Guide des Parcs nationaux américains : Sécurité et accessibilité

Animaux sauvages

Dans TOUS les parcs, il est strictement interdit de nourrir les animaux sauvages ou de laisser traîner de la nourriture sous une tente, dans une voiture. Les déchets doivent être placés dans des poubelles métalliques spéciales, résistantes à certains mammifères comme l'ours.

Au voleur  !

Il est recommandé de déposer passeports, billets d'avion et argent en lieu sûr et de conserver sur soi une photocopie des premières pages de votre passeport. Il convient d'éviter de garder des bagages et des documents dans une voiture en stationnement, ainsi que de les laisser sans surveillance dans les aéroports, les gares, les agences de location de voitures ou les halls d'hôtel. En raison du risque élevé de fraude concernant les cartes bancaires, il est recommandé d'effectuer les paiements en espèces pour de petites sommes et dans les établissements modestes et, en toute circonstance, de ne pas perdre sa carte de vue.

Catastrophes naturelles et phénomènes météorologiques

Les risques de catastrophes naturelles et de phénomènes météorologiques violents sont beaucoup plus importants aux Etats-Unis qu'en Europe. Il est donc conseillé, avant toute excursion dans un parc naturel ou voyage par la route, de s'informer des prévisions météo et de respecter les consignes données par les autorités locales en cas d'avis de tempête ou de tornade. Dans les parcs naturels, surtout en montagne et dans les régions désertiques, il convient de ne pas s'écarter des sentiers balisés et de s'informer systématiquement auprès des guides locaux.

Ouragans et tornades

Les risques d'ouragans sont fréquents tant sur la côte Atlantique que celle du golfe du Mexique (Etats de Floride, d'Alabama, du Mississippi, de Louisiane et du Texas) et, dans une proportion moindre, sur les côtes de Géorgie et de Caroline, entre début juin et octobre. Il faut donc être à l'écoute de la radio ou de la télévision de façon régulière lorsqu'un ouragan est annoncé. Deux phases d'alerte  :  Hurricane Watch, ou observation, et Hurricane Warning, quand la menace se précise. Ces alertes sont valables également en cas de tornades (tornadoes), d'inondations progressives (floods) et d'inondations subites (flash floods). Des informations sont mises à jour, au fur et à mesure de l'évolution de la situation, sur le site Internet du consulat général de France à Miami (www.consulfrance-miami.org), lequel renseigne également sur les précautions à prendre et établit des liens vers les sites Internet locaux pertinents.

Risques sismiques

Les risques sismiques sont importants en Californie. Il est impératif de consulter les instructions à suivre en cas de séisme, qui sont disponibles dans les chambres d'hôtel.

Conduite

Les règles de conduite ne sont pas fondamentalement différentes de celles que nous connaissons en France, mais quelques points sont à noter. Même si vous avez loué une voiture puissante ou la dernière décapotable à la mode, vous ne pourrez pas dépasser les 45, 55, 60, 70, 80 miles à l'heure, en fonction des indications routières. Attention aussi aux limitations aux abords des établissements scolaires, bien souvent en dessous de 30 miles à l'heure (48 km/h). Respectez strictement cette règle ou vous finirez dans la prison du comté, avec une forte amende et un retrait de permis. Les shérifs sont impitoyables  !

La ceinture de sécurité est obligatoire à l'avant et à l'arrière du véhicule. Aux Etats-Unis, il n'y a pas de règle en ce qui concerne la façon de doubler. Gauche ou droite, à vous de choisir  ! Les sorties peuvent également se trouver à gauche ou à droite.
Les directions des différentes files étant annoncées à l'avance, il s'agit d'être attentif. Les enfants de moins de 5 ans doivent être placés dans un siège spécial. Vous devez allumer vos feux de route même en pleine journée  : c'est la loi  ! Autre règle absolue qui, en cas de non-respect, peut vous valoir immédiatement une amende  : il faut s'arrêter pour laisser passer les piétons engagés sur les passages protégés, toujours prioritaires. En arrivant au National Park de vos rêves, attention à la réglementation. Chaque parc à la sienne.

Randonner

Soyez en bonne condition physique et en mesure de survivre par vos propres moyens. Ne randonnez jamais seul. Ne vous éloignez pas des pistes balisées. Gardez toujours vos enfants en vue. Emportez une carte récente des sentiers (et sachez la lire  !) ainsi que deux petites lampes de poche, même pour une balade diurne  : vous pouvez être retardé et surpris par la nuit. Emportez suffisamment d'eau, au minimum 3 litres par personne et par jour. Toute eau recueillie dans l'arrière-pays doit être traitée par ébullition une minute ou filtration microporeuse pour être consommable sans risque. Emportez une trousse de premiers soins. Consultez la météo et soyez prêt à un brusque changement de situation. Portez des chaussures ou des bottes assurant un bon soutien de la cheville. Evitez l'hypothermie en restant sec. Portez des vêtements pouvant être facilement retirés ou superposés. Ayez toujours un coupe-vent et un imperméable - même les jours ensoleillés en altitude  ! Ne tentez pas de franchir des flots grossis par la pluie  : ils baissent rapidement après l'arrêt des précipitations et un peu de patience peut vous sauver la vie  ! Si les eaux ne baissent pas, faites demi-tour. Lors d'un franchissement, portez des chaussures pour protéger vos pieds et munissez-vous d'un bâton solide en guise d'appui supplémentaire. Débouclez la sangle de la taille de votre sac à dos afin d'être prêt à vous en débarrasser rapidement. Enfin, avant de partir, laissez à une personne responsable votre itinéraire et vos horaires de retour. Randonner dans un canyon signifie descendre et puis remonter, à l'inverse d'une randonnée en montagne où l'on monte avant de redescendre. Descendre semble toujours très facile au randonneur non expérimenté, qui attendra d'être fatigué ou d'avoir faim pour s'arrêter. Ainsi de nombreux panneaux "  Danger de mort  " sont affichés au début de la descente pour informer les touristes des périls et leur rappeler de faire très attention.

Contactez le  911 en cas de problème.

A savoir sur place

Comportements à respecter

Les Américains étant généralement très respectueux de la loi, le même respect est attendu des touristes, qui sont appelés à se conformer scrupuleusement aux réglementations en vigueur.

En cas de contact avec la police, il est impératif de ne pas élever la voix, d'éviter des gestes brusques ou agressifs et de ne pas faire de fausses déclarations. En cas de litige, il convient d'alerter le consulat général compétent pour la circonscription concernée. Les Américains sont très tolérants en matière vestimentaire. Cependant, le monokini est formellement proscrit, même pour les petites filles. Les enfants, bébés compris, doivent porter un maillot (changer un nourrisson en public peut choquer).

Il est recommandé d'adopter une attitude réservée à l'égard des personnes du sexe opposé  : des propos, attitudes ou plaisanteries anodins dans les pays latins peuvent ici mener au tribunal. Les plaintes pour harcèlement sexuel peuvent également être déposées contre les mineurs. Les enfants doivent utiliser, comme les adultes, les toilettes correspondant à leur sexe.

Dans de nombreux Etats, la détention d'armes à feu est autorisée et courante. Les visiteurs doivent donc, en toute circonstance, garder leur calme et leur sang-froid.

La vente de tabac est interdite aux moins de 21 ans et l'acheteur peut être amené à prouver son âge. Il est interdit de fumer dans de nombreux lieux publics  : transports en commun, bureaux, restaurants. Depuis le 1er mai 2016, il est formellement interdit de fumer dans tous les parcs nationaux américains.

Alcool

La consommation d'alcool, bière incluse, est interdite en public (rue, véhicule, terrasses de café). Toute bouteille doit être transportée dans un sac opaque. Dans certains endroits, il est interdit de transporter dans son véhicule une bouteille de vin ou d'alcool ouverte. La vente d'alcool est interdite aux moins de 21 ans et l'acheteur peut être là aussi amené à prouver son âge en fournissant une pièce d'identité.

La conduite en état d'ivresse ou sous l'emprise d'une drogue (driving under influence  - DUI ) est sévèrement réprimée dans tous les Etats d'Amérique (retrait du permis de conduire, lourde amende, voire peine de prison). Outre les peines requises qui peuvent en cas d'homicide par imprudence atteindre vingt-cinq ans de prison, les mises en liberté provisoire sont le plus souvent conditionnées au versement de cautions atteignant des sommes vertigineuses. Ces peines sont aggravées en cas de refus de se soumettre à un alcootest. Le taux d'alcoolémie autorisé varie selon les Etats (0,08 % dans 15 Etats et 0,10 % dans 33 Etats).

Drogue

Les autorités américaines sont extrêmement vigilantes en ce qui concerne les stupéfiants. La possession, même en quantité infime, de stupéfiants signifie arrestation et incarcération (risque d'emprisonnement de plusieurs mois), puis expulsion avec, pour conséquence, l'interdiction de revenir sur le territoire américain pendant plusieurs années. Dans tous les cas, cela entraîne des frais d'avocats et d'amende se montant à plusieurs milliers de dollars.

Certains Etats, comme le Colorado et la Californie, ont légalisé l'usage du cannabis récréatif pour les plus de 21 ans. Il est possible d'y transporter jusqu'à 28 grammes (l'équivalent d'une ounce) de cannabis dans son véhicule, mais uniquement dans les Etats concernés. Vous n'avez par contre pas le droit de conduire si vous êtes sous l'emprise du cannabis.

Toute personne détenant sciemment ou intentionnellement des stupéfiants est passible d'une peine pouvant aller de 1 000 US$ à un an de prison (20 ans au maximum en fonction des quantités et des antécédents). Toute personne condamnée pour trafic de stupéfiants est passible d'une peine de prison (entre 20 ans et la perpétuité) et d'une amende pouvant atteindre 20 millions de dollars.

Voyager avec des enfants

Partir avec des enfants en voyage demande un minimum d'organisation. L'idéal est de prévoir des activités pour les plus petits tout au long du voyage afin qu'ils ne s'ennuient pas. Pensez donc à emporter avec vous différents jeux qui ne prennent pas trop de place, mais qui les occuperont pendant de longs trajets ou autour d'un feu de camp. Pensez aussi à prévoir un matériel adapté à leur utilisation durant la découverte des parcs : jumelles, boussole, plans, herbier...

Junior Ranger. Côté activités encadrées, le service des parcs nationaux américains propose un programme " Junior Ranger " que nous vous recommandons fortement. A l'arrivée dans chacun des parcs de votre parcours, il faut vous rendre au Visitor Center (Centre d'informations pour les visiteurs). Vous y récupérez un guide Junior Ranger spécifique à chaque parc. Votre enfant doit alors compléter le guide durant sa visite et venir le remettre au Visitor Center une fois terminé. Si les réponses accumulées dans le guide sont les bonnes, il se verra remettre un écusson de Junior Ranger. Il peut accumuler autant d'écusson que de parcs visités. Un vrai bonheur pour les grands, comme pour les petits ! Les guides sont en anglais, ils vous permettront donc de réviser l'usage de cette langue. En général, ils sont gratuits mais une contribution de 3 à 5 US$ est recommandée.

Sécurité. Les parcs sont des lieux relativement sûrs, mais il faut faire très attention au comportement des enfants face aux animaux sauvages. Ne laissez jamais vos enfants s'approcher plus que les distances de sécurités imposées. D'autre part, il arrive souvent que des vous soyez en bord de falaise, particulièrement lors de la visite de canyons. Des barrières de sécurité ne sont pas toujours installées. Ayez-donc toujours un oeil sur votre enfant.

Voyageur handicapé

Les handicapés jouissent de droits réels aux Etats-Unis. Partout, les places de parking les plus accessibles leur sont réservées. De nombreux hôtels (et tous les lieux publics) sont munis de rampes d'accès. Les trains, les aéroports, les bus Greyhound, les parcs nationaux sont équipés pour assurer divers services aux handicapés (accès, accompagnement...). Attention, la carte française de stationnement pour personne handicapée n'est pas valable aux Etats-Unis.

www.disabledtravelers.com

Si vous présentez un handicap physique ou mental ou que vous partez en vacances avec une personne dans cette situation, différents organismes et associations s'adressent à vous.

Adresses Futées des Parcs nationaux américains

Où ?
Quoi ?
Avis