Ancien centre celte, puis puissante cité romaine, ceinte par ses remparts, elle est à la fois capitale spirituelle, politique, économique et culturelle. Avignon peut s'enorgueillir de posséder un patrimoine architectural et artistique exceptionnel qui en fait aujourd'hui encore le plus grand et le plus bel ensemble gothique d'Europe. Son histoire commence sur le rocher des Doms, refuge naturel au-dessus du Rhône. Au XIIe siècle, c'est déjà une ville importante, grâce notamment au pont Saint-Bénezet, le fameux pont d'Avignon, qui lui assura une activité commerciale considérable. Plus tard, au XIVe siècle, Avignon sera le centre du monde chrétien, et demeure terre pontificale jusqu'à la Révolution. Célèbre aussi grâce au plus grand festival de théâtre vivant du monde, elle accueille des centaines de spectacles et des milliers de spectateurs chaque année. Ses musées, renfermant des expositions prestigieuses, répondent aussi aux attentes des visiteurs. Par un dédale de ruelles ponctué de placettes, venez découvrir ses mille richesses. Outre le prestigieux Palais des Papes, le célèbre pont d'Avignon et les remparts encore intacts qui ceignent la ville, celle-ci recèle nombre de trésors à découvrir au fil des rues. Pour vous aider, l'office de tourisme a mis en place quatre promenades balisées (la promenade des Doms, la promenade Joseph Vernet, la promenade des Teinturiers et la promenade de la Carreterie) qui vous permettront de découvrir tous les attraits de la ville, les églises, les chapelles, les vieilles rues et les hôtels particuliers.

Les lieux incontournables d'Avignon

Comment partir à Avignon ? Nos conseils & astuces

Photos d'Avignon

Découvrir Avignon

Les immanquables

Ici la nature est un trésor. Elle est nourricière, déploie des vergers et des cultures maraîchères dans les plaines. Elle aligne les vignes et les oliviers sur les collines. Elle cache ses bienfaits au pied des chênes truffiers, dans les herbes folles de ses garrigues. La nature est un décor changeant fait de collines, de montagnes en dentelle, de falaises et du géant : Le Ventoux. Les rivières sont rares et précieuses. La nature est un écrin qui abrite des villages en ocre ou en pierre sèche, des villes à taille humaine et au passé riche. Le coeur du Vaucluse bât au rythme d'une gastronomie foisonnante, d'une culture insolente et de centaines de chemins... buissonniers.

Carte d'identité

Numéro de département : 84.

Population : 565 821 hab.

Démographie : 48e rang national.

Densité : 151,92 habitants/km².

Superficie : 3 575 km2.

Préfecture - sous-préfecture : Avignon - Apt et Carpentras (Cavaillon dépend d'Apt).

Nombre de communes : 17 cantons englobant 151 communes.

Point culminant : le mont Ventoux (1 912 m).

Cours d'eau principal : le Rhône.

Flânerie dans les villages

Les villages sont autant de sentinelles perchées sur les collines. Ils rappellent les rapines et les pillages du Moyen Age, les ravages des guerres de Religion. Dès lors, on comprend leur construction circulaire qui mène à l'église ou au château, ultimes bastions du repli. Aujourd'hui, ils offrent des points de vue extraordinaires sur les vallées et les massifs ; et l'on se souvient que pour bien se défendre, il fallait d'abord bien voir. Mais on est jamais très loin de son voisin... Dites-vous que vous n'aurez que des sauts de puces à faire pour passer d'un village à l'autre.

7 plus beaux villages de France

Il y a les classés : Gordes et son arrivée majestueuse, Roussillon et ses couleurs, Venasque derrière ses remparts, Séguret au-dessus des vignes, Ansouis tout en élégance, Lourmarin qui respire et Ménerbes qui domine. Mais n'hésitez pas à vous perdre sur les petites routes et vous découvrirez d'autres villages ayant tout autant de caractère.

Fontaine-de-Vaucluse 

Le site naturel est le plus visité du département. C'est que sa source cache un mystère : on ne sait pas d'où l'eau prend son chemin. Elle arrive dans un creux de la falaise, déborde et disparaît au gré des orages. Même l'équipe du commandant Cousteau s'y est cassé les dents. Reste que la Sorgue et ses multiples vannes marque le coeur du village. Elle est bordée de restaurants un peu surannés avec leur terrasse qui surplombe la rivière. On y déjeune dans le tumulte incessant des eaux qui assourdissent tous les autres bruits. Pour découvrir la source, on monte comme en procession le long du chemin où s'alignent les échoppes à cartes postales... On suit les méandres de la rivière. Les grands arbres de l'étroite vallée apportent une fraîcheur bienfaisante. En levant les yeux, on découvre sur la droite, en haut d'un piton escarpé, les ruines inquiétantes de l'ancien château, tandis qu'en bas, la rivière est devenue torrent. Et voici, cachée par un chaos de rochers, la source qui s'engouffre sous la falaise. Qu'on ne s'attende pas à une cascade : les jaillissements viennent du bas et non du haut ! C'est en général au printemps, après la fonte des neiges, qu'elle déborde le plus souvent et donne toute son impétuosité à la rivière, de même qu'après les pluies de l'automne. Le reste du temps, elle semble un bassin tranquille aux couleurs de lagon.

Le Ventoux

On le surnomme " Le géant de Provence " ou " Le Mont Chauve ", c'est vrai qu'il n'a pas un brin de végétation en son sommet. On y accède par Bedoin au sud ou par Malaucène au nord. Depuis Pétrarque, on ne compte plus le nombre de passionnés qui ont entrepris son ascension, sans oublier les poètes comme Mistral, Aubanel, les botanistes comme Fabre, subjugués par autant de contrastes et de richesses. Des spéléologues y ont découvert le plus important gisement d'ossements d'ours préhistoriques d'Europe. Géant majestueux que n'arrive pourtant pas à ébranler le vent violent qui lui a donné son nom. Gardien isolé mais bienveillant de la Provence, le mont Ventoux offre en toutes saisons aux amoureux de la nature et aux fanatiques du sport (cyclistes, randonneurs, coureurs automobiles, skieurs du mont Serein) un paradis plein de diversité. Tous les climats d'Europe y sont représentés, comme en témoigne son classement en Réserve de biosphère par l'Unesco. Avant d'arriver au sommet tapissé d'une blanche pierraille, on découvre une végétation étagée aux essences variées et des fleurs polaires qui ont élu domicile au sommet du mont.

Au pays de l'ocre

C'est une bizarrerie géologique qui va de Roussillon à Rustrel en passant par Gargas. Le sol y est poussière de couleur. Les maisons sont rouges, orangées, jaunes ou marron, et jusqu'à la végétation qui ne semble plus tout à fait la même. Du vaste Colorado de Rustrel au site de Roussillon, c'est la terre qui flamboie dans des couleurs sanglantes et l'érosion facétieuse a imaginé d'incroyables figures : cavités, cheminées ou tout simplement rochers aux formes extravagantes. On ne se lasse pas de ces couleurs poudrées qui du rose aux teintes chaudes de brique trouvent les utilisations les plus diverses dans notre quotidien.

Passez à la pratique !

Le Conservatoire des ocres et de la couleur à Roussillon, propose tout un panel de matériaux de décoration et des ateliers. Renseignements au ✆ 04 90 05 66 69.

Une mine d'ocre est toujours en activité à Gargas. Elle se visite. On peut aussi y voir des spectacles. (✆04 86 35 93 40)

Rustrel – le Colorado

On aurait pu aussi le nommer l'Eldorado car il y a réellement eu une ruée vers l'ocre. Vers la fin du XIXe siècle, son extraction et son exploitation représentaient une véritable manne. Des centaines de jeunes paysans tentaient de s'installer dans le secteur espérant y faire fortune. Ainsi en 1985, Rustrel comptait pas moins de 12 carrières. Si le sentier de Roussillon se veut avant tout un espace de découverte, le Colorado est resté plus sauvage et libre d'accès. On s'y rend volontiers en famille, et plusieurs parcours balisés de niveaux et durées différents permettent de découvrir cet univers spectaculaire. 25 couleurs différentes d'ocre ont été recensées ! A côté de cela, cirques spectaculaires, cheminées de fée, désert blanc et désert rouge, sans oublier les vents de sable lorsque le mistral se lève, font de cet endroit un lieu de balade incontournable.

Roussillon

Roussillon se cache au milieu des pins. On devine le chemin en suivant la terre rouge qui sillonne les vignes. Et lorsque surgissent les premiers rochers orangés, si intenses au milieu de tout ce vert, le choc est vraiment saisissant. Le contraste est tel avec les villages de pierre des alentours et leur végétation de garrigue qu'on a du mal à imaginer toute cette palette de safran, blancs, rose et brique de la terre à nu, celle qui ornent les murs des maisons.
Et si on a la chance de découvrir le village après une bonne averse de printemps, le spectacle est tout simplement magique. Les pigments ont pris des teintes sanglantes. La route du village continue naturellement vers le sentier des ocres. Il est bordé d'une petite falaise. C'est définitivement un endroit à part.

Le sentier des ocres ou une promenade dans la poudre d'or....

On y accède depuis le coeur du village. Il offre deux parcours : l'un d'1 heure et l'autre de 30 minutes. C'est un petit voyage dans un paradis de couleurs et à l'ombre des pins... les enfants adorent !

Renseignement au ✆04 90 05 60 25. Tarifs : 2,5 €, gratuit pour les enfants de moins de 10 ans.

Le Luberon

De Cavaillon à Apt, le Luberon nord abrite un triangle d'or entre Gordes, Ménerbes et Bonnieux. Mais c'est un peu restrictif car tous les 5 km, on découvre un village typique, un vignoble, un paysage à couper le souffle... comme entre Ménerbes et Lacoste. Et pour les découvrir, on éteint son GPS et on ose cheminer sur les petites routes. En fait, on ne se perd jamais vraiment et on garde en tête le repère de la nationale qui va de Cavaillon à Apt. Dans le Luberon, pas d'immeubles mais un habitat traditionnel protégé et des cultures : quelques champs de lavande, des vignes, des coquelicots, des oliviers et des sites remarquables : l'abbaye de Sénanque ou le sentier des ocres.

Pour passer au Luberon sud, une combe toute en falaise et virages part d'Apt ou Bonnieux et mène à Lourmarin.

Là vous traverserez de beaux villages et hameaux aux alentours de Lauris. De l'épisode vaudois dont le nom des rues de Mérindol rappelle encore toute la violence aux singulières maisons de Cadenet, chaque village est marqué d'une identité de caractère. Pertuis, qui avec l'autoroute, est devenue un grand carrefour de la communication avec les départements limitrophes est aussi une grosse bourgade commerciale en pleine extension. Enfin, la Tour-d'Aigues marque le triangle des trois châteaux Renaissance avec Ansouis et Lourmarin.

Le Parc naturel régional du Luberon

Le parc a un projet des plus ambitieux qui est porté par cette maxime : " Une autre vie s'invente ici. " Ni voyez rien de sectaire, seulement une volonté de préserver une carte postale pour les touristes du monde entier qui soit aussi harmonieuse pour les enracinés !

Cette année, les visites buissonnières se font à vélo, en musique ou muni d'un appareil photo !

Un aperçu de cette autre vie sur www.parcduluberon.fr.

Le géotourisme, vous connaissez ? Le parc a publié une carte de toutes les merveilles géologiques du Luberon. A picorer sans hésitation !

Le Luberon sud autrement...

Un séjour avec les ânes : Aller d'un village à l'autre par les petits chemins, pique-niquer dans la garrigue et le soir se reposer dans un bon lit douillet ! Netta Müller-Wolf vous concocte des séjours aux petits oignons ! Cucuron, ✆ 06 24 18 84 11 ou www.anesenluberon.fr

Randonnées à thème : Allez à la découverte des mines et des sources ou des oliviers avec un guide qui vous dévoile les secrets de sa région. C'est une bonne idée de Tournesol Evasions. Tous les renseignements au ✆ 06 89 94 56 83 ou sur tournesol-evasions-tourisme.simdif.com et Pervoq Luberon Tourisme Rue de l'église 84160 Cucuron.

Le vignoble

Le vignoble marque le paysage du Vaucluse avec au nord les côtes du Rhône, au sud l'AOC du Luberon et enfin l'AOC du Ventoux. Il est entièrement intégré à la vie des villages, partage parfois la vedette avec les oliviers. On peut donc facilement faire une halte dans un domaine avant d'autres visites ou préparer un itinéraire spécialisé. Et pour ceux qui auraient gardé en tête cette vilaine piquette que chaque paysan cultivait pour sa consommation personnelle dans le Luberon, sachez que ce temps est plus que révolu. Ici le vin prend des galons tous les ans et ce, quelle que soit sa couleur.

Les vignes autrement

Les chemins vignerons de l'AOC Ventoux : Ils sont au nombre de 5. Entre Ventoux et Dentelles, le piémont du Ventoux, les terrasses du Comtat, les coteaux de la Nesque et les Monts du Vaucluse. Tous les renseignements sur www.aoc-ventoux.fr.

Les sentiers vignerons : Au Château Saint-Pons à Villars près de Apt et au Domaine de la tuilière à Murs. C'est l'occasion de randonner dans les vignes.

Le parcours sensoriel de Cairanne : C'est une façon ludique pour les néophytes de découvrir le vin.

Les visites thématiques des AOC côte-du-rhône : Festive, curieuse, active ou gourmande. A vous de faire votre choix sur www.vins-rhone.com

Les pique-niques de Marrenon : Ils sont organisés dans le vignoble du Luberon. Après une balade d'une heure dans les vignes avec le propriétaire, on passe à la dégustation en pleine nature tout en déjeunant sur l'herbe. C'est tous les jeudis de juin à septembre. Appelez le ✆04 90 07 51 65.

De petites villes coquettes
Orange et Vaison : deux joyaux de l’Antiquité

Orange et Vaison-la-Romaine sont les deux joyaux de ce passé prestigieux. Orange pour son théâtre, l'un des plus beaux de l'Empire romain et sans aucun doute le mieux conservé avec son immense mur de scène de plus de 100 m de long. Preuve de son importance, il pouvait accueillir 9 000 personnes et les spectacles y duraient la journée entière. Une tradition qui s'est perpétuée avec les fameuses Chorégies qui constituent l'un des plus riches rendez-vous de l'art lyrique chaque été. A côté du théâtre, les sites antiques sont multiples − cité, temple, arc de triomphe, gymnase − qui tous méritent une visite.
A Vaison-la-Romaine, c'est toute une ville antique qui se dévoile au visiteur : des rues aux maisons, en passant par les boutiques, les thermes, le théâtre, c'est tout le quotidien de riches propriétaires qui se laisse découvrir. Les stèles, les portiques et les colonnes donnent toute son élégance à ce décor dont de nombreux vestiges sont visibles au musée tout proche.

La marque des Papes

Les papes restèrent tout un siècle en Avignon (1309-1409) pour sortir des troubles de Rome et profiter d'une paix toute provençale. Ce siècle fut plus que suffisant pour ériger des palais, des églises, des hôtels particuliers et marquer durablement l'architecture des villes.

Avignon

Quelle que soit la route que vous prendrez, vous tomberez sur ses remparts ! Elles marquent la limite du centre-ville et cachent un entrelacs de ruelles où il fait bon se perdre. Et puis, il y a cette grande rue : celle de la République avec ses grandes enseignes qui donnent sur la place de l'Horloge et ses restaurants alignés. Et tout au bout de la place, par une étroite rue on découvre le palais des Papes, impressionnant parce qu'il domine une petite place et par son architecture très austère. Tout ce vieux quartier cache des cours pavées pleines de majesté, des mosaïques dans les cages d'escaliers, des petits chemins pour monter au jardin des Doms. Depuis la place, on peut passer par la rue de la Balance rebaptisée rue des Savonniers par les Avignonnais, vous comprendrez tout de suite pourquoi...

Quelques autres repères : la rue Joseph-Vernet et ses boutiques chics, la rue des Teinturiers pour son animation très bohème, la place des Corps-Saint qui plaît aux étudiants et... aux artistes pendant le festival.

Carpentras

On dit souvent que c'est un petit Avignon. L'empreinte des papes est visible sur l'architecture civile avec une influence toute italienne. Les hautes maisons à balcons marquent la grande rue piétonne de la République. On sent qu'ici on déambule pour voir et pour être vu ! Le quartier de la carrière abrite l'une des plus belles synagogues de France. Autre petite pépite : le passage Boyer avec son toit de verre. On y entre par la rue d'Inguimbert. Il fait bon se balader dans les petites rues que la mairie réhabilite au fil des ans. Les façades reprennent des couleurs comme sur la place du Marché-aux-Oiseaux. Et ville s'anime le vendredi matin, jour du marché, avec ses bons produits, ses fleuristes et les truffes dès la mi-novembre.

Le jardin des doms

Très apprécié des familles et des touristes qui y trouvent aire de jeux, plan d'eau avec carpes, cygnes et canards. Sa grande esplanade offre une vue extraordinaire sur le pont Saint-Bénezet, l'île de la Barthelasse et toute la vallée du Rhône ainsi que les Dentelles de Montmirail et le mont Ventoux. Situé en plein centre d'Avignon, à côté du palais des Papes, il occupe le sommet d'un imposant rocher qui fut durant les guerres ou les épidémies un lieu de repli pour la population qui retrouvait là le noyau originel de la ville. C'est un lieu recherché les jours de chaleur pour l'ombre de ses grands arbres et la beauté de ses parterres et de ses plantations.
Il abrite la vigne du palais qui domine le fleuve et dont la récolte se fait chaque année lors du jour du ban qui fixe, depuis le Moyen Age, la date d'ouverture des vendanges.

Nos bons plans séjours

  • Marrakech : Hôtel Maxi Club Labranda Targa Aqua Parc 4*

    À Marrakech, l'Atlas Targa Resort 4* (norme locale) est situé dans le quartier de Targa, réputé pour son calme. Il est niché au c½ur d'un jardin de 5 ...
    • Durée : 8 jours, 7 nuits
    • Pension : All Inclusive
    Dès 589 TTC/pers.
    J'en profite
  • Djerba : Hôtel Fiesta Beach 4*

    Djerba vous promet un séjour synonyme de douceur, de dépaysement et de tranquillité. Houmt Souk, la capitale administrative de l'île vous charmera par...
    • Durée : 8 jours, 7 nuits
    • Pension : All Inclusive
    Dès 459 TTC/pers.
    J'en profite
  • Heraklion : Hôtel Paradise 3*

    La Crète est la plus vaste des îles grecques et la plus au sud de la mer Egée. Des kilomètres de plage, des montagnes abruptes, de fertiles plaines......
    • Durée : 8 jours, 7 nuits
    • Pension : Demi Pension
    Dès 559 TTC/pers.
    J'en profite

Reportages & actualités d'Avignon

Ailleurs sur le web
Avis