Guide des Parcs nationaux américains : Comment partir ?

Partir en voyage organisé
Spécialistes
Généralistes

Vous trouverez ici quelques tours-opérateurs généralistes qui produisent des offres et revendent le plus souvent des produits packagés par des agences spécialisées sur telle ou telle destination. S'ils délivrent des conseils moins pointus que les spécialistes, ils proposent des tarifs généralement plus attractifs.

Réceptifs
Sites comparateurs

Plusieurs sites permettent de comparer les offres de voyages (packages, vols secs, etc.) et d'avoir ainsi un panel des possibilités et donc des prix. Ils renvoient ensuite l'internaute directement sur le site où est proposée l'offre sélectionnée. Attention cependant aux frais de réservation ou de mise en relation qui peuvent être pratiqués, et aux conditions d'achat des billets.

Partir seul
En avion

Les possibilités sont multiples pour rejoindre le sol américain. Les compagnies aériennes françaises et américaines proposent plusieurs vols quotidiens directs pour de nombreuses villes américaines. A noter que la variation de prix dépend de la compagnie empruntée mais, surtout, du délai de réservation. Pour obtenir les meilleurs tarifs en haute saison, achetez vos billets six mois à l'avance. Pour ce qui est des périodes moins courues, un délai beaucoup plus court ne devrait pas vous empêcher de décrocher un prix intéressant. Enfin, si votre passeport est prêt, surveillez les tarifs très intéressants que proposent les compagnies aériennes pour des départs à la dernière minute (7 ou 30 jours à l'avance). Vous pourrez dégoter des allers-retours pour 2 personnes vers New York à 800 €, taxes comprises.

Prix moyen d'un vol Paris-Anchorage. Haute saison (de novembre à mars, juillet, août et Noël)   : de 1 200 à 1 600 € • Basse saison (d'avril à octobre, à l'exception de juillet et août)   : de 800 à 1 200 €.

Prix moyen d'un vol Paris-Los Angeles. Haute saison (de mi-juin à août et Noël)   : de 700 à 1 200 € • Basse saison (le reste de l'année)   : de 470 à 650 €.

Prix moyen d'un vol Paris-San Francisco. Haute saison (de mi-juin à août et Noël)   : de 850 à 1 200 € • Basse saison (le reste de l'année)   : de 450 à 902 €.

Prix moyen d'un vol Paris-Seattle. Haute saison (de mi-juin à août et Noël)   : de 570 à 1 100 € • Basse saison (le reste de l'année)   : de 500 à 860 €.

Prix moyen d'un vol Paris-Miami. Haute saison (de mi-juin à août et Noël)   : de 680 à 2 000 € • Basse saison (le reste de l'année)   : de 420 à 800 €.

Prix moyen d'un vol Paris-Chicago. Haute saison (de mi-juin à août et Noël)   : de 750 à 1 100 € • Basse saison (le reste de l'année)   : de 425 à 1 000 €.

Prix moyen d'un vol Paris-Denver. Haute saison (de mi-juin à août et Noël)   : de 1 000 à 1 200 € • Basse saison (le reste de l'année)   : de 545 à 970 €.

Prix moyen d'un vol Paris-New York. Haute saison (de mi-juin à août et Noël)   : de 700 à 1 000 € • Basse saison (le reste de l'année)   : de 350 à 578 €.

Principales compagnies desservant la destination
Aéroports
Sites comparateurs

Certains sites vous aideront à trouver des billets d'avion au meilleur prix. Certains d'entre eux comparent les prix des compagnies régulières et low-cost. Vous trouverez des vols secs (transport aérien vendu seul, sans autres prestations) au meilleur prix.

En bus
En bateau
Location de voitures

De nombreuses compagnies de locations proposent tous types de véhicules à des tarifs en général plus avantageux qu'en France. Dès la sortie de l'avion, vous trouverez une grande partie de ces compagnies de location à l'aéroport. Bien entendu, vous pouvez réserver votre voiture en ligne à l'avance, ce qui permet de bénéficier des tarifs les plus avantageux. Pensez à bien vérifier dans les conditions générales de vente si vous pouvez utiliser votre permis français ou si vous avez besoin d'un permis international pour conduire la voiture. Vérifiez aussi les clauses du contrat concernant le conducteur. Chez certains loueurs, le conjoint du signataire peut conduire gratuitement le véhicule. Il faut en revanche souvent prévoir un supplément quotidien si vous souhaitez un deuxième conducteur qui ne rentre pas dans cette catégorie. La voiture peut s'avérer être le meilleur choix si vous avez de nombreux kilomètres à parcourir entre les parcs que vous souhaitez visiter et que vous avez l'intention de vous arrêter dans des hôtels, ou bien de camper. Pensez à prendre un modèle de voiture assez grand pour stocker vos affaires de camping le cas échéant, même s'il faut bien garder en tête que les modèles de voitures américains ont tendance à être très imposants en taille. Les routes sont d'ailleurs bien plus larges que chez nous, pour pouvoir accueillir les très gros véhicules qui y circulent ! A noter que de nombreuses compagnies de location proposent une option permettant de récupérer sa voiture à un point A et de la déposer à un point B à la fin de son séjour, mais cette option peut vite coûter cher.

Se loger

Bien que l'offre soit abondante, la question du logement aux Etats-Unis peut poser problème en période d'affluence. Il est par exemple assez illusoire d'espérer trouver une chambre pour le soir même sans l'avoir préalablement réservée, entre fin décembre et avril en Floride, en février à la Nouvelle-Orléans, en juillet autour des parcs nationaux de l'Ouest, ou toute l'année à New York. N'hésitez pas à planifier votre séjour et à réserver votre logement à l'avance si vous ne voulez pas passer la nuit dans votre véhicule. Attention au "  Check out Time  ", heure à laquelle vous devez avoir libéré la chambre (généralement midi). A défaut, vous risqueriez de devoir payer une nuit supplémentaire.

Hôtels

Hôtels. Très nombreux sur le territoire américain, ils appartiennent souvent à des chaînes (Hilton, Sheraton, Méridien, Radisson, Ramada, Best Western Hotels, Holiday Inn...). Les complexes hôteliers disposent d'un grand nombre de chambres, parfois plus de 1 000 dans les principales villes touristiques, à Las Vegas par exemple. Le prix est donné par personne et par nuit, hors petit déjeuner.

Il existe plusieurs types d'hôtels dans les parcs, de la cabane rustique à l'hôtel grand confort, comme par exemple l'Old Faithful Inn à Yellowstone. Les prix varient en fonction de la catégorie de l'établissement mais pour tous il faudra prévoir de réserver bien à l'avance pour les séjours en haute saison. Certains hôtels ferment en basse saison, vous trouverez toutes ces informations sur le site du service des parcs nationaux. Même si les tarifs peuvent être pour certains hôtels assez élevés, ce choix peut s'avérer très judicieux car il vous permettra d'être directement sur place au lever du soleil. Il faut parfois parcourir plusieurs dizaines de kilomètres de l'entrée d'un parc à la première ville proposant des hébergements, vous économiserez donc un temps précieux. Vous pourrez aussi profiter pleinement du charme de ces lieux sauvages et majestueux avant l'arrivée massive des touristes !

Motels. Une solution plus économique que celle du traditionnel hôtel. Moins confortables mais tout à fait convenables, ils sont souvent situés en périphérie des villes et au bord des routes.

Motel 6. Le prix des motels est un argument qui peut s'avérer conséquent dans le choix de son type de logement. En général nombreux autour des parcs nationaux, ils proposent en effet des tarifs imbattables pour un confort souvent au rendez-vous. Le charme vient par contre souvent à manquer. Plus simples que les hôtels traditionnels, ils n'offrent pas de services. On stationne à proximité de sa chambre et l'on y porte soi-même ses bagages.

Super 8. Certains motels sont indépendants, d'autres sont regroupés au sein de chaînes.

Travelodge. Situés en bordure des routes, les motels sont reconnaissables à leur enseigne, parfois un immense personnage (cow-boy, bûcheron), ainsi qu'à leur signe indiquant "  Vacancy  " ou "  No Vacancy  ".

Econo Lodge. Les chambres, vastes et équipées de deux grands lits, sont prévues pour quatre personnes. Une place de parking est réservée à chaque client en face de sa chambre. Les prix sont indiqués pour une chambre, hors petit déjeuner. Une solution idéale à des prix attractifs, souvent bien inférieurs à ceux qu'on peut trouver dans notre vieille Europe.

A noter, dans les motels et hôtels il est souvent possible de dormir à 4 dans une chambre, sans supplément. Il suffit pour cela de demander une chambre avec " deux queen bed ".

Chambres d'hôtes

B&B. Si vous souhaitez résider dans des établissements avec plus de charme et de caractère, nous vous conseillons les Bed and Breakfast. En logeant chez l'habitant, vous découvrez la vie locale et faites en général la rencontre de personnalités sympathiques et accueillantes. Les prix peuvent doubler en haute saison. N'hésitez donc surtout pas à réserver à l'avance.

Les Guest Ranchs. Encore appelés "  Dude Ranchs  ". Ce sont des fermes reconverties au tourisme. Vous les trouverez surtout dans l'Ouest.

Campings

Le camping sauvage est généralement interdit. Mais les campings sont nombreux et proposent des tarifs intéressants. C'est souvent la seule solution pour se loger à l'intérieur des parcs.

Les parcs disposent de campings qui fonctionnent de deux façons différentes. Certains sites proposent la réservation à l'avance, et vous pouvez vous rendre sur le site recreation.gov pour effectuer vos réservations. Les campings des parcs nationaux sont très fréquentés, particulièrement en juillet et août. En général les places à réserver sont mises en vente 5 mois à l'avance sur le site Internet. Pensez-donc à vous y prendre tôt.

Les autres sites de campement fonctionnent sur le principe du premier arrivé, premier servi. Vous devez donc vous rendre sur place et espérer qu'il y en a une pour vous ! Certains emplacements de camping pour tentes sont gratuits, mais il faut dans ce cas vous attendre à ne pas avoir accès à l'eau ni à des toilettes ou douches. Pour les emplacements payants, une tente avec voiture coûtera généralement entre 10 US$ et 25 US$, tandis que le prix d'un emplacement pour camping-car oscille entre 35 et 60 US$.

Bons plans

Les sites de location chez des particuliers proposent désormais des hébergements partout. Il est très courant pour les Américains d'y réserver des " cabanes " (maisons en bois) durant les vacances pour venir s'y détendre avec sa famille et ses amis. De nombreuses cabanes ou maisons se trouvent à proximité des parcs nationaux et peuvent être louées grâce à des plates-formes comme Airbnb ou Homeaway. Pensez-donc à y faire un tour avant de partir, vous pouvez avoir de jolies surprises, tant en termes de prix que d'emplacement.

Se déplacer

Dans un pays de la taille d'un continent, la question des modes de transport est primordiale. Aux Etats-Unis, le touriste s'étonne souvent des distances qu'il parcourt pour se rendre d'une ville à une autre ou d'une attraction à l'autre. Très tôt, le pays s'est adapté aux impératifs du déplacement. Les modes de transport sont variés, efficaces et économiques.

Les meilleures solutions sont :

Les lignes aériennes intérieures pour les longues distances.

Le train sur les lignes Amtrak pour des parcours bien spécifiques.

Les bus inter-Etats, les célèbres Greyhound, pour découvrir le continent au ras du bitume et pour partager les trajets avec les habitants de l'Amérique profonde.

Les transports individuels, avec l'incontournable automobile (une solution très économique si l'on voyage à plusieurs), en camping-car pour avaler sans souci les grands espaces, ou en Harley pour un road trip de rêve  !

Avion

Si vous souhaitez visiter des parcs nationaux qui se situent à des milliers de kilomètres les uns des autres et que vous disposez d'un temps limité ou que vous ne souhaitez pas trop rouler, vous pouvez emprunter les lignes aériennes intérieures. Pris en avance, les billets sont peu coûteux et permettent de parcourir des milliers de kilomètres pour une centaine de dollars. Attention, sur les vols nationaux aux Etats-Unis, de nombreuses compagnies n'incluent pas les bagages à main et encore moins les bagages en soute dans leurs tarifs. Il faut donc bien vous renseigner sur le supplément à payer si vous ne voulez pas avoir une mauvaise surprise au moment de l'enregistrement. De plus, rien n'est gratuit à l'intérieur de l'avion, à part les boissons non alcoolisées chez certaines compagnies. Si le trajet est long, achetez un en-cas à l'avance, les produits vendus à l'intérieur de l'avion n'étant jamais très savoureux !

Dans les parcs. Il est possible de survoler certains parcs nationaux dans de petits avions. Cela permet de bien se rendre compte de la splendeur et de l'immensité de ces espaces. Renseignez-vous sur le site du service des parcs nationaux pour voir si ce service est disponible, et réservez à l'avance pour être sûr de ne pas manquer cette expérience inoubliable. Pour la majorité des grands parcs nationaux, vous pouvez aussi opter pour un tour en hélicoptère, proposé par plusieurs compagnies concurrentes qui permettent d'obtenir des prix accessibles.

Bus

Pour s'y rendre. En catégorie très abordable, le réseau Greyhound (www.greyhound.com) couvre la quasi-totalité du territoire américain, mais les bus ne se rendent que rarement directement jusqu'à l'entrée des parcs nationaux. Il faut donc prévoir ensuite un autre moyen de transport pour se rendre sur les sites des parcs, ce qui peut s'avérer rapidement coûteux. Vous pouvez aussi vous renseigner auprès d'agences de voyages spécialisées dans les séjours en bus, qui proposent des itinéraires tout compris (trajet, hôtel, entrée dans les parcs...) au départ de plus ou moins grandes villes (San Francisco, Los Angeles, Jackson...). Vous n'aurez qu'à monter dans le bus le premier jour des vacances, vous serez redéposé au même endroit le dernier jour avant de reprendre l'avion du retour.

Dans les parcs. Certains parcs disposent de navettes généralement gratuites vous permettant de vous déplacer dans le parc. Vous pouvez aussi faire le choix de tours guidés payants qui vous donnent un aperçu global et rapide du parc. Certains de ces tours sont animés par des rangers, et la visite peut alors s'avérer très instructive. Vous pouvez trouver des informations sur les entreprises proposant ce type de service sur le site Internet du NPS (www.nps.gov).

Camping-car

Voyager en camping-car (" Recreationnal Vehicle ", abrégé " RV ") aux Etats-Unis est très courant et il en existe plusieurs catégories en fonction de leurs tailles (A, B, B+, C). Même le plus petit des camping-cars américains n'a rien de comparable avec un camping-car français. Ils sont énormes ! Et les prix s'en ressentent... On peut souvent atteindre 2 000 US$ la semaine pour la location. Vous pouvez réserver votre camping-car depuis la France en faisant des recherches sur Internet. Vérifier bien les conditions de location avant de signer un contrat. Si vous choisissez de partir en famille, le camping-car a l'avantage de vous éviter d'avoir à défaire les valises dans chaque hôtel sur la route, et vous permet de vous sentir vraiment libre. D'autant que beaucoup permettent aussi de transporter des vélos, et même des voitures ! Lorsque vous réfléchissez à votre itinéraire, pensez à bien vérifier entre chaque parc que vous pouvez aussi vous arrêter sur des emplacements réservés aux camping-cars car on ne peut pas s'arrêter n'importe où en chemin.

Dans les parcs. Si vous souhaitez passer la nuit dans un parc national, vous devez vous garer sur un emplacement prévu à cet effet. Vous ne pouvez pas rester sur un parking ou au bord de la route. L'emplacement est en général facturé de 30 à 60 US$ la nuitée. Certains emplacements sont gratuits, mais vous n'aurez accès ni à l'eau ni à l'électricité. Renseignez-vous pour savoir si vous pouvez faire une réservation à l'avance. Si c'est le cas, pensez à le faire le plus tôt possible.

Train
Voiture

Location de voitures. Louer une voiture est sans doute la solution idéale lorsqu'on voyage à deux ou plus. C'est la formule la plus souple pour visiter les Etats-Unis. Autonome, le voyageur peut sortir des sentiers battus et gagner à sa guise les points non desservis par les transports en commun. Les tarifs de la location sont généralement inférieurs à ceux qui sont pratiqués en Europe, les autoroutes à péage sont rares et le carburant est environ quatre fois moins cher que chez nous. Les véhicules de location sont systématiquement équipés d'une transmission automatique, ainsi que d'airbags, de radio et de climatisation. Selon les catégories, les options peuvent varier  : ainsi, le "  cruise control  " s'applique à la catégorie Premium. Tous les aéroports proposent des locations de véhicules, aux mêmes tarifs qu'en ville (pour la majorité).

Dans les parcs. Les parcs sont organisés en fonction du trafic automobile. De nombreuses personnes ne sortent d'ailleurs que très peu de leur véhicule ! Nous vous conseillons cependant de vous aventurer en dehors des routes bitumées pour découvrir la vraie beauté de l'Amérique sauvage. Toujours est-il qu'en voiture, vous n'aurez aucun problème pour vous garer, et si vous souhaitez passer la nuit dans un camping, des emplacements avec voiture sont bien sûr disponibles.

Permis de conduire. Pour un séjour de moins de trois mois, le permis de conduire français (un ou trois volets) de plus d'un an est valable dans tous les Etats. Pour louer un véhicule, il faut par contre vérifier auprès de l'entreprise s'il est possible de souscrire à un contrat avec eux en ne disposant que d'un permis français. Il arrive que certaines entreprises exigent le permis international. Même si l'agent de l'entreprise avec qui vous êtes en contact vous assure que vous pouvez n'utiliser qu'un permis français, vérifiez bien les clauses du contrat avant de signer. Vous devez être âgé d'au moins 21 ans (dans quelques cas 25 ans) pour louer une voiture aux Etats-Unis. Dès lors que le temps de séjour dépasse trois mois, le permis français ne suffit plus et il devient obligatoire de passer le permis de conduire dans l'Etat de résidence. Les lois étant différentes selon l'Etat, nous vous conseillons de contacter les consulats français des Etats concernés.

Assurance. Se renseigner avec son provider de carte bleue. Seule couverture obligatoire : liability. Renseignez-vous auprès de votre assurance en France, ou contractez une assurance voyage en France, pour savoir de quelle couverture vous aurez besoin au moment de louer votre véhicule. Les employés des loueurs de voiture américain sont formés pour vendre tous les produits dérivés possibles et imaginables en termes d'assurances et de services supplémentaires. Ils sont souvent très bons, ne vous faites donc pas avoir inutilement ! Partez préparé.

Le pays est immense et on traverse souvent des zones avec peu de couverture réseau. Si vous avez peur de vous perdre ou de vous retrouver coincé au milieu de nulle part, pensez à vérifier que votre véhicule est doté d'OnStar, un système connecté qui permet la géolocalisation du véhicule, des appels d'urgence, une assistance, une connexion wifi, etc.

Taxi
Deux-roues

Moto. Pour tout biker digne de ce nom, l'Amérique se fera à moto ou ne se fera pas ! Et pour être assuré de vivre " l'american dream ", quoi de mieux qu'une Harley-Davidson ? Cette marque mythique a été fondée au début du XXe siècle à Milwaukee dans le Wisconsin. Depuis, le rêve de se frotter au bitume américain au guidon de ce bolide est devenu réalité pour nombre de bikers.

Vous pouvez réserver votre moto sans problème depuis la France, il vous suffit pour cela de vous connecter aux différentes plates-formes de réservations en ligne. Comme pour les voitures, on y trouve des promotions qui peuvent s'avérer très intéressantes, si l'on si prend assez tôt.

Lisez attentivement le détail du contrat et de l'assurance. Regardez le montant de la franchise, souvent très élevé dans les assurances motos. Avant de tenir le guidon, il vous faudra déposer une caution. Vérifiez si les casques, les antivols ou d'autres équipements sont inclus, si vous pouvez en louer ou si vous devez les prévoir vous-même (bagagerie, protections contre le froid, sacoche de réservoir, top case, remorque, etc.). Renseignez-vous aussi sur les conditions d'âge et d'années de permis, ainsi que sur le nombre de kilomètres que vous êtes autorisé à parcourir.

Comme pour la voiture ou le camping-car, il n'y a aucun problème à circuler en moto dans les parcs nationaux. Pensez à consulter le règlement pour savoir si le port du casque est obligatoire.

 

Vélo. L'Amérique est le pays de la voiture par excellence, mais le vélo gagne progressivement du terrain. Des villes comme Portland (Oregon), Denver (Colorado) ou Austin (Texas) ont développé des politiques de la ville tournées vers ce moyen de transport. Les pistes cyclables sont de plus en plus nombreuses et les métropoles se dotent progressivement de leur propre système de vélos en libre-service.

Dans les parcs, le vélo est soumis à la même réglementation que les voitures. Il existe rarement des pistes cyclables (à quelques exceptions près comme le Yosemite), et vous devez donc souvent emprunter les mêmes routes que les voitures. Et en été, les routes des parcs les plus célèbres comme le Yellowstone, le Grand Canyon ou le Yosemite sont très fréquentées par les voitures. On ne peut généralement utiliser que les routes principales et il est en général interdit de parcourir les sentiers à vélo. Pratique, on trouve la plupart du temps des loueurs de vélo à proximité de l'entrée des parcs, les informations à ce sujet sont disponibles sur le site du service des parcs nationaux. Les loueurs de vélos proposent aussi des tours organisés dans certains parcs. A noter que le port du casque peut être obligatoire dans certains parcs, renseignez-vous avant de pédaler !

Adresses Futées des Parcs nationaux américains

Où ?
Quoi ?
Avis