Avec sa double façade sur l'étang de Thau et sur la Méditerranée, Marseillan a gardé le caractère authentique d'un village languedocien. Ce petit port emblématique de la région a vu passer de nombreuses peuplades : les Phocéens, créateurs d'Agde, les Romains, les Wisigoths, les Sarrazins, les hordes de Simon de Montfort, et a été le terrain de luttes fratricides entre protestants et catholiques.

Depuis des siècles, les habitants se partagent entre la culture de la vigne et l'exploitation des ressources de l'étang.

Marseillan a un charme particulier qu'elle doit à ses ruelles étroites et fraîches en été. Elle possède la parfaite panoplie des petites villes qui savent être heureuses. On se croirait tantôt dans le quartier de Triana à Séville, tantôt dans la vieille ville de Lisbonne ou dans un quartier populaire de Naples. Avec tous les attributs indispensables à une communauté qui se respecte : un hôtel de ville coquet et pimpant, d'anciennes halles en pierre noire à la charpente impeccable, et un petit théâtre admirable.

Sur la place Carnot, une vaste plaque signale la maison natale du poète Achille Maffre de Beaugé (1855-1928), père du bouillant leader viticole que fut Emmanuel Maffre de Beaugé, à la tête de toutes les luttes vigneronnes de la seconde moitié du XXe siècle.

Du printemps à l'automne, la population de Marseillan explose et son petit port est envahi par les bateaux de plaisance. Une affluence qui laisse voir l'esprit convivial et accueillant des lieux.

L'un des détours obligés quand on passe à Marseillan, ce sont les chais Noilly-Prat, à deux pas du petit port. Cet apéritif de réputation nationale voire mondiale date de 1813. Les vins vieillissent de longs mois puis sont assemblés et aromatisés avec une multitude d'herbes, dont certaines proviennent d'autres continents. Le Noilly-Prat entre dans la composition de cocktails ou se déguste tel quel dans ses trois versions (Dry, Rouge ou Ambré). On peut visiter les chais et déguster ce nectar original tous les jours.

Dans les environs, les prés du Baugé et les Gourgs permettent de leur côté de se familiariser avec la faune et la flore des zones marécageuses.

Il convient de noter que Marseillan est la ville natale de Pierre Deley (1893-1981), pilote de l'Aéropostale, du général Pierre-Auguste Roques (1856-1920), ministre de la Guerre en 1916, et du rugbyman Jean-Pierre Hortoland (né en 1947).

À voir / À faire à Marseillan

Comment partir à Marseillan ? Nos conseils & astuces

Photos de Marseillan

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

9.95 €
2018-11-14
360 pages

Reportages & actualités de Marseillan

Ailleurs sur le web
Avis