Chef-lieu du département de la Guadeloupe, qui a vu son influence économique reculer au profit de Pointe-à-Pitre, Basse-Terre reste la capitale administrative de l'île, siège du Conseil régional, du Conseil général, de la Préfecture, du Palais de Justice ainsi que d'autres établissements publics importants. Après avoir été un important port bananier, la ville a développé des insfrastructures publiques modernes, dont certaines datent des années 1930 et de l'architecte Ali Tur.

Centre administratif et commerces actifs. En empruntant le boulevard Félix-Eboué, vous apercevez les vieilles maisons à vérandas et balcons de la place de Champ-d'Arbaud. La rue de la République, très animée avec ses boutiques, ses fast-foods et ses cafés, est devenu le point de ralliement central des jeunes gens au centre-ville. Le quartier commerçant se trouve dans des rues parallèles à la mer, au-dessus du marché, centre névralgique de Basse-Terre. Tout près de la place Saint-François se dresse une église de pierre grise au charme certain. En bord de mer toujours, le marché traditionnel où acheter fruits et légumes, mais aussi des chapeaux de paille, vêtements créoles et autres articles. Non loin de là, rue de Lardenoy, se trouvent la Préfecture et l'ancien palais d'Orléans, qui date de 1935. Dans une petite rue parallèle à la rue de la République se dresse la cathédrale, édifiée en 1877. Le marché, accessible par le boulevard du Général-De-Gaulle et ouvert tous les matins, fut construit sur le front de mer au début des années 1930 également.

Ville d'Art et d'Histoire. Cette ville qui garde une atmosphère sereine de petit bourg, et où les passants qui vous croisent vous disent encore bonjour, se reconvertit doucement au tourisme, en faisant corps avec son agglomération, Saint-Claude notamment, construite aux pieds du volcan (à seulement 5 km). Basse-Terre a obtenu ce label attribué aux villes par le ministère de la Culture. La convention établit un programme d'actions visant à développer le tourisme culturel, la sensibilisation du jeune public et de ses habitants et le recours à des guides conférenciers agréés par le ministère.

Entre volcan, mer et montagne. De Basse-Terre, vous rejoignez la Soufrière, à 12 km, par Saint-Claude. La route de Basse-Terre à la pointe vers Vieux-Fort ressemble à celle du Prêcheur en Martinique : les rochers et les cocotiers côté mer, la montagne verte et abrupte de l'autre côté. A l'Anse-Turlet, vous vous trouvez sur la commune de Gourbeyre où s'étend une plage de sable noir. Une marina moderne la jouxte, avec ses nombreux bateaux de plaisance.

À voir / À faire à la BASSE TERRE

Organiser son voyage à la BASSE TERRE

Photos de la BASSE TERRE

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

11.95 €
2018-10-03
528 pages
Avis