(Saint-André-de-Vézines)

Dans les registres du diocèse de Vabres, est mentionné " Sancti Andrée de Ovesinis ", en 1355 qui a été traduit par " saint André du Pays des Brebis ". Aujourd'hui, Saint-André continue à avoir comme activité prédominante l'élevage d'ovins pour la production de lait. C'est un typique village caussenard qui a conservé quelques belles maisons centenaires. Le four du village a été restauré l'église primitive, romane, a dû être détruite vers 1823 et l'actuelle date de 1850. A l'intérieur on remarquera retable, cathèdre en bois sculpté et grand Christ. Dans le village, une croix de fer forgé est datée de 1786 et se classe donc parmi les plus anciennes de ce type en Rouergue, mais son socle est daté de 1813.

A voir également 

• Montméjean, hameau accroché à la pente abrupte d'un piton couronné des ruines du château.

• Vessac (à 4 km au nord-est de Saint-André par la D203), du point de vue architecture traditionnelle caussenarde, c'est le village " type ", l'un des plus beaux du Causse Noir. Au carrefour, une croix de pierre datée de 1665 est certainement la plus ancienne du Causse Noir.

• La fontaine Saint-Martin : dans un ravin pittoresque, c'est une source jaillit sous une roche en auvent. Le site agréable présente une flore riche. Sentier 200 m en dessous de la D29.

• Roquesaltes et le Rajol, deux ensembles pittoresques de rocs dolomitiques ruiniformes - c'est la continuité de Montpellier-le-Vieux.

À voir / À faire à Saint-André-de-Vezines

Organiser son voyage à Saint-André-de-Vezines

Photos de Saint-André-de-Vezines

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

9.95 €
2019-08-28
312 pages
Avis