Lors des derniers confinements, les frontières entre la ville et la nature sont devenues moins évidentes, avec les images d'animaux déambulant dans des villes dénuées de toutes activités humaines. C'est ainsi que l'on a vu voir des sangliers et des cerfs entraient dans les villes en Occident, mais aussi des félins en Inde et des ours et des éléphants en Chine. Ce qui semblait incongru est devenu possible. C'est pour interroger la cohabitation entre les hommes et un monde animal perturbé que le Musée de la Chasse et de la Nature invite sept street artistes à investir ses salles et à aborder l'arrivée d'un bestiaire sylvestre dans nos rues. L'occasion de découvrir le fabuleux travail de ceux qui utilisent sprays, pochoirs, collages et installations et dont le monde animal est une grande source d'inspiration, à Paris comme ailleurs. Plus d'informations sur le site internet du Musée de la Chasse et de la Nature.