Les Français ont souvent tendance à oublier les îles Anglo-Normandes, ces petits bouts d'Angleterre à quelques brasses de nos côtes. Pourtant, chacune d'entre elles est une destination à part entière, dépaysante et proche à la fois. Toutes ont en commun le charme des côtes bretonnes, le calme de la campagne normande et un mode de vie très british. Mais aucune ne se ressemble vraiment.

Jersey, la plus étendue, offre logiquement la plus grande variété de paysages et d'activités. Les amateurs de sports nautiques pourront y surfer ou y faire du char à voile le long de ses immenses plages. Il n'est pas rare de se perdre dans d'étroits chemins ruraux. Des événements culturels sont organisés en permanence. Saint-Hélier sera apprécié pour ses pubs animés et chaleureux et ses rues commerçantes aux vitrines alléchantes.

Guernesey, plus petite, plus densément peuplée, possède l'avantage d'abriter une charmante capitale : Saint-Peter-Port. Les inconditionnels de Victor Hugo y découvriront Hauteville House, la maison où il passa en exil 15 ans de sa vie.

Alderney (Aurigny) est un village sur un caillou, où l'on préfère vous considérer comme des invités plutôt que comme des touristes. Tout le monde se connaît ici, et les Riduniens vous invitent à partager les fêtes locales ou des pintes de bière et des plats de fruits de mer dans les pubs de Sainte-Anne. Les randonneurs marcheront de plages en falaises, de forts victoriens en anciens blockhaus allemands, des heures et des heures sans se lasser.

Sark (Sercq) est, elle, une île d'un autre temps, régie en partie par des lois presque médiévales. Ici, pas de voiture, pas de moteur, mais des chemins qui serpentent entre des jardins fleuris et des paysages à couper le souffle qui donnent l'impression d'évoluer dans un autre monde, à une autre époque.

Quant à Herm, la plus petite, elle se révèle aussi calme que sa voisine. Et ses plages, tapissées de coquillages, attirent de nombreux visiteurs d'un jour.

Mais le plus agréable dans ces îles est peut-être le plaisir que l'on a à saluer d'un simple sourire les gens rencontrés en chemin. En bref, les îles Anglo-Normandes sont comme une chanson oubliée à l'air entêtant, un poème dont les mots vous échappent toujours, une destination connue de tous mais pleine de secrets.

Les lieux incontournables des Îles Anglo-Normandes

Photos des Îles Anglo-Normandes

Découvrir les Îles Anglo-Normandes

Les plus des îles

Vue du port Saint-Pierre à Guernesey.
Vue du port Saint-Pierre à Guernesey.
Une nature forte et protégée

L'archipel des îles Anglo-Normandes est un coin protégé qui abrite encore quelques endroits intacts. C'est un paradis pour les passionnés de fleurs et d'ornithologie, et tous les amoureux de nature. Les îles offrent des paysages variés et la faune est d'une grande richesse. Ces terres accueillent un grand nombre d'oiseaux migrateurs, qui s'y arrêtent chaque année pour faire leur nid. A l'inverse des idées reçues, les îles Anglo-Normandes ne sont pas constamment sous la pluie. Grâce à un microclimat et à un taux d'ensoleillement record, elles ont fait du commerce des fleurs un des piliers de leur économie. Sercq et Herm sont deux destinations de vacances tout particulièrement recommandées aux amateurs de calme et de repos. Les voitures y sont interdites ! Chacun s'y déplace à pied, à cheval ou à vélo. Les îles figurent aussi parmi les destinations romantiques préférées des couples.

La mer, vivifiante et omniprésente

Loin de l'image traditionnelle des îles perdues dans des océans lointains et baignées de soleil, les îles Anglo-Normandes n'ont pourtant rien à envier à leurs consoeurs plus exotiques. Grâce au passage du Gulf Stream près de ses côtes, l'archipel bénéficie d'un microclimat. Les plages, très propres, de sable fin et blanc, sont balayées par une mer bleu turquoise claire, qui invite à la pratique des activités nautiques. Ici, les marées biquotidiennes rythment la vie des habitants et sculptent les paysages, telles ces falaises impressionnantes ou ces grottes, autrefois utilisées par les pirates qui y cachaient leurs trésors. Les coefficients de marée sont très importants, et certaines îles voient leur taille doublée à marée basse. Pour vous permettre d'en profiter du matin au soir, de nombreux hôtels de qualité proposent des chambres avec vue sur la mer, un vrai bonheur ! Les adeptes de voile seront également comblés. Les sites abritent de magnifiques baies sauvages et idéales pour mouiller. Jersey et Guernesey proposent également des marinas. Enfin, l'air iodé, très vivifiant, est vivement recommandé pour tous !

Des îles vivantes en toute saison

Avec près de 170 000 habitants, les îles restent actives tout au long de l'année. L'activité ralentit doucement d'octobre à avril, mais aucune île ne s'endort une fois la haute saison touristique passée. Les ressources traditionnelles, représentées par la pêche et l'agriculture, subsistent. Leurs productions sont destinées aux marchés locaux et à l'approvisionnement des restaurants et hôtels. A chaque saison, les îles offrent un charme différent, et nombreux sont les visiteurs qui viennent s'y ressourcer en dehors de l'été. L'archipel propose de nombreuses activités aux visiteurs : musées, randonnées à pied, à cheval ou à vélo, activités nautiques ou encore lèche-vitrines. En traversant la Manche, vous pourrez faire vos courses dans le dernier duty free d'Europe de l'Ouest ! De plus, sur les îles, il n'y a pas de TVA, ce qui signifie que les produits de luxe y sont moins chers qu'ailleurs. De nombreux voyageurs se rendent à Jersey ou à Guernesey, pour une journée de shopping et repartent chez eux le soir.

La proximité

A quelques encablures de la Normandie, les îles sont à portée de main. Le voyage est court et cette destination devient accessible même le temps d'un week-end. Victor Hugo les décrit comme " ces morceaux de France tombés à la mer et ramassés par l'Angleterre ". Situées à une vingtaine de kilomètres des côtes normandes, les îles Anglo-Normandes offrent au voyageur le dépaysement à moins d'une heure de vol ou de bateau de la France. En raison de leur situation géographique idéale, elles étaient toutes destinées à devenir françaises, mais la rivalité franco-britannique historique en a décidé autrement. Ces terres sont devenues une acquisition stratégique pour l'Angleterre. Tout au long de l'histoire, les îles de la Manche se sont trouvées au croisement des conflits et des influences culturelles des deux voisins ennemis. Aujourd'hui pourtant, mis à part le nom des rues et le patois local uniquement parlé par les anciens, la France paraît bien loin. So british, en effet, les paysages, les modes de vie et les habitants, qui ne permettent aucun doute quant à leur appartenance à la couronne britannique. Les îles Anglo-Normandes offrent aux visiteurs un " exotisme " de proximité délicieusement kitsch.

Une cuisine fraîche, savoureuse et originale

Les îles Anglo-Normandes sont de petits traits d'union gastronomiques entre la France et les îles Britanniques. Les produits de la mer, les légumes locaux (pommes de terre nouvelles, tomates), les fruits (pommes), d'excellents produits laitiers (crème, beurre, glaces), quelques spécialités typiques (beurre noir, cidre, apple brandy), sont préparés en s'inspirant de traditions culinaires françaises ou britanniques. Les poissons sont frais et omniprésents dans les assiettes. Les viandes, souvent accommodées en sauce, sont servies à l'aigre-douce comme l'apprécient les Anglais. Les influences plus lointaines (Asie, Méditerranée) ne sont pas négligées. Bref, la cuisine de ces îles, servie dans des pubs chaleureux ou dans de grands restaurants, est à la fois traditionnelle et surprenante, une fusion réussie de nombreuses influences. Ce qui n'interdit pas la simplicité : un sandwich au crabe frais, dégusté sur le port.

Reportages & actualités des Îles Anglo-Normandes

Ailleurs sur le web
Avis