L'antique " Frons stagni " est située au bord de l'étang d'Ingril, au pied d'une colline de vignobles donnant le prestigieux muscat célébré par les palais de Louis XV, de Jefferson et de l'illustre philosophe anglais John Locke, qui eût le bonheur de le goûter lors de son séjour en Languedoc en 1679. Frontignan devrait selon certains son nom à un consul romain, Junius Sextus Frontinus dit " Frontin ". La ville fut occupée au XIIe siècle par un redoutable chef de bande appelé Seguin de Badefol, dont pour l'anecdote Charles II de Navarre ne parvint à se débarrasser qu'en le faisant empoisonner avec des figues. Frontignan sera occupée par les Bourguignons en 1418, puis par les catholiques qui en chassèrent les protestants en 1562. Louis XIII en fit une capitale maritime du Languedoc, y établissant un siège de l'amirauté en 1629. Dans un passé récent, Frontignan produisait des eaux-de-vie de muscat, des essences de thym et d'aspic (une variété de lavande), et les salines d'Ingril livraient 200 000 quintaux de sel par an. Aujourd'hui, son muscat, apprécié tout à la fois par Rabelais, Louis XIV et Voltaire, est mondialement connu.

Elle possède un superbe et élégant hôtel de ville, avec son petit beffroi qui rappelle ceux du Nord de la France. La Chapelle des Pénitents, où est installé un petit musée non dénué d'intérêt, et l'église fortifiée Saint-Paul sont eux classées aux Monuments Historiques. Quelques maisons, dont certaines de la Belle Epoque, contribuent au charme de cette douce cité.

À voir / À faire à Frontignan

Organiser son voyage à Frontignan

Photos de Frontignan

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

9.95 €
2018-11-14
360 pages
Avis