Terre-de-Bas résiste bien à la tentation de s'orienter vers un tourisme de masse. Vous serez les bienvenus au petit port ou à la plage. Si quelques infrastructures existent (mairie, poste, dispensaire, gendarmerie), on vit ici " comme au tan antan " car la douceur de vivre prédomine. Et pourvu que ça dure ! La couleur de peau des habitants est plus foncée qu'à Terre-de-Haut, témoignage du fait que les esclaves y étaient plus nombreux à travailler la terre.

La plage de Grande-Anse, les vestiges de l'ancienne poterie, les balades pédestres ou encore le petit village de Petite-Anse méritent d'être mieux connus ! Moins fréquentée que Terre-de-Haut, l'île de Terre-de-Bas offre à ses hôtes de passage, son calme, sa douceur de vivre et l'hospitalité de ses habitants. C'est le lieu idéal pour découvrir l'authenticité des Saintes, car elle est peu visitée comparée à Terre-de-Haut. La végétation, très luxuriante, permet de belles randonnées.
A la demande de Terre-de-Bas, l'ONF a aménagé les sentiers (traces) de l'île en les balisant. Quatre traces sillonnent l'île dont une vous amène jusqu'à l'ancienne manufacture de poteries où travaillaient des esclaves. L'argile des Saintes est d'ailleurs reconnue pour sa qualité.

Le premier bourg de l'île fut celui de Petites-Anses fondé en 1817. Grande-Anse naît de l'abolition de l'esclavage. Les 150 à 180 personnes qui travaillent et habitent sur la Poterie se retrouvent à Grande-Anse.

À voir / À faire à la TERRE-DE-BAS

Organiser son voyage à la TERRE-DE-BAS

Photos de la TERRE-DE-BAS

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

11.95 €
2018-10-03
528 pages
Avis