Résumé du séjour

  • 15 jours
  • Printemps
  • Automne
  • Hiver
  • Tout public
  • Culture / Patrimoine
  • Faune et flore
  • Découverte
  • Aventure / Sports et loisirs
  • Farniente
  • Détente / Bien être
  • Moyen

Deux semaines en Guadeloupe, c'est l'idéal pour se poser, visiter l'archipel calmement, emprunter les chemins de traverse, faire des arrêts imprévus, prendre le temps de la rencontre avec la population. Une formule bien adaptée à la Guadeloupe commencerait par choisir, dans un premier temps, un lieu de détente balnéaire en Grande-Terre pour profiter pleinement des plaisirs nautiques. Les noctambules et fêtards apprécieront l'animation des marinas (Gosier, Bas-du-Fort, pointe de la Verdure, Saint-François) et pourront décider de rester quelques jours de plus dans ces zones très touristiques. Les autres seront déjà passés en Basse-Terre pour une seconde semaine riche en sensations et découvertes d'un versant de l'île plus sauvage. Un circuit en deux parties bien distinctes sur les deux ailes du papillon Guadeloupe, qui évite de faire des kilomètres inutiles et prend toute sa cohérence sur les routes. Un programme qui se complète par une visite des autres îles de l'archipel.

Carte, étapes du séjour et photos


Chargement en cours...

Veuillez patientier
Étapes du séjour
  • ANSE-BERTRAND
  • BASSE TERRE
  • CAPESTERRE-BELLE-EAU
  • DESHAIES
  • LE GOSIER
  • LE MOULE
  • MORNE A L' EAU
  • PETIT-CANAL
  • POINTE-À-PITRE
  • SAINT-CLAUDE
  • SAINT-FRANÇOIS
  • SAINT-LOUIS
  • SAINTE-ANNE
  • SAINTE-ROSE
  • TERRE-DE-BAS
  • TERRE-DE-HAUT
  • TROIS-RIVIERES
  • ROUTE DE LA TRAVERSÉE
  • BOUILLANTE
Créer mon guide sur mesure

Vous serez redirigez vers mypetitfute.com, où vous pourrez modifier le parcours dans l’éditeur de guide.

Détail du séjour : Deux semaines dans l'archipel papillon - 15 jours

Jour 1 : Arrivée en Grande-Terre

Pour limiter la fatigue et surtout si votre vol arrive tard en soirée, choisissez un hébergement en Grande-Terre, car le secteur sud, zone économique et touristique, est sujet aux embouteillages aux heures de pointe. Installez-vous sereinement et offrez-vous un moment de temps calme, histoire de vous acclimater en douceurs aux chaudes latitudes antillaises.

Jour 2 : Journée d'acclimatation

Le lendemain, vous êtes réveillé aux aurores. À 6h du matin, le soleil brille déjà dans un ciel bleu et la luminosité est forte. Aux Antilles, on se lève tôt et on se couche tôt également ; le soleil disparaît autour de 18h d'octobre à mars et 19h d'avril à septembre. On profite ainsi des matinées, plus fraîches ! Commencez la journée en prenant quelques repères (plage la plus proche, commerces...) et en piquant une tête dans la piscine ou la mer. L'après-midi sera consacré à la détente et à l'organisation de votre itinéraire. 

Jour 3 : Grande-Terre, du Nord au Sud

Direction le Sud Grande-Terre avec la pointe des Châteaux à Saint-François. Vous passerez d'abord par Sainte-Anne, réputée pour ses plages au sable fin bordées de cocotiers où vous trouverez une myriade de restaurants et un marché tous les matins. Vous arrivez ensuite à Saint-François. Prenez la direction de la pointe des Châteaux : cette bande de terre vaut le détour pour ses paysages et ses splendides petites criques. Escalade obligatoire jusqu'à la croix monumentale d'où vous aurez une vue panoramique sur les îles alentour ! Là encore, vous trouverez pléthore de restaurants si vous souhaitez déjeuner sur place. Retour vers le centre de Saint-François pour prendre ensuite la direction du Moule. Sur votre droite, après le rond-point où trône la statue de Martin Luther King, la maison de Zévallos, construite par Gustave Eiffel et qui se visite certains après-midi. Vous pouvez également faire une halte à la distillerie Damoiseau, seule distillerie de la Grande-Terre. Enfin, prendre la direction du Nord Grande-Terre pour Anse-Bertrand. C'est sur cette commune que se situent la pointe de la Grande-Vigie et la Porte d'Enfer, des sites naturels gigantesques dont les célèbres falaises se dressent, imposantes, voire effrayantes, d'où leur nom. Les vagues, par tout temps, viennent se fracasser sur la roche dans un bruit assourdissant. Retour par le même itinéraire ou bien par la route des Grands Fonds, désormais bien indiquée.

Jour 4 : Découverte de la mangrove

Il serait dommage de profiter d'un séjour en Guadeloupe sans s'intéresser à l'écosystème si particulier de la mangrove. Cette balade peut s'effectuer au départ de la marina du Gosier avec le bateau-mouche le King Papyrus, du port de Vieux-Bourg à Morne-à-l'Eau ou bien de Petit-Canal. Quel que soit le moyen de locomotion (bateau de pêcheur, bateau électrique, VTT des mers, en kayak), la sortie est aussi enrichissante que relaxante. En alternative à la visite de la mangrove, une plongée dans le Nord Grande-Terre est autre idée. Les spots de plongée bénéficient d'une variété de paysages impressionnants. L'architecture sous-marine y est totalement différente de celle de la réserve de Bouillante notamment grâce à des grottes, arches, tombants, passes, jardins coralliens, épave d'avion...

Jour 5 : Farniente dans le Sud Grande-Terre

Une journée farniente sur une des nombreuses plages du Sud Grande-Terre où plus sportive si vous le souhaitez. Les activités nautiques (scooter des mers, paddle, bouée tractée, flyboard...) s'y déclinent à volonté sur les plages de la pointe de la Verdure de Gosier, de Sainte-Anne ou encore de Saint-François. Pour les adeptes de sensations fortes, un survol en avion, ULM, hélicoptère, voire un saut en chute libre constituent d'autres moyens de découvrir l'archipel.

Jour 6 : Pointe-à-Pitre

Une journée qui combine découverte patrimoniale et shopping avec la visite de Pointe-à-Pitre (son marché, ses rues commerçantes, ses musées...). Renseignez-vous auprès de l'office du tourisme si vous souhaitez participer à une visite commentée de la ville qui nécessite une inscription préalable. Le service du patrimoine organise des visites guidées passionnantes sur divers thèmes (architecture du XXe siècle, places, bords des quais, cimetière, maisons traditionnelles...).

Jour 7 : Mini-séjour sur les îles

Partez à la découverte d'une des dépendances de l'archipel. Si la Désirade peut éventuellement se visiter en une journée, il est conseillé de passer au moins deux jours à Marie-Galante, tout comme aux Saintes. Les Saintes sont constituées de plusieurs îlets dont seuls deux sont habités : Terre-de-Haut et Terre-de-Bas. Chacune de ces îles vit dans une atmosphère bien différente. Terre-de-Haut est le point de chute de la grande majorité des touristes et se visite à vélo, en scooter, en voiture électrique ou à pied. Terre-de-Bas, plus sereine, est à conseiller pour de belles randonnées et pour son authenticité. Quant à Marie-Galante, elle a su garder sa ruralité tout comme la Désirade.

Jour 8 : Mini-séjour sur les îles - jour 2

Seconde journée sur l'île de votre choix avant de rejoindre la Guadeloupe continentale.

Jour 9 : Arrivée en Basse-Terre et préparation des randonnées

Une fois arrivé en Basse-Terre, prévoyez un hébergement aux alentours de Capesterre-Belle-Eau ou Trois-Rivières qui sont à proximité des sites à visiter, car le rythme des journées va s'intensifier. Veillez à bien préparer les randonnées à venir en prenant soin de disposer de tout le matériel nécessaire (vêtement de pluie, chaussures de marche, chapeau ou casquette, eau, fruits secs, téléphone chargé...). Le climat de l'île étant très changeant, renseignez-vous de l'état des traces et de la météo à venir auprès des agents du Parc national de la Guadeloupe. Informez votre hébergeur de votre destination. Les pluies importantes peuvent vite rendre des traces impraticables ou transformer une petite rivière en un torrent violent, restez donc vigilant et prudent. Des structures, des guides de montages permettent de visiter ces sites en toute sécurité. N'hésitez pas à faire appel à leurs services.

Jour 10 : Randonnée : les chutes du Carbet

Randonnées en direction des chutes du Carbet et de la rivière du Grand-Carbet qui prend sa source sur le flanc oriental de la Soufrière. Ses eaux sulfureuses s'éclaircissent après les trois chutes pour se jeter 11 km plus bas, dans l'océan Atlantique. À la mesure de la puissance aquatique de ces chutes, la végétation, régulièrement arrosée par les pluies tropicales, est particulièrement luxuriante. Plusieurs itinéraires de difficultés variables sont envisageables dans la région des chutes.

Jour 11 : Ville de Basse-Terre

Visite de la ville de Basse-Terre avec la maison de l'Architecture et du Patrimoine. Visites-découvertes autour de l'urbanisme et de l'histoire de la ville, de l'architecture militaire et administrative avec les bâtiments de l'architecte Ali Tur, les édifices religieux, le cours Nolivos et les aménagements urbains du XVIIIe siècle, la typologie de la maison créole traditionnelle, les cimetières publics et privés... Réservations obligatoires. Poursuivez votre balade jusqu'à la distillerie Bologne, située au pied du volcan. Créée vers 1665, elle fut au XIXe siècle, l'une des plus importantes de Basse-Terre. Ensuite, faites une halte au musée Fort Louis Delgrès.

Jour 12 : Randonnée : la Soufrière

Mêmes précautions que pour les chutes du Carbet. Au sommet, la vue est extraordinaire. D'un seul regard, vous visualisez toutes les Petites Antilles. Vous pourrez embrasser des yeux Marie-Galante, les Saintes et la Désirade. Avec des jumelles, il est souvent possible de distinguer la Dominique et même la Martinique.

Jour 13 : Bouillante

Direction Bouillante via la route de la Traversée. Cette départementale transversale en Basse-Terre (D23) dessert certains des plus beaux sites du Parc national de Guadeloupe et promet de nombreuses randonnées. Elle avance, sinueuse et étroite, au beau milieu d'une végétation exubérante. Des circuits pédestres faciles d'accès sont gérés par l'Office des Forêts. Faites une halte à la cascade aux Écrevisses, au zoo de Guadeloupe, à la Maison de la forêt... Ensuite, Bouillante, capitale de la plongée vous accueille entre sources d'eau chaude et sites de plongées époustouflants. Ces sites peuvent s'aborder lors d'une plongée bouteille, en kayak, en bateau à fond de verre, en randonnée aquatique (vous marchez sous l'eau à 4-5 m de profondeur muni d'un casque intégral). La découverte des cétacés est une alternative fascinante qu'il faut réserver à l'avance.

Jour 14 : Nord Basse-Terre

Dernière étape de ce périple : le Nord Basse-Terre via Sainte-Rose et Deshaies. L'idéal étant de prendre un hébergement dans cette zone pour éviter les longs trajets. La route du littoral et les plages sont superbes. Faites un arrêt à l'Écomusée Créole Art à Sofaïa pour en visiter le conservatoire de plantes médicinales et l'arboretum, au Musée du Rhum ainsi qu'au domaine de Séverin dont une partie de la visite s'effectue en petit train. Côté Deshaies, ne pas manquer le Jardin botanique, un site exceptionnel abritant plantes et animaux dans un domaine de 7 hectares ayant appartenu à Coluche. À noter qu'une structure propose de partir à la découverte des cétacés au départ de Deshaies.

Jour 15 : Retour à Pointe-à-Pitre

Pour cette ultime journée, profitez d'une dernière baignade, effectuez vos derniers achats et prévoyez le temps suffisant pour parvenir à l'aéroport sans risquer d'être en retard, car la route permettant d'y accéder est souvent embouteillée, notamment aux heures de pointe en période scolaire.

Autres idées de séjour en Guadeloupe

Avis