Guide des Parcs nationaux américains : Argent

Monnaie

L'unité de base est le billet d'un dollar (1 US$ =100 cents). Il existe également des billets de 2, 5, 10, 20, 50 et 100 US$. Attention, ils sont tous de la même couleur. Il y a des pièces de 1 cent (penny), 5 cents (nickel), 10 cents (dime), 25 cents (quarter) et 50 cents. Munissez-vous de nombreux quarters pour tous les distributeurs ou autres appareils de paiement automatique. Avant votre départ, vous pouvez changer des euros en dollars, ou bien apporter des euros aux Etats-Unis pour les changer sur place.

Taux de change

Février 2018 : 1 € = 1,23  US$  et 1 US$ = 0,80 €.

Le taux de change fluctue en permanence, il est vivement conseillé de se renseigner sur le taux en vigueur à la date de départ.

Coût de la vie

Même si le coût global de la vie est supérieur à celui de la France, certains types de marchandises ou de biens sont moins chers aux Etats-Unis. L'automobile, l'essence et le hig-tech en constituent des exemples flagrants. La nourriture, plus chère lorsqu'on désire cuisiner à la française, est globalement meilleur marché. Les voyages en avion, les péages d'autoroutes (beaucoup sont gratuites) et les restaurants sont meilleur marché.

Budget

Entrée : il faut en général compter de 15 à 25 US$ par véhicule pour sept jours, et de 7 à 15 US$ par voyageur qui rentre par un autre moyen de transport, selon le parc, sa fréquentation, ses infrastructures. Compter 10 US$ par personne pour des programmes du type Ranger Program.

Petit budget. 120 US$ par personne et par jour  : nuit en camping ou dans un petit hôtel et déplacement indépendant en voiture louée, entrée dans un parc national et déplacement au sein d'une même région. Déjeuner et dîner dans des petits restaurants dans le parc ou alentour selon la région.

Budget moyen. De 200 à 250 US$ par personne et par jour suivant la saison avec en plus du petit budget des repas dans de meilleurs restaurants et l'hébergement dans des B&B de charme, à l'extérieur des parcs. Visites guidées ou activités payantes à l'intérieur des parcs. Déplacements entre régions pour relier différents parcs.

Gros budget. 500 US$ dans des hôtels de très bonne qualité dans les villes à proximité des parcs ou dans des lodges luxueux avec une voiture, des visites guidées des principaux sites et des activités coûteuses du type visite en hélicoptère, des repas dans des bons restaurants à l'extérieur des parcs ou dans les bons restaurants des entrées. Déplacements à l'occasion de grande distance pour entreprendre la visite de parcs sur tout le territoire américain.

Banques et change

Les banques ferment tôt, en général vers 16h. Vous pourrez y changer vos euros. Sachez cependant que les frais de change peuvent être multipliés par cinq d'un bureau de change à un autre (ces frais sont souvent déjà inclus dans le taux de change affiché). On constate la même pratique en France. Préférez donc la carte bancaire. Pour les paiements comme les retraits par carte, le taux de change utilisé pour les opérations s'avère généralement plus intéressant que les taux pratiqués dans les bureaux de change (à ce taux s'ajoutent des frais bancaires, indiqués ci-dessous.)

Carte bancaire

Si vous disposez d'une carte bancaire (Visa, MasterCard, etc.), inutile d'emporter des sommes importantes en espèces. Dans les cas où la carte n'est pas acceptée par le commerçant, rendez-vous simplement à un distributeur automatique de billets.

En cas de perte ou de vol de votre carte à l'étranger, votre banque vous proposera des solutions adéquates pour que vous poursuiviez votre séjour en toute quiétude. Pour cela, pensez à noter avant de partir le numéro d'assistance indiqué au dos de votre carte bancaire ou disponible sur internet. Ce service est accessible 7j/7 et 24h/24. En cas d'opposition, celle-ci est immédiate et confirmée dès lors que vous pouvez fournir votre numéro de carte bancaire. Sinon, l'opposition est enregistrée mais vous devez confirmer l'annulation à votre banque par fax ou lettre recommandée.

Conseils avant départ. Pensez à prévenir votre conseiller bancaire de votre voyage. Il pourra vérifier avec vous la limitation de votre plafond de paiement et de retrait. Si besoin, demandez une autorisation exceptionnelle de relèvement de ce plafond.

Retrait

Quand vous payez en espèces, évitez les coupures supérieures à 50 US$ ; elles seront parfois refusées par les commerçants.

Trouver un distributeur. Vous en aurez à votre disposition un peu partout, dès l'aéroport, en ville (y compris dans les centres commerciaux), comme sur les routes (dans les stations services). Pour connaître le plus proche, des outils de géolocalisation de distributeurs sont à votre disposition. Rendez-vous sur visa.fr/services-en-ligne/trouver-un-distributeur ou sur mastercard.com/fr/particuliers/trouver-distributeur-banque.html.

Utilisation d'un distributeur anglophone. De manière générale, le mode d'utilisation des distributeurs automatiques de billets (" ATM " en anglais) est identique à la France. Si la langue française n'est pas disponible, sélectionnez l'anglais. " Retrait " se dit alors " withdrawal ". Si l'on vous demande de choisir entre retirer d'un " checking account " (compte courant), d'un " credit account " (compte crédit) ou d'un " saving account " (compte épargne), optez pour " checking account ". Entre une opération de débit ou de crédit, sélectionnez " débit ". (Si toutefois vous vous trompez dans ces différentes options, pas d'inquiétude, le seul risque est que la transaction soit refusée). Indiquez le montant (" amount ") souhaité et validez (" enter "). A la question " Would you like a receipt ? ", répondez " Yes " et conservez soigneusement votre reçu.

Frais de retrait. L'euro n'étant pas la monnaie du pays, une commission est retenue à chaque retrait. Les frais de retrait varient selon les banques et se composent en général d'un frais fixe d'en moyenne 3 euros et d'une commission entre 2 et 3 % du montant retiré. Certaines banques ont des partenariats avec des banques étrangères ou vous font bénéficier de leur réseau et vous proposent des frais avantageux ou même la gratuité des retraits. Renseignez-vous auprès de votre conseiller bancaire. Notez également que certains distributeurs peuvent appliquer une commission, dans quel cas celle-ci sera mentionnée lors du retrait.

Cash advance. Si vous avez atteint votre plafond de retrait ou que votre carte connaît un disfonctionnement, vous pouvez bénéficier d'un cash advance. Proposé dans la plupart des grandes banques, ce service permet de retirer du liquide sur simple présentation de votre carte au guichet d'un établissement bancaire, que ce soit le vôtre ou non. On vous demandera souvent une pièce d'identité. En général, le plafond du cash advance est identique à celui des retraits, et les deux se cumulent (si votre plafond est fixé à 500 €, vous pouvez retirer 1 000 € : 500 € au distributeur, 500 € en cash advance). Quant au coût de l'opération, c'est celui d'un retrait à l'étranger.

Paiement par carte

Préférez payer avec votre carte bancaire quand cela est possible. Les frais sont moindres que pour un retrait à un distributeur et la limite des dépenses permises est souvent plus élevée.

Notez que lors d'un paiement par carte bancaire, il est possible que vous n'ayez pas à indiquer votre code pin. Une signature et éventuellement votre pièce d'identité vous seront néanmoins demandées.

Acceptation de la carte bancaire. L'utilisation de la carte de crédit est aussi aisée qu'en France : tout le monde l'accepte et pour presque tous les montants. S'il vous est toutefois nécessaire de retirer des espèces, vous trouverez souvent un distributeur à proximité.

Frais de paiement par carte. Hors zone Euro, les paiements par carte bancaire sont soumis à des frais bancaires. En fonction des banques, s'appliquent par transaction : un frais fixe entre 0 et 1,20 € par paiement, auquel s'ajoutent de 2 à 3 % du montant payé par carte bancaire. Le coût de l'opération est donc globalement moins élevé que les retraits à l'étranger. Renseignez-vous auprès de votre conseiller bancaire.

Transfert d'argent

Avec ce système, on peut envoyer et recevoir de l'argent de n'importe où dans le monde en quelques minutes. Le principe est simple : un de vos proches se rend dans un point MoneyGram® ou Western Union® (poste, banque, station-service, épicerie...), il donne votre nom et verse une somme à son interlocuteur. De votre côté de la planète, vous vous rendez dans un point de la même filiale. Sur simple présentation d'une pièce d'identité avec photo et la référence du transfert, on vous remettra aussitôt l'argent.

Pourboires, marchandage et taxes
Pourboire

Le service n'est pratiquement jamais compris. Il convient de laisser un pourboire (tip), rémunération principale du serveur ou de la serveuse. Il est d'usage de laisser 15 à 20 % du montant hors taxe, que ce soit dans les hôtels, les restaurants, au chauffeur de taxi. A l'hôtel, on donne 1 ou 2 US$ au chasseur par valise ainsi qu'au portier qui appelle un taxi. Si vous réglez par carte de crédit, indiquez dans la case prévue à cet effet le montant du pourboire que vous souhaitez laisser. N'oubliez pas le tip. A défaut, le caissier risquerait de remplir cette case lui-même au tarif applicable. C'est à vous de faire le calcul. Un système simple  : tip = taxe x 2.

A savoir  : les Français n'ont pas une grande réputation de générosité au moment de payer l'addition et passent pour des stingy (radins). Sachez remercier par un tip convenable, surtout si le service a été efficace et souriant... Le pourboire se traduit par tip, mais aussi par gratuity. Un faux-ami bon à connaître pour éviter toute confusion !

Marchandage

Les consommateurs américains ont une nouvelle tactique pour faire des économies  : le marchandage. Comme au souk, ils négocient les prix. Plus seulement pour les automobiles et les bijoux, mais aussi pour les technologies numériques audiovisuelles, les canapés, les tapis et même les vêtements. Cette pratique a été mise en place dans des grands magasins. C'est une conséquence de la crise économique américaine. Ce marchandage est informel, mais connu de la direction des magasins. Les vendeurs et les gérants de ces grandes surfaces ont ainsi plus de liberté sur le prix afin de retenir les clients. Dans ces négociations, le client a souvent le dessus et le vendeur baisse rapidement son prix. Par ailleurs, la vente sur Internet donne aux consommateurs le pouvoir de contester les prix en magasin et provoque une concurrence aux prix les plus bas. A partir de cette constatation, on peut dire que le marchandage est largement répandu dans l'économie américaine face à la crise économique et à la concurrence agressive. Pour les touristes, la négociation est possible, hors saison et/ou dans des endroits peu fréquentés. Dans de nombreux établissements hôteliers moyenne gamme (type Best Western), les prix sont négociables. Les hôteliers préfèrent baisser le prix d'une chambre de 10 à 20 % pour avoir un bon taux d'occupation que de laisser les chambres inoccupées.

Taxes

N'oubliez jamais, sous peine de douloureuse surprise au moment de l'addition, que les prix sont toujours mentionnés hors taxes (variables selon les Etats, les villes et le type d'activité), que ce soit dans les boutiques où la taxe sera ajoutée à la caisse, ou dans les hôtels, restaurants, etc. Taxe à laquelle il faut souvent ajouter... le fameux pourboire (eh oui  !). Ces taxes ne sont récupérables en aucune façon, sauf pour les achats effectués en Louisiane, auquel cas on les récupère à l'aéroport de la Nouvelle-Orléans.

Duty Free

Puisque votre destination finale est hors de l'Union européenne, vous pouvez bénéficier du Duty Free (achats exonérés de taxes). Attention, si vous faites escale au sein de l'Union européenne, vous en profiterez dans tous les aéroports à l'aller, mais pas au retour. Par exemple, pour un vol aller avec une escale, vous pourrez faire du shopping en Duty Free dans les trois aéroports, mais seulement dans celui de votre lieu de séjour au retour.

Adresses Futées des Parcs nationaux américains

Où ?
Quoi ?
Avis