" Le plus merveilleux poème de pierres qui surgisse de la surface des eaux " : tout le monde s'est emparé de cette formule de Victor Hugo pour décrire la magnifique île de Sercq. Elle est tirée de l'un de ses plus beaux livres, Les Travailleurs de la mer, dont l'intrigue se déroule à Sercq. Il y a bien longtemps que le poète a parcouru les îles, et peut-être ne pourrait-il plus reconnaître certains paysages... à l'exception précisément de l'île de Sercq. Tournant le dos à ce que nous appelons le progrès, elle a choisi un certain immobilisme afin de conserver son visage traditionnel. Elle reste une exception dans l'archipel, à la plus grande surprise de ses visiteurs. Sercq compte environ 600 habitants et est placée sous la tutelle d'un seigneur. Elle compte un policier (à mi-temps !), une seule boîte aux lettres et une toute petite prison. Il n'existe pas d'éclairage public le long des chemins de l'île.

La circulation par nuit noire n'est pas toujours facile, mais l'observation des étoiles n'en est que plus aisée. Toute la végétation de l'île est très riche. Les spécialistes y ont observé plus de 700 espèces de plantes. Leur protection fait l'objet d'efforts importants, tout comme d'une manière générale la préservation de l'équilibre écologique de l'île.

Géographie. Sercq se trouve à proximité immédiate de Guernesey. Tout comme les autres îles, elle est la propriété de la Couronne d'Angleterre sans appartenir au Royaume-Uni. C'est l'île la plus sauvage de l'archipel, d'abord à cause de sa côte rocheuse très accidentée. Les caps, les criques et les plages y sont rares et plutôt difficiles d'accès. De plus, les courants capricieux qui entourent l'île ont toujours rendu son accès difficile. Très jalouse de sa situation, Sercq refuse toujours toute liaison aérienne. L'île se présente comme un grand plateau rocheux émergeant de la mer. En haut du plateau, c'est le calme des pâturages, des prairies et de vallées boisées. Au XIXe siècle, de nombreux écrivains et peintres cherchèrent l'inspiration dans ce cadre romantique, comme Victor Hugo qui la visita souvent, en voisin, durant son long séjour à Guernesey. Comme Algernon Swinburne, le poète et critique londonien, qui fut bouleversé par son charme, ou encore William Turner qui représenta la Coupée sur l'un de ses tableaux, cet isthme très étroit, barrière rocheuse revêtue sur sa ligne de crête d'une chaussée cimentée, reliant Sercq et Petit Sercq. La Coupée domine la mer de 78 m. De chaque côté, la pente est vertigineuse. Côté ouest, on peut tout de même descendre, par un chemin en lacet, vers la Grande Grève, une crique qui, à marée basse, constitue une plage sablonneuse. Les 60 km de côtes de Sercq sont découpés et inhospitaliers. Ce sont des falaises creusées de nombreuses grottes où nichent des oiseaux de mer. Ses 15 km de sentiers serpentent à travers champs, croisant des pâturages, des jardins et des bouquets d'arbres. Bien loin de notre civilisation du bruit, Sercq la paisible, la sereine, la verdoyante, vit au rythme des randonnées et des voitures à cheval. Pour un séjour hors du temps !

Les lieux incontournables de SERCQ

Organiser son voyage à SERCQ

Photos de SERCQ

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

ÎLES ANGLO-NORMANDES

Guide ÎLES ANGLO-NORMANDES

ÎLES ANGLO-NORMANDES 2019/2020

14.95 €
2019-03-06
288 pages
Avis