Une vingtaine de kilomètres séparent Trois-Rivières de Vieux-Fort. Au croisement de Gourbeyre et de la Pointe de Grande-Anse, prenez la D6 qui conduit à ce petit bourg de pêcheurs. Ce crochet par l'extrême Sud de la Guadeloupe par la départementale, qui serpente sur le littoral, offre de formidables points de vue sur le rivage. Constitué de falaises fortement attaquées par l'érosion marine, il avance en multiples pointes vertigineuses.

Pus au nord, sur les hauteurs, les Monts Caraïbes s'imposent telle une protection face aux éventuelles incartades du volcan la Soufrière très proche. La route côtière a vu le jour lors du réveil du volcan en 1976 pour évacuer la ville de Basse-Terre.

Le massif montagneux des Monts Caraïbes, apparu il y a plus de 450 000 ans, culmine avec le Vent Soufflé à 687 mètres. Répartis sur 1 370 hectares sur les communes de Trois-Rivières, Gourbeyre et Vieux-Fort, les Monts Caraïbes permettent d'accéder de la côte au-vent à la côte sous-le-vent. Ils constituent un point de départ de parcours de randonnées pédestres réputés.

Le territoire est, en premier lieu, occupé par les premiers occupants de l'île ; les Amérindiens. Ils vivent de la pêche, de la chasse et des ressources de leurs jardins jusqu'à ce que les colons français, emmenés par le gouverneur de la Guadeloupe, Charles Liénard de l'Olive, animés par la faim, ne décident d'investir les lieux par la force en 1635. Des fragments de poterie retrouvés attestent de la présence d'un village amérindien à l'Anse Dupuy notamment.

Le site devient l'un des premiers ports d'ancrage. Le gouverneur y fait ériger un fort baptisé Fort Royal, en 1636, en l'honneur de Louis XIII. Visé par des assauts anglais à deux reprises, en 1703 puis en 1744, il change d'appellation pour devenir Vieux-Fort-l'Olive quand le fort Delgrès est construit.

Grâce à sa position naturelle, le village constitue un point stratégique pour la surveillance et la défense des côtes contre les ennemis. Cependant, malgré cette vigilance, en 1903, les Anglais parviennent à débarquer à l'Anse Dupuy et détruisent le Vieux-Fort l'Olive.

A l'intérieur des murs en ruine, des couturières perpétuent la tradition de broderie de Vieux-Fort.

Dans le village, le clocher extérieur de l'église est le plus vieux de toute l'île. De loin, il ressemble à une barque inversée ou à une pierre dressée. Un sentier avance vers la falaise et le phare, construit en 1953 et inauguré en 1955 pour signaler aux bateaux qui croisaient dans le canal la proximité de la pointe. Le 16 février 1947, un voilier dominicain, La Rochannia, revenant de Montserrat et se dirigeant vers la Dominique, fit naufrage à la pointe sud de Vieux-Fort. Ce site marin, assez peu fréquenté, a le charme des côtes sauvages. On marche face au ciel, à la mer, et la vue porte loin jusque Basse-Terre. Au large se dévoile l'archipel des Saintes.

À voir / À faire à VIEUX-FORT

Organiser son voyage à VIEUX-FORT

Photos de VIEUX-FORT

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

11.95 €
2018-10-03
528 pages
Avis