Guide des Parcs nationaux américains : Les plus des parcs nationaux américains

Les Etats-Unis autrement

Faire le tour de ses parcs nationaux permet de découvrir l'Amérique des origines, celle du continent vierge tel que l'ont connu les premiers colons, du moins en terme de paysages. Les parcs nationaux sont des infrastructures privilégiées pour préserver ces espaces de la frénésie modernisatrice des Etats-Unis. Loin du bouillonnement urbain et moderne, on retrouve dans ces grands espaces des segments de paysage exempts des aléas du développement.

Une nature grandiose

Les Etats-Unis, peut-être plus que tout autre territoire, sont un espace de grandeurs naturelles. Les canyons, les lacs, les déserts, les montagnes, les rivières, l'océan et ses récif de corail, ses grottes, ses badlands, ses plaines... Tout est immense, les espèces animales sont également plus grandes que leurs cousins européens. La nature a déployé des formes incroyables, sous l'influence de la tectonique, du climat et de l'érosion. On en verra de toutes les couleurs, et certains endroits paraissent tout simplement insolites, incroyables. Ainsi, la prairie des grandes plaines, les dunes blanches ou les canyons de toute sorte, les lacs du parc Yellowstone et toutes les montagnes du Nevada, du Colorado, de l'Arizona, du Wyoming...

Une vie sauvage préservée

Lorsqu'on vient d'un continent où la densité humaine a épuisé sa nature et fait disparaître des proportions importantes de sa vie sauvage, les Etats-Unis, a fortiori dans les parc nationaux, ont de quoi surprendre. Les ours, les crocodiles, les loups, les bisons, les coyotes, les tortues géantes et des centaines d'espèces endémiques, comme la chèvre des Rocheuses, le mouflon de Dall ou le pygargue à tête blanche, évoluent en toute liberté. La structure des parcs nationaux a su préserver cette vie sauvage. Et visiter les parcs n'équivaut pas à un panorama de parc d'attractions. Il faudra s'adapter, savoir vivre dans le nature... et en compagnie de ses habitants.

Les reliques visibles de l'histoire américaine

Le statut des National Monuments sert aussi en partie a préserver des lieux de mémoire, vestiges des civilisations qui ont précédé l'arrivée des colons européens. Au Nouveau-Mexique par exemple, nombreux sont les sites de la civilisation précolombienne des pueblos, des ruines assez bien conservées, que l'on pourra arpenter, pour ainsi comprendre la richesse de ces cultures. Ce sont aussi les lieux de culte des tribus Sioux dans le Midwest, ou même des sites des premiers colons dans les Appalaches. Ce sont encore les infrastructures des mineurs au Texas, ou bien les lieux liés à la vie des présidents américains, comme la maison de George Washington en Virginie.

Le National Park Service préserve ainsi non seulement la nature américaine mais aussi les traces visibles de son histoire qu'elle a choisi de conserver.

Des loisirs nature sans limite

Randonnée, à pied, à cheval, à vélo, rafting, escalade, thermalisme, kayak, canyoning, plongée sous-marine, pêche ; les activités de plein air proposées dans les parcs nationaux américains sont innombrables ! Si la voiture reste l'instrument privilégié de la visite des parcs (grandes distances obligent !), les parcs nationaux se prêtent à toutes les activités imaginables en rapport avec la nature - tant qu'elles ne lui sont pas nuisibles. Visiter les parcs nationaux américains, c'est également entreprendre une projection de soi dans la nature, dans la pratique de tous les sports possibles.

Adresses Futées des Parcs nationaux américains

Où ?
Quoi ?
Avis