confrérie est très grande, puisqu'elle à l'origine de la création de l'Etat albanais en 1912 et continue aujourd'hui d'influencer une grande partie de la population. Le bektashisme se distingue par des croyances proches du chiisme (vénération des Douze Imams), une pratique approfondie du mysticisme permettant d'atteindre " la vérité " et le statut d' " homme parfait ". La confrérie est aussi réputée pour sa très grande tolérance à l'égard des autres religions, laissant une large place aux femmes et autorisant la consommation d'alcool et de porc. L'interdiction totale de toute pratique religieuse par le régime d'Enver Hoxha, en 1967, faillit entraîner la disparition du bektashisme. Depuis 1991, la confrérie connaît une renaissance et de nombreux tekkés (lieu de culte et de rencontre des bektashis) sont restaurés par les fidèles. Mais elle est dorénavant concurrencée par l'islam sunnite et de nouvelles confréries soufies soutenues par la Turquie.

Bunkers
Bunker protégeant la frontière.
Bunker protégeant la frontière.

Les bunkers font véritablement partie du paysage albanais. Estimés à plus de 700 000 dans les années 1980, ils sont disséminés un peu partout dans les campagnes et sur les bords des routes, principalement sur le littoral et aux frontières. Ces vestiges de l'époque communiste ont pour la plupart été construits dans les années 1970, après que l'Albanie s'était retirée du pacte de Varsovie. Ils étaient destinés à protéger le pays d'une éventuelle invasion. Laissés à l'abandon, certains d'entre eux ont été reconvertis pour le stockage de l'alimentation du bétail ou parfois même de restaurants, et servent fréquemment de lieux de fête pour la jeunesse. De nos jours, ils constituent une source de revenus non négligeable : une fois dynamité, on peut récupérer jusqu'à 200 € en vendant le fer et l'acier coulés dans le béton armé.

Gëzuar

Littéralement " à votre bonheur ". Une expression très courante dans la vie de tous les jours, généralement usitée lors de la pause café ou de toute autre consommation de boissons, alcoolisées ou non. Bref, un mot qu'il vous faudra retenir si vous êtes invité à partager un moment de détente avec un Albanais !

Illyrie

La propagande des dictatures de Zog et Hoxha a laissé des traces : de nombreux Albanais sont convaincus d'être les descendants directs des Illyriens. Dans les faits, cette civilisation mal connue, présente dans les Balkans de l'ouest jusqu'à la conquête romaine, est un peu ce que sont les Gaulois aux Français : de très anciens cousins. Car, depuis plus de deux millénaires, les invasions ont profondément transformé les croyances, le patrimoine génétique, la culture et la langue des habitants de cet espace géographique.

Kadaré (Ismail)

Poète, nouvelliste et romancier, Ismail Kadaré est considéré comme l'un des plus grands écrivains contemporains. Et il est, sans conteste, l'auteur albanais le plus lu à l'étranger. Ces dernières décennies, c'est avant tout à travers ses oeuvres que les Occidentaux ont découvert - ou n'ont pas totalement oublié - l'Albanie. Né en 1936 à Gjirokastra, il étudie les lettres à l'université de Tirana, puis à l'institut Gorki de Moscou, alors pépinière d'auteurs et de critiques. Son premier roman, Le Général de l'armée morte (1963), qu'il travaille et retravaille pendant plus de cinq ans, lui apporte la consécration internationale. Publié en France en 1970, il sera traduit dans une trentaine de langues. Grâce à lui, l'Ouest découvre un pays enfermé et isolé. Malgré les risques, il parvient à transposer la réalité politique de son pays dans des récits épiques ou antiques et à se jouer des lois de la censure. En Albanie, sa réputation est entachée par ses rapports ambigus avec Enver Hoxha et sa " fuite " à la chute du communisme vers la France, où il continue de vivre une partie de son temps. Membre de l'Académie des sciences morales et politiques depuis 1996 et officier de la Légion d'honneur en 1998, Ismail Kadaré s'est vu décerner, en juin 2005, le prestigieux Man Booker International Prize, parmi une sélection d'écrivains mondialement connus comme Milan Kundera, Saul Bellow ou Gabriel Garcia Marquez. Il a depuis reçu le prix Prince des Asturies de littérature en 2009, une autre des plus prestigieuses récompenses littéraires internationales, et le Prix Jérusalem en 2015. Son dernier roman, Matinées au Café Rostand, est paru en 2017.

Kanun

Pendant des siècles, une grande partie de l'Albanie a été régie par un droit coutumier connu sous son nom d'origine byzantine de " kanun " (qui dérive du même mot latin ayant donné le droit canon en français). Ce code, formalisé et rédigé au XVe siècle, est alors une grande avancée, régulant tous les aspects de la vie : la famille, le mariage, le travail. Il permit surtout de limiter les crimes de vengeance qui détruisaient alors des familles entières, voire toute la population d'un même village. Selon ce code, la perte de la vie ne peut être rachetée que par une autre vie : c'est la vendetta, en albanais gjakmarrja, littéralement la " prise de sang ". Le souci, c'est que ce code, devenu une sorte de coutume, continue d'être suivi dans les régions nord de la zone albanophone. Même sévèrement réprimé par les régimes dictatoriaux successifs, le kanun n'a jamais complètement disparu. Il a même connu un regain d'activité après la chute de la dictature communiste au début des années 1990. Aujourd'hui encore, la vendetta touche de nombreuses familles et la justice albanaise s'applique à lutter contre ses dérives, notamment par le biais des commissions locales de réconciliation.

Mercedes

Avant les années 1990, les véhicules étaient extrêmement rares - on parle de 2 000 voitures seulement. Ici, il n'y avait pas de marque nationale comme c'était le cas en Roumanie (Dacia), Pologne (Lada), Yougoslavie (Zastava) ou Allemagne de l'Est (Traban) par exemple. Depuis longtemps, la Mercedes est la voiture par excellence des Albanais. On en trouve de toutes les époques et de tous les modèles, de l'antique 200D au 4x4 le plus récent, en passant par les nombreux fourgons transformés en minibus ou les berlines servant d'auto-école. Les vieilles 200D sont particulièrement prisées. Elles sont en effet simples et robustes, facilement réparables par les garagistes locaux qui disposent de pièces d'occasion ou sont à même de faire des réparations maison. Il n'est pas rare ici de trouver des véhicules de plus de 500 000, voire d'un million de kilomètres. Outre leur robustesse, le grand diamètre des roues en font des véhicules particulièrement adaptés à l'état de certaines routes albanaises et il n'est pas rare d'en rencontrer sur les chemins caillouteux de montagne. Si la Mercedes demeure la reine des montagnes et des campagnes, le parc automobile évolue rapidement à Tirana où les embouteillages ressemblent à ceux de n'importe quelle capitale européenne. Et les ventes de très grosses cylindrées et de 4x4 ne cessent d'augmenter.

Montagnes

L'Albanie est un pays montagneux. L'altitude moyenne est ici de 708 m et le point culminant du pays, le mont Korab, s'élève à 2 751 m. Les montagnes albanaises sont relativement jeunes et font partie des Alpes dinariques, prolongement vers le sud-est de la grande chaîne des Alpes. Compactes et souvent difficiles d'accès, elles ont longtemps servi de refuge au peuple albanais à la fois contre les maladies endémiques des plaines et contre les envahisseurs. Aujourd'hui, la très grande majorité des Albanais vit dans les plaines à proximité du littoral.

Raki

Le rakia est l'un des alcools les plus consommés du pays. Généralement distillée à partir de jus de raisin, cette eau-de-vie se boit en apéritif, en digestif ou parfois même le matin, avec le café. Les Albanais la fabriquent également à partir de mûres ou, dans certains villages, à partir de prunes. Le raki est en vente dans la plupart des boutiques d'alimentation, mais les meilleurs sont ceux faits maison. Il se fabrique dans un kazan, un chaudron de cuivre dont la qualité de la fabrication agit sur la qualité du raki. La région entre Golem et Rrogozhina (Albanie centrale) est connue pour la fabrication artisanale de ces chaudrons.

Skanderbeg

Skanderbeg, de son vrai nom Gjergj Kastriot Skanderbeg, est LE héros national des Albanais. Après avoir été formé par les Ottomans, il les combattit, pendant près de vingt-cinq ans, avec un tel héroïsme que sa renommée dépassa les frontières. Antonio Vivaldi a composé en son honneur un opéra, Scanderbeg, et Pierre de Ronsard lui a dédié un poème, tout comme le poète américain Henry Wadsworth Longfellow. Mais c'est surtout la propagande communiste qui s'est emparée du mythe en en faisant, encore aujourd'hui, un symbole du nationalisme albanais. Outre les nombreuses statues à sa gloire qui ornent les places des grandes villes du pays, un musée, créé par la fille d'Enver Hoxha, lui est dédié à Kruja.

Faire / Ne pas faire

Les moeurs albanaises sont parfois difficiles à percer. Affables et tolérants, les habitants du pays peuvent soudain changer d'attitude si l'on enfreint certaines règles tacites.

Alcool - Pas de souci pour boire, même en compagnie d'Albanais musulmans. La majorité d'entre eux boivent aussi de l'alcool. Mais tous, chrétiens et athées compris, acceptent mal les états d'ébriété. Les réactions peuvent être violentes.

Prostitution - Très répandue, elle est principalement pratiquée par des jeunes femmes étrangères exploitées par de sordides réseaux mafieux. Dans le cadre d'un contrat avec un entrepreneur local, il n'est pas rare qu'un investisseur étranger se voit proposer un " cadeau en nature ". Voilà un excellent moyen d'enfreindre la Convention pour la protection des droits humains et, du même coup, de se retrouver en prison ou victime de chantage.

Armes - Depuis le pillage des dépôts de l'armée en 1997, les kalachnikovs sont monnaie courante. Mieux vaut donc éviter de chercher la bagarre, le combat serait inégal.

Drogue - En 2012, deux jeunes touristes néerlandais ont diffusé sur YouTube une vidéo de leur découverte des plantations géantes de cannabis à Lazarat, près de Gjirokastra. Le buzz a provoqué de telles réactions qu'en 2014, les autorités ont été contraintes d'assiéger la ville, principale zone de production de stupéfiants d'Europe qui faisait vivre des milliers de familles. Depuis, les plantations ont déménagé dans le nord du pays et les producteurs se montrent menaçants à l'égard des étrangers qui s'intéressent de trop près à la botanique illicite. Pour ce qui est de la répression en matière de consommation, la loi reste presque aussi stricte qu'en France. Et la police effectue toujours de fréquents contrôles autour de Lazarat.

Homosexualité - L'Albanie a ratifié le protocole n° 12 de la Convention pour la protection des droits humains et des libertés fondamentales. Elle fait aussi partie des signataires de la Déclaration sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre des Nations unies de 2007. Voilà pour la façade. Dans les faits, la tolérance à l'égard de l'homosexualité est extrêmement faible. Les hôteliers ferment les yeux, mais mieux vaut éviter de s'afficher ouvertement en public.

Soeur - C'est le grand sujet tabou de la société albanaise. Attention à ne pas se fâcher avec un frère ou un père, qui sont très protecteurs et peuvent utiliser des arguments dissuasifs (voir " Armes ", ci-dessus). Même si l'on assiste à un léger relâchement des contraintes sociales, il faut savoir qu'ici les liaisons des jeunes filles sont l'affaire de toute la famille (certains mariages sont encore arrangés).

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
  • Traversée Maritime
  • Parkings Aéroport/Gare
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Votre logement AirBnB
  • Location de vacances
Séjours
  • Voyagez sur mesure
  • Réserver une croisière
Sur place
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Assurance voyage

Organiser son voyage en Albanie

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Traversée Maritime
  • Parkings Aéroport/Gare
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location Airbnb
  • Location de vacances
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Réserver une croisière
Services / Sur place
  • Réserver une table
  • Activités & visites
  • Assurance voyage

Adresses Futées d'Albanie

Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez 2 séjours exceptionnels en Normandie (2 gagnants) !

Un séjour inoubliable en Normandie avec Latitude Manche. Une occasion unique de découvrir des paysages insoupçonnés et de profiter des belles plages de sable fin...

2 séjours à remporter 2 gagnants tirés au sort