Guide des Parcs nationaux américains : Idées de séjour

Planifier son itinéraire

Les outils

Le roadbook. Si on connaît précisément le parcours à effectuer, le plus simple consiste à établir un roadbook, avec les différentes étapes, le nom des routes, les distances entre chaque changement de direction, etc. Ce roadbook peut être établi à partir d'une carte ou d'un atlas routier, sur lesquels on aura surligné les itinéraires à prendre, ou calculé par ordinateur, soit avec un logiciel dédié (Microsoft AutoRoute, QuoVadis, etc.), soit sur Internet à l'aide de sites Web gratuits (Google Map, Mappy, Michelin et autres). Il suffit ensuite de l'imprimer et de le glisser dans son lecteur de carte.

Le GPS. Dans son utilisation basique, le GPS permet de rejoindre deux points sans risque d'erreur ou de se perdre en cours de route : vous êtes localisé en permanence. Si son intérêt est mineur quand on utilise les grands itiné­raires, il devient en revanche très important lors de la traversée des grandes villes et de leurs agglomérations, quand la carte n'est plus assez précise et ne peut pas être consultée sans risque d'accident. L'aide supplémentaire apportée par le guidage vocal est incomparable.

En utilisation " réfléchie ", votre itinéraire peut être rentré étape par étape. Le GPS vous permettra alors de découvrir toutes les routes, curiosités, points de chute dont vous aurez déterminé les coordonnées à l'avance sur votre roadbook. Evidement, les inconditionnels de la carte trouveront toujours à redire, notamment sur l'aspect aventure qui n'est plus au rendez-vous... Mais cet aspect devient beaucoup moins intéressant quand la nuit tombe, qu'il pleut et qu'on est fatigué... Tous les loueurs de voitures aux Etats-Unis proposent des GPS, il faudra prévoir un supplément journalier pour sa location (environ 10 à 15 US $ par jour).

Attention, l'utilisation d'un GPS ne doit en aucun cas vous empêcher de faire preuve d'une vigilance constante et accrue en ce qui concerne votre itinéraire. Les parcs nationaux recensent de plus en plus de personnes égarées pour avoir suivi aveuglément leur navigateur. Les conséquences peuvent être désastreuses, en particulier dans les zones où la chaleur dépasse aisément les 40 °C en été, comme dans la Death Valley ou à Joshua Tree, où les risques de se perdre et de manquer d'eau sont bien réels. Le phénomène de " Death by GPS " n'a rien d'une blague et n'est pas à prendre à la légère. N'oubliez pas que la technologie n'est pas infaillible, et qu'elle peut atteindre ses limites dans l'environnement parfois hostile et reculé des parcs nationaux.

Les applications mobiles. Si votre forfait vous le permet ou que vous avez décidé d'acquérir une carte Sim américaine durant votre séjour, vous pouvez utiliser votre smartphone pour accéder à des applications qui vous aideront à planifier votre voyage. Le National Park Service a mis au point des applications afin d'aider les visiteurs à découvrir au mieux certains parcs nationaux. C'est notamment le cas avec les applis NPS Yellowstone et NPS Grand Teton, qui peuvent être utilisées qu'il y ait ou non du réseau (téléchargez l'application, allez dans Settings puis choisissez l'option Download Offline Content). Vous aurez ainsi toujours accès à une carte interactive et très détaillée du parc, recensant tous les points d'intérêt, les sentiers de randonnée, les stations essence, les campings, les parkings...

Il va sans dire que les Etats-Unis sont à la pointe de ce qui se fait de mieux en matière d'applications mobiles. Des applications de service de transports (Uber, Lyft) à celles qui trouvent les stations essence les moins chères dans les environs (GasBuddy), les campings (RV Parks & Campgrounds) ou les meilleurs restaurants végétariens (HappyCow), c'est bien simple : if you can imagine it, it exists ! comme disent les Américains (si vous pouvez l'imaginer, c'est que ça existe).

Les cartes. Pour qui ne souhaite pas s'encombrer d'un GPS (coût, encombrement, risque de vol), les cartes routières sont indispensables pour se déplacer. D'ailleurs, que vous soyez ou non équipé d'un navigateur, il n'est jamais superflu de posséder une carte de la région ou du parc que vous souhaitez explorer. Leur principal atout vient de la vue d'ensemble qu'elles donnent de la région traversée. Vous pourrez vous les procurer avant de partir. L'équivalent américain des cartes Michelin est l'éditeur Rand Mc Nally. Vous pouvez vous procurer ses cartes et atlas de la route sur Internet. Rand Mc Nally édite plusieurs atlas chaque année, et l'atlas général USA propose des cartes routières de tous les Etats, des grandes villes américaines et des parcs nationaux, ce qui se révèle très pratique pour organiser son voyage. Si vous n'avez pas le temps de vous procurer une carte avant votre départ vous trouverez des cartes routières des différentes régions que vous traverserez dans la plupart des stations-services, et à bas prix. Certains offices de tourisme en distribuent même gratuitement.

L'état du trafic

Il est très agréable de rouler sur les routes américaines. Les paysages traversés sont tellement vastes et étendus qu'il n'est pas rare de se retrouver quasiment seul pendant plusieurs centaines de kilomètres. Il faudra donc toujours garder un oeil sur le compteur, car on vous déconseille fortement de dépasser les limites de vitesse. Les voitures de polices peuvent faire chanter leur sirène et venir vous arrêter, même au fin fond du Wyoming. La plupart des voitures de location sont désormais équipées de régulateur de vitesse (" cruise control "), il faudra donc penser à s'en servir. Vous pouvez demander à votre loueur de voiture de vous montrer comment l'enclencher avant de partir sur les routes. Pensez aussi à faire le plein régulièrement. Il arrive de ne pas croiser de pompe à essence pendant plusieurs dizaines voir centaines de kilomètres. Dans le Wyoming par exemple, ravitaillez-vous dès que vous le pouvez.

A l'approche des grandes villes, les embouteillages peuvent vite devenir cauchemardesques, on pense notamment à NYC, Los Angeles ou San Francisco. Si vous avez à traverser une grande agglomération, il faudra essayer de ne pas y arriver en pleine heure de pointe. Sachez que les américains ont des horaires de bureaux différents des nôtres. Ils partent au travail plus tôt et en reviennent donc plus tôt. Les entrées et sorties des villes principales sont la plupart du temps bouchées de 7h à 10h et de 16h à 19h. Pratique, la plupart des applications routières et GPS vous donnent des informations sur le trafic en ligne et vous pouvez aussi écouter la radio. Sur le bord des routes et autoroutes, des panneaux indiquent les fréquences des radios dédiées aux informations sur le trafic routier (qui changent en fonction des Etats traversés).

La météo

En fonction de votre type de véhicule, vous aurez plus ou moins à faire attention à la météo sur les routes et dans les parcs. Il est certain que les motards et cyclistes auront plus de mal à voyager par grand froid que les voyageurs à bord de 4 roues ou plus. Il est dans tous les cas important de se renseigner sur les conditions météo que l'on est susceptible de rencontrer. Mieux vaut éviter par exemple de prévoir un voyage à Yellowstone en plein mois de février si les chutes de neige sont très intenses. La plupart des routes sont fermées et les quelques portions encore ouvertes peuvent vite devenir impraticables. Les hôtels du parc y sont aussi pour la plupart fermés à cette période, et le camping à -10° C n'est pas des plus agréables. On peut accéder aux prévisions météo sur de multiples supports. Les chaînes de télévision et les stations radio généralistes proposent une information assez imprécise. Pour la précision des données et leur actualisation permanente, préférez les sites Web, ou les applications gratuites sur smartphones (The Weather Channel, Fresh Air...). Mais rappelez-vous que la météorologie n'est pas encore une science exacte et que les prévisions à plus de trois jours ne sont fiables qu'à environ 50 %.

Séjours courts

La distance séparant les parcs suggère sur un court séjour de regrouper les parcs d'une même région géographique. Il faut en outre compter au moins deux jours de séjour dans chaque parc. Ainsi, mieux vaudra vous concentrer, si vous venez pour une semaine, sur l'ouest, la partie américaine la plus spectaculaire en termes de paysages et la plus riche en parcs nationaux.

Dans l'ouest, vous pourrez visiter, à raison d'un à deux jours chacun, le Grand Canyon (Arizona) la Death Valley (Californie) le Yosemite (Californie). Vous aurez ainsi un aperçu de deux endroits magistraux et désertiques et d'un sublime parc de montagne. Alternativement, vous pouvez visiter Canyonlands, Bryce Canyon, Monument Valley ou Zion (Utah) et Rocky Mountain (Colorado).

Si votre point de chute est le nord des Etats-Unis, vous pourrez visiter le merveilleux parc du Yellowstone, dans les Rocheuses (Wyoming, Montana, Idaho), Grand Teton (Wyoming) toujours dans les Rocheuses, et Badlands (Sud Dakota) ou Theodore Roosevelt (Nord Dakota) pour un parc de la prairie et des badlands des Grandes Plaines.

Si vous vous concentrez sur l'est du pays, visitez la Mammoth Cave dans le Kentucky, une superbe grotte (un jour), le Congaree en Caroline du Sud, forêt inondée (deux jours), et le très agréable Great Smoky Mountain (trois jours) dans les Appalaches en Caroline du Nord et dans le Tennesse. Mais cela vaut la peine de sacrifier un ou deux de ces derniers pour avoir le temps d'aller en Floride et voir les merveilles subtropicales des mangroves des Everglades (deux jours) et tâter de l'océan dans le parc de Biscayne.

Voici deux exemples de séjours courts, sur 7 à 10 jours :

10 jours à Las Vegas et les grands parcs

Un parcours un peu rapide et fatiguant mais qui permet de voir l'essentiel de Las Vegas, de ses alentours et des grands parcs voisins. 2 jours complets et 4 nuits sont prévus à Las Vegas. Comptez entre 1 500 et 1 800 km.

Jour 1. Le Strip (centre et sud). Arrivée et installation. Visite du centre du Strip, coté est (Palazzo et Venetian, Flamingo, Paris...), puis côté ouest (Treasure Island, Mirage, Caesar et Bellagio, City Center...) et sud (New York, Excalibur, Luxor, Mandalay, MGM...). En fin d'après-midi, découverte des shows gratuits sur le Strip (volcan du Mirage et fontaines du Bellagio). Prévoir un grand spectacle en soirée.

Jour 2. Nord du Strip - Downtown - Arts District. Visite du Wynn et du Encore, puis du nord du Strip (Circus Circus, Stratosphere...). Déjeuner au Top of the World (Stratosphere). Dans l'après-midi, rendez-vous à Arts District (antiquaires, Arts Factory), puis à Downtown (Fremont East District et Fremont Street Experience). Passez la soirée à Downtown en explorant ses casinos.

Jour 3. Hoover Dam - Lake Mead. En matinée, visite de Hoover Dam. L'après-midi, croisière et/ou baignade au Lake Mead. Soirée et nuit à l'Hacienda Hotel & Casino de Boulder City.

Jour 4. Valley of Fire. Prenez tôt la route panoramique du Lac en direction de Valley of Fire. Après votre visite du parc, allez déjeuner à Overton, au Sugars Home Plate. L'après-midi, visitez le Lost City Museum. En milieu d'après-midi, prenez la route vers l'entrée sud de Zion National Park. Soirée libre à Springdale où vous aurez réservé un hébergement.

Jour 5. Zion National Park. Tôt le matin, visite de Zion Canyon (en navette ou à pied). Pique-nique ou restaurant dans le parc. En fin d'après-midi, quittez le parc par l'est, en direction de Bryce Canyon. Prévoyez d'arriver à Bryce Canyon avant le couchant ou arrêtez-vous pour la nuit au Riverside Resort & Park Ranch (50 km avant le parc).

Jour 6. Bryce Canyon. Randonnée à Bryce Canyon au lever du soleil. Pique-nique ou restaurant dans le parc. Dans l'après-midi, retour à mont Carmel, puis prendre la direction de la rive nord du Grand Canyon. Pour ceux qui auraient pris la route tardivement sans réservation d'hébergement dans le parc sur North Rim, arrêtez-vous à Kanab pour la nuit.

Jour 7. Grand Canyon North Rim (sauf en hiver). Prévoir une demi-journée de balade sur ce versant sauvage mais ne comptez pas aller jusqu'à la rivière et remonter dans la même journée. Pique- nique ou repas au Grand Canyon Lodge. Retour vers Las Vegas (440 km) dans l'après-midi en passant par Saint-George. Soirée à Las Vegas.

Jour 8. Red Rock Canyon. Découvrez Red Rock Canyon au matin et prenez le temps d'une balade à pied en dehors de la route panoramique. Le midi, rendez-vous à Bonnie Springs Ranch pour un bon steak. Dans l'après-midi, allez visiter Spring Mountain Ranch State Park et prenez quelques photos des nombreux burros que vous croiserez à proximité. Nuit à Bonnie Springs ou retour à Las Vegas.

Jour 9. Death Valley. Commencez la visite de Death Valley par le sud : Zabriskie Point, Devil's Golf Course, Dante's View. Repas à Furnace. Dans l'après-midi, remontez vers Scotty's Castle. Si la route est ouverte, sortez par le nord-est du parc et revenez à Vegas en suivant la Zone 51. Profitez de votre ultime soirée à Las Vegas pour assister à un dernier show.

Jour 10. Shopping à Las Vegas - Départ.

1 semaine dans les parcs du sud de la Floride

Ce voyage devrait permettre de profiter pleinement de tout le Sud de la Floride.

Jour 1. Balade dans Miami Beach et son quartier Art déco, farniente à la plage entre deux postes de garde-côtes en maillot rouge, visite des musées et des parcs, shopping dans un mall ou dans une boutique de créateur... La nuit tombée et les néons colorés mis en marche, crawl sur Ocean Drive, Collins Avenue et Washington Avenue en quête d'une ambiance qui vous plaira.

Jour 2. Visite du Biscayne National Park.

Jour 3. Départ aux aurores pour profiter de la nature qui s'éveille dans les Everglades. Découverte de l'écosystème seul ou avec un guide, balade à vélo ou en canoë.

Jour 4. Swamp tour en airboat dans les Everglades avant de prendre la route vers Key West. Vous allez pouvoir pleinement profiter des ponts qui vous conduiront au bout des Keys. Vous devez absolument assister au coucher du soleil sur Mallory Square.

Jour 5. Visite du Dry Tortugas National Park. Nous vous suggérons aussi de partir en hydravion à la découverte du fort Jefferson et de faire un peu de plongée.

Jour 6. Remontée vers Miami. Sur le chemin, on pourra faire une halte pour découvrir un spot de plongée à Marathon Key ou Key Largo.

Jour 7. Dernière balade dans Miami ou dans Miami Beach avant de prendre l'avion.

Séjours longs

Sur deux semaines, deux choix s'offrent à vous :

Soit vous continuez à vous concentrer sur une zone géographique (l'ouest et le sud-ouest, le Midwest et le nord-ouest, l'est et le sud-est) et vous ajoutez deux ou trois parcs à votre calendrier ci-dessus. Ou encore mieux : vous n'ajoutez que peu de parcs, mais vous prenez le temps de faire des activités sur place, randonnée de deux jours, escalade, canyoning, bateau (selon les parcs).

Vous pouvez mélanger deux zones, si vous prenez l'avion pour les gros trajets. Ainsi vous pourriez combiner à la fois Arizona, Colorado et Californie avec Wyoming (Yellowstone) et Dakota (Badlands), voire la Floride (Everglades et Biscayne).

Séjour dans les parcs sublimes de l'Alaska

Jour 1. Arrivée à Anchorage. La matinée doit être consacrée à la prise en charge de son véhicule ainsi qu'à l'achat des vivres et à se remettre du décalage horaire !

Jour 2. Départ vers le Wrangell St Elias National Park (5h de route). Arrêt au glacier Matanuska, facilement accessible depuis la route. Un chemin de randonnée vous permettra de vous approcher au plus près et ceux qui peuvent feront une excursion pour aller marcher sur les langues de glace chaussés de crampons.

Jours 3, 4 et 5. Wrangell-St Elias National Park. Prenez la direction de Kennecott et passez trois jours à parcourir les merveilleux paysages de cette région peu fréquentée mais tout aussi sublime que Denali. C'est aussi l'occasion de découvrir les mines abandonnées vestiges de la ruée vers l'or et de faire quelques belles randonnées.

Jour 6. Si vous vous sentez d'humeur, faites un détour par le village Gakona avec une pause au niveau du pont enjambant la Gulkana. En regardant bien sous le pont et selon la saison, des saumons tout rouges ondulent dans le courant, à la recherche de postes de frai. Un spectacle étonnant ! Continuez votre route jusqu'à Tok avant d'emprunter l'Alaska Highway vers le nord.

Jours 7, 8 et 9. Prenez la Denali Highway et faites volontairement l'impasse sur Fairbanks qui reste une grande ville sans grand charme et qui offre peu d'activités pour profiter pleinement de Denali, le parc national le plus important d'Alaska. Prévoyez au moins deux journées à l'intérieur, une consacrée aux repérages en bus où vous pourrez admirer la beauté des paysages et avec un peu de chance quelques animaux sauvages. La seconde journée sera plus orientée randonnée avec quelques stops aux endroits que vous avez préféré.

Jour 10. Retour à Anchorage, étape transitoire avant l'exploration du sud de l'Etat. Soirée en ville dans l'un de ses nombreux restaurants.

Jour 11. Portage Glacier. Depuis Anchorage, prendre la direction du sud en empruntant la Seward Highway. Première pause le long de Turnagain Arm, sorte d'immense fjord, pour observer les chèvres de montagne et les bélugas. Arrivée à Portage Glacier, premier glacier que vous découvrirez dans un pays en comptant plus de 3 000. Visite de Whittier et excursion en bateau ou en kayak pour approcher les glaciers depuis la mer. Nuit à Hope, charmant petit village au coeur de la forêt qui vous donne un premier contact avec la nature et les écureuils !

Jours 12 et 13. Seward. Direction Seward en traversant de magnifiques paysages où apercevoir un élan ou un ours est toujours possible. La route empruntée correspond au début du parcours de l'Iditarod (la plus grande course de traîneaux à chiens du monde). Une fois sur place, la ville propose quantité d'activités qui s'offrent en fonction de ses envies. Par exemple, la découverte du glacier Exit après une courte randonnée d'environ 1 km. Autre possibilité, mais plus onéreuse, passer quelques heures à bord d'un bateau permettant la découverte de la faune maritime, baleines, otaries, loutres et orques dans le parc national des fjords de Kenaï.

Jour 14. Retour à Anchorage.

Ceux qui disposeraient d'une semaine supplémentaire pourront envisager la visite des sauvages Lake Clark National Park et Katmai National Park, ou bien partir à la découverte du sud-est alaskien, notamment Juneau et le Glacier Bay National Park.

Les parcs de Californie du Nord

En deux semaines, vous pourrez découvrir les parcs naturels qui font la beauté de la Californie du Nord. Paysages resplendissants et magiques, les amoureux de la nature ne seront pas déçus.

Jour 1. Point Reyes National Seashore. Départ de San Francisco. Traversez le Golden Gate Bridge et pénétrez dans les Marin Headlands et les Muir Woods. Rejoignez Point Reyes National Seashore par la route 1 et visitez ce magnifique parc côtier. Dormez sur place en camping ou poursuivez au nord le long de la côte.

Jour 2. Mendocino Coast et Humboldt County. Longez la côte sur la route 1 et profitez des paysages à couper le souffle le long de l'océan. Rejoignez Humboldt County par l'Avenue of Giants qui traverse une forêt de redwoods géants. Dormez à Eureka.

Jour 3. Redwood National Park. Explorez ce parc national où se trouvent parmi les plus vieux et les plus hauts arbres du monde. Rejoignez Redding pour y dormir en fin de journée.

Jour 4. Shasta Cascades. Découvrez la nature volcanique de Shasta County au Lassen Volcanic National Park. Rejoignez Sacramento et passez-y la nuit.

Jour 5. Lake Tahoe. Admirez la beauté des eaux turquoise de Lake Tahoe et effectuez le tour du lac pour prendre la mesure de ces paysages lacustres. Dormez sur place.

Jours 6 et 7. Yosemite National Park. Nature grandiose dans ce parc national mythique. Randonnées plus ou moins difficiles. Forêt de séquoias géants et cascades gigantesques.

Jour 8. Mono Lake et Mammoth Lakes. Paysage lunaire de Mono Lake et versant est de la Sierra Nevada à Mammoth Lakes. Passez la nuit à Lee Vining.

Jour 9. Kings Canyon et Sequoia National Park, plus au sud. Randonnée autour du Mont Whitney, le point culminant des Etats-Unis en dehors de l'Alaska (4 421 m). Nuit à Lone pine.

Jour 10 et 11. Excursions dans le Death Valley National Park.

Jour 12. Route vers la côte Pacifique.

Jours 13 et 14. Big Sur et la côte Pacifique. Paysages mystiques, océan déchaîné et côte déchirée de falaises dorées de Big Sur. Mammifères marins tout le long de la côte, dont les baleines grises pendant les migrations. Retour à San Francisco.

Seattle et sa région

Jours 1. Seattle. Promenez-vous dans Downtown, observez les bâtiments à l'architecture impressionnante comme la Public Library, et montez en haut de la Columbia Tower pour avoir un bel aperçu de Seattle et de ses environs. Visitez ensuite le Seattle Art Museum puis engagez-vous vers le célèbre marché de Pike Place Market, le coeur battant de la ville. Remontez ensuite vers Belltown pour découvrir ce quartier branché qui a donné naissance au courant grunge du rock, puis flânez dans le bel Olympic Sculpture Park. Finissez en beauté en dînant dans un des restaurants du quartier qui proposent de la cuisine du Pacific Northwest !

Jour 2. Seattle. Partez à la découverte du quartier historique de Pioneer Square. Promenez-vous entre les vieux bâtiments et les galeries d'art et visitez le musée très intéressant de Klondike Historical Park consacré à la grande ruée vers l'or de la fin du XIXe siècle. Vous pouvez prendre part à l'Underground Tour pour vous faire une idée de ce qu'était la ville avant le grand incendie. Continuez votre visite en entrant dans Chinatown, plus communément appelé " International District " et visitez le musée de Wing Luke pour connaître l'histoire de la communauté asiatique à Seattle. Prenez ensuite le Link Light Train jusqu'au Weslake Center où un monorail vous emmènera directement à Seattle Centre. Passez l'après-midi à parcourir le quartier et ses principales attractions (Pacific Science Center, l'Experience Music Project et le Science Fiction Museum) pour ensuite monter en haut de la fameuse Space Needle et voir le coucher du soleil ou Seattle by night. Pour le dîner, vous serez sans doute inspiré par les restaurants du quartier résidentiel de Queen Anne.

Jour 3. La péninsule Olympique. Départ de Seattle en ferry vers Bainbridge Island et Port Townsend. Découverte du centre-ville et de ses maisons victoriennes. Nuit sur place.

Jour 4. Arrêt le lendemain à Sequim pour visiter une exploitation de lavande puis à Port Angeles pour s'informer au Visitor's center du parc national Olympique. Randonnée près du Mont Olympus ou à proximité du Lake Crescent. Nuit dans un lodge.

Jour 5. Découverte des magnifiques rainforests de Hoh et de Quinault. Après-midi détente au hot pools. Balade ou baignade le long du Pacifique. Nuit dans un lodge dans le parc ou un hôtel sur la route de retour à Port Angeles.

Jour 6. Journée de route vers le nord. Ferry à Port Townsend, passage par Anacortes, pour partir ensuite à la découverte des North Cascades en prenant la belle route Hwy 20.

Jour 7. Concrete. Arrêtez-vous au point de vue de Washington Pass, au Rainy Pass, au point de vue de Ross Lake, de Diablo Lake et aux Gorge Creek Falls. Nuit à Concrete.

Jour 8. Prévoyez des randonnées dans le parc national de North Cascades, autour du Mont Baker.

Jour 9. Winthrop. Visitez ce village de cow-boys et faites une balade à cheval dans les environs. Nuit à Winthrop.

Jour 10. Lake Chelan puis retour à Seattle.

Jour 11. Mont Rainier. Ce volcan, qui figure sur toutes les cartes postales de Seattle à droite de la Space Needle, vous permettra de découvrir la nature exceptionnelle qui se trouve aux portes de la ville (1h30 de route tout de même). Rejoignez la station Paradise où vous aurez l'impression d'être au milieu des Alpes et empruntez un des nombreux sentiers pour admirer les glaciers du volcan.

Jour 12. Mount St. Helens National Volcanic Monument.

Jour 13. Retour à Seattle.

Yellowstone et le Midwest

Jour 1. Arrivée à Rapid City, South Dakota. Il faut récupérer sa voiture de location, et pourquoi pas dormir sur place pour pouvoir bien récupérer du décalage horaire.

Jour 2. Départ le matin pour le Badlands National Park, South Dakota (1 heure de route depuis Rapid City). Une journée ne sera pas de trop pour découvrir ces reliefs sédimentés exceptionnels. Dormir sur place.

Jour 3. Départ au matin pour observer les célébrissimes sculptures des têtes de George Washington, Thomas Jefferson, Theodore Roosevelt et Abraham Lincoln au Mount Rushmore National Memorial (1h30 de route depuis les Badlands). Consacrez ensuite vore après-midi à la découverte du Crazy Horse Memorial et du Wind Cave National Park, sur le même site que le Mont Rushmore. Plusieurs possibilités d'hébergement sur place (Keystone) ou retour à Rapid City.

Jour 4. Le matin, profiter encore du Wind Cave National Park, avant de partir pour votre premier long trajet en voiture, en direction du Theodore Roosevelt National Park. Environ 5 heures de route. On peut ensuite planter sa tente sur place, ou bien dormir à Medora, ville la plus proche du parc.

Jour 5. Journée consacrée à la découverte des paysages grandioses du Theodore Roosevelt National Park. Balade à pieds ou à cheval afin d'observer au plus près la faune et la flore de cet endroit splendide.

Jour 6. L'heure du départ pour le plus grand parc des Etats-Unis a sonné. 6h30 de route sont à parcourir pour y arriver. Vous pouvez vous arrêter à Billings, Montana, pour déjeuner et repartir ensuite vers Gardiner, ville à l'entrée nord du parc, où l'on trouve de nombreuses solutions d'hébergement.

Jour 7. Pour votre premier jour à Yellowstone, nous vous conseillons de vous concentrer sur la zone nord du parc. Réservez votre matinée pour une visite des Mammoths springs. Vous pouvez y pique niquer et plusieurs magasins se trouvent à l'entrée.

Jour 8. Journée randonnée autour du Canyon village. L'Artist's point est sûrement le point de vue le plus exceptionnel du parc.

Jour 9. Au sud-ouest du parc, on trouve les fameux geysers qui ont fait la renommée de Yellowstone, et notamment le célébrissime Old Faithful Geyser.

Jour 10, 11 et 12. Le parc national voisin de Grand Teton mérite lui-aussi assurément une visite prolongée pour la beauté de ses paysages montagneux. On pourra choisir de passer quelques nuits dans un ranch en pleine nature ; le Goosewing Ranch, à Jackson, fera un excellent camp de base.

Jour 13. Route du retour vers Rapid City. Un petit arrêt dans la ville de Cody, à l'est du parc de Yellowstone, sera l'occasion d'en savoir plus sur la légendaire figure de l'Ouest Buffalo Bill.

Jour 14. Retour en France.

Séjour de trois ou quatre semaines

Seul un séjour d'au moins trois semaines vous permettra d'appréhender tous les types d'écosystèmes qui font la richesse des Etats-Unis. Ainsi, il vous faudra ajouter l'Acadia National Park du Maine à votre programme, sonder le Rio Grande au Texas, faire du canoë sur les boundary waters du nord du Minnesota, visiter les pueblos du Nouveau-Mexique, ne pas rater les séquoias de la côte Ouest, les dunes du Colorado, et même les paysages ruraux de l'Ohio et les thermes de Hot Springs...

Cela dit, vous pouvez aussi rester dans la logique d'explorer mieux une région du pays, en visitant ainsi les parcs plus en détail, en ayant plus de temps sur place et en en perdant moins dans les déplacements inter-parcs.

Séjour d'un mois et plus

Au cours d'un séjour de plus d'un mois, vous aurez peut-être même le loisir de vous rendre en Alaska, à Hawaï, au Samoa ou aux îles Vierges pour voir à quel point les Etats-Unis ont conquis tous les types d'espaces terrestres !

Séjours thématiques

Rien de plus facile que de se dessiner un fil conducteur pour visiter les parcs nationaux américains !

Faune

La faune sauvage ne manque vraiment pas, entre les ours bruns, les grizzlys, les élans, les loups ou les cerfs des parcs des Rocheuses (notamment le Yellowstone), les crocodiles des Everglades, les tortues du Dry Tortugas, les coyotes des canyons de l'Arizona, de l'Utah et du Colorado, les chauves-souris des grottes (Kentucky, Nouveau-Mexique), les bisons des parcs du Dakota, les castors de l'Acadia dans le Maine, les loups et orignaux de l'Isle Royale...

Flore

On peut aussi chercher les plus grands arbres du monde dans les parcs de la côte Ouest (redwoods, sequoias - Yosemite en Californie, Olympic dans le Washington avec sa forêt humide), les plus étranges avec les cactus du parc Saguaro (Nouveau-Mexique), les plus anciens (les pins du Great Basin). On peut observer d'étonnants écosystèmes dominés par le végétal dans le parc Congaree en Virginie, avec sa forêt inondée, ou dans les mangroves des Everglades en Floride...

Cultures précolombiennes

On peut parcourir les parcs à la recherche des cultures précolombiennes. Dans ce cas, les National Monuments du Nouveau-Mexique et notamment le parc de Mesa Verde dans le Colorado sont des lieux à privilégier, avec les vestiges de la civilisation des Pueblos. Certains parcs sont cogérés avec des réserves amérindiennes, comme le Badlands dans le Dakota du Sud, où l'on peut voir le site des Ghost Dances. Dans l'Utah, le Monument Valley est le tribal park du peuple Navajo. Au Newspaper Rock State Historic Monument, également dans l'Utah, on pourra trouver des pétroglyphes d'au moins quatre civilisations successives...

Canyons

On peut visiter, dans le Colorado, le Texas, l'Utah, l'Arizona, les parcs qui s'étendent sur des canyons ! La liste est longue d'exemples magnifiques de cette spécificité de l'Ouest américain : Grand Canyon, Canyonlands, Bryce Canyon, Black Canyon of the Gunnison... tous plus impressionnants les uns que les autres.

Déserts

On peut se concentrer sur les déserts, ainsi la Death Valley (Californie), les Great Sand Dunes (Colorado), les Guadalupe Mountains (Texas), Joshua Tree (Californie), le Saguaro (Arizona), le White Sands (Nouveau Mexique), le Big Bend (Texas)...

Océans

Qui dit parcs nationaux ne dit pas forcément étendues désertiques... Un séjour sous le signe du balnéaire est possible : on part visiter les Channel Islands (Californie) puis, sur la côte est, Acadia National Park (Maine), Biscayne et Dry Tortugas (Floride), et, si le temps le permet, on peut pousser jusqu'aux paradisiaques Virgin Islands, dans les Caraïbes...

Phénomènes volcaniques

Le sol américain est riche en volcans et en phénomènes volcaniques : ainsi le Crater Lake dans l'Oregon ; le Lassen Volcanic, avec son volcan et ses fumerolles (nord Californie) ; le Mount Rainer dans le Washington, volcan actif ; les espaces géothermiques du Yellowstone ; les coulées de lave du Sunset Crater dans l'Arizona ; et le clou, si l'on peut s'y rendre, les Hawaïï Volcanoes, encore en activité...

Spéléologie

Des grottes parmi les plus impressionnantes en dimensions et en phénomènes particuliers sont érigées en parcs ou monuments nationaux aux Etats-Unis ; ainsi la Mammoth Cave dans le Kentucky, la Wind Cave dans le Dakota du Sud ou les Carlsbad Caverns au Nouveau-Mexique.

Activités sportives

Les parcs offrent également aux visiteurs une nature à explorer chacun à sa manière, on peut donc les choisir selon ses envies de loisir : randonnée (parc des Rocheuses, des Appalaches), pêche (Appalaches et Rocheuses, parcs marins de Floride, Accadia), escalade, rafting (Black Canyon of the Gunnison), plongée (Floride)... Il y en a pour tous les goûts de nature !

Adresses Futées des Parcs nationaux américains

Où ?
Quoi ?
Avis