Petit Futé
Français
  • Français
  • English
  • Español

Guide de voyage
Kansai

Le Kansai, que l'on appelle également Kinki, fut le foyer historique, culturel et économique du Japon. Le Kansai est situé entre deux mers, la mer du Japon et l'océan Pacifique, et même entre trois si on ajoute la mer intérieure où vient se placer Shikoku.

Cette situation exceptionnelle a permis au Kansai non seulement de devenir la région charnière qui articule les échanges entre le Sud et le Nord, mais encore celle qui contrôle et répartit ces mêmes échanges depuis plusieurs siècles à l'intérieur du Japon. Elle a évidemment favorisé les liens avec les pays étrangers une fois la politique de repli abandonnée.

Il est difficile de présenter le Kansai sans faire référence à la renommée culturelle et religieuse de ses capitales. Nara fut la première capitale du Japon et Kyōto devait le rester, elle aussi, pendant plus de mille ans. Elle eut la chance de ne pas être bombardée pendant la Seconde Guerre mondiale et l'on peut toujours voir s'épanouir la fine fleur de la culture japonaise dans son écrin naturel. Au sud-ouest de Nara s'élève Kōya-san, un des monts bouddhistes les plus sacrés du pays, tandis qu'au sud-est se trouve Ise-jingū, l'un des sanctuaires shintō les plus connus du pays. Quant au château de Himeji, il constitue l'un des fleurons de l'architecture féodale du Japon. Le Kansai n'est pas seulement tourné vers le passé, loin de là. La région qui englobe Kyōto, Ōsaka et Kōbe (le Keihanshin) est le second pôle d'activité économique du pays, après le Keihin qui regroupe la conurbation de Tōkyō et Yokohama. Ōsaka, tout comme Tōkyō, est une ville bouillonnante d'activités. Grâce à son dynamisme, et malgré le terrible tremblement de terre de 1995, Kōbe est devenu le port le plus ouvert sur les échanges avec les pays d'Asie du Sud-Est et l'Europe : c'est une ville atypique et cosmopolite.

Que voir, que faire dans l'Kansai ?

Adresses Futées du Kansai

Voyager dans l'Kansai

  • Réserver un vol
  • Trouver un hôtel
  • Location voiture
  • Assurance Voyage
  • Trouver une agence locale

Covid-19 : situation actuelle dans l'Kansai

En raison de la pandémie lié à la Covid-19, des restrictions d'entrée et de déplacement peuvent s'appliquer dans l'Kansai. Pensez à visiter avant votre départ le site du ministère des Affaires étrangères pour obtenir les dernières informations
Infos pratiques pour voyager dans l'Kansai

Reportages & actualités du Kansai

Organiser son voyage dans l'Kansai
Transports
Réservez vos billets d'avions
Location voiture
Taxi et VTC
Location bateaux
Hébergements & séjours
Tourisme responsable
Trouver un hôtel
Location de vacances
Echange de logement
Trouvez votre camping
Services / Sur place
Assurance Voyage
Réservez une table
Activités & visites
Voyage sur mesure

Photos et images du Kansai

Chochin, lanternes pliantes servant à identifier chaque corporation de métier. Sylvain GRANDADAM
Heian-jingū. Tom Pepeira  - Iconotec
Le marché de Tenjin-San et ses vendeurs de yakisoba Gumpanat
Ryokan Hiiragi-ya. Sylvain GRANDADAM

Les 12 mots-clés dans l'Kansai

1. #shinto

La « voie des dieux » est un ensemble de croyances anciennes selon lesquelles les éléments de la nature sont habités par des kami, des divinités pas toujours bienveillantes, à l'image de la nature. Le shinto a longtemps existé en symbiose avec le bouddhisme, mais, au XIXe, les deux religions se séparent et le shinto devient religion d'État.

2. #wabi-sabi

Le concept du wabi-sabi à travers la technique du kintsugi. shutterstock.com- Marco Montalti.jpg

Concept essentiel de l'esthétique japonaise, le wabi-sabi est composé de 2 termes : wabi ou la plénitude de la simplicité et sabi : le ressenti face aux marques du temps qui passe, de l'usure. C'est l'art de percevoir la beauté des choses imparfaites, exemplifié dans la technique du kintsugi : recoller avec de l'or les morceaux d'un objet cassé.

3. #wagyu

On appelle par ce terme les viandes d'origine japonaise. Elles ont pour ancêtre le bœuf de Tajima. Le wagyū est une viande très persillée. On pense, bien sûr, au bœuf de Kōbe en premier lieu, mais certains autres wagyū du Kansai sont tout aussi délicieux... et à un tarif beaucoup plus raisonnable, comme le omi-gyū ou le bœuf de Matsusaka.

4. #konbini

Les supérettes ouvertes 24h/24 et 7j/7 se trouvent à presque chaque coin de rue de l'archipel. Elles sont bien pratiques pour s'acheter un repas sur le pouce, retirer de l'argent, aller aux toilettes ou même acheter des souvenirs de dernière minute. Le soir, elles brillent comme des phares dans la nuit autour desquels se rassemblent les fêtards.

5. #sakura

Sakura. shutterstock.com- nnattalli.jpg

Qui n'a jamais vu de cerisiers en fleurs sur une brochure vantant la beauté du Japon ? Les sakura sont indissociables de l'archipel et de son magnifique printemps. Les arbres se parent élégamment de rose et de blanc et on se glisse sous leurs branches pour fêter le hanami. Si vous voyagez dans le Kansai au printemps, vous verrez la vie en rose.

6. #matsuri

Les festivals rythment l'année japonaise. Traditionnellement liés aux saisons agricoles, ils sont aujourd'hui organisés par les temples ou les sanctuaires. Il existe une grande variété de festivals et ceux où l'on transporte un o-mikoshi sont très courants. Le palanquin richement décoré abrite la déité locale le temps de son tour du quartier.

7. #mangas

Mangas. shutterstock.com- sergio capuzzimati.jpg

Incontournables dans la culture japonaise, les mangas sont des bandes dessinées d'abord publiées en magazines, qui abordent tous les sujets et s'adressent à tous les publics. Ils sont au cœur d'une industrie importante, qui est aussi soutenue par la vente de produits dérivés. L'ampleur du phénomène dépasse largement les frontières du Japon.

8. #toilettes

L'accès à des toilettes propres est facile au Japon. Il y en a dans les konbini, les gares, les centres commerciaux. La plupart sont équipées d'un véritable tableau de bord avec des options jet d'eau, musique ou chauffage du siège. Dans les galeries commerciales, ce sont quasiment des salons de beauté où les femmes se maquillent ou se changent.

9. #geta

Getas. shutterstock.com- mojamaya.jpg

La geta est un socque (chaussure avec une semelle de bois) de forme particulière. Il n'est pas rare de voir des Japonais se promener en geta dans les ruelles des villes thermales. Le son des geta en bois, qui résonne sur le pavé, est une ode à la nostalgie. A Kinosaki Onsen, le ballet des geta le soir apporte une touche de lyrisme à l'ambiance.

10. #minimalisme

La fée du rangement Marie Kondo a fait l'effet d'une bombe à l'étranger, mais elle est ici un épiphénomène tant le secteur de la propreté et de l'ordre est saturé de stars qui publient leurs conseils. Dans une société de l'hyperconsommation, le minimalisme puisant dans des valeurs de simplicité inspirées du bouddhisme zen séduit de plus en plus.

11. #omotenashi

Développé avec la cérémonie du thé, l'accueil à la japonaise porte le service aux invités au rang d'art. Tout tourne autour du client qui est servi avec soin. De la vendeuse qui emballe vos emplettes dans du papier de soie à l'hôtelier qui prépare soigneusement les futons pour la nuit, l'omotenashi se perçoit de façon diffuse dans toute la société.

12. #kawaii

Les Japonais cultivent l'art du « kawaii », du mignon, de l'inoffensif. Au pays natal de Hello Kitty, c'est une forme d'expression artistique autant qu'une industrie lucrative. Personnes, animaux ou objets prennent des traits ronds et enfantins, et tout se teint de couleurs fluo ou pastels. Même la police a une mascotte estampillée kawaii.

Vous êtes d'ici, si...

Vous faites la queue sur les quais des métros, trains et devant les restaurants.

Habillés de yukata colorés, vous courez voir les feux d'artifice en été.

Le masque est votre ami. Vous le portez quand vous êtes enrhumé, fatigué ou que vous avez mauvaise mine... même si le coronavirus est passé par là.

Vous vous inclinez légèrement pour remercier, dire bonjour ou au revoir.

Vous avez toujours une petite serviette pour la sueur ou pour vous sécher les mains.

Vos chaussures s'enlèvent facilement, toujours plus pratique pour la visite des temples et lieux historiques.

Vous abusez du sumimasen, « excusez-moi ». Cela peut signifier s'il vous plaît, désolé ou merci.

Vous restez à droite sur les escalators kyotoïtes, en opposition à Tokyo.

Vous dégustez votre wagyū avec une pointe de sel et une noisette de wasabi.

Vous comprenez votre interlocuteur quand il vous dit « ōkini » (merci).

D'autres destinations dans l'Kansai

Carte du Kansai

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour de prestige pour 2 personnes à Dijon !

Remportez un séjour de prestige à Dijon avec l'Office du Tourisme de Dijon !