Guide d'Espagne : Survol de la région

Monastère royal de Santes Creus, dans les environs d'Aiguamúrcia.
Monastère royal de Santes Creus, dans les environs d'Aiguamúrcia.
Géographie

La province de Tarragone s'étire au sud de la Catalogne sur un territoire de 6 260 km2 dévoilant une riche diversité de paysages, d'un arrière-pays montagneux à un littoral doré baigné par la mer Méditerranée. Les étendues côtières alternent entre plages de sable blond, criques sauvages bordées de roches ocre aux reliefs découpés et plages de galets. Dans l'intérieur des terres, à l'ouest de Tarragone, on découvre deux massifs montagneux compacts et abritant une riche biodiversité : la Serra du Monstant et la Serra de Prades. Plus au sud, on trouve le fleuve le plus puissant d'Espagne : l'Ebre y délie ses courbes de méandre en méandre pour aller se jeter dans la mer. Au niveau de l'embouchure, le paysage se fait plus singulier, déployant lagunes, rizières, îlots et petites péninsules. A l'extrême sud-ouest du territoire catalan, culmine le mont Caro (1 441 mètres), au coeur du parc naturel d'Els Ports, caractérisé par un relief accidenté, abrupte et escarpé.

Les comarques de la province de Tarragone

La comarque, comarca en catalan, désigne une unité territoriale et administrative, que l'on pourrait à peu près faire correspondre à nos communautés de communes françaises. Dans les années 1980, la Catalogne (tout comme les autres régions autonomes espagnoles) a effectué un redécoupage du territoire couvert par ses quatre provinces en une quarantaine de comarques, parfois à cheval sur plusieurs provinces, et disposant d'un statut juridique à part entière. La zone couverte par les comarques correspond en général à celle d'anciens comtés et duchés.

En ce qui concerne la province présentée dans ce guide, celle de Tarragone, elle en compte 10 dont 6 se trouvent sur le territoire de la Costa Daurada, 4 sur celui des Terres de l'Ebre. Voici une présentation succincte de chacune de ces comarques.

 

Costa Daurada

Baix Camp. Située au sud de Tarragone et d'une superficie de 695 km2, Le Baix Camp est la plus vaste comarque de la Costa Daurada et accueille 28 municipalités. Sa capitale est Reus, véritable centre administratif et commercial qui concentre environ 80 % des travailleurs du Baix Camp, elle est aussi un centre touristique de premier ordre en raison de ses richesses architecturales. Parmi les autres villes présentant un intérêt touristique, on trouvera Cambrils, L'Hospitalet de l'Infant ou encore Montroig, ainsi qu'un accès aux montagnes de Prades. Plus d'infos sur www.muntanyescostadaurada.cat

Baix Penedès. Le Baix Penedès est la première comarque que l'on rencontre en arrivant de Barcelone : bordant la Méditerranée sur 12 km, elle est composée de 14 municipalités réparties sur 264 km2 de territoire parsemé de palmiers nains et de caroubiers, mais aussi de vignes (la région est réputée pour son vin et son cava). Son chef-lieu est la ville d'El Vendrell, qui comme Cunit et Calafell a longtemps entretenu une tradition de pêche et de commerce, aujourd'hui remplacée par la construction et les services. La personnalité du Baix Penedès est fortement liée aux nombreuses civilisations à avoir laissé leurs empreintes sur le territoire. On appréciera en outre ses belles plages et les nombreuses activités associées. Plus d'infos sur www.facebook.com/TurismeBaixPenedes

Tarragonès. Formé de 22 municipalités, le Tarragonès désigne une zone géographique de 345 km2 comprise entre la Baix Penedès au nord et le Baix Camp au sud, entourant la ville de Tarragone, qui en est la capitale en même temps que celle de la province de Tarragona. Fortement industrialisée à partir des années 1960, avec un complexe pétrochimique comme fer de lance, elle tire une bonne partie de ses revenus du tourisme : la Tarraco antique et son folklore, mais aussi les villages d'Altafulla, Salou et PortAventura World en constituent les principaux attraits. Plus d'infos sur www.tarragonaturisme.cat et www.costadaurada.info

Alt Camp. L'Alt Camp, qui étale ses 548 km2 entre la Conca de Barbera et le Baix Penedès, est formée de 23 municipalités. Longtemps exclusivement agricole, son économie s'est peu à peu diversifiée en raison de l'implantation de zones industrielles autour de Valls, capitale de la comarque et berceau du monde des castells (chateaux humains), où l'on découvrira de multiples curiosités architecturales. Non loin du fleuve Gaià se dresse le monastère cistercien de Santes Creus, immanquable. Plus d'infos sur www.facebook.com/turismealtcamp

Conca de Barberà. Les 501 km2 de la comarque de la Conca de Barberà se trouvent à l'intérieur des terres, au nord de Tarragone, et accueillent 22 municipalités. Profondément agricole, ce territoire est réputé pour ses vins, son huile et ses céréales, mais également pour sa longue tradition de travail des métaux. Son principal attrait touristique est sans conteste l'ensemble monumental de Montblanc, chef-lieu de la comarque entouré de murailles médiévales. Citons également le monastère cistercien de Poblet classé à l'Unesco. Plus d'infos sur www.concaturisme.cat

Priorat. Le Priorat, vaste de 517 km2 et recensant 23 municipalités, est la comarque la plus sudiste de la Costa Daurada, installée dans une cuvette naturelle entourée de massifs montagneux. Couvrant deux régions vinicoles réputées (AOQ Priorat et AO Montsant), elle tire ses principales ressources de la fabrication et du commerce du vin. On visitera certainement Falset, chef-lieu du Priorat, pour ses édifices médiévaux, le monastère chartreux d'Escaladei, le village aérien de Siurana en ne négligeant pas de faire des haltes dans les nombreux villages pittoresques du territoire. Plus d'infos sur www.turismepriorat.org

 

Terres de l'Ebre

Ribera d'Ebre. A l'extrémité nord des Terres de l'Ebre, la comarque de la Ribera d'Ebre, havre du tourisme vert, s'étire sur près de 826 km2 d'un territoire aux paysages diversifiés parsemé de 14 localités. L'Ebre, qui offre de nombreuses possibilités d'activités, découpe ce territoire du nord au sud, de Riba-Roja à Miravet, célèbre pour ses vestiges de l'époque Templière. Móra d'Ebre, chef-lieu de la comarque, cristallise l'histoire et les légendes de cette enclave stratégique. De tradition agricole, la région en fit l'un des piliers de son économie avant de se tourner vers l'industrie énergétique dès le début du XXe siècle, avec la construction de l'usine pétrochimique de Flix. Mais la culture d'arbres fruitiers façonne encore les horizons de l'Ebre, tandis que la vigne et l'olivier tapissent les terres plus arides de l'intérieur. Plus d'infos sur le www.turismeriberaebre.org.

Baix Ebre. La comarque du Baix Ebre se déploie sur plus de 900 km2 de territoire aux contrastes saisissants, émaillés de 14 localités. Au coeur de ce territoire, L'Ebre, fleuve le plus puissant de la péninsule ibérique, délie ses courbes du nord au sud pour se jeter dans la mer Méditerranée, formant ici l'un des habitats aquatiques les plus importants de la Méditerranée occidentale. La région est ainsi propice à la pratique du kayak, une activité très appréciée dans la région. Le Parc naturel du Delta de l'Ebre et ses rizières infinies offre aux visiteurs des paysages étonnants propices à la randonnée, au birdwatching et au cyclotourisme. Entre la plaine littorale et les reliefs singuliers du massif montagneux d'Els Ports, un paradis pour randonneurs classé parc naturel, Tortosa, capitale de la comarque du Baix Ebre, conserve un ensemble architectural époustouflant de diversité. C'est aussi le point de départ de la Via Verda du Val de Zafán, un itinéraire de randonnée à ne pas manquer. Plus d'infos sur le www.baixebre.cat.

Terra Alta. Composée de 12 municipalités, la Terra Alta se répartit sur 743 km2 de territoire, aux confins de la communauté d'Aragon. Cette région agricole est dominée par les massifs montagneux d'Els Ports, déclarés parc naturel, terrain de jeu apprécié des amoureux de la nature. La capitale de comarque, Gandesa, conserve un des plus beaux exemples de " cathédrale de vin ", qui, avec celle d'El Pinell de Brai, illustre la richesse de cette terre viticole, productrice d'excellents vins. A l'entrée d'Els Ports, les paysages pittoresques d'Horta ont été rendus célèbres par Picasso qui y séjourna à deux reprises. Horta est aussi une étape de la Via Verda de la Val de Zafán. Plus d'infos sur le www.terra-alta.org.

Montsià. Entre mer et montagne, le Montsià habite la partie la plus méridionale de la Catalogne, à l'extrême sud des Terres de L'Ebre, sur un territoire de 735 km2 partagé en 12 municipalités. Au nord, la région partage ses frontières avec le Baix Ebre. Amposta, chef-lieu de la comarque, s'épanche aux portes des rizières du Delta de l'Ebre, réserve humide à la faune et à la flore exceptionnelles. La chaîne du Montsià borde le littoral du delta jusqu'à Alcanar, coquet village de pêcheurs. L'intérieur dévoile quant à lui de superbes panoramas de plaines agricoles émaillées d'oliviers, d'amandiers et d'agrumes, reflets de cette région profondément agricole. Au sud, La Sénia occupe une position privilégiée à l'entrée du parc naturel d'Els Ports façonné de reliefs abrupts. Elle est traversée par la rivière Sénia qui relie La Catalogne au Pays valencien. Plus d'infos sur le www.montsia.cat.

Climat

La province présente un climat méditerranéen avec des différences notables entre le littoral et les zones montagneuses de l'arrière-pays. Les étés sont chauds et humides, avec des températures comprises entre 25 et 30°C pour le littoral et supérieures à 30°C pour certaines régions intérieures. Les hivers sont modérément froids, avec des pluies abondantes, principalement en mars et avril. Le mercure oscille souvent entre 8 et 12°C dans les zones côtières et peut descendre en dessous de 0°C dans les plaines intérieures et les massifs montagneux. Au printemps et en été, des pluies torrentielles peuvent s'abattre sur le littoral, ces pluies étant généralement accompagnées d'orages impressionnants. Rassurez-vous, elles ne gâcheront pas vos vacances car elles ne durent jamais longtemps et offrent ensuite un spectacle plutôt superbe.

Environnement – écologie

Comme dans de nombreuses autres régions de l'Espagne, la conscience écologique catalane a fait quelques progrès en matière d'environnement. Dans l'ensemble, les plages sont bien entretenues et propres. Mais peut-être peut-on reprocher à certaines une urbanisation trop développée, voir dénuée de charme. Les côtes catalanes et celles de la communauté de Valence sont les plus construites d'Espagne, qui fait figure de mauvaise élève en Europe, avec près de 40 % de croissance des surfaces construites au cours des vingt dernières années, soit plus que dans toute l'Europe. Le problème, c'est que ces constructions se concentrent majoritairement le long des côtes... Malgré tout, les plages préservées et les criques secrètes cernées de pinèdes ne manquent pas dans la province de Tarragone. Aujourd'hui, la Catalogne multiplie les mesures en faveur de l'environnement, des économies d'énergie au tri sélectif, Barcelone étant le plus bel exemple en la matière. Par ailleurs, Les Terres de l'Ebre ont été reconnues Réserve de la biosphère par l'Unesco en 2013 pour la conservation naturelle et culturelle de leur territoire. 35% de leur superficie fait partie du réseau européen Natura 2000, qui regroupe des sites naturels ayant une forte valeur écologique et abritant de surcroît une faune et une flore exceptionnelles. En 2016, les Terres de l'Ebre ont également été intégrées au TOP 100 des destinations de tourisme durable par Green Destinations (www.greendestinations.info).

Parcs nationaux

La province de Tarragone compte plusieurs parcs naturels qui expriment toute la diversité de ses espaces protégés :

Parc de la forêt de Poblet. S'étirant sur le versant nord des montagnes de Prades (Conca de Barberà), ce site naturel déclaré d'intérêt national par la Generalitat de Catalunya (gouvernement catalan) abrite sur son territoire de 2 276 hectares le monastère cistercien de Poblet, mais aussi la source du fleuve Francolí qui rejoint Tarragone. On y trouve une belle végétation dominée par le chêne vert (la plus grande réserve de Catalogne), châtaigniers, pins, cèdres et sapins, mais aussi l'unique colonie de chênes tauzins. Son point le plus élevé est matérialisé par le Tossal de la Baltasana, à 1 202 mètres.

Parc naturel du Montsant. Déclarée parc naturel depuis 2002, la sierra du Montsant déploie sur 9 242 hectares un relief escarpé principalement composé de roches calcaires aux formes arrondies. Les nombreux ravins, grottes et autres anfractuosités qui le caractérisent, oeuvre du temps et de l'érosion, donnent au visiteur le spectacle de quelques singularités géologiques comme par exemple les façades de la falaise mayor, surmontée du point culminant du parc, la roche Corbatera (1 163 m). A l'ombre des chênes verts prospèrent chats et chèvres sauvages, tandis que planent au-dessus des nombreux ermitages du massif aigles royaux et faucons pèlerins.

Parc naturel du Delta de l'Ebre. Certifié par la Charte Européenne du Tourisme Durable, le Parc naturel du Delta de l'Ebre, immense plaine alluviale, dévoile 320 km2 de rizières verdoyantes, de lagunes et de plages, habitat d'une impressionnante faune ornithologique. On y observe ainsi plus de 300 espèces d'oiseaux telles que la mouette, le flamant rose, le héron ou encore le sterne. Depuis 1986 le parc intègre l'embouchure du fleuve, les péninsules du Fangar et de la Banya, ainsi que plusieurs lagunes.

Parc naturel d'Els Ports. Dominé par le Mont Caro qui culmine à 1 141 mètres d'altitude, le massif d'Els Ports déploie ses étendues de natures vierges et préservées à l'extrême sud-ouest des Terres de l'Ebre, dépassant ses frontières jusqu'à Aragon et le Pays de Valence. Il est classé parc naturel depuis 2001. Tapi de forêts et de splendides hêtraies, percé de grottes et de gorges où ruisselle l'eau des rivières, le parc multiplie les reliefs escarpés et les bosquets idylliques.

Faune et flore

La faune et la flore du littoral et de son arrière-pays sont parmi les plus riches d'Europe du fait de la situation géographique et de la diversité des milieux. Constituée d'espèces indigènes typiques de la zone méditerranéenne, cette faune est particulièrement riche dans les étendues sauvages du parc naturel du Delta de l'Ebre où nidifent des centaines d'espèces d'oiseaux. On y verra de nombreuses espèces aquatiques, des flamants roses et aussi des oiseaux migrateurs. Un séjour sur les côtes sera aussi l'occasion de s'initier aux richesses des fonds marins. La végétation présente une grande richesse et une variété surprenante. Les bois et taillis de type méditerranéen occupent une large superficie du territoire. Dans les régions de hauteur modérée, on trouve ifs, érables, buis et houx, églantiers et noisetiers. Dans les régions littorales abondent le chêne vert et le pin. Dans les zones les plus humides dominent les bois de chênes et de hêtres. Les zones de garrigue méditerranéenne abritent l'unique espèce de palmier autochtone, le palmier nain. Les paysages agricoles sont typiquement méditerranéens : oliviers, arbres fruitiers, vignes, amandiers... Au sud, pinède et maquis de chênes sont la végétation la plus fréquente.

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
  • Réservez un train
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Votre logement Airbnb
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
  • Réservez une croisière
  • Week-ends en France
Sur place
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Expériences & Boxs

Adresses Futées d'Espagne

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour d'une semaine au coeur du Golfe de Saint-Tropez !

Un séjour de 7 nuits pour 2 personnes au coeur du Golfe de Saint-Tropez avec l'hôtel *** Les Jardins de Sainte-Maxime .