Le département du Lot a tout d'un grand. Il puise son caractère dans ses causses entaillés par les vallées du Lot, de la Dordogne et du Célé. Fort de ses six plus beaux villages de France (CarennacLoubressacAutoireSaint-Cirq-LapopieCapdenac-le-Haut et Cardaillac), de ses grands sites, d'un environnement préservé et d'espaces naturels d'exception, le territoire est une étape incontournable dans la région Occitanie, comme l'indiquent tous les guides touristiques. Il faut découvrir Rocamadour accroché à la falaise, Gourdon perché sur une butte, Cahors et son pont Valentré fortifié, Figeac et son musée Champollion-Les Écritures du monde, Saint-Céré et ses maisons Renaissance, Puy-l'Évêque à contempler depuis le pont pour voir la succession étagée de châteaux, églises et grosses maisons des XIVe et XVe siècles... L'homme et la nature ont laissé leurs empreintes dans la grotte du Pech Merle, le gouffre de Padirac, la grotte de Lacave, celle des Merveilles ou de Presque. Les vallées du Célé, du Verse ou de l'Ouysse offrent aux touristes l'occasion de randonner, de se baigner, de faire du canoë et de découvrir de beaux petits villages. L'architecture rurale est typique avec ses murets de pierres sèches, ses cazelles (abris de berger en pierre sèche), ses gariottes, ses lavoirs... Terre d'excellents produits du terroir et de gastronomie, le Lot réveille les papilles avec la truffe, le foie gras, l'agneau fermier du Quercy, le melon du Quercy, le rocamadour, le safran ou les vins cahors et malbec.

Les lieux incontournables du Lot

Quand partir dans le Lot ?

Quand partir dans le Lot ? L'été est la meilleure période pour profiter des cours d'eau, suivre des circuits dans les vallées de la Dordogne, du Lot ou du Célé, arpenter le parc naturel régional des Causses du Quercy, visiter le vignoble de Cahors ou découvrir les plus beaux villages. Le Lot invite également à vivre au rythme de grands événements, que ce soit pour se régaler à la fête des fromages de Rocamadour le week-end de Pentecôte, ou au Lot of Saveurs à Cahors, début juillet, pour assister mi-juillet au Cahors Blues Festival, où la majorité des concerts sont gratuits, au festival Souillac Jazz, aux Happy Days music de Gourdon ou au festival Théâtre de Figeac fin juillet-début août, pour participer fin juillet à des concerts de musiques actuelles pendant L'Ecaussystème à Gignac, pour écouter fin juillet-début août un opéra célèbre pendant le festival de Saint-Céré ou encore en prendre plein les yeux aux Mongolfiades, un rassemblement européen de montgolfières qui se déroule le quatrième week-end de septembre dans le site vertigineux de Rocamadour.

Organiser son voyage dans le Lot

Photos du Lot

Découvrir le Lot

Les immanquables

Gouffre de Padirac, village perché de Rocamadour, grottes du Pech-Merle et de Lacave, Puy-l'Evêque ou encore Saint-Cirq-Lapopie, village préféré des Français en 2012... Le Lot regorge de sites naturels tous plus somptueux les uns que les autres. Au gré des promenades, vous découvrirez un département riche d'un patrimoine d'exception. De la Préhistoire jusqu'aux constructions étourdissantes au sommet des rochers, vous marcherez dans les pas de l'Histoire d'un peuple qui a su modeler son territoire.

Les incontournables des vallées Lot et Dordogne

Quatorze sites d'exception vous accueillent pour découvrir les vallées Lot et Dordogne :

La Maison des Abeilles (Rocamadour).

La Forêt des Singes (Rocamadour).

La Borie d'Imbert (Rocamadour)

Le Rocher des Aigles (Rocamadour)

Reptiland (Martel)

Parc Animalier (Gramat)

Quercyland/Copeyre (Souillac)

Cahors et sa Vallée (Cahors)

Phosphatières du Cloup d'Aural (Bach)

Chemin de fer touristique du Haut-Quercy (Martel)

Prehisto Dino Parc (Lacave)

Les Grottes de Lacave (Lacave)

Archéosite des Fieux (Mers)

Les Jardins Sothys (Auriac)

Carte d'identité

Numéro : 46

Population : 173 400 hab (INSEE 2018)

Densité : 33,2 hab./km² (France métropolitaine : 117,9)

Superficie : 5 217 km²

Préfecture - Sous-préfectures : Cahors (19 340 hab.) - Figeac (9 826 hab.), Gourdon (4 321 hab.)

Nombre de communes : 322

Région d'appartenance : Occitanie (anciennement Midi-Pyrénées)

Cours d'eau principal : Lot

Lot
Les Plus Beaux Villages de France : six villages lotois

L'association des Plus Beaux Villages de France est née en 1982 dans le département voisin de la Corrèze sous l'impulsion de Charles Ceyrac, alors maire de Collonges-la-Rouge. Le but de cette association est de promouvoir le patrimoine remarquable des communes d'exception et d'offrir ainsi un attrait touristique palliant la désertification rurale. La sélection des villages s'effectue sur trois critères dont l'attestation d'une dimension rurale (moins de 2 000 habitants), la présence de deux sites ou monuments protégés et la volonté commune d'adhésion au projet par le conseil municipal. A ce jeu, 157 villages français ont adhéré à l'association, dont 6 villages lotois : Carennac, Autoire, Loubressac, Capdenac-le-Haut, Cardaillac et Saint-Cirq-Lapopie. Les trois premiers sont situés dans la vallée de la Dordogne, les deux suivants dans le Ségala et le dernier dans la vallée du Lot. Deux d'entre eux offrent de superbes panoramas : Loubressac, perché sur un promontoire, propose une superbe vue sur la vallée de la Dordogne et les châteaux alentour alors que Saint-Cirq-Lapopie, perché sur une falaise, domine magistralement la vallée du Lot. Cardaillac et Capdenac exposent leur passé médiéval avec leurs tours, Autoire fait du charme avec ses manoirs et gentilhommières et Carennac affiche son passé clunisien. Avec leurs toits de tuiles brunes, leurs pierres ocres, leurs fenêtres sculptées ou encore leurs pigeonniers carrés, ces six villages singuliers incarnent à eux seuls l'esprit du Lot et méritent le détour.

Le musée Zadkine des Arques
Le Gouffre de Padirac
Le musée Champollion de Figeac
Les grottes de Lacave
La grotte du Pech-Merle
Puy-l'Évêque
<p>Puy-l'Evêque</p>

Puy-l'Evêque

Une véritable carte postale... Aux confins du Quercy et du Périgord, Puy-l'Evêque est considérée comme une perle de la vallée du Lot et du vignoble. Accroché à un piton rocheux, le village domine les berges de la rivière et jadis avait une position stratégique de première importance. Les noms des ruelles étroites comme la rue des Tonneliers, la rue de Bateliers, la rue du Bac, etc., rappellent que la viticulture était dépendante de la navigation fluviale. Les gabarres accostaient au port pour charger les vins de Cahors, que ces bateaux plats acheminaient jusqu'à Bordeaux.

Derrière le donjon du XIIIe siècle, dernier vestige du Palais des Evêques, la cité se pare de superbes demeures médiévales de couleur ocre jusqu'aux quais où se trouvait un port actif, à proximité des quartiers artisanaux. " Puy " vient du mot celtique " Puech " qui désigne un site élevé sur lequel va se développer la cité à partir du XIe siècle. L'évêque de Cahors, Guillaume de Cardaillac, prend possession de la ville en 1228 pendant la croisade des Albigeois et lui donne son nom actuel : Puy-l'Evêque. Pendant la guerre de Cent Ans, les Anglais l'occuperont à plusieurs reprises. Rue Bovila, un linteau comporte une pierre sculptée aux armes anglaises de la cité, qui se trouvait initialement au frontispice d'une de ses portes. C'est à cette époque que la ville prend sa forme définitive  : échoppes d'artisans et maisons des chevaliers s'étagent et se regroupent autour du Palais des Evêques, dont ne subsiste aujourd'hui que la tour du XIIIe siècle et l'église fortifiée de Saint-Sauveur, avec sa tourelle, ses contreforts et son superbe portail à voussure torsadée en cordelière. Puy-l'Evêque est le symbole de la vallée qui abrite les plus grands domaines et châteaux. C'est au coeur de ce vignoble qu'est née l'appellation d'origine contrôlée Cahors, une des plus anciennes de France.

Rocamadour
<p>Rocamadour</p>

Rocamadour

L'idéal est peut-être d'arriver un petit matin, lorsque la brume nappe encore la falaise. La spiritualité du site devient alors palpable. Cité mariale très importante dans la chrétienté, Rocamadour attire chaque année près de 1,5 million de visiteurs, ce qui le classe parmi les 4 sites touristiques les plus prisés de France avec le Mont Saint-Michel, la Tour Eiffel et le château de Versailles. Posée sur un rocher, la ville médiévale a bâti sa renommée entre foi catholique, légendes et patrimoine d'exception. Pour la petite histoire, une petite statue de la Vierge noire se trouve dans la chapelle Notre-Dame. C'est cette statue qui a participé à la renommée de la cité puisqu'un pèlerinage lui est dédié. On dit que la statue initiale de la Marie était autrefois couverte de plaques d'argent. Les phénomènes d'oxydation et/ou de dépôts de fumées noires (mode d'éclairage de l'époque) auraient noirci la statue, ce qui expliquerait sa couleur actuelle. D'autres avancent l'idée que cette couleur serait le résultat d'un syncrétisme entre christianisme et paganisme celte. Au-delà du pèlerinage, Rocamadour c'est aussi un label, celui de l'AOC Rocamadour pour les petits fromages de chèvre.

La Forêt des Singes

Sur les hauteurs de Rocamadour, pénétrez dans la réserve de La Forêt des Singes pour vivre une immersion dans l'univers fascinant de 150 macaques de Barbarie, en totale liberté dans une forêt de 20 ha. Cet animal est classé espèce en danger depuis 2008. La Forêt des Singes propose des animations toute la journée, notamment les fréquents nourrissages, mais aussi un espace vidéo qui vous présentera la vie des Magots - leur autre nom - au fil des saisons. L'automne et l'hiver abritent la période du rut et laissent place aux beaux jours où s'agrandit le clan (6 bébés en 2017). Pour votre confort, le parc est équipé de brumisateurs, d'une aire de pique-nique ombragée et d'une aire de jeux pour le plaisir des enfants. Une rencontre unique se cache dans cette forêt...

Saint-Cirq-Lapopie
<p>Eglise de Saint-Cirq-Lapopie</p>

Eglise de Saint-Cirq-Lapopie

Elu Village préféré des Français en 2012 et comptant parmi les les plus beaux villages de France, Saint-Cirq-Lapopie constitue l'un des sites majeurs de la vallée du Lot. Accroché sur une falaise surplombant les berges de la rivière de près de 100 mètres, il se déroule en une cascade de ruelles pavées, de façades gothiques, de portes fortifiées et de roses trémières. Aujourd'hui, le village abrite 222 habitants, dont une trentaine l'hiver dans le bourg même.

Chef-lieu de l'une des quatre vicomtés du Quercy, Saint-Cirq-Lapopie fut partagé au Moyen Âge entre trois dynasties féodales : les Lapopie, les Gourdon et les Cardaillac. De ce fait, plusieurs châteaux et maisons forts constituaient le fort seigneurial de Lapopie et dominaient le village.

En contrebas du fort, les rues du village, fermées par des portes fortifiées, ont conservé de nombreuses maisons anciennes dont les façades en pierre ou à pans de bois datent pour la plupart du XIIIe au XVIe siècle. Étroites, elles sont caractérisées par leurs toits de tuiles plates, à fortes pentes. Les rues, où s'ouvrent des arcades d'échoppes, gardent le souvenir des activités qui firent la richesse de Saint-Cirq-Lapopie : peaussiers de la rue de la Pélissaria, chaudronniers de la rue de la Peyrolerie et surtout tourneurs sur bois ou roubinetaïres, dont les ateliers produisaient les moules de boutons, écuelles, gobelets et robinets de tonneaux. L'église est dédiée à saint Cyr (origine du " Cirq " de Saint-Cirq-Lapopie) et à sainte Julitte, sa mère. Il fut le martyr le plus jeune de la chrétienté (3 ans environ). C'est saint Amadour qui en ramènera les reliques en France. L'église gothique qui fut édifiée à partir de 1522 a englobé l'ancienne église paroissiale romane. Celle-ci conserve les vestiges de son décor sculpté à feuille d'acanthe du XIIe siècle, ainsi que des fragments de peintures murales du XIIIe siècle. Une des chapelles latérales de l'église est consacrée à sainte Catherine, patronne des tourneurs sur bois. Près du portail, au pied du clocher fortifié, est conservée l'une des mesures de pierre qui réglementait la vente des grains sur le marché. Au revers de l'église, vous trouverez terrasses et points de vue sur la vallée. Au pied du rocher de Lapopie, moulins, barrages, ports, écluses et chemin de halage évoquent les périodes de gloire d'une activité batelière qui fut florissante.

Reportages & actualités du Lot

Découvrez les circuits à vélo dans le Lot

Avis