Guide des Parcs nationaux américains : Fiche technique

Argent
Monnaie 

Le dollar américain (US$).

Taux de change

En février 2018 : 1 € = 1,23 US$ et 1 US$ = 0,80 €. Le taux de change fluctue en permanence, il est vivement conseillé de se renseigner sur le taux en vigueur à la date de départ.

Idées de budget

Entrée : il faut en général compter de 15 à 30 US$ par véhicule pour sept jours, de 10 à 20 US$ par moto et de 7 à 12 US$ par voyageur qui rentre à pied ou à vélo, selon le parc, sa fréquentation, ses infrastructures. Compter 10 US$ par personne pour des programmes du type Ranger Program.

Petit budget. 120 US$ par personne et par jour  : nuit en camping ou dans un petit hôtel et déplacement indépendant en voiture louée, entrée dans un parc national et déplacement au sein d'une même région. Déjeuner et dîner dans des petits restaurants dans le parc ou alentour selon la région.

Budget moyen. De 200 à 250 US$ par personne et par jour suivant la saison avec, en plus du petit budget, des repas dans de meilleurs restaurants et l'hébergement dans des B&B de charme, à l'extérieur des parcs. Visites guidées ou activités payantes à l'intérieur des parcs. Déplacements entre régions pour relier différents parcs.

Gros budget. 500 US$ dans des hôtels de très bonne qualité dans les villes à proximité des parcs ou dans des lodges luxueux avec une voiture, des visites guidées des principaux sites et activités coûteuses du type visite en hélicoptère, repas dans des bons restaurants à l'extérieur des parcs ou dans les bons restaurants des entrées. Déplacements à l'occasion de grande distance pour entreprendre la visite de parcs sur tout le territoire américain.

Le National Parks Pass

Le prix d'entrée dans les parcs est déterminé en fonction de votre mode de transport et s'échelonne de 0 à 30 US$. En voiture, vous payez pour le véhicule (maximum 4 personnes). Les enfants de moins de 15 ans n'ont en général pas à payer de frais d'entrée.

Plusieurs pass sont à la disposition du visiteur. Vous pouvez vous procurer des pass spécifiques à un seul parc ou des pass nationaux qui vous permettent un nombre illimité de visites pendant un an.

Le National Parks and Federal Recreational Lands Annual Pass vous permet d'entrer dans tous les parcs nationaux et fédéraux que vous désirez visiter. Vendu au prix de 80 US$, le Pass est valable pour quatre adultes, les enfants de moins 15 ans ayant accès aux parcs gratuitement : il suffit donc d'acheter un seul Pass par famille. L'entrée dans un parc national coûte entre 10 et 30 US$, selon le parc. On peut donc dire qu'il est rentable d'acheter un National Parks Pass dès que vous visitez au moins trois ou quatre parcs nationaux. Durée de validité  : un an à partir du mois d'achat. Vous pouvez demander le National Parks and Federal Recreational Lands Annual Pass à l'entrée de chaque parc national ou le commander sur www.nps.gov

A noter : certains jours sont gratuits dans l'ensemble des parcs nationaux américains, renseignez-vous avant de partir, en fonction de votre itinéraire, vous n'aurez peut-être tout simplement pas à payer !

Entrée gratuite : Free Entrance Days in the National Park

Chaque année, le National Park Service offre aux visiteurs, le temps de quelques jours, l'entrée gratuite à tous les parcs nationaux sur le territoire américain. C'est donc le moment idéal pour vous rendre aux parcs pratiquant un droit d'entrée. Il s'agit généralement de jours fériés ou de dates symboliques pour les parcs nationaux. En 2018, les Free Entrance Days sont le 15 janvier (Martin Luther King Jr. Day), le 21 avril (le premier jour de National Park Week), le 22 septembre (National Public Lands Day) et le 11 novembre (Veterans Day).

Les parcs nationaux américains en bref
Le National Park Service

Création du premier parc national : 1er mars 1872, le parc de Yellowstone est le premier parc national du monde.

Superficie couverte par le National Park System : 339 900 km2.

59 National Parks, 87 National Monuments, en tout 417 unités de sites protégés.

Parc le plus grand : Wrangell-St. Elias National Park (Alaska), 53 000 km2.

Parc le plus petit : Hot Springs National Park (Arkansas), 22,83 km2.

Site protégé le plus petit : Thaddeus Kosciuszko National Memorial (Pennsylvanie), 80 m2.

Budget annuel : 2,9 milliards de dollars (2017).

Employés : environ 20 000 emplois permanents et saisonniers.

Volontaires : environ 340 000 en 2016

Quartiers généraux : 1849 C Street NW, Washington D.C. 20240.

Etats-Unis

Superficie : 9 826 675 km2.

Capitale : Washington D.C.

Langue officielle : anglais.

Régime : République fédérale constitutionnelle et présidentielle.

Président actuel : Donald Trump.

Population (estimation de 2017) : 325 719 178 habitants.

PIB/habitant : 57 400 US$.

Indice de développement humain : 0,920 (douzième mondial).

Téléphone
Indicatifs et numérotation

Code pays des Etats-Unis : 1.

Les numéros que vous verrez auront tous 10 ou 11 chiffres (selon qu'ils indiquent le code pays des Etats-Unis ou non) : 1 chiffre pour le code des Etats-Unis (le 1), 3 chiffres pour l'indicatif régional, 7 chiffres pour le numéro local, présenté en deux groupes de 3 et 4 chiffres (ex : 741 9226).

Tous les numéros commençant par 1 800, 1 888 et 1 877 (ex : 1 800 654 7777) sont des numéros gratuits mais ne peuvent pas être composés depuis la France.

Il arrive que le numéro de téléphone soit donné sous forme de lettres : pour le composer, il suffit de composer les numéros correspondants aux lettres de votre clavier téléphonique. Par exemple pour le (434) 347-FARM, composez 00 1 434 347 3276.

Comment téléphoner ?

Appeler depuis la France vers les Etats-Unis. Code appel international (00) + code pays (1) + indicatif régional + numéro local à 7 chiffres. Par exemple : 00 + 1 + 434 + 123 4567.

Appeler depuis les Etats-Unis vers une autre région du pays. Composer le 1 suivi de l'indicatif régional et du numéro.

Appeler depuis les Etats-Unis vers l'étranger. Le code d'appel international est le 011 (contre le 00 en France). 011 + code pays + indicatif régional (ou indicatif portable) + numéro local. Pour la France, le code pays est le 33 et il ne faut pas composer le 0, premier chiffre du numéro. Exemples : Pour Paris, composer le 011 + 33 + 1 + 49 87 65 43. Pour Toulouse, le 011 + 33 + 5 + 69 87 65 43. Vers un portable, le 011 + 33 + 6 + 12 34 56 78.

Utiliser son smartphone aux Etats-Unis

Il est facile et peu onéreux de se procurer une carte Sim afin de pouvoir profiter des réseaux téléphonique et Internet américains. La plupart des smartphones en vente en France sont compatibles avec les réseaux GSM américains (T-Mobile et AT&T). Vous pouvez donc utiliser votre téléphone français en y insérant une carte Sim américaine que l'on trouve dans les stations-services, les " convenient store " type 7-eleven et les supermarchés (compter environ 40 US$ pour un mois).

A noter que dans les régions reculées où se trouve la plupart des grands parcs nationaux, la couverture des réseaux GSM est mauvaise. Votre utilisation des réseaux GSM est donc réservée aux grandes agglomérations. Si vous souhaitez rester connecté jusque dans les parcs nationaux, il existe des opérateurs utilisant une autre technologie (CDMA) qui permet une couverture réseau sur l'ensemble du territoire. Il s'agit des cartes Sim Sprint ou Verizon. On les trouve dans les mêmes points de vente que les GSM. Il faudra en revanche pour ces opérateurs vérifier la compatibilité avec votre téléphone (le dernier iPhone est par exemple compatible). Une fois connecté, vous pouvez consulter sans problème Google Maps, l'application GPS la plus fonctionnelle et qui a l'avantage d'être gratuite.

Décalage horaire

Les Etats-Unis (métropolitains) s'étendent sur quatre fuseaux horaires successifs : GTM -5 (côte Est du nord au sud), -6 (Midwest et Sud), -7 (Ouest sauf la côte) et -8 (côte Ouest). Dans le Maine ou en Floride, il est 6 heures plus tôt qu'à Paris ; dans le Dakota ou au Texas, 7 heures plus tôt ; dans le Colorado ou au Nouveau-Mexique, 8 heures plus tôt ; en Californie ou dans l'Oregon, 9 heures plus tôt. Les changements d'heure en été et en hiver se font pratiquement à la même période.

Formalités

Les voyageurs français se rendant aux Etats-Unis pour un voyage touristique, un voyage d'affaires ou un transit n'ont plus besoin d'être en possession d'un visa à condition de :

Présenter un passeport biométrique ou électronique, ou un passeport individuel à lecture optique en cours de validité, émis avant le 26 octobre 2005. A défaut, l'obtention d'un visa sera obligatoire.

Avoir reçu une autorisation ESTA (demande à remplir 72h avant le départ en ligne sur https : //esta.cbp.dhs.gov), assortie d'une taxe de 14 US$.

Avoir un billet d'avion aller-retour (prouvant votre sortie du territoire américain, peu importe l'aéroport d'entrée et de sortie).

Projeter un séjour de 90 jours au maximum.

Climat

Les Etats-Unis sont presque un continent à eux seuls ! Il s'y trouve presque autant de climats qu'il y en a dans le monde entier. Pays de l'hémisphère Nord, on peut définir ces deux caractéristiques : plus on va vers le sud, plus il fait chaud et moins les saisons sont différenciées ; plus on va vers l'intérieur, plus le climat est sec, continental, avec des saisons marquées.

Le nord-est connaît un climat océanique tempéré similaire à celui de l'Europe sur la même latitude, avec des étés frais ou assez chauds, des hivers doux, et des saisons intermédiaires longues. La pluviométrie y est comparativement élevée. Des influences contraires brouillent le climat sur la côte Est : du sud jusqu'à New York, le climat est tempéré et réchauffé par le Gulf Stream, tandis qu'au large de New York le courant froid du Labrador amène une influence polaire.

Le Midwest connaît un climat continental avec des étés torrides et des hivers froids (plus froids, plus on va au nord).

Tout le sud de la côte Atlantique possède un climat aux accents tropicaux, chaud et humide, de plus en plus marqués plus on va vers le sud.

Les Appalaches et le sud-est intérieur connaissent un climat mixte subtropical et tempéré.

A mesure que l'on va vers l'ouest, on trouve un climat de plus en plus sec, voire désertique, froid au nord et chaud au sud ; le Texas, le Nevada, l'Arizona, le Colorado ou l'Utah connaissent notamment un climat semi-désertique, chaud et aride avec de vrais déserts. Plus au nord, certains territoires possèdent un climat aride et froid, comme le Great Basin.

La côte californienne, à l'ouest, possède un climat tropical de type méditerrannéen très ensoleillé, très chaud autour de Los Angeles, mais riche en brouillards autour de San Francisco, en raison du courant marin froid de la Californie.

Les Rocheuses possèdent un climat continental montagnard marqué, avec des chutes de neige abondantes. L'altitude fait baisser les températures.

Le nord de la côte Pacifique connaît un climat océanique, humide et assez doux. Les précipitations y sont très abondantes (plus de 800 mm par an).

L'Alaska est mère d'un climat polaire, avec des hivers longs et glaciaux. Plus on s'éloigne de la côte, plus le cimat y est continental et froid. L'amplitude thermique est forte, les précipitations sont faibles et les étés très courts.

Hawaï possède un climat typiquement tropical, avec deux saisons sèches et deux humides. Ce climat est chaud et humide, cependant moins que dans d'autres territoires de la même latidue en raison des forts alizés. La grande saison des pluies est en hiver, et la grande saison sèche en été. L'été est favorable au développement des cyclones tropicaux.

Les Samoa américaines, dans l'océan Pacifique, possèdent un climat équatorial du Pacifique sud, chaud et humide toute l'année, et sujet aux cyclones.

Saisonnalité

D'une manière générale, la belle saison va de mai à septembre dans tous les Etats-Unis. Cependant, dans les Etats au climat chaud et aride (Arizona, Colorado, Texas, Nouveau-Mexique, en partie Nevada et Utah), le plein été est déconseillé en raison des fortes chaleurs. Pour l'Alaska, l'été ne dure que de fin juin à mi-août. Bien des parcs sont accessibles en hiver cependant, la neige ajoutant à la beauté des paysages ; mais certains ferment pendant la basse saison.

Drapeau des Etats-Unis

Surnommé Stars and Stripes (des étoiles et des bandes) ou en français "la Bannière étoilée", il a été adopté le 14 juin 1777, moins d'un an après la Déclaration d'indépendance, signée le 4 juillet 1776. Il est composé de 13 bandes horizontales rouges et blanches en alternance, avec un rectangle bleu dans le coin supérieur gauche. Ce rectangle est parsemé de 50 petites étoiles blanches disposées en 9 colonnes horizontales, composées alternativement de 6 et 5 étoiles. Le blanc symbolise la pureté et l'innocence, le rouge le courage et la hardiesse, et le bleu la prudence, la persévérance et la justice. Les 50 étoiles du drapeau symbolisent les 50 Etats du pays, tandis que les 13 bandes horizontales représentent les 13 Etats fondateurs de la nation : Connecticut, New Hampshire, New York, New Jersey, Massachusetts, Pennsylvanie, Delaware, Virginie, Caroline du Nord, Caroline du Sud, Georgie, Rhode Island et Maryland. La légende dit que George Washington interpréta le drapeau comme suit : les étoiles viennent du ciel, le rouge vient des couleurs britanniques et les bandes blanches marquent la sécession d'avec l'Angleterre. La composition du drapeau américain a inspiré les drapeaux d'autres nations, à l'instar de ceux du Chili, de la Malaisie et de Porto Rico.

Adresses Futées des Parcs nationaux américains

Où ?
Quoi ?
Avis